Exprimer mon avis

WAAI recrute un(e) facilitateur(trice) pour un atelier de planification stratégique « Jeunes pour la santé Sexuelle et reproductive » Retour vers les opportunités



Échéance

05 Octobre 2015 Il y a 6 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

Facilitateur/trice pour un atelier de planification stratégique pour l’association WAAÏ : Jeunes pour la Santé Sexuelle et Reproductive, Tunis (16-18 Octobre 2015)

Terme de référence

Cadre Général

La structure associative a été marquée en Tunisie par un « avant » et « après » révolution qui date de janvier 2011. Le nouveau contexte de la transition est marqué par une renaissance de la société civile et par l’apparition d’une multitude de nouvelles structures associatives grâce à une vague de prise de conscience collective mais aussi par une simplification des procédures administratives.

Dans ce contexte il y a lieu de s’interroger sur l’implication des jeunes femmes et hommes dans la sphère publique et associative en faveur de l’égalité des genres.

Les études s’accordent sur le fait que les violences faites aux femmes ne sont pas de simples accidents mais bien l’expression de la conséquence des rapports sociaux de domination entre hommes et femmes (État du droit tunisien sur les violences faites aux femmes et aux filles, rapport UNFPA).

La violence s’alimente de la fausse idée de l’existence de classes dites « inferieures » qui de surcroit seront qualifiées de  « vulnérables ».

En Tunisie, entre une législation qui tend à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes et les associations qui œuvrent pour sa réalisation, les objectifs sont loin d’être atteints.

Entre harcèlement dans les lieux publics et les transports en communs, intimidation et chantage sur les réseaux sociaux, image de la femme dans les médias, violence au sein des couples…, le/la tunisien(e) jeune et moins jeune est ancré(e) par des représentations pré établies.

Une enquête menée en 2010 par l’Office national de la famille et de la population (ONFP) avait démontré que 47,9 % des Tunisiennes avaient subi au moins une forme de violence, qu’elle soit morale, physique, économique ou sexuelle.

Nous nous intéressons dans ce projet aux violences basées sur le genre et avons choisi comme public cible les jeunes étudiants femmes et hommes car nous croyons qu’avec l’implication des deux, un changement pourra avoir lieu. En apprenant à reconnaitre les violences sous ses différentes formes, nous amenons à un changement de la perception des jeunes pour qu’ils puissent agir et cessent de  subir.

Présentation de WAAÏ : Jeunes pour la santé sexuelle et reproductive.

L’association WAAÏ est basée à Tunis et a été créée en Janvier 2015 par des jeunes pour les jeunes en Tunisie. Ses objectifs principaux sont 1) De participer à la théorie de changement des mentalités dans la non acceptation des violences – violences basées sur le genre – violences à l’égard des femmes ; 2) De promouvoir une culture consciente de la santé sexuelle et reproductive. Ses principales activités se déroulent dans les universités avec les jeunes étudiants.

 Partenariat Oxfam/WAAÏ – sous le projet « Youth for no violence against women »

Le partenariat entre Oxfam et WAAÏ s’inscrit dans la réalisation du projet YNVAW « Youth for no violence against women » avec pour Oxfam partenaire technique et financier et WAAÏ en qualité de partenaire exécutif.

Le projet de l’association est d’une durée d’1 an et porte sur la participation des jeunes tels des acteurs de changement pour une culture de non violence. La première étape réside dans l’intégration des concepts clés comme : le genre, les violences (concept et types) et leur impacts dans les différents milieux environnants (socio-économiques, politiques, médicales, médiatiques…). La deuxième étape du projet consiste à donner l’opportunité aux jeunes d’user de leur potentiel de leadership afin de contribuer à annoncer et transmettre les objectifs de la cause. Enfin, la dernière étape se prononce dans la publication des activités dans le but d’atteindre un plus large public.

Dans le cadre du projet YNVAW, WAAÏ travaille en consortium avec les acteurs publics et privés du secteur universitaire. Dans le cadre de ce projet, WAAÏ travaillera pour réaliser les activités du projet dans certaines universités des gouvernorats du grand Tunis.

Le partenariat d’Oxfam avec WAAÏ est basé sur une trajectoire de renforcement de capacités organisationnelles et programmatiques de l’association.

A cet effet, l’association WAAÏ organisera un atelier de Planification stratégique (16-18 Octobre 2015) : développement de la théorie de changement de l’association et de sa stratégie d’intervention au long terme (3 à 5 ans) avec pour nombre de participants limité à 15 volontaires.

Cet appel à candidature se rapporte au premier atelier de Planification stratégique.

Objectifs:

  • Améliorer/Redéfinir/Confirmer les énoncés de vision, mission et objectifs de l’association ;
  • Mener une analyse contexte et identification du problème, développé d’une théorie de changement
  • Développer un cadre stratégique pour son travail et ce, pour les 3-5 prochaines années (selon capacités et pertinence);
  • Développer un plan d’opérationnalisation du cadre stratégique de l’association, y compris les implications internes à l’association
  • Les volontaires de l’association participent et s’approprient le projet et les différents organes travaillant ensemble

Tâches et produits attendus

  • Préparation de l’agenda et facilitation de l’atelier de 3 jours sur la planification stratégique
  • Formaliser une stratégie long terme (3-5 ans) et un énoncé de mission pour WAAÏ, avec des indicateurs pour mesurer le progrès de l’accomplissement vers leurs objectifs;
  • Formaliser la théorie de changement de l’association (une page maximum);
  • Accompagner WAAÏ dans le développement d’un plan d’ « intervention-sustainability » ;
  • Suggestion pour des interventions ultérieures pour le renforcement de capacités de l’association qui permettra l’accomplissement de leurs objectifs à long termes.
  • Une rencontre avec la coordonatrice du projet de WAAÏ et le facilitateur/trice de la formation de développement de projet (s’il y a lieu) pour assurer le suivi de l’atelier.Profil recherché du/de la consultant(e)  
    1. Une expertise avérée dans le diagnostic des capacités organisationnelles et le renforcement des capacités des organisations de la société civile, particulièrement dans la planification stratégique;
    2. Une expertise et une forte sensibilité à la question de l’égalité des genres
    3. Une solide expérience dans l’accompagnement des jeunes organisations de la société civile en Tunisie ;
    4. Une expérience confirmée dans la facilitation des processus de planification stratégique des ONGs avec des méthodologies participatives (experiential learning) et basées sur un diagnostic ;
    5. Une solide expérience de formation dans ces thématiques;
    6. Une excellente connaissance du contexte Tunisien et des défis rencontrés par les organisations de la société ;
    7. Excellentes capacités orales et de synthèse en Français et en Arabe ;
    8. Excellentes compétences interpersonnelles, de communication et à travailler dans un environnement multi-disciplinaire;

     

     

     

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 22 septembre 2015


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo