Exprimer mon avis

Appel à candidature pour une agence de communication – Handicap International Retour vers les opportunités



Échéance

28 Septembre 2020 Il y a 7 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Gafsa et 2 autre(s) régions

 

  • Présentation de l’organisation Handicap International

Humanité et Inclusion (HI), le nouveau nom d’Handicap International, est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes, œuvrant notamment aux côtés des personnes handicapées et en situation de vulnérabilité pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

HI intervient en Tunisie depuis 1992, ponctuellement dans un premier temps, puis en permanence depuis 1997, dans le cadre d’un accord de coopération signé avec le Ministère des Affaires sociales.

Sa mission s’articule autour des 3 axes :

  • La promotion des droits fondamentaux  des personnes handicapées notamment les droits à la santé, l’éducation, l’emploi et la participation à la vie publique et politique
  • L’intégration de l’approche inclusive et transversale du handicap dans les politiques publiques 
  • Renforcement des capacités de la société civile dans l’adoption de l’approche inclusive et le respect des droits des personnes handicapées.
  • Contexte de l’appel  à projet 

Dans le cadre du projet Gouvern’elles – Les femmes actrices de la gouvernance locale dans les gouvernorats du Grand Tunis, Jendouba et Gafsa porté par Handicap International et conduit en partenariat avec La ligue tunisienne des droits de l’Homme. 

Soutenu par l’Union Européenne, ce projet repose sur les défis de l’Etat Tunisien en termes d’égalité femme-homme, la représentativité de la femme dans toutes les assemblées et le principe de non-discrimination basée sur le sexe. 

Cependant, malgré ces avancés sur le plan législatif, de fortes inégalités persistent pratiquement  entre les femmes et les hommes dans le champ de la représentation politique, notamment sur les territoires ruraux et de l’intérieur. 

Pour répondre aux défis précités, l’organisation HI avec son partenaire la LTDH se sont impliquées dans la mise en application du programme Moussawet qui est piloté par le MAFFS et financé par l’Union Européenne en  portant un projet intitulé « Gouvern’elles.  

Dans cette optique, Gouvern’elles  vise à contribuer à l’instauration d’une  gouvernance locale sensible au genre en garantissant aux femmes, en particulier des femmes handicapées une participation effective et transversale dans la gestion des affaires locales pour améliorer les performances des politiques de développement local sur les gouvernorats du Grand Tunis, Jendouba et Gafsa. 

Les différents volets d’action du projet Gouvern’elles

  • Réalisation de diagnostics locaux participatifs sur la prise en compte des femmes dans la gouvernance locale sur les territoires d’action. 

 

  • Appui à l’émergence et à la structuration de groupes locaux de mobilisation féminine sur les territoires du Grand Tunis, Jendouba et Gafsa. 

 

  • Mise en place d’un processus de renforcement des capacités à destination des OSC locales, des femmes en situation vulnérable et des autorités locales (formations, coaching, échange de pratiques, audit organisationnel du niveau de la participation des femmes etc.). 

 

  • Appui technique au développement de plans locaux de développement inclusifs et sensible au genre 

 

  • Des fonds d’appui à destination des OSC en matière de monitoring et de plaidoyer ainsi qu’à des actions locales multi-acteurs pour une participation équitable des femmes à la gouvernance locale. 
  • DESCRIPTION DE LA MISSION

Cadre de l’appel à candidature : 

Le projet « Les Femmes, actrices dans la gouvernance locale dans les gouvernorats du Grand Tunis, de Gafsa et de Jendouba »

Lieu de la mission :

4 municipalités du Grand Tunis, 3 municipalités de Gafsa et 3 Municipalités de Jendouba

Type de mission : 

Réaliser les activités en lien avec la communication autour du projet. Ceci implique l’appui à l’équipe projet lors des activités ainsi que la mise en œuvre et la production des livrables attendus.

Partenaires impliqués : 

  • La ligue Tunisienne des Droits de l’Homme LTDH
  • Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance (MFFE), à travers la Sous-Direction de l’Autonomisation Economique et Sociale des Femmes 
  • Friguia pour les Stratégies (Jendouba)
  • Association Mashhed (Gafsa)
  • Tunisian Forum for Youth Empowerment
  • 17 associations locales de 3 régions concernées par le projet 

Le Projet:

Dans le cadre d’un projet visant à favoriser la concertation entre les OSC (dont les OPH) et les autorités locales sur 3 régions ciblées (Grand Tunis, de Gafsa et de Jendouba) afin qu’elles agissent ensemble pour une participation active des femmes (notamment marginalisées, comme les femmes handicapées) dans la gouvernance locale. 4 axes d’intervention, interconnectés entre eux,  seront déployés simultanément

Tout d’abord le projet favorisera l’émergence de femmes leaders dans le mouvement associatif et renforcera leurs capacités à participer activement à la gouvernance ;  Ensuite, les décideurs locaux seront amenés à s’engager avec les OSC dans le développement et la mise en œuvre de plans d’actions et politiques locales facilitant la participation des femmes à la gouvernance locale. Par ailleurs, les OSC des territoires visés seront renforcées dans leurs capacités de monitoring et de plaidoyer dans la gouvernance locale, avec des indicateurs du système de suivi du MFFE. Enfin, des bonnes pratiques, des leçons apprises et des données clefs seront identifiées et diffusées auprès du public et de l’unité de gestion (UG) du programme de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes en Tunisie.

Contexte et Justification

Dans l’élan de l’institutionnalisation des droits des personnes vulnérables en Tunisie, plusieurs dispositifs politiques et juridiques ont été mis en place afin de garantir l’accès aux droits et aux services pour les personnes souvent marginalisées et exclues en l’absence d’un arsenal juridique et constitutionnel adapté à leurs besoins. Plusieurs dynamiques politiques ont été ainsi engagées durant ces dernières années et ont permis de lancer le débat sur nombre de questions jusqu’alors tues.

Dans ce contexte, Humanité et Inclusion nouveau nom d’Handicap International a accompagné activement le processus d’inscription des droits des personnes handicapées dans la nouvelle constitution tunisienne de 2014, sur la base de la non-discrimination et l’égalité des droits entre les citoyens et les citoyennes.

Néanmoins, l’application de ces droits constitutionnels reste encore tributaire de plusieurs facteurs et d’un contexte en perpétuelle effervescence sociale et politique.

Ce constat, fruit de longues années de travail en proximité des personnes handicapées et  de deux études menées par HI, (en 2014 au gouvernorat de Béja et du Grand Tunis et en 2017 au gouvernorat de la Manouba), met en exergue par ailleurs l’ampleur de l’écart entre les personnes handicapées et les personnes non handicapées en termes d’accès aux droits et de représentativité sociale et politique.

Cet écart est d’autant plus grand lorsqu’il s’agit de femmes Handicapées. 

L’analyse des données collectées dans le cadre de ces études fait apparaitre les constats suivants :

  • Un accès aux droits fondamentaux limité pour les personnes handicapées avec des entraves plus importantes pour les femmes ;
  • Une représentativité limitée pour les personnes handicapées dans la sphère publique sociales et politique avec des entraves plus importantes pour les femmes handicapées.

Ces conclusions, énonçant clairement les doubles discriminations subies par les femmes handicapées de par leur condition et de par leur genre, ont tracé les premières lignes de réflexion autour d’un projet qui traite de ces thématiques.  Par une approche inclusive et à travers l’empowerment, ce projet s’étayera sur les processus de décentralisation déjà mis en place pour garantir une participation plus active et impactante des femmes et des femmes handicapées dans la gouvernance locale. Une démarche qui permettrait à ces dernières de porter leurs paroles à un niveau décisionnel.

C’est dans ce contexte que le projet « Les Femmes, Actrices dans la gouvernance locale dans les gouvernorats du Grand Tunis, de Gafsa et de Jendouba », a été conçu et porté par porté par HI- Humanité & Inclusion nouveau nom de Handicap International, en partenariat avec La Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme en tant que co-demandeur. 

A travers une démarche systémique, trois associations relais au niveau des gouvernorats de Gafsa, du Grand Tunis et de Jendouba seront accompagnées tout au long du projet afin de dynamiser les tissus associatif locaux et de mettre en place des synergies avec les autorités locales et les structures de services publiques, pour favoriser une participation féminine accrue dans la gouvernance locale.

Pour ce faire, les activités du projet doivent s’accompagner d’une visibilité au niveau local et national et leur démarche doit faire l’objet d’un travail de capitalisation. 

Une stratégie de communication a été donc mise en place, en conformité avec la stratégie de communication globale du programme Moussawat, programme cadre de notre projet.  En Harmonie avec la démarche du projet,  la stratégie de communication  s’est articulée autour de deux dimensions essentielles : la dimension systémique et la dimension participative.

Le choix de la démarche systémique permettra de véhiculer les messages clefs d’une manière efficace et adaptée aux besoins de chaque groupe cible. La démarche participative permettra quant à elle aux groupes cible de se positionner en tant que vecteurs de changement à travers la conception participative de leurs messages et des supports et outils de communication.

Cette bi- dimensionnalité inscrira clairement le projet dans son environnement et assurera la visibilité de ses partenaires opérationnels et financiers autour des objectifs suivants:

  • Faire évoluer durablement les représentations sociales et attitudes vers une société plus diverse et inclusive ;
  • Accroître la prise de conscience politique des femmes du territoire, amplifier leur parole dans l’espace public et influencer les systèmes de gouvernance locale ;
  • Offrir une image avant-gardiste de ce que peut être le rôle des femmes dans la sphère publique, à travers l’engagement de ces dernières dans la gestion des affaires  publiques ;
  • Opérer une transformation sociale importante auprès d’une population traditionnellement passive et marginalisée.

Pour assurer ce volet, HI se propose de faire appel à une boite de communication afin d’accompagner l’équipe du projet à mettre en place les outils, les supports et les stratégies de la communication adaptés et ce, en cohérence avec la stratégie de communication du projet et la stratégie de communication globale mise en place par le  Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfance dans le cadre du programme Moussawat .

 

 LA MISSION 

Objectif de la mission :

Accompagner l’équipe du projet ainsi que les différents acteurs locaux dans la conception et la réalisation d’outils et de supports de communication adaptés.

Résultats Attendus :

  • Résultat 1: La visibilité des activités et de la démarche du projet est assurée ; 
  • Résultat 2: Un kit d’outils et de supports de communication autour du projet est conçu ;
  • Résultat 3 : Des campagnes digitales de sensibilisation  à l’échelle locale et nationale sont conçues et réalise 
  • Résultats 4: La capitalisation sur les bonnes pratiques est effectuée à travers les supports data visualisation  
  • Résultat5 : Les outputs développés dans le cadre du projet sont produit dans des supports publiés et partagés 

Groupes Cible :  

  • Bénéficiaires finaux : les femmes, notamment les femmes vulnérables et  handicapées
  • Le grand public : les citoyen-n-es des localités ciblées par le projet
  • Les acteurs publics et  les autorités locales des zones ciblées par le projet
  • La société civile : les OSC et les organisations des personnes handicapées actives dans les zones ciblées par le projet et ou porteuses des initiatives dans le cadre du projet Gouvern’elles 
  • Les partenaires : le ministère de la femme, de la famille et l’enfance
  • Les médias (à la fois cible directe et indirecte) : les médias nationaux et internationaux : presse écrite, Radios régionales et nationales, Télévision, réseaux sociaux.

Activités concernées par l’agence de communication :

Durée de la mission et modalités de paiement:

 

La mission s’étalera sur une période des trois mois  et selon une planification préalablement établie en concertation avec l’équipe du projet.

Le paiement sera effectué sur la base des activités réalisées et des livrables rendus et validés par l’équipe du projet. Le calcul se fera sur la base de la proposition financière émise par les candidat-e-s.

 

 

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

940fabbb665c18db3eac499ab24f02cf

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 21 septembre 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo