Exprimer mon avis

WWF lance un appel à candidtature pour l’appui aux jeunes de Ghar el Melh pour les accomagner dans leurs projets d’emplois verts. Retour vers les opportunités



Échéance

08 Mai 2019 Il y a 11 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Le Projet GEMWET

Le Projet GEMWET « Conservation et Développement Durable des Zones Humides Côtières à Haute Valeur Ecologique » qui sera mis en oeuvre au niveau de Ghar El Melh- Tunisie, a pour objectif de contribuer au développement économique, socioculturel et écologique de la zone.

Les actions prévues dans le cadre de ce projet seront basées sur une approche intégrative assurant une gestion intégrée et durable des ressources combinant la Gestion Intégrée des Ressources en Eau et la Gestion Intégrée des Zones Côtières.

Les principaux objectifs de ce projet sont :

  • Le renforcement de la gouvernance et des capacités locales en termes de suivi et de gestion des écosystèmes ;
  • La préservation et utilisation durable des ressources en eau au niveau de la zone ;
  • La lutte contre les pollutions urbaine et industrielle ;
  • Le développement de pratiques agricoles durables à hautes valeurs environnementales, avec un focus sur le renforcement de la résilience des pratiques agricoles traditionnelles ;
  • Le développement d’activités touristiques responsables et dans la limite des capacités de charge sociétales et éco-systémiques ;
  • Appui à la définition du Programme d’Aménagement Côtier de Ghar El Melh et la mise en oeuvre d’actions prioritaires ;
  • Renforcement de l’implication des jeunes dans les processus liés au développement durable à Ghar El Melh.

Le Projet de trois années (2018-2020) est financé par la fondation MAVA et mis en oeuvre par un ensemble de partenaires régionaux et nationaux : WWF Afrique du Nord, Stichting BirdLife Europe, Association « Les Amis des Oiseaux », Global Water Partnership Mediterranean (GWP-Med), Centre d’Activités régionales du programme d’Actions prioritaires (CAR/PAP) de l’ONU Environnement, Institut National Agronomique de Tunis (INAT), Tour du Valat, Union Internationale pour la Conservation de la Nature en Méditerranée (IUCN Med).

Appui aux jeunes de Ghar El Melh de l’identification à la concrétisation de leurs idées d’emplois verts

Contexte

En Tunisie, les jeunes âgés entre 15 et 29 ans représentent environ un tiers de la population. Ces jeunes seraient les principaux acteurs des soulèvements populaires menés en Tunisie en 2011 et qui auraient conduits à un changement sans précédent et dont les principales revendications étaient dignité, liberté, justice sociale et accès à l’emploi. Huit ans après, ces mêmes jeunes impétueux, rêveurs et ambitieux, font face à autant de défis qu’avant et continuent à être marginalisés.

Les jeunes de Ghar El Melh n’échappent pas à ce constat. En plus d’être écartée des débats politiques et des processus décisionnels autour des problématiques majeures du pays, y compris les enjeux liés à la gestion des ressources naturelles, cette tranche de la population fait face à un défi majeur, celui de l’emploi. Ce défi qui concerne l’ensemble de la jeunesse mondiale est majeur en Tunisie et en particulier à GharEl Melh et touche les différentes catégories de jeunes. En 2014, le taux de chômage de la délégation a été estimé à 6,64%, soit 13,11% du taux de chômage du gouvernorat de Bizerte.

Ceci est non seulement attribué à la période de transition démocratique que vit le pays mais aussi au manque d’encadrement éducatif et socioculturel, aux compétences qui ne répondent pas aux exigences de l’emploi et à la rigidité du marché de travail.

De même que le chômage, la migration parmi les jeunes de Ghar El Melh atteint des taux très alarmants. Ce défi sous ses deux formes régulière et non régulière est considéré comme un enjeu de développement attestant du manque d’épanouissement, en effet, le manque d’opportunités, le chômage, l’exclusion sociale et le sentiment de rejet sont les principales causes qui poussent les jeunes, notamment ceux de Ghar El Melh, à quitter leurs territoires.

D’un autre côté, la ville de Ghar El Melh qui offre un intérêt archéologique et naturel certain et qui se singularise par ses installations maritimes et fortifications, ses paysages naturels, ses habitats écologiques ainsi que ses pratiques traditionnelles, fait face à des pressions considérables naturelles et anthropiques.

En outre, la gestion des ressources naturelles, le développement durable et l’implication des jeunes en tant que partie prenante sont interdépendants et doivent être abordés de manière intégrée. C’est le fondement de la Gestion Intégrée des Ressources qui est un processus itératif multigénérationnel.

Aujourd’hui, les emplois verts sont au coeur du développement durable et apportent une réponse aux enjeux mondiaux de la protection de l’environnement, du développement économique et de l’inclusion sociale. De plus, la Tunisie a adopté une nouvelle constitution qui consacre le droit à un environnement de qualité et à la protection des ressources naturelles offrant ainsi un cadre propice au développement d’une économie verte notamment à Ghar El Melh.

C’est dans ce cadre que le Global Water Partnership (GWP-Med) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) joignent leurs forces dans le cadre du projet GEMWET, en collaboration avec l’Arrondissement du Financement et des Encouragement du Commissariat Régional de Développement Agricole de Bizerte et le Bureau de l’Emploi d’Utique, pour accompagner les jeunes de Ghar El Melh, à travers un processus depuis l’identification jusqu’à la concrétisation de leurs idées de projets « verts » ayant pour objectif d’améliorer la situation de ces jeunes et contribuant à réduire les pressions sur la zone.

Objectif de l’activité

En alignement avec les dispositions prises par la Tunisie pour une transition vers une économie écologiquement durable, l’objectif global visé par cette activité est, dans le contexte actuel de la zone de Ghar El Melh, de contribuer à une meilleure inclusion des jeunes et améliorer leurs conditions tout en préservant l’environnement grâce à l’identification et la concrétisation des idées de projets « verts » mais aussi la création d’initiative de développement locales dans la zone. En effet, il s’agit de créer autour de Ghar El Melh et de ses zo00nes humides de valeur écologique une nouvelle dynamique socio-économique accordant aux habitants, en particulier les jeunes, un rôle primordial dans la valorisation des ressources.

Il est à noter que cette initiative s’imbrique parfaitement dans le plan quinquennal de développement 2016 2024 qui a considéré l’économie verte dans son quatrième chapitre comme étant un vecteur de développement et de changement.

Il s’agit plus spécifiquement de :

  • Appuyer les jeunes dans l’identification/ affinement de leurs idées d’emplois verts à Ghar El Melh ;
  • Eclairer les jeunes sur les initiatives mises à leurs dispositions par l’état et sur les pistes de financement ;
  • Apporter aux jeunes l’appui scientifique et technique à travers des formations ciblées leurs permettant d’élaborer leurs « business plans » ;
  • Développer et renforcer les connaissances des jeunes sur les thématiques liées à la gestion intégrée et durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique ;
  • Renforcer le réseautage entre les jeunes ayant des idées de projets durables ;
  • Assister les jeunes dans la concrétisation de leurs idées de projets à travers différentes formes d’appui.

Bénéficiaires

Cet accompagnement vise un cercle de jeunes de Ghar El Melh souhaitant lancer leurs propres starts up s’inscrivant dans le contexte des emplois verts.

Au départ, une trentaine de jeunes seront identifiés à travers un appel à candidature leur permettant de bénéficier d’un processus allant de l’identification à la formulation et la concrétisation de leurs idées.

Approche méthodologique

Ce processus comprend l’ensemble des phases citées ci-dessous :

Phase I : Diagnostique du milieu et Identification des partenaires

Dans une première étape, une étude sommaire sur les aspects socio-économiques de la zone sera élaborée dans l’objectif de dégager les potentialités sociales et économiques ainsi que les principales activités et systèmes de production au niveau de Ghar El Melh. Cette étude nous permettra par la suite d’orienter les start-ups qui seront identifiées en fonction de leurs pertinences sur le marché.

Lors de cette étape, l’Arrondissement du Financement et des Encouragement du Commissariat Régional de Développement Agricole de Bizerte et le Bureau de l’Emploi d’Utique ont été identifié comme partenaires locaux pour assurer un ancrage institutionnel de l’activité et l’intégrer dans les initiatives en cours au niveau de Ghar El Melh d’une part et permettre aux jeunes de conduire leurs projets dans un environnement propice et adéquat dans une deuxième étape.

Phase II : Identification des jeunes

Des données se rapportant aux jeunes de Ghar El Melh seront collectées lors de la phase de collecte des données permettant d’identifier les jeunes chômeurs diplômés dans la zone qui seront potentiellement intéressés de suivre le processus. Par la suite, un appel à candidature sera lancé permettant d’identifier un cercle d’une trentaine de jeunes qui profiteront de l’exercice.

Phase III : Lancement du processus – Information et de prise de contact

Le processus commencera par une première rencontre ayant deux objectifs concomitants, celui de présenter le processus dont ils vont profiter et ses différentes étapes et de renforcer leurs capacités et les sensibiliser quant aux emplois verts comme moyen permettant de renforcer le développement local durable.

Durant cette rencontre, les participants auront l’occasion de se familiariser avec les différentes opportunités mises à la disposition des jeunes désirant monter leurs propres projets « verts » et de se réunir avec les différentes parties prenantes concernées qui exposeront les incitations d’investissements, les circuits, les procédures, etc.

Une partie de cette rencontre sera dédiée à la présentation et discussion des ébauches d’idées de projets des jeunes sélectionnés.

Phase IV : Mise en oeuvre du processus

Une série d’ateliers sera organisée au profit des jeunes sélectionnés alternant entre sessions de renforcement des capacités et sessions de travail portants sur la concrétisation des idées proposées. Les jeunes vont bénéficier du coaching de l’équipe du projet et d’experts.

En plus de renforcer les capacités du groupe de jeunes sur les thématiques liées au développement durable et sur les aspects plus directs sur lesquels portent les différents projets, cette partie du processus permettra d’identifier les motivations des jeunes ainsi que les atouts et les obstacles liés à l’implémentation de chaque projet et de définir les besoins en formations spécifiques permettant d’aboutir aux « Business plans».

Aussi, une fois les besoins en formations spécifiques identifiés, les jeunes vont bénéficier de formations sur différentes thématiques ayant pour objectif de les équiper avec les connaissances nécessaires en relation avec les technologies, les approches, et les dispositifs permettant de concrétiser les idées identifiées d’une manière innovante, durable et intégrée. Les jeunes auront également accès à des sessions de formation ayant pour but de renforcer et développer leurs capacités créatives et entreprenantes.

Selon le besoin, les jeunes pourront bénéficier de formations au sein d’entreprises conduisant des activités similaires pour acquérir de l’expérience et minimiser les risques suite au lancement proprement dite de l’activité.

Cette étape aboutira à des idées de projets plus « verts » et écologiques et permettra d’identifier les différentes étapes et aspects à prendre en considération (économique, juridique, démarches, besoin en formation, …), les jeunes seront outillés méthodologiquement pour produire leurs idées de projets.

Le processus offrira aux jeunes les éléments clés pour organiser leurs projets et apportera à chacun une méthode spécifique sur les étapes à considérer.

A ce stade, les jeunes auront connaissance de tous les aspects à considérer et les moyens à mobiliser et auront la capacité de défendre, argumenter et chiffrer leurs idées de projets. Ils auront la capacité de dresser et finaliser leurs plans d’affaires et décider de la création de leurs entreprises.

Phase V : Concrétisation et accompagnement

Les jeunes qui suivront la totalité du processus recevront une motivation (le type de motivation va dépendre des différents types de projets retenus) leur permettant de démarrer leurs idées d’emplois verts. L’équipe du projet se chargera d’accompagner ces jeunes pendant la phase de concrétisation et de faire le suivi auprès des autres jeunes pour leur permettre d’accéder à des pistes de financement de leurs projets.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

276d7e3886db85378d3e5b838c0f3b07

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 26 avril 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo