Exprimer mon avis

Carter Center Reports Calm, Orderly, and Transparent Process in Historic Tunisian Elections (En anglais)

The Carter Center 27781Carter Center Reports Calm, Orderly, and Transparent Process in Historic Tunisian Elections (En anglais)
Publié le 28-10-2014. Ajoutée le 10 mars 2016



Bulletin d’information HCR TUNISIE Avril 2014 from Jamaity


Etudes & Rapports au format Documents PDF

Le Centre Carter fait part d’un processus électoral calme, ordonné et transparent pendant des élections historiques en Tunisie

Les élections législatives historiques que la Tunisie a tenues le 26 octobre ont été organisées d’une manière calme, ordonnée et transparente à travers le pays. Dans une déclaration préliminaire publiée aujourd’hui par le Centre Carter, les observateurs électoraux ont remarqué que beaucoup de Tunisiens ont attendu patiemment dans de longues files, afin d’exercer leur droit de vote dans les premières élections organisées sous la nouvelle constitution tunisienne, adoptée en Janvier 2014. Les élections législatives constituent une étape importante dans l’histoire de la Tunisie de l’après-révolution puisqu’elles établissent des institutions représentatives après un régime dictatorial de plusieurs années.

La Tunisie, qui a donné naissance au printemps arabe, demeure une lueur d’espoir pour la gouvernance démocratique dans une région où d’autres pays traversant des changements politiques continuent d’affronter d’importants défis. Bien que la période de transition ait été plus longue que prévue, l’Assemblée nationale constituante a réussi à surmonter ses difficultés en accomplissant un certain nombre de prouesses, notamment l’adoption d’une nouvelle constitution sur la base d’un large consensus politique, la création d’une commission électorale indépendante et permanente chargée d’organiser les élections, ainsi que celle d’un cadre juridique.

Bien que les élections se soient déroulées de manière relativement harmonieuse et ordonnée, les observateurs du Centre Carter ont noté des irrégularités mineures dans un nombre limité des bureaux de vote qu’ils ont observés, y compris l’absence d’instruction aux électeurs sur la manière de voter, des campagnes illégales devant les bureaux de vote, et un personnel de bureaux de vote en nombre inadapté. Les résultats sont en cours de compilation, et les résultats préliminaires n’ont pas encore été annoncés. L’ISIE a révélé un taux de participation en Tunisie de 61.9%.

Dans l’ensemble, les autorités électorales sont parvenues à organiser une journée réussie, et à mener un processus inclusif d’inscription des électeurs et d’enregistrement des candidatures dans des délais serrés. Malheureusement, beaucoup des difficultés rencontrées par l’ISIE ressemblaient à celles rencontrées lors des élections de l’Assemblée nationale constituante en 2011, notamment l’absence de communication efficace avec les acteurs électoraux et le manque de transparence.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo