Exprimer mon avis

Des ONGs de la société civile contre le terrorisme.

3 décembre 2015

Des ONGs de la société civile contre le terrorisme.

La réponse de la société civile aux dernières attaques qu’a connues la Tunisie ne s’est pas faite attendre. En effet, 35 associations, des plus actives en Tunisie, ont publié un communiqué de presse où elles exprimaient clairement leur attachement à l’unité nationale face à la barbarie de l’attaque perpétrée à l’encontre des 13 martyrs de la garde présidentielle.

Dans ce communiqué,  les associations concernées ont  manifesté leur détermination à poursuivre leur  action en faveur de l’édification d’une société juste et libre, tout en veillant  à éradiquer les racines du terrorisme dans sa tentative de faire échouer le dernier espoir des Révolutions du monde arabe.

La société civile tunisienne qui s’est fortement mobilisée depuis le 14 janvier 2011 pour instaurer un état de loi et de droit semble, malgré les menaces grandissantes, de plus en plus déterminée à lutter contre le fléau de l’extrémisme religieux comme elle l’avait notamment fait à Kasserine. les 35  signataires du communiqué ont  rappelé que la réponse au terrorisme ne pouvait aucunement être sécuritaire.

Voici le communiqué conjoint:

Des ONGs de la société civile condamnent fermement l’attentat et appellent à une stratégie globale contre le terrorisme

À la suite de l’attentat terroriste qui a frappé la Tunisie, ce mardi 24 novembre 2015, en plein cœur de sa capitale, les organisations de la société civile, ci-dessous signataires, adressent leurs hommages et leurs condoléances aux familles et proches des victimes et aux blessés ainsi qu’à l’ensemble du peuple tunisien.

En ces moments difficiles, où nos valeurs de paix et de démocratie sont attaquées, nous appelons au recueillement et à l’unité nationale pour continuer à bâtir ensemble un Etat de droit, démocratique, pacifique et respectueux des droits humains.
Nous sommes déterminés à poursuivre notre action en faveur de l’édification d’une société juste et libre et à éradiquer les racines du terrorisme dans sa tentative de faire échouer le dernier espoir des Révolutions du monde arabe.

Ces actes barbares s’opposent diamétralement aux valeurs véhiculées par les courants éclairés de notre culture plusieurs fois millénaire et à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Ils n’infléchiront en rien notre lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, avec discernement, dans le strict respect de la dignité humaine, conformément aux principes et valeurs énoncées dans la Constitution.

Nous rappelons que la lutte contre le terrorisme passe par une gouvernance du secteur de la sécurité efficace, permettant aux contre-pouvoirs constitutionnels de jouer leur rôle à travers la mise en place de mécanismes d’audits, de surveillance et de reddition des comptes.
Il est primordial également d’apporter les moyens et le soutien nécessaire à l’institution judiciaire pour exercer son rôle, en toute indépendance et neutralité, afin d’assurer l’équilibre entre et la protection des droits et libertés et la lutte efficace contre les terroristes.

Nous appelons les autorités à entreprendre des consultations aussi larges que possible qui incluent toutes les parties aptes à donner une expertise sur ce fléau et ce pour la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme ayant une dimension culturelle, éducative, sociale et économique.
Enfin, nous appelons également à la tenue d’un congrès national contre le terrorisme dans lequel tous les acteurs de la nation, Etat, partis politiques et organisations de la société civile affirment leur engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Liste des Organisations signataires :

– Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT)

– Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LTDH)

– Ordre National des Avocats Tunisiens (ONAT)

– Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD)

– Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES)

– Association Des Magistrats Tunisiens (AMT)

– Syndicat des Magistrats Tunisiens (SMT)

– Observatoire Tunisien de l’Indépendance de la Magistrature (OTIM)

– Coordination Nationale Indépendante pour la Justice Transitionnelle (CNIJT)

– Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT)

– Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT)

– Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD)

– Association Beity

– Al Bawsala

– Comité du Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)

– Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé (ATDDS)

– Plateforme Tunisienne d’Economie Sociale et Solidaire (Platess)

– Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des Deux Rives (FTCR)

– Organisation contre la Torture en Tunisie (OCTT)

– Centre de Tunis pour la Migration et l’Asile (CeTuMA)

– Groupe Tawhida Bechikh

– Collectif 95 Maghreb Egalité

– Association Thala Solidaire

– TIGAR (Kasserine)

– Le labo démocratique

– Association Citoyenneté et Démocratie de Hammam Ghzaz

– Ligue des Electrices Tunisiennes (LET)

– Association Citoyenne et Liberté de Jerba (ACL)

– Union Générale des Etudiants Tunisiens (UGET)

– Union des Diplômés Chômeurs (UDC)

– Avocats sans Frontières (ASF)

– Cairo Institute for Human Rights studies (CIHRS)

– Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH)

– Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)

– Réseau Euro-méditerranéen des Droits humains (EuroMed Droits/REMDH)


Organismes concernés





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Soyez le 1er à écrire un commentaire.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo