Exprimer mon avis

UNODC recrute un(e) Consultant(e) National(e) Retour vers les opportunités



Échéance

29 Septembre 2017 Il y a 3 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

Titre : Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) pour la contribution à l’animation de deux sessions de formation sur l’ensemble complet d’interventions en matière de prévention, traitement et soins du VIH dans les prisons et autres structures fermées et sur les standards internationaux en matière de prévention et de traitement des hépatites, de la tuberculose et de l’abus de drogues.

Contrat : Contrat Individuel (IC)

Durée : 9 jours ouvrables

Lieu de travail : Travail à distance et en présentiel.

Contexte:

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) met en œuvre, en partenariat avec le Ministère de la Justice et la Direction Générale des Prisons et de la Rééducation (DGPR), un projet d’appui au « Renforcement des services de prévention et de prise en charge en matière de dépendance aux drogues et d’infections transmissibles dans les prisons tunisiennes et promotion de la réinsertion des détenu(e)s », avec le soutien de la Fondation Drosos.

Dans le cadre de ce projet, et plus spécifiquement dans le cadre de son résultat 1 « La capacité de la société civile à mettre en œuvre des services de prévention et de traitement durables du VIH et de l’addiction dans les prisons sélectionnées en Tunisie est renforcée», il est programmé de mettre en œuvre des activités de renforcement des capacités des organisations de la société civile et des intervenants institutionnels en ce qui concerne les standards internationaux en matière de prévention et de traitement du VIH, des hépatites, de la tuberculose et de la dépendance aux drogues en milieu carcéral.

À cet effet, la présente mission a été programmée. Sa mise en œuvre sera assurée par un(e) consultant(e) national(e) qui sera recruté(e).

 Objectif de la mission:

La présente mission vise à renforcer les connaissances et les capacités des intervenants, aussi bien associatifs qu’institutionnels, en ce qui concerne l’ensemble complet d’interventions en matière de prévention, de traitement et de soins du VIH en milieu carcéral ainsi qu’en ce qui concerne les standards internationaux et les bonnes pratiques en matière de prévention et traitement des hépatites, de la tuberculose et de la dépendance aux drogues dans les prisons. L’objectif, à terme, étant d’améliorer l’offre de services de santé dans les prisons tunisiennes et l’accès des détenu(e)s à ces services.

 Tâches et responsabilités :

Sous la supervision de la chargée de projet, le (la) consultant(e) aura à effectuer les tâches suivantes :

  • Participer aux réunions de briefing et de suivi organisées par l’ONUDC.
  •  Élaborer, en collaboration avec le (la) consultant(e) international(e) qui sera recruté(e), une proposition de module de formation incluant, entre autres, les thématiques suivantes :
    – Les normes et les règles internationales en matière d’accès des détenu(e)s aux services de santé (en particulier les Règles Nelson Mandela et les Règles de Bangkok concernant le traitement des détenues et l’imposition de mesures non privatives de liberté aux délinquants) .
    – Le cadre juridique national et les normes tunisiennes en lien avec l’accès aux services de santé, en particulier ceux liés à la prévention et au traitement du VIH, des hépatites, de la tuberculose et de l’abus de drogues, aussi bien au niveau communautaire qu’en milieu carcéral .
    – L’épidémiologie du VIH, des hépatites et de l’usage de drogues en milieu carcéral, dans le monde, au niveau de la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord et en Tunisie .
    – L’ensemble complet d’interventions en matière de prévention, de traitement et de soins liés au VIH dans les prisons et autres structures fermées. (https://www.unodc.org/documents/hivaids/publications/Prisons_and_other_closed_settings/Prison_Comp_Pack.pdf).
    Le (la) consultant(e) national(e) assurera l’élaboration des parties du module de formation relatives au cadre juridique international et national en matière d’accès aux services de santé. La consolidation du module de formation sera de la responsabilité du (de la) consultant(e) international(e).

Le module de formation devra détailler le contenu de chaque session de la formation (objectifs et résultats attendus de la session, méthodologie, résumé des points clés d’apprentissage). Le module devra également inclure une bibliographie ainsi qu’une liste de ressources complémentaires qui pourraient être consultées.

  •  Finaliser les parties du module de formation qu’il (elle) a développé, en y intégrant les commentaires de l’équipe de l’ONUDC. Le module pourrait être révisé suite à la tenue de la première session de formation, afin de prendre en considération les leçons apprises du déroulement de la formation.
  •  Élaborer une proposition des supports de formation (présentations, exercices et documentation à distribuer aux participant(e)s, etc.) relatifs aux parties du module de formation qu’il (elle) a développé.
  •  Contribuer à l’élaboration des outils d’évaluation des connaissances des participants aux sessions de formation (pré et post-tests), et ce en concertation avec le (la) consultant(e) international(e).
  •  Finaliser les supports de formation qu’il (elle) a développé, en y intégrant les commentaires de l’équipe de l’ONUDC.
  • Animer une session (des sessions) ayant trait au cadre juridique, d’une demi (0,5) journée au maximum qui se tiendront dans le cadre de deux sessions de formation, de cinq (05) jours chacune, à l’intention d’une vingtaine de participant(e)s par session.
  • Identifier, sur la base de critères pré-établis, parmi les participant(e)s à chacune des sessions de formation, au moins cinq (05) participant(e)s pouvant être formé(e)s par la suite pour devenir à leur tour formateurs/formatrices.
  •  Élaborer un rapport synthétique de cinq (05) pages maximum des sessions de formation qu’il (elle) a animé, décrivant le déroulement de ces sessions, les leçons apprises et les recommandations.

Le rapport sera finalisé pour intégrer les commentaires de l’équipe de l’ONUDC.

Produits de la mission:

L’ensemble des supports de formation devront être soumis en langue française.

  • Un module de formation détaillé portant sur la cadre juridique international en matière d’accès des détenu(e)s aux services de santé et sur le cadre juridique national en lien avec l’accès aux services de santé, en particulier ceux liés à la prévention et au traitement du VIH, des hépatites, de la tuberculose et de l’abus de drogues, aussi bien au niveau communautaire qu’en milieu carcéral.
  •  Les supports de formation.
  •  Un rapport synthétique de cinq (05) pages maximum des deux sessions de formation organisées.

 

 Critères d’évaluation des candidatures:

Les candidatures seront évaluées en deux étapes :

  • Évaluation technique conformément à la grille d’évaluation ci-dessous. Chaque candidature sera notée sur un total de 80 points.

 Évaluation financière :

Seul(e)s les candidat(e)s ayant obtenu un minimum de 49 points sur 70 dans l’évaluation technique seront considérés pour l’évaluation financière.

L’offre technique est pondérée à 70% et l’offre financière à 30%. Le (la) candidat(e) ayant obtenu le score le plus élevé suite aux évaluations technique et financière sera le (la) candidat(e) qui sera retenu(e).

 Période et durée de la mission

La durée de la mission est estimée à un maximum de 9 hommes/jours répartis sur la période allant du  02 octobre au 10 novembre 2017.

Calendrier estimatif de la mission

 

Honoraires:

Le paiement des honoraires interviendra en une seule tranche, conformément aux modalités indiquées dans le tableau ci-dessous :

RELATIONS DE TRAVAIL:

Le (la) consultant(e) travaillera sous la supervision technique et administrative de l’ONUDC.

  •  L’organisation logistique des deux sessions de formation sera directement assurée par l’ONUDC. Les frais logistiques seront pris en charge par l’ONUDC.
  •  Le module de formation sera publié par l’ONUDC à l’issue des deux sessions de formation. Les frais de publication seront assurés par l’ONUDC.
  •  Le (la) consultant(e) n’est pas autorisé(e) à publier, ni faire publier sous quelconque forme que ce soit, les résultats de cette mission, sans le consentement préalable écrit de l’ONUDC.
  •  Aucune donnée collectée dans le cadre de cette mission ne pourra être utilisée pour d’autres travaux.
  • Le (la) consultant(e) sera responsable vis-à-vis de l’ONUDC de la qualité des produits de cette
    mission et du respect du chronogramme des activités.

Critères d'éligibilité

  • Être titulaire d’un diplôme de juriste ou toute autre discipline connexe
  • Avoir au moins huit (08) ans d’expérience dans le domaine du plaidoyer pour l’accès à la santé, en particulier pour les groupes vulnérables ou marginalisés. Une expérience significative en matière de plaidoyer dans le domaine de la santé carcérale, de la riposte au sida, aux hépatites et à la tuberculose, et/ou la prévention et le traitement de l’abus de drogues est requise.
  • Disposer d’une expérience avérée dans la réalisation de missions similaires (au moins deux missions de formation réalisées) ;
  • Maîtriser la communication orale et écrite en langues française et arabe.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 14 septembre 2017


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo