Exprimer mon avis

Le bureau de l’UNICEF Tunisie lance un appel à proposition pour les ONG Retour vers les opportunités



Échéance

23 Juin 2019 Il y a 1 an

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Timeline

Locations

Tunisia, Ben Arous Governorate

Sector(s) and area(s) of specialization

Education , Out-of-school education

Issuing Agency

UNICEF

Project Background

Pour la Tunisie, l’augmentation de la proportion d’adolescents et de jeunes disposant d’un socle de compétences solides du niveau fin de secondaire ou davantage constitue un enjeu majeur de développement économique et de stabilité sociale, à court et moyen terme.

Des progrès notables ont été accomplis en matière d’accès à l’éducation pendant les trois décennies qui ont suivi l’indépendance du pays, et pourtant en Tunisie, plus d’un enfant sur 4 (28%) en âge d’être scolarisé au niveau secondaire n’est pas à l’école. Bien que l’école soit obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, 50.000 adolescents de 11 à 14 ans se trouvent déscolarisés et 55.000 autres sont considérés comme étant en risque de décrochage (étude OOSCI Tunisie, UNICEF 2014).

Il est généralement accepté qu’un nombre semblable ou supérieur d’adolescents de la tranche d’âge 15-18 ans ne soit pas scolarisé, ce qui représente un total d’environ 100.000 adolescents de 12 à 18 ans qui se trouvent en dehors de tout dispositif d’enseignement ou de formation. Ainsi, la lutte contre l’échec et l’abandon scolaires et l’acquisition de compétences de vie pour chaque adolescent en Tunisie, fille et garçon, constituent un enjeu majeur pour le développement socio-économique à court et moyen terme en Tunisie. Le phénomène du décrochage et de l’abandon scolaires résulte de plusieurs facteurs socio-économiques dont la plupart ont à voir avec l’entourage familial, le rôle des parents, l’influence de la communauté, des pairs et les relations entre les institutions publiques et la communauté dans son ensemble.

Cela démontre l’influence du milieu social dans la réussite scolaire de l’adolescent, et donc, l’importance de mobiliser et responsabiliser les parents, les enseignants, la société civile et les adolescents, à chercher des solutions et proposer des actions collectives pour lever les barrières socio-culturelles et favoriser le soutien social dans les projets de vie des adolescents. Conscient de l’importance de la lutte contre la déscolarisation, le dialogue entre les autorités tunisiennes et l’UNICEF a permis d’identifier le besoin de mettre en oeuvre un ensemble de mesures permettant de créer un modèle national intersectoriel de lutte contre l’abandon scolaire. Dès 2016, le Ministère de l’Education a lancé une série d’initiatives pour encourager les enfants ayant abandonné l’école à réintégrer le système éducatif,dans le cadre de son plan quinquennal de l’éducation 2016-2020.

Par ailleurs, l’une des principales portes d’entrée retenues par le Livre Blanc est le développement des compétences de vie et leur intégration dans les curricula scolaires et dans le système éducatif en général, à travers les activités curriculaires, co-curriculaires et extra-curriculaires. Il s’agit notamment de prendre en compte le Cadre Conceptuel et Programmatique relatif aux compétences de vie et à l’éducation à la citoyenneté développé dans la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord ; et les expériences de terrain menées en Tunisie ces dernières années et l’intégration de formes spécifiques des compétences de vie plus particulièrement : les droits humains, les droits de l’enfant, le genre, l’éducation à la citoyenneté, l’éducation à l’environnement et l’éducation inclusive sous toutes ses formes (enfants en situation de handicap, enfants souffrant de difficultés scolaires, enfants ayant des troubles spécifiques de l’apprentissage, enfants surdoués, enfants issus de milieux socioéconomiques et culturels défavorisés).

En 2017, grâce à un appui technique mobilisé par le bureau de l’UNICEF en Tunisie, le Ministère de l’éducation a élaboré un cadre curriculaire général (le Curriculum Général Tunisien), un Référentiel de compétences des enseignants et plusieurs outils techniques dont l’un des axes majeurs est l’intégration transversale des compétences de vie et des « éducations à… » dans les curricula scolaires et dans les activités co- et extra-curriculaires.

C’est dans ce contexte que le Bureau de l’UNICEF en Tunisie souhaite faire appel à des Organisations de la Société Civile (OSC) en Tunisie afin d’appuyer les différentes mesures déjà entreprises par le Ministère de l’Education avec le soutien de l’UNICEF et de renforcer l’effort national en ce domaine

Expected Results

La proposition doit permettre l’atteinte du/des résultats suivants :

  • l’intégration des compétences de vie dans l’éducation et/ou
  • la lutte contre l’abandon et l’échec scolaire.

Notamment en focalisant sa mise en oeuvre dans les gouvernorats/ délégations/ municipalités qui ont les performances scolaires plus faibles, notamment en matière de fréquentation, redoublement, abandon et examens. La proposition pourra reposer sur une approche extra-scolaire (en dehors du milieu scolaire), extra-curriculaire (en milieu scolaire), ou intégrer les deux approches. Ainsi, en combinant chacune de ces dimensions, chaque proposition devra répondre à au moins l’une des thématiques suivantes :

  • Développement des compétences des enfants et adolescents pour l’apprentissage, l’autonomisation personnelle, la citoyenneté active et / ou l’employabilité, en utilisant une approche réplicable à l’échelle et avec un cout-efficacité élevé (en ligne avec les interventions stratégiques 2.1.1 et 2.2.4 du programme de coopération, voir document annexe)
  • Développement d’un modèle réplicable d’implication des parents et des communautés qui contribue de manière mesurable à la lutte contre l’abandon scolaire et à la réussite scolaire (en ligne avec l’intervention stratégique 2.2.1 du programme de coopération, voir document annexe)
  • Renforcement des capacités du système éducatif à prévenir les abandons scolaires et réintégrer les enfants qui ont décroché du système pendant une durée plus ou moins longue, sur la base des résultats démontrés à l’échelle locale (en ligne avec l’intervention stratégique 2.2.1 du programme de coopération, voir document annexe)
  • Amélioration du climat scolaire et renforcement du sentiment d’appartenance, à travers un appui au personnel enseignant, au personnel non-enseignant, aux élèves, aux parents ou aux quatre à la fois, qui démontre des résultats sur l’abandon scolaire
    (en ligne avec les interventions stratégiques 2.2.1 et 2.2.4 du programme de coopération, voir document annexe)

Note 1: Toutes les propositions seront évaluées sur la base des mêmes critères de sélection, comme défini à la section « Critères de sélection ». L’Unicef se réserve le droit de retenir une, plusieurs ou aucune des propositions.

Note 2 : Chacune des propositions devra présenter une intervention dont la mise en oeuvre ne pourra aller au-delà de septembre 2020 (éventuellement renouvelable selon les résultats de la première phase).

Other Information

Les propositions doivent permettre la contribution à l’atteinte de certains résultats du Programme Pays de l’UNICEF (2019-2020). Voir annexe. Les propositions devront présenter des indicateurs qui auront été définis pour les besoins spécifiques du projet proposé et selon une approche « SMART ». Les indicateurs de résultats devront à minima faire référence au nombre et à la nature des bénéficiaires, aux niveaux d’apprentissage des enfants bénéficiaires, aux compétences développées (et à la façon de mesurer les progrès), aux taux de redoublement et/ou aux taux d’abandon scolaire avant et après le projet, entre autres indicateurs possibles. Les indicateurs de produits devront clairement identifier la nature des produits, le nombre et les échéances prévus, entre autres choses.

Attachments

Note strategique 2019 2020 TCO

Annuaire statistique ministère de l’éducation

Formulaire de note conceptuelle UNICEF Tunisie

Appel propositions UNICEF Tunisie

Critères d'éligibilité

  • Sector expertise and experience : L’expertise et l’expérience dans un secteur ou un lieu donné : connaissances indispensables, compétences spécifiques, expertise technique, expérience justifiée (10)
  • Local experience and presence : Une expérience à l’échelle locale, une présence avérée et des relations avec la communauté visée : programme en cours dans la zone d’intervention, connaissance du contexte local, mobilisation des enfants et des communautés, confiance des communautés locale (10)
  • Innovative approach : Une approche innovante orientée vers les résultats, qui prend dûment en considération l’efficacité, l’efficience, l’équité/ciblage et la pérennité/soutenabilité attendues pour l’obtention des résultats visés ;(30)
  • Project management: Des capacités de gestion : mise à disposition des ressources humaines clés permettant une mise en oeuvre efficace pour l’atteinte des résultats du projet (p. ex., chef de projet, expertise technique et administrative.(25)
  • Realistic timelines and plans : Des calendriers et une planification réaliste permettant d’atteindre les objectifs du programme et d’obtenir des résultats dans des délais raisonnables, avec notamment une capacité d’exécution accélérée en cas de crise humanitaire (20)
  • Contribution of resource : La contribution en ressources (p. ex., financements, propriété intellectuelle, ressources humaines, fournitures ou équipements) par le partenaire pour compléter les apports de l’UNICEF ; (05)

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

f31ceeac9f207caabce0a0f585658086

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à projets Publié sur Jamaity le 31 mai 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo