Exprimer mon avis

Une écoutante pour la prise en charge des femmes victimes de violence-AFTURD Retour vers les opportunités



Échéance

27 Mars 2020 Il y a 4 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Ariana et 2 autre(s) régions
Domaines concernées par cette opportunité: Droits des genres

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) lance un appel à candidatures pour le recrutement d’une écoutante pour la prise en charge des femmes victimes de violence à l’espace Tanassof pour l’accueil et la prise en charge des femmes victimes de violence 

 

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) lance un appel à candidatures pour le recrutement d’une écoutante pour la prise en charge des femmes victimes de violence au Centre El Amen pour la protection des femmes victimes de violence.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

Sous la responsabilité de la directrice du centre et en étroite collaboration avec la responsable de l’espace TANASSOF.

L’écoutante est appelée à assurer l’ensemble des tâches suivantes :

– l’accueil des femmes et des enfants accompagnés orientés vers le Centre,

– l’écoute active (à l’Espace Tanassof)

– l’intervention d’urgence,

– l’orientation ou la référence des femmes bénéficiaires et des enfants accompagnés,

– l’identification des besoins psychosociaux des femmes résidentes et de leurs enfants,

– l’analyse du fonctionnement social de l’entourage des résidentes,

– l’évaluation des capacités de changement des femmes résidentes,

– l’élaboration d’un plan d’intervention visant son insertion socioprofessionnelle selon un processus structuré et négocié avec la femme,

– la mise en œuvre de plan d’intervention individualisé,

– la mise en œuvre de plan d’intervention collectif,

– la mise en œuvre de plan de suivi individuel après la sortie de la femme victime de violence du 

centre,

– la participation aux réunions de travail,

– la participation aux programmes de renforcement des capacités (formations, stages) organisé pour l’AFTURD et le MFFES,

– la production de notes et de rapports (pour le délégué à la protection de l’enfance, le juge de la famille, et autres,…), – la production de rapports d’activité et d’évaluation mensuels et annuels. 

La travailleuse sociale, dans l’exercice de ses fonctions au sein du Centre doit :

– connaitre et adhérer au code de déontologie adopté par les corps de métiers( travailleurs sociaux, psychologues, et autres) ainsi qu’à tout autre règlement Tunisien des personnes travaillant dans la relation d’aide avec les femmes victimes de défense,

– être réceptive aux femmes victimes de violence dans toutes les circonstances,

– travailler dans le but de faciliter les changements dans la vie des femmes victimes de violence, 

– organiser son travail et définir les priorités selon les besoins des femmes résidentes et la bonne gestion du Centre,

– faire preuve de compétences, de bienveillance et d’un bon jugement dans ses relations avec les personnes en           difficultés,

– collaborer avec d’autres professionnels (psychologue, animatrice, médecin, accompagnatrice, responsable de structures d’insertion socioprofessionnelles et autres) par le travail d’équipe pour répondre au mieux aux besoins des résidentes,

– doit être particulièrement sensible aux questions d’équité et d’égalité et de genre,

– doit être particulièrement attentive aux notions de secret professionnel, de confidentialité et d’anonymat. 

ENGAGEMENT DE CONFIDENTIALITE

L’écoutante est appelée aussi à garder strictement confidentielles les données personnelles et l’anonymat du Centre afin de garantir sa sécurité.

CONDITIONS D’EMPLOI

– Lieu de travail : Grand Tunis

– De jour et ou de nuit

– Type de contrat : Contrat à durée déterminée (CDD)

– Durée du contrat:12 mois, avec une période d’essai de 3 mois à partir de la date de recrutement

– Date de prise de fonction : 1er avril 2020

Critères d'éligibilité

  • avoir la nationalité tunisienne
  • être âgée de 25 à 45 ans
  • être titulaire au minimum d’une licence en psychologie, ou en service social,
  • avoir une expérience d’au moins deux ans, ou d’un stage confirmé au sein d’une structure de prise en charge des femmes victimes de violence
  • être sensible aux droits humains et en particulier à la question de la violence basée sur le genre
  • avoir des aptitudes sur le plan des relations humaines
  • maîtriser l’outil informatique
  • avoir des aptitudes au travail en équipe,
  • ne pas avoir d’antécédents judiciaires.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 14 mars 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo