Exprimer mon avis

WWF recherche un(e) consultant(e) pour l’évaluation d’un projet (à mi-parcours) Retour vers les opportunités



Échéance

30 Août 2015 Il y a 6 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis
Domaines concernées par cette opportunité: Environnement

Projet Emplois Verts dans et autour des aires protégées du Nord-Ouest de la Tunisie »

WWF North Africa – Living Planet Tunisia

Termes de références pour L’ évaluation à mi-parcours du projet

 

Contexte du Projet :

La Tunisie est dotée d’un réseau des aires protégées très important. Leur conservation et leur développement ont été pratiqué de diverses manières, selon des approches assez variées mais en ayant un objectif global commun : associer le développement économique à un développement social qui se voudraient durables et ce en se basant sur les ressources naturelles de ces sites.

Ce projet consiste à la mise en place d’un modèle d’innovation et de développement durable dans et autour des aires protégées du nord-ouest de la Tunisie, par l’implication des jeunes entrepreneurs, des associations et des groupements communautaires locales, dans des activités innovatrices génératrices de revenus qui offrent une approche alternative au milieu naturel à l’échelle locale.

L’un des indicateurs de l’échec du gouvernement dans la bonne gestion de ces aires est l’agression des populations environnantes sur trois parcs nationaux juste après la révolution populaire, par la destruction des portes, des clôtures, des panneaux d’informations des Parcs nationaux de l’Ichkeul, Chambi et de Bou hedma.

Quatre ans après la révolution, la situation se dégrade de plus en plus avec l’affaiblissement de la structure administrative et des institutions de l’état, les prélèvements abusifs et la destruction des habitats et surtout les coupes illégales des bois même dans les parcs nationaux continues.  Les projets de développement sont presque absents et le mécontentement est très visible par les sit-in et manifestations publiques même dans ces milieux ruraux. Ceci montre le non satisfaction des populations et la fragilité des systèmes de gestion des parcs sans intégration économique des populations.

Ce projet œuvre donc à améliorer la situation sociale des populations forestières par le biais de micros projets s’insérant dans le cadre de l’économie verte et qui valoriseront le capital naturel, patrimonial et humain de ces régions. Partant d’une population en majorité jeune et possédant des diplômes mais dépourvus d’emplois, nous souhaitons par le biais d’un renforcement de capacité faire émerger le sens entrepreneurial chez les jeunes vivant dans ces régions et montrer qu’un modèle de gestion participatif pour ces aires protégées est possible en unissant les efforts des locaux, des organisations locales et de l’administration.

Ce projet a aussi une vocation institutionnelle pour le bureau du WWF Nord Afrique en Tunisie puisqu’il apporte un appui pour le renforcement de l’organisation et des capacités du personnel afin de bien mener un projet de développement sur le plan régional.

La zone d’intervention du projet se forme sur trois aires protégées et leurs alentours :

  • Parc National d’El Feïja
  • Parc National de Oued Zen
  • Le Parc National de Djebel Chitana- CapNégro /Aire protégée marine et côtière Cap Negro Cap Serrat

 

  1. Les objectifs de l’évaluation

L’objectif de l’évaluation à mi-parcours est de permettre à l’organisation exécutrice du projet WWF NorthAfrica – Living PlanetTunisia et à « La Fondation Drosos » qui finance ce projet d’évaluer la pertinence et la progression des actions mises en œuvre. Afin de prendre des décisions sur la mise en œuvre pour le temps restant, y compris (si approprié) des révisions du dossier de projet, la priorisation de certaines activités, la correction des approches de gestion du projet et/ou des possibles nouvelles actions à mener.

L’évaluation à mi-parcours vise à déterminer, autant que possible, la pertinence, l’efficience, l’efficacité, l’impact et la durabilité du projet. Aussi, l’évaluation appréciera-elle le niveau atteint des réalisations du projet par rapport à ses objectifs, y compris un réexamen de la pertinence des objectifs, de la conception du projet, de la distribution du budget parmi les composantes, des activités à réaliser, des aspects méthodologiques et de la gestion du projet. Elle identifiera également les facteurs qui ont facilité ou freiné la réalisation des objectifs. Consécutivement aux constatations faites et les leçons apprises, elle formulera des recommandations et suggestions pour l’avenir.

TACHES A REALISER

  • Evaluation du niveau de réalisation de l’objectif général du projet, des objectifs spécifiques et des résultats attendus du projet.
  • Evaluation des activités du projet : leur pertinence, planification, design, dimension participative, engagement des bénéficiaires, qualité de leur exécution et degré de résultats.
  • Evaluation du cadre institutionnel et du processus de gestion du projet : pertinence, effectivité, problèmes rencontrés, modifications apportées (s’il y a eu) et modifications nécessaires (si appropriés). Aussi, il faut faire un examen des rôles et des responsabilités des divers dispositifs et acteurs institutionnels impliqués dans la mise en œuvre du projet, et du niveau de coordination entre les acteurs pertinents.
  • Evaluation des efforts des parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du projet.
  • Identification des problèmes ou défis rencontrés pendant la mise en œuvre, et des solutions adoptées (si des solutions ont été identifiées et/ou adoptées).
  • Description des facteurs clés auxquels il faudra accorder de l’attention afin d’améliorer les perspectives de pérennité des résultats du projet et les possibilités de réplication de l’approche.
  • Evaluation de la menace sécuritaire sur l’exécution du projet et sur les possibilités de réalisation de projets en écotourisme
  • Examen de la mise en œuvre du suivi-évaluation du projet.
  • Description des principaux enseignements tirés en termes d’activités, méthodologies, mise en œuvre, institutions et autres.

Champs d’application de l’évaluation:

L’évaluation à mi-parcours couvrira toutes les composantes du projet, notamment les aspects ci-après liés à la conception et à la mise en œuvre du projet. Cette section servira de guide pour la planification et la conduite de l’évaluation à mi-parcours.

  • Impact, résultats et mesure du changement : cette mesure peut être mesurée par rapport aux indicateurs de réalisation ou par des moyens de comparaison à d’autres situations rencontrées avec d’autres projets similaires.
  • Stratégie de conduite du projet
  • Calendrier de réalisation du projet
  • Partenaires dans la mise en en œuvre du projet
  • Performances : aspects liés à la gestion du projet, notamment l’organisation de la coordination, l’organisation des équipes, l’ensemble des compétences requises pour relever les défis, le style de gestion et la gestion des ressources humaines.
  • Durabilité : Evaluer la durabilité des bénéfices du projet
  • Le système de suivi et d’évaluation
  • Les indicateurs liés aux résultats et objectifs du projet
  • La planification du travail
  • La planification et gestion financière

2. LIVRABLES A SOUMETTRE 

  • Un rapport provisoire portant sur les résultats de l’évaluation, les recommandations et la méthodologie suivie pour ce processus.
  • Une présentation power point résumant les résultats de l’évaluation.
  • Un rapport final de l’évaluation

 

 3. DUREE DE LA CONSULTATION

Une durée maximale de 30 jours est réservée à la réalisation de la présente évaluation.

PROFIL EXIGE DE L’EVALUATEUR

Les personnes intéressées par la présente consultation doivent avoir les qualifications suivantes :

  • Diplôme universitaire (3e cycle au moins)
  • Expérience minimale de 10 ans dans le domaine de l’évaluation des programmes de développement
  • Expérience importante dans l’évaluation de programme de conservation et de protection de l’environnement et de l’économie verte
  • Maîtrise des outils informatiques (Word, Excel et power point) et des logiciels de conduites des questionnaires en ligne
  • Maîtrise parfaite des langues françaises et anglaises. La connaissance de l’arabe est un atout

CRITÈRES DE CHOIX DE L’EVALUATEUR

Les critères de choix de l’évaluateur seront basés essentiellement sur : (i) la qualification et l’expérience du/des consultants dans la réalisation d’études similaires (évaluation de programme et conduite d’enquête), (ii) la pertinence de la méthodologie d’intervention et d’évaluation proposée pour l’atteinte des objectifs escomptés, et du contexte de conservation de la nature en Tunisie.

 

 

 

 

 

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 6 août 2015


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo