Exprimer mon avis

Handicap international lance un appel à candidature pour un(e) Enquêteur/ enquêtrice Retour vers les opportunités



Échéance

27 Janvier 2019 Il y a 3 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Bizerte et 4 autre(s) régions

 

 

TERMES DE REFERENCE

Enquêteur/ enquêtrice pour la réalisation d’une étude afin de décrire et évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques (CAP) des acteurs et des professionnels des services de l’emploi vis-à-vis de l’insertion des personnes handicapées dans Les gouvernorats de Gafsa, Gabes , Ben Arous et Bizerte

 

Dans le cadre du  projet « Pour l’accès à la formation et à  l’emploi des personnes handicapées en Tunisie »

 

Mis en œuvre par Humanité & Inclusion en Tunisie

 Février-Mars  2018

 

 

Lieu de la mission :

Tunisie (Gouvernorats de Ben Arous, Gafsa, Gabes et Bizerte)
Type de la mission Collecte des données/ Etude
Date souhaitée de l’intervention:  Février – Mars 2019
Durée estimée de la mission : 5 semaines
 Programme : Humanité et Inclusion programme Tunisie Maroc
 Commanditaire de la mission : Mehrez Afchar, Chef de projet Insertion professionnelle
 Nom du projet appuyé : Pour l’accès à la formation et à l’emploi des personnes handicapées en Tunisie
 Financement mission : Drosos / AFD
 Codes d’affectation budgétaire programme : G21- 062 /TB01/187/4.2.1

STRUCTURE COMMANDITAIRE

  • Historique de l’intervention de Humanité & Inclusion en Tunisie
  • HI intervient en Tunisie depuis 1992, ponctuellement dans un premier temps, puis en permanence depuis 1997, dans le cadre d’un accord de coopération signé avec le Ministère des Affaires sociales.
  • De 1998 à 2003, HI s’est focalisée sur le secteur de la réadaptation, impliquant la formation des professionnels, l’équipement des centres spécialisés et la création de dispositifs mobiles dans le Sud-Est.
  • A partir de 2004, HI a réinvesti le secteur de la réadaptation à travers un soutien des services pour personnes handicapées et un renforcement des institutions, associations et professionnels impliqués dans le secteur.
  • En 2006, s’installe officiellement. Depuis cette date, HI mène des actions de renforcement des capacités des associations en gestion de projet, révision du projet institutionnel, et mise en réseau des professionnels intervenant auprès des personnes handicapées . Des campagnes et événements visant à changer le regard de la société sur les personnes handicapées ont également été organisés.
  • En 2008, HI lance un volet d’action « Sport et handicap » en partenariat avec la FTSH, visant à assurer une pratique physique régulière pour le développement personnel et l’amélioration du statut social des personnes handicapées.
  • En 2011, HI a lancé un projet de développement local inclusif qui vise à améliorer l’accessibilité de l’environnement des personnes handicapées pour favoriser leur pleine participation sociale. Les actions du projet seront concentrées sur les communes de Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte) et Manouba (Grand Tunis).
  • En février-mars 2011, une action d’urgence a été initiée à la frontière libyenne pour apporter un soutien aux personnes fuyant la violence en Libye, en coordination avec la DAU. Parallèlement, des distributions ont été organisées par le programme au profit d’hôpitaux tunisiens.
  • En Avril 2011, HI soutient et accompagne le développement d’un groupe représentatif de personnes handicapées dans son travail de plaidoyer en faveur des droits fondamentaux des personnes handicapées.
  • En 2014, HI a lancé deux projets concernant des thématiques innovantes en Tunisie : l’éducation inclusive et l’insertion professionnelle des personnes handicapées
  • En 2018, 5 projets sont mis en œuvre en Tunisie :
  • Emploi et handicap (2015-2019): pour faciliter l’accès à la formation et à l’emploi des personnes handicapées dans les gouvernorats de Gabès, Ben Arous, Gafsa et Bizerte
  • Emploi vert (2016/2018): promotion d’une économie durable et solidaire au profit des personnes vulnérables de Gabès
  • Insertion socio-professionnelle des groupes vulnérables à Kébili Nord (2017/2020)
  • Un projet visant l’égalité hommes femmes dans la gouvernance locale est mis en œuvre à partir de novembre 2017.
  • Un nouveau projet « pépinière urbaine» qui sera mis en oeuvre en 2019, sur des villes inclusives favorisant la cohésion sociale au sein des quartiers, le développement d’innovations socio-économiques et la participation citoyenne des habitants.

Ces projets sont mis en œuvre en partenariat avec des organismes publics et la société civile.

HI, collabore ainsi avec le ministère de l’emploi, des affaires sociales, de l’éducation et de la femme, y compris les structures sous tutelles de ces ministères.

Les organisations de personne handicapées, les associations intervenant dans le champ du handicap, de l’éducation, de l’emploi et des droits humains, de la femme sont les autres partenaires de HI.

Les projets engagés par HI sont soutenus par un large éventail de bailleurs et partenaires : Commission Européenne, Expertise France, Agence Française de Développement, Fondation DROSOS, Coopération Monégasque.

  • Stratégie d’intervention de l’association dans le pays
  • Des actions partenariales : Le soutien aux associations de la société civile constitue un des fondements de l’action de l’association à travers un appui technique et méthodologique, dans le respect de leurs orientations et programmes. Parallèlement, Humanité & Inclusion développe des projets en coopération avec des institutions publiques.
  • Des projets de mise en réseaux : Humanité & Inclusion veille aussi à favoriser la mise en réseau, et notamment les échanges thématiques ou entre différents acteurs du handicap, en soutenant la mise en place d’espaces de concertation, en particulier autour de l’insertion professionnelle des jeunes, regroupant organisations de la société civile et représentants de l’Etat.
  • Une action à l’échelle locale et nationale : La prise en compte des besoins et attentes des personnes handicapées à un niveau local ne peut se faire de manière cloisonnée par rapport aux dynamiques plus larges qui animent les territoires. Humanité & Inclusion et ses partenaires promeuvent donc une approche de développement intégré, à l’échelle locale, dans laquelle les besoins et droits des personnes handicapées sont systématiquement pris en compte dans l’ensemble des politiques publiques nationales et dispositifs mis en place à l’échelle d’un quartier, d’une commune ou d’une région.
  • Une vision inclusive de la société : l’approche promue par Humanité & Inclusion vise à favoriser une société inclusive qui reconnait et s’adapte aux différences individuelles et les reconnaît comme source de richesse et non comme motif d’exclusion. Un développement inclusif implique dans la planification, la conception de solutions universelles et d’aménagements raisonnables,
  • Qualité des services et des interventions des professionnels : Humanité & Inclusion veille à renforcer la qualité des services apportés aux personnes handicapées, avec une attention particulière à la place centrale de l’usager dans la prestation de service et au respect de ses choix individuels.
  • Le handicap, une question de regard ! Le changement de regard sur les personnes handicapées est un prérequis fondamental pour une réelle évolution de la situation. L’association appuie donc un ensemble d’initiatives de sensibilisation et de plaidoyer à destination des acteurs publics – locaux et nationaux – des acteurs du développement, et de la population en général.
  • Les personnes vulnérables : depuis 2016 en accord avec sa politique fédérale Humanité & Inclusion intervient en Tunisie auprès des personnes vulnérables dont les personnes handicapées, et les femmes en particulier
  • La prise en compte de l’environnement et de l’économie durable est devenue un axe important des actions chez handicap international en Tunisie, les emploi verts et l’économie durable font partie de deux projets phares lancés en 2016 et 2017 dans le sud du pays

LE PROJET A APPUYER

« Pour l’accès à la formation et à l’emploi des personnes handicapées en Tunisie  »

 Le projet est mis en œuvre par Humanité & Inclusion en partenariat avec l’Agence Nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant (ANETI) et la Fédération des Associations Tunisiennes œuvrant dans le domaine du Handicap (FATH) et cofinancé par l’Union Européenne, l’Agence Française du Développement et la fondation Drosos. Il vise à favoriser l’accès des personnes handicapées, en particulier les jeunes et les femmes, à des moyens d’existence et à des revenus suffisants, à partir du déploiement d’un dispositif pilote d’insertion professionnelle dans les gouvernorats de Ben Arous, Gabès, Gafsa et Bizerte

Plus concrètement, il vise à contribuer au renforcement de la cohésion sociale et territoriale, au cœur des enjeux de la période postrévolutionnaire. Parallèlement, l’action doit renforcer les capacités des partenaires sociaux – syndicats, organisations d’employeurs, organisations de la société civile – à intervenir collectivement au plan national et local pour la promotion de l’insertion professionnelle des personnes handicapées, leur permettant de jouer un rôle plus actif et d’être une force de proposition sur les questions liées à l’emploi.

Sur le plan local, le projet vise à consolider les mécanismes de coordination entre les différents acteurs de l’insertion professionnelle : pouvoirs publics, prestataires de services, associations et entreprises de manière à rationaliser les efforts et les investissements des différents intervenants, tout en contribuant à l’émergence d’une gouvernance locale plus efficiente et plus démocratique.

Objectif global :

L’accès des personnes handicapées à des moyens d’existence et à des revenus suffisants pour permettre de vivre dignement contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie et à la réduction des inégalités en Tunisie.

Objectif spécifique :

Les personnes handicapées, en particulier les jeunes et les femmes, ont accès à des opportunités d’emploi décent dans les gouvernorats de Ben Arous, Gabès, Gafsa et Bizerte en Tunisie.

 Groupes cibles

500 demandeurs d’emploi en situation de handicap ; 100 professionnels des services d’insertion professionnelle (60 conseillers d’emploi de l’ANETI, 27 professionnels des associations spécialisées dans le domaine du handicap et 13 formateurs de l’ATFP); 100 entreprises publiques, privés et spécialisés ; Les partenaires sociaux (syndicats de salariés, organisations patronales); Les autorités publiques locales et nationales (les cadres des Ministères des Affaires Sociales et de la Formation professionnelle et de l’Emploi).

Bénéficiaires finaux

35.000 PSH en âge de travailler des Gouvernorats de Ben Arous, Gabès, Gafsa et Bizerte bénéficieront de dispositifs d’insertion professionnelle et d’offres d’emploi adaptés à leurs besoins et capacités

Partenaires

L’Agence Nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant (ANETI) et la Fédération des Associations Tunisiennes œuvrant dans le domaine du Handicap (FATH)

Durée du projet

  • Phase 1 : 1er octobre 2014 au 31 mars 2018.
  • Phase 2 : 01 avril 2018 au 31 Aout 2019

L’avancement du projet

Résultat 1 : Les acteurs de l’emploi se coordonnent au niveau local pour identifier et orienter des personnes handicapées  vers des opportunités de formation professionnelle et d’emploi en adéquation avec leurs capacités et avec les besoins du marché de l’emploi

  • Meilleure connaissance des acteurs locaux des besoins, opportunités et secteurs porteurs pour l’emploi des personnes : Réalisation et diffusion d’études sur le marché de l’emploi et pratiques des prestataires de services sur les trois Gouvernorats de Gafsa, Gabes et Ben Arous
  • Sensibilisation, mobilisation et accompagnement des services d’insertion professionnelle pour développer des approches, des pratiques et un environnement inclusif : 80 services d’insertion professionnelle sont sensibilisés et accompagnés dans 4 gouvernorats. 9 structures bénéficient de travaux de mise en accessibilité
  • Des systèmes de coordination entre les acteurs de l’emploi et les prestataires de services d’insertion professionnelle sont mis en place. Un groupe de coordination autour de chaque bureau d’emploi implique les structures de l’emploi, des affaires sociales et des associations de personnes handicapées coordonne l’accompagnement des personnes handicapées à la recherche d’emploi. Le Groupe Technique Emploi et Handicap (GTEH) a été créé et compte 22 représentants des structures impliquées dans chaque gouvernorat regroupe des représentants des groupes de coordination et travaille sur l’amélioration des outils et système d’accompagnement des personnes handicapée vers l’emploi. L’Espace de Concertation Emploi et Handicap (ECEH) regroupe avec les représentants des autorités locales, de la société civile et des prestataires de service dans chaque gouvernorat. Ces espaces traitent et proposent des solutions aux problèmes qui entravent l’accompagnement à l’emploi des personnes handicapées
  • Amélioration et adaptation des outils et méthodologies d’accompagnement des personnes handicapées personnes handicapées  vers l’emploi : Un manuel de référence de l’accompagnement des PH vers l’emploi en Tunisie a été développé de manière participative avec les acteurs de l’emploi. Des fiches de liaison entre services sont déployées et un guide pratique sur l’accompagnement des personnes handicapées vers l’emploi a été développé par les professionnels. Une cartographie des acteurs réalisée au début de projet a été éditée sous forme d’un annuaire des services des acteurs, et diffusée aux professionnels au niveau régional.

Résultat 2 : Les personnes handicapées  améliorent leur employabilité et sont accompagnées dans leur recherche d’emploi ou dans le développement d’activité économique

  • Les personnes handicapées disposent de services d’accompagnement adaptés à leurs besoins. 88 professionnels de l’emploi ont été formés sur le processus d’accompagnement social personnalisé dans le cadre des actions menées par HI à ce jour dans 4 gouvernorats.
  • Les personnes handicapées sont insérées dans la vie professionnelle (stage, emploi, auto-emploi, ateliers spécialisés) 382 personnes handicapées ont bénéficié de stages dans les entreprises privées et 83 d’entre eux ont été insérées avec des contrats CDD. selon les indicateurs de l’ANETI.
  • 375 personnes handicapées  ont amélioré leur employabilité à travers leur participation aux actions réalisées par les BETI sur l’accompagnement personnalisé des demandeurs de l’emploi vers la réalisation de projet professionnel.
  • Les personnes handicapées bénéficient de soutien financier pour les aider dans leur insertion professionnelle :

Résultat 3 : Les entreprises publiques, privées et spécialisées sont mobilisées et accompagnées pour recruter et intégrer des personnes handicapées.

  • Les entreprises publiques et privées sont identifiées, sensibilisées et appuyées pour favoriser l’embauche de travailleurs handicapés : 149 entreprises identifiées par les bureaux de l’emploi ont exprimé leur intérêt pour le projet
  • 41 cadres et DRH d’entreprises ont été formés et accompagnés pour le développement de « politiques handicap »
  • Des entreprises publiques et privées ont recruté, intégré et maintenu dans l’emploi des travailleurs handicapés : Au moins 30 entreprises ont recruté des personnes handicapées
  • Des conventions de sous-traitance et/ou accords de collaboration sont établis entre des ateliers protégés et des entreprises publiques/privées ou des centres de formation professionnelle : 4 conventions ont été signées.

Résultat 4 : Les partenaires sociaux se concertent au niveau national pour développer et promouvoir des instruments et des pratiques entrepreneuriales socialement responsables vis-à-vis du handicap.

  • 46 participants (19 entreprises privées /2 DPS/ 8 associations spécialisées /1 FATH/ 1DRFPE /10BETI/3ANETI/2HI) répartis en groupes régionaux représentants les partenaires du projet ont été sensibilisés sur la RSE inclusive

Contexte et enjeux DE LA MISSION

 Contexte et justification du projet

Depuis sa mise en œuvre en 2015, le projet « Emploi & Handicap », dont l’objectif principale est de favoriser l’accès à la formation et à l’emploi des personnes handicapées dans les gouvernorats de Gafsa, Gabes, Ben Arous et Bizerte ( à partir d’avril 2018), a favorisé la mobilisation et la coordination des acteurs associatifs, institutionnels et privés impliqués directement ou indirectement sur les questions de l’accompagnement et de l’emploi des personnes handicapées.

Afin de favoriser une meilleure approche auprès de ces acteurs, le projet a mis en œuvre en 2015 une étude sur les Connaissances, Attitudes et Pratiques (CAP) des professionnels de l’accompagnement et de l’insertion des personnes handicapées. Cette étude a contribué à une meilleure connaissance des facteurs influant l’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées à travers  un état des lieux et une analyse des connaissances, attitudes et pratiques observées auprès des acteurs et professionnels des services d’insertion dans les gouvernorats de Gafsa, Gabes et Ben Arous. Le rapport de cette étude a constitué un outil de référence pour l’équipe de HI et ses partenaires dans ce projet et leur a permis une meilleure oriention des activités du projet selon les besoins des acteurs dans les gouvernorats concernés.

Après 3 ans de la  mise œuvre de ce projet dans les 3 gouvernorats de Gafsa, Gabes et Ben Arous et de Bizerte depuis avril 2018,  il est important pour l’équipe HI et ses partenaires de mesurer l’impact du projet et d’évaluer le changement et l’engagement de ces acteurs sur l’accompagnement des personnes handicapées vers des opportunités de formation et d’emploi. Au vu de ces différents éléments, il a été décidé de mener une nouvelle étude CAP, afin d’actualiser les données collectées sur les trois gouvernorats : Gabes, Gafsa et Ben Arous mais aussi de fournir les données manquantes sur le dernier gouvernorat : Bizerte.

Objectif général de l’étude

 Le projet a besoin d’établir un état des lieux post activités, afin de mesurer le changement apporté par les actions menées par l’équipe projet sur les connaissances, attitudes et pratiques des acteurs et professionnels de services accueillant les personnes handicapées dans les gouvernorats de Ben Arous, Gabes ,Gafsa et Bizerte pour évaluer l’efficacité de ces actions et orienter les activités du projet (pour la période restante) voir même pour les actions futures, vers une meilleure promotion de l’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées .

Objectifs spécifiques de l’étude

  • Parmi les objectifs spécifiques de cette étude, c’est de décrire, évaluer et comparer les connaissances et les attitudes des acteurs et des professionnels des services de l’emploi de trois gouvernorats vis-à-vis de l’insertion des personnes handicapées et de décrire les pratiques existantes pour assurer l’accueil, l’orientation et l’accompagnement des personnes handicapées vers l’emploi et l’auto-emploi.
  • Cette étude servira d’outil d’évaluation de la qualité des actions par rapport au renforcement des compétences renforcées chez les prestataires. Plus spécifiquement, une meilleure connaissance du handicap est fondamentale pour les prestataires de service, au cœur du parcours d’insertion de la personne, afin qu’ils jouent un rôle plus actif dans la promotion de l’accès des personnes handicapées aux sources de revenus à travers la mise en œuvre de leur Droit au travail.
  • Cette étude permettra d’évaluer le modèle de l’accompagnement développé par les acteurs dans les 4 gouvernorats et les rôles des différents prestataires, leurs outils et les méthodes qu’ils ont adaptés et harmonisés dans le cadre du projet.
  • Il est important pour HI et ses partenaires d’une part, de savoir à quel degré les nouveaux mécanismes de coordination et d’accompagnement des personnes handicapées développés dans les 4 gouvernorats ont pu renforcer la mobilisation et la mise en synergie des acteurs pour répondre au mieux aux besoins des demandeurs d’emploi en situation de handicap, et d’autre part de mesurer l’efficacité des outils d’informations et de sensibilisations développés dans le projet pour la promotion de l’employabilité des personnes handicapées.

Résultats de l’étude

R1 : Évaluation des niveaux de connaissances des acteurs et des professionnels des services de l’emploi initialement identifiés dans la première étude CAP réalisée en 2015 sur:

  • Le concept du handicap : définition et approches…
  • Le cadre législatif national de l’insertion professionnelle et les droits et mécanismes spécifiques pour les personnes handicapées

Concernant les questions relatives à la connaissance du cadre légal et par rapport à l’étude CAP de 2015, nous estimons qu’il faut approfondir sur les connaissances concernant les définitions (caractéristiques) et les approches du handicap plutôt que la connaissance des articles de la législation

  • Rôle et obligations des différents services, dispositif d’accompagnement des personnes handicapées vers l’emploi et l’auto emploi

R2 : Évaluation des attitudes des acteurs et des professionnels des services identifiés vis à vis des personnes handicapées ainsi que leurs représentations par rapport à leur insertion professionnelle et à l’inclusion des personnes handicapées en milieu ordinaire.
Sur ce volet, et contenue de l’implication des acteurs dans les actions du projet depuis 2015 , les questions posées devraient être précises et contextualisées : une attitude se mesure par rapport à une situation précise donc il faut analyser ces attitudes par rapport à ces situations.

R3 : Analyse des pratiques, on veut identifier des pratiques précises et évaluer si ces pratiques ont été adaptées, les questions de la CAP 2015 ne permettent pas ce genre d’analyse sur des acteurs et professionnels. Au regard des lois, dispositifs et mécanismes de l’insertion professionnelle des personnes handicapées ainsi que la description des mécanismes, moyens et outils mis en place pour accueillir, orienter et accompagner des personnes handicapées vers l’emploi/auto-emploi.

R4 : Analyse qualitative complémentaire auprès des décideurs et usagers en miroir de l’étude des CAP afin d’enrichir l’analyse de l’étude.

R5 : Description comparative et croisée des résultats notamment entre la première étude réalisée en 2015 et celle-ci.

R6 : Description comparative et croisée des résultats gouvernorats, types de services/acteurs. Cette analyse comparative sera précisée dans le plan d’analyse à développer avec l’équipe au moment de la validation de la méthodologie.

R7 : Formulation contextualisée de recommandations issues des résultats de l’étude pour améliorer l’identification, l’accueil, l’orientation et le parcours d’insertion professionnel des personnes handicapées

JUSTIFICATION, MISSION ET INFORMATIONS LIEES A LA MISSION

 Justification et enjeux

 Pour réaliser cette étude, Humanité & Inclusion a besoin de recruter 8 enquêteurs. Ces enquêteurs/trices sont chargé(e)s d’interroger les acteurs sélectionnés afin de collecter des informations grâce à un questionnaire sur un support numérique (tablette).

L’utilité de l’information récoltée et sa pertinence seront en partie déterminées par la capacité de l’enquêteur/trice à obtenir des informations fiables et à enregistrer avec précision des données.

Les enquêteurs/trices devront comprendre et assimiler les outils de l’enquête et avoir à l’esprit pourquoi ces questions sont posées.

Les enquêteurs/trices devront aussi apprendre à repérer les incohérences dans ce qui leur est rapporté. Ils/elles contrôleront et vérifieront leur travail afin de s’assurer que les erreurs soient limitées et que les informations récoltées soient le plus fidèle aux discours des acteurs interrogées. Ces capacités seront développées, renforcées et testées à travers une formation et exercices pratiques qui seront assurés avant la mise en œuvre de l’enquête.

Responsabilité et mission des enquêteurs/trices

 Sous la supervision du chef de projet et en lien étroit avec l’équipe projet, les enquêteurs/trices auront la responsabilité de :

  • Participer avec attention et pro-activité à une formation de 2 à 5 jours
  • Se familiariser avec tous les outils de l’enquête et leur utilisation
  • Mener correctement les questionnaires avec les acteurs désignés: un minimum de 4 questionnaires pour une journée complète de travail est nécessaire.
  • Mener à bien les entretiens et vérification des données collectées
  • Vérifier que tous les documents sont remplis correctement avant de quitter un site afin de s’assurer de l’exhaustivité et de l’exactitude des données

De plus, les enquêteurs/trices devront :

  • Respecter les règles éthiques en lien avec l’étude
  • Traiter l’ensemble des acteurs interrogés avec respect
  • Collaborer étroitement avec l’équipe projet
  • S’assurer d’agir avec prudence et de respecter les normes de sécurité, les procédures administratives et contractuelles
  • Maintenir la confidentialité des données recueillies

 Lieux et Période de la mission

  • L’enquête est prévue dans 4 gouvernorats : Gabes, Gafsa, Ben Arous et Bizerte sur un délai de 4 semaines, durant les mois de Février et Mars.
  • 2 à 5 jours de formation obligatoires sont également à prévoir. Elle aura lieu durant la première quinzaine du mois de février. Les dates seront confirmées plus précisément lors des entretiens.
  • Les enquêteurs seront ensuite envoyés sur le terrain. La durée de travail est fixée du lundi au vendredi. La date de démarrage de la collecte sur le terrain sera confirmée plus précisément lors des entretiens.

Population cible

  • Les prestataires de services intervenant dans le secteur de l’emploi et de l’auto-emploi (Ayant participé à la première enquête CAP de 2015) pour Gafsa, Gabes et Ben Arous
  • Les prestataires de services intervenant dans le secteur de l’emploi et de l’auto-emploi pour Bizerte
  • Les prestataires de services intervenant dans l’accompagnement général des personnes handicapées des structures spécialisées proposant des services éducatifs, de réadaptation, d’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap (Ayant participé à la première enquête CAP de 2015) pour Gafsa, Gabes et Ben Arous,
  • Les prestataires de services intervenant dans l’accompagnement général des personnes handicapées des structures spécialisées proposant des services éducatifs, de réadaptation, d’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap pour Bizerte

Conditions et Rémunération

 Une fois les candidats présélectionnés suite aux entretiens, une formation obligatoire de 2 à 5 jours aura lieu à Tunis durant la première quinzaine de février (date exacte à confirmer plus tard).  La formation permettra de confirmer ou infirmer la sélection et le recrutement pour mener l’enquête.

Une rémunération de 600-800 dt NET est prévue pour les 4 semaines d’étude. Les jours de formation ne sont pas rémunérés. Les couts liés à l’enquête (communication, déplacement,  ..) seront pris en charge par HI selon les règles et procédures internes de l’organisation.

Critères d'éligibilité

  • Avoir un niveau universitaire
  • Expérience de participation à des enquêtes ménages et individuelles d’envergure est un avantage.
  • Avoir une posture et attitude reconnaissant les Droits Humains, respectant la différence et la diversité humaine.
  • Avoir une bonne présentation, des capacités de communication et de négociation
  • Avoir un esprit d’équipe
  • Prêt à se déplacer dans les 4 gouvernorats : Gabes, Gafsa, Ben Arous et Bizerte
  • Savoir utiliser une tablette numérique
  • Maitriser l’Arabe et le Français

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

03aacf91a7a8651493e38fc2f4526535

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 17 janvier 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo