Exprimer mon avis

Sonia Mhamedi redonne vie aux oasis tunisiennes

1 juillet 2014

Sonia Mhamedi redonne vie aux oasis tunisiennes

L’entrepreneuriat social est un concept qui est né aux Etats Unis dans les années 80 et qui s’est exporté un  peu  partout dans le monde. En Tunisie, on assiste également à l’épanouissement d’initiatives similaires .

Au terme d’une compétition lancé par « The leader », une initiative qui vise à promouvoir entrepreneuriat sociale en Tunisie, « l’Oasis Verte » un projet de Madame Sonia Mhamedi a été élu « Meilleur projet » de la compétition suite à un vote public via le site web de « The Leaders ».

L’Oasis Verte est un projet qui vise à aider les agriculteurs de Gafsa à lutter contre la pénurie d’eau et la désertification.

Partant d’un constat simple qui est la mauvaise gestion de l’eau de l’irrigation , Sonia Mhamedi et son équipe  se sont attelés à la recherche de solutions pour changer le système d’irrigation.

Une étude faite  avec le commissariat régional au développement agricole de Gafsa, a  démontré qu’il était impossible de  modifier tout le système d’irrigation à cause de la complexité et de  la  spécificité de chaque partie de l’oasis mais qu’il était par contre possible de créer des bassins  de stockage pour certaines parties de l’oasis et de restaurer  l’ancien système d’irrigation pour les  parties restantes.

Les Sociétés Mutuelles des Services Agricoles se sont  avérées être la meilleur solution pour les agriculteurs afin d’avoir des moyens matériels et des bassins de stockage d’eau . Sonia Mhamedi pense que l’un des plus grand challenge du projet est de convaincre les agriculteurs de travailler avec ce genre de coopérative afin de réduire leurs charges.

Le point fort de l’expérience réside dans le fait que l’oasis verte est un projet qui a fait collaborer  le secteur privé , public et les ONGs.

Des  conventions de partenariat ont été signés  avec l’Agence Nationale de la Gestion des Déchets, l’Agence Foncière Agricole ,et l’ Agence de Promotion Industrielle.

Des ateliers ont également eu lieu dans les universités à Gafsa avec des experts de l’ANGED et la CPG .

Enfin , avec l’aide de Monsieur Rouissi Chokri, directeur Général de la société d’environnement, de plantation et de jardinage de Gafsa , l’initiatrice du projet propose d’utiliser la technologie photo-voltaïque  pour mettre en place un système de pompage d’eau depuis les puis de Ras El Fef vers les bassins romains de Oued El Bey et Tarmil, plus proche des oasis.

Le but de l’action est de  faciliter l’accès à l’eau aux agriculteurs et de développer un système d’irrigation durable qui ne dépend pas des imprévus liés à la distribution de l’eau.

Cette initiative permettra également de réhabiliter  les bassins et de stimuler l’activité touristique dans l’oasis.

Dans un deuxième temps, Madame Mhamedi  et quelques citoyens bénévoles  se sont attaqués  à la  plantation d’arbres d’Acasia comme « brise-vent » pour lutter contre la désertification dans la régions de Oued el Kebir.

Le but ultime du projet est de réinitialiser l’équilibre du développement environnemental et socio- économique dans la région de Gafsa et dans toutes les oasis du  sud tunisien. Dans ce sens,  plusieurs ateliers ont été organisés  avec plus de 30 agriculteurs sur 3 différentes Oasis.

Madame Mhamedi  aspire désormais à dupliquer  ce model exemplaire dans les différentes Oasis de la Tunisie.

 

 


Gallerie

 





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Soyez le 1er à écrire un commentaire.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo