Exprimer mon avis

WWF recrute un coordinateur de jeu de simulation dans le cadre du cours de formation en ligne sur la gestion des zones côtièresen Méditerranée -MedOpen » Retour vers les opportunités



Échéance

18 Août 2019 Il y a 1 an

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

CADRE GENERAL DU PROJET

Le Projet Conservation et Développement Durable des Zones Humides Côtières à Haute Valeur Ecologique « GEMWET » a pour objectif de contribuer au développement économique, socio-culturel et écologique de la zone de Ghar el Melh. Les actions entreprises seront basées sur une approche intégrative combinant la Gestion Intégrée des Ressources en Eau et la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC).

Les principaux objectifs du projet sont :

  • le renforcement de la gouvernance et des capacités locales en termes de suivi et de gestion des écosystèmes ;
  • la préservation et l’utilisation durable des ressources en eau au niveau de la zone ;
  • la lutte contre les pollutions agricole, urbaine et industrielle ;
  • le développement de pratiques agricoles durables à hautes valeurs environnementales, avec un focus sur le renforcement de la résilience des pratiques agricoles traditionnelles ;
  • le développement d’activités touristiques responsables en conformité avec la capacité d’accueil;
  • l’appui à la définition du PAC de Ghar El Melh ; et
  • la mise en œuvre d’actions prioritaires.

La zone du projet est définie comme :

  • Le site Ramsar de Ghar el Melh pour des actions pilotes ;
  • Une zone plus large couvrant le delta/ bassin de Mejerda, d’autres zones humides connectées et importantes pour les oiseaux et les activités agricoles et de pêche.

La ville de Ghar El Melh a été sélectionnée en raison des pressions anthropiques et environnementales auxquelles elle est confrontée, sa vulnérabilité aux variations et au changement climatique, sa richesse écologique et patrimoniale et le nombre conséquent des données disponibles. Le projet fera le lien avec les études préalables et les travaux actuels menés sur la zone du projet.

Le Projet de trois années (2018-2021) est financé par la Fondation MAVA et mis en œuvre par différents partenaires nationaux et internationaux:

  • WWF Afrique du Nord ;
  • Stichting BirdLife Europe (ci-après, Bird Life Europe, étant la Division européenne et d’Asie centrale de BirdLife International) ;
  • Association « Les Amis des Oiseaux » le partenaire de BirdLife en Tunisie (AAO/BirdLife Tunisie) ;
  • Partenariat mondial pour l’Eau en Méditerranée (GWP-Med) ;
  • Centre d’activités régionales du programme d’actions prioritaires (CAR/PAP) ;
  • Institut national agronomique tunisien (INAT) ;
  • Fondation Tour du Valat (TDV) ;
  • Union Internationale pour la Conservation de la Nature en Méditerranée (IUCN Med).

Les partenaires au projet s’engagent à soutenir la mise en œuvre des dispositions de la Convention de Barcelone, comme suit :

  • Faciliter la mise en œuvre des principes du Protocole sur la gestion intégrée des zones côtières (le Protocole GIZC) en méditerranée aux niveaux local et national (ainsi que des autres protocoles de la Convention de Barcelone) ;
  • Mettre en œuvre l’approche écosystémique en tant que stratégie pour une gestion globale et intégrée des activités influençant les écosystèmes marins et côtiers. Lors de la 15ème réunion des Parties contractantes à la Convention de Barcelone (COP15, 2008), il a été décidé (Décision IG.17 / 5) d’appliquer progressivement l’EcAp à la gestion des activités humaines dans l’objectif ultime d’atteindre un bon état écologique (BEE) de la mer Méditerranée ;
  • Élaborer des stratégies et des plans pour le développement durable des zones côtières ;
  • Identifier et mettre en œuvre des méthodologies et des outils pertinents, en mettant particulièrement l’accent sur les dispositions du Cadre méthodologique intégré pour la gestion durable des zones côtières et des bassins de versant, cherchant ainsi l’intégration de la GIZC avec l’approche de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) ;
  • Contribuer au renforcement des capacités aux niveaux local, régional et national ;
  • Garantir une large diffusion des résultats en Tunisie et dans la région méditerranéenne.

Ghar el Melh : un patrimoine culturel et un écosystème unique et sensible

Ghar El Melh est une petite ville côtière du Nord-Est de la Tunisie rattachée au gouvernorat de Bizerte. Fondée en 1638, la ville offre un intérêt archéologique et naturel certain, en effet, la ville se singularise par ses installations maritimes et fortifications, ses paysages naturels, ses habitats écologiques ainsi que ses pratiques traditionnelles.

La ville héberge un grand nombre de zones humides parmi elles la lagune du même nom qu’elle domine,  qui est un vestige de l’ancienne baie d’Utique, autrefois largement ouvert sur la mer. Le déplacement de l’embouchure de la Medjerda entraîna progressivement l’ensablement du port et son abandon définitif au VII siècle et l’apparition de cordons littoraux vers la fin de l’antiquité séparant le lac du golfe de Tunis et conduisant à la formation de la lagune.

Ces atouts lui ont valu son classement en tant que site humide d’importance internationale Ramsar en 2007. Le 24 octobre 2018, Ghar El Melh est devenue la première ville arabe et nord-africaine sur la liste des villes Ramsar. Il s’agit d’une nouvelle labellisation à l’échelle internationale adoptée lors de la conférence des parties contractantes de la Convention internationale Ramsar à Dubaï.

Autrefois, l’embouchure de la rivière de la Medjerda se déversait dans la lagune avant sa déviation vers le sud. Aujourd’hui les apports alluviaux ont nettement diminué suite à cette déviation et à la construction des barrages sur son cours amont. La lagune communique avec la mer à travers une passe située à l’est appelée Boughaz qui fait face à un ensablement continu suite au dépôt du sable marin au niveau du cordon littoral. En 1996, un dragage de la passe « Boughaz » a été réalisé dans l’objectif d’améliorer la circulation et la qualité des eaux et donc la production halieutique.

Les différentes sources de pollution ont engendré une eutrophisation du milieu suite à la dégradation de la qualité des eaux et au ralentissement du renouvellement et de la circulation des eaux conduisant à l’altération de l’équilibre biologique de la lagune et à une nette régression de la biodiversité

Déroulement et consistance de la consultation

MedOpen est un cours de formation en ligne sur la gestion des zones côtières en Méditerranée qui est mis en œuvre depuis 2004 par le Centre d’activités régionales pour le Programme d’actions prioritaires (CAR/PAP). Il a comme objectif d’aider les pays méditerranéens à renforcer leurs capacités dans le domaine de la gestion du littoral. Il permettra notamment de partager des idées, des enseignements et des stratégies, pour transmettre le savoir-faire en matière de mise en œuvre locale, nationale et régionale de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC). Il favorisera également le dialogue politique, et participera à renforcer les capacités dans le domaine de la variabilité et des changements climatiques (V&CC) et de leurs conséquences.

Les utilisateurs ciblés par MedOpen sont les décideurs (aux niveaux local, national, régional et international), les conseillers en politique, les responsables de projets, le personnel et les experts des organisations et institutions internationales, les chercheurs universitaires, les étudiants, et toute autre personne intéressée par la gestion du littoral et les enjeux de la V&CC. L’équipe MedOpen, composée d’experts en gestion des zones côtiers et d’un soutien technique du CAR/PAP, accompagne les utilisateurs tout au long du cours pour répondre aux attentes des groupes du cours avancé.

14 ans après ses débuts, MedOpen a été intégré pour la première fois a un cursus universitaire en 2018 au sein de l’École nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL) en Algérie.

MedOpen dans le contexte du projet GEMWET

Le WWF Afrique du Nord, bureau de Tunisie et le CAR/PAPaccompagnentla Faculté des sciences de Bizerte (FSB) dans l’intégration de l’approche de la GIZC dans la formation des futurs diplômés de la FSB en vue d’améliorer les capacités de la Tunisie pour la gestion des questions liées à la durabilité des zones côtières. Cette préoccupation est une priorité dans le contexte de la définition de la stratégie nationale pour la gestion intégrée des zones côtières en Tunisie qui est actuellement élaboréepar l’Agence pour la protection et l’aménagement du littoral (APAL), qui est également le point focal du CAR/PAP en Tunisie.

Cette formation virtuelle est une composante du projet GEMWET « Conservation et développementdurable des zones humides côtières à haute valeur écologique, le cas de Ghar el Melh »  financé par la Fondation MAVA. Le cours de formation mettra donc l’accent sur ce territoire et s’inscrira dans une perspective de gestion intégrée des ressources, principalement de la partie marine et côtière.

En outre, le cours MedOpen, qui sera mis en œuvre durant le premier semestre 2019/2020, sera organisé conjointement par la faculté des sciences de Bizerte (FSB) et la Faculté des sciences et techniques d’Al Hoceima (FSTH) au Maroc, avec les étudiants du Master 2 spécialisés en « ingénierie côtière ». Cela encouragera le partage des connaissances et du savoir-faire en matière de GIZC et renforcera le dialogue entre les étudiants et les universitaires marocains et tunisiens.

Le présent accord porte sur l’organisation d’une session MedOpen avancée pour un groupe de 20 à 30 étudiants de laFSB inscrits en deuxième année du master en sciences de l’environnement, à savoir le master professionnel «pollution et management de l’environnement »et le master de recherche en« sciences de l’environnement », au cours du premier semestre 2019/2020 de leurs études universitaires. La formation MedOpen sera mise en œuvre entre le 30septembre et le 22décembre 2019, pour une durée de douze (12) semaines et une présence obligatoire d’au moins 4 heures par semaine sur la plateforme virtuelle MedOpen.La partie pratique de la formation (le jeu de simulation[JS]) qui dure 5 semaines – du 28 octobre au 1 décembre 2019, un cas pilote «réel / concret» – portera sur la zone humide côtière de Ghar El Melh. La mise en œuvre du jeu de simulation s’appuiera sur des ateliers organisés par le coordinateur du JS, assisté parle coordinateur local (animateur), à l’intention des étudiants et des parties prenantes de la région de Ghar el Melh. L’ensemble sera élaboré en étroite coopération avec les partenaires du projet  GEMWET et sous la coordination du chef de projet du WWF Afrique du Nord.Les ateliers auront pour objectif de partager des idées et des expériences (basées sur des connaissances théoriques acquises par les étudiants au cours de la formation) et de rechercher des solutions innovantes aux problèmes de gestion concrets dans la zone pilote, et qui n’ont pas pu être identifiées dans la partiethéorique.  Le JS permettra également aux étudiants, aux parties prenantes locales et aux partenaires du projet de partager leurs expériences sur les défis de la gestion intégrée des ressources côtières et des ressources dans les zones humides côtières en Tunisie. La communication avec les étudiants durant la formation sera réalisée à la fois en ligne (forum du JS FSB) et en contact direct avec le coordinateur du JS lors de la mise en œuvre du JS (les ateliers).

  • Produits escomptés

Les tâches du consultant – coordinateur de jeu de simulation seront comme les suivantes :

  • Fournir une courte vidéo d’introduction et une courte biographie écrite;
  • Contribution à une introduction commune (mot de bienvenue aux étudiants);
  • Afin de garantir un développement harmonieux du JS, à compter de la cinquième semaine du cours (parallèlement aux chapitres5, 6, 7, 8 et 9), le coordinateur du JS doit:
  • Préparer et fournir aux étudiants (en ligne, sur leforum du JS FSB) le concept et le scénario du JS, basésur le site pilote en Tunisie (Lagune de Ghar El Melh) ;

 NB : Le concept et le scénario du JS doivent être préparés sur la base des concepts et scénarios des JS mis en œuvre pour les sites pilotes précédents, mais adaptés spécifiquement au site pilote de Ghar el Melh. À cette fin, la situation / les problèmes actuels sur le terrain pourraient être présentés, en tenant compte de la connaissance des partenaires du projet GEMWET, des habitants, des touristes, des groupes de parties prenantes / acteurs, des ONG «vertes», des associations de touristes, etc.

  • Choisir et distribuer aux étudiants (en ligne, dans le forum JS) les rôles des parties prenantes/ acteurs locaux (réels), des ONG, des touristes et autres, afin qu’ils puissent débattre (en ligne) sur les problèmes actuels du site pilote et proposer les solutions possibles;
  • En plus de ce qui précède, organiserun ou plusieurs ateliers avec les parties prenantes locales (sur le site pilote et / ou dans les locaux de la FSB) afin que les étudiants puissent, en contact direct avec eux, discuter des problèmes liés au site pilote de Ghar el Melh et proposer des solutions possibles; de partager, avant l’atelier, l’ordre du jour de l’atelier avec le CAR/PAP ;
  • Fournir aux étudiants des conseils et des explications en ligne en cas de besoin ;
  • Évaluer et noter la participation active des élèves au JS, y compris l’essai préparé conjointement par eux, sur les questions abordées sur le site pilote et la proposition de solutions possibles fournies par eux en tant que parties prenantes / acteurs locaux;
  • Préparer le rapport final du JS, y compris une description du développement / de la mise en œuvre du JS, des conclusions et des suggestions / propositions pour l’amélioration future du JS.

Durée de la mission

La préparation du jeu de simulation durera de début septembre a fin octobre et sa mise en œuvre du 28 octobre au 1erdécembre 2019 pour une durée de 5 semaines.  Au début de la mission, le consultant sera disponible pour les journées d’informations qui seront proposées aux étudiants de la FSB participant au MedOpen.

Livrables

 Livrables, produitset date butoir

  • Une courte vidéo d’introduction et une courte biographie écrite (au plus tard le 9 septembre 2019) ;
  • Une présentation expliquant le concept du JS adapté au cas de Ghar el Melh (contexte, objectifs et identification des parties prenantes) – au plus tard le14 octobre 2019;
  • Quatre (4) ateliers avec la participation des étudiants et des parties prenantes à Ghar el Melh (pendant les semaines8 et 9 ;du 18novembre au 1er décembre 2019);
  • Quatre (4) rapports sur les ateliers (à préparer après chaque atelier) ;
  • Un rapport final (une description du développement / de la mise en œuvre du JS, des conclusions et des suggestions / propositions pour l’amélioration future du JS) – dans les 15 jours suivant la clôture du cours (au plus tard le 6 janvier 2020) ;

Le coordinateur du jeu de simulation travaille en étroite collaboration avec l’équipe du CAR/PAP et du WWF Afrique du Nord lors de l’élaboration des différentes activités.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

3229edca5b97875c723487d35b8349f0

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 26 juillet 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo