Exprimer mon avis

Un(e) consultant(e)-Youth Empowerment – IOM Retour vers les opportunités



Échéance

08 Février 2021 Il y a 5 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie
Domaines concernées par cette opportunité: Droits de l’Homme et 1 autre(s) domaines

Contexte

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en partenariat avec les gouvernements tunisien et italien, ont développé une initiative visant à améliorer les opportunités de réintégration socio-économique pour les jeunes à risque de re-émigration irrégulière et d’autres groupes vulnérables par le biais de la formation des compétences demandées sur le marché du travail et du soutien au développement durable.

Le projet « Amélioration des possibilités de réintégration socio-économique des jeunes à risque de ré-émigration irrégulière » financé par le gouvernement italien, contribuera notamment à soutenir et à accompagner les Tunisiens exposés à un risque de migration irrégulière, en particulier ceux qui ont déjà tenté de franchir la frontière de manière irrégulière et ce, à travers un mécanisme compréhensif, pour répondre à leurs besoins économiques, sociaux et psychosociaux et favoriser la participation des acteurs locaux à la planification de la réintégration et des programmes d’assistance.

Ces mêmes intervenants sont témoins aujourd’hui du niveau élevé de chômage chez les jeunes tunisiens, particulièrement des diplômés de l’enseignement supérieur, avoisinant les 16,2 % au 3ème trimestre 2020 selon l’Institut National de la Statistique (INS).1 Ce chômage peut notamment s’expliquer par un écart croissant entre les besoins en compétences du marché de l’emploi tunisien et leurs disponibilités effective, et par un ralentissement de la reprise économique depuis 2011, qui ne permet pas d’absorber l’afflux de la population en âge de travailler – Ceci ne faisant que raviver l’insatisfaction sociale liée à l’absence de perspectives d’emploi.

Conscientes que le projet de migration est souvent motivé par le travail, comme en témoigne les dernières statistiques du Département des Affaires économiques et sociales, le nombre des migrants internationaux est estimé à près de 272 millions dans le monde, dont près des deux tiers sont des travailleurs migrants2.
L’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI) et l’OIM souhaiteraient faire un état des lieux : (a) des profils des demandeurs d’emploi inscrits dans des bureaux d’emploi, dont ceux de l’ANETI, et qui n’ont pas réussi à trouver un travail en Tunisie; (b) des causes de ces recherches d’emploi inabouties; (c) du marché de l’emploi en Tunisie et de ses tendances.

Objectif de l’étude

L’objectif global de cette étude est d’appuyer le gouvernement tunisien dans les défis liés au chômage, en relevant les lacunes existantes entre les programmes d’enseignement et de formation professionnelles par rapport au besoin du marché de l’emploi, et ce en répondant aux sous objectifs suivants :

  • Analysant d’un point de vue macroéconomique le marché du travail tunisien.
  • Identifiant les principales causes des recherches d’emploi non abouties à travers les bureaux d’emplois.
  • Identifiant les domaines de compétences demandées par les employeurs manquantes aux chercheurs d’emploi.
  • Présentant les possibilités de synergies avec d’autres projets dans les régions cibles du projet (Sfax et Mahdia)
  • Analysant la situation démographique et économique des régions sélectionnées et le potentiel de développement de son économie dans une perspective à moyen terme (Sfax et Mahdia)

Approche méthodologique

Une approche mixte, qui inclut des méthodes de collecte de données quantitatives et qualitatives est envisagée pour l’étude. Ainsi, la collecte de données devra comprendre les éléments suivants :

  • Enquête quantitative auprès bureaux d’emplois et institutions d’enseignement supérieur et de formation professionnelle
  • Entretiens avec des informateurs clés (OSC, Agences des Nations Unies l’ONU, bureaux d’emploi, ministères concernés, etc.)

Enquête quantitative :

L’équipe de recherche sera chargée de concevoir et mettre en oeuvre une enquête statistiquement représentative, permettant de désagréger les variables clés (lieu, sexe, âge, situation professionnelle, niveau d’étude, domaine d’études etc.). Les tailles d’échantillon et l’approche d’échantillonnage proposées doivent être incluses dans la proposition technique.

Collecte de données qualitatives :

Il est envisagé que la collecte de données qualitatives comprendra des entretiens avec des informateurs clés avec les principales parties prenantes (autorités nationales et locales, OSC, agences des Nations Unies, experts thématiques, etc.). Les données seront utilisées pour complémenter les résultats quantitatifs et fournir une pertinence contextuelle supplémentaire. Les tailles d’échantillon et l’approche d’échantillonnage proposées doivent être incluses dans la proposition technique.

Taches à réaliser

Pendant la phase de lancement de l’étude, le ou les consultants doivent veiller à l’application d’une approche participative en :

  • Engageant toutes les parties prenantes concernées, y compris les bénéficiaires finaux, notamment l’ANETI ;
  • Considérant les aspects de coordination et d’alignement avec les priorités des autorités nationales ;

L’étude doit reposer sur des méthodes quantitatives et qualitatives pour formuler des recommandations stratégiques et opérationnelles. L’évaluation du marché du travail devrait fournir des recommandations pratiques et réalisables.

Dans le cadre de sa mission, le consultant doit effectuer les activités suivantes :

  • Analyser la situation démographique et économique des régions sélectionnées et le potentiel de développement de son économie dans une perspective à moyen terme (Sfax et Mahdia) ;
  • Étudier le marché du travail de la Tunisie au niveau macroéconomique afin d’identifier la demande existante et prévue dans différents secteurs de compétences ;
  • Analyser les secteurs de compétences potentiels à un niveau micro en les subdivisant en sous-compétences et en projetant la situation de la demande de ces sous-compétences sur le marché du travail du pays ;
  • Cartographier les compétences/sous-compétences projetées dont la demande est élevée avec les compétences en Tunisie afin de dessiner une matrice pour les projections de l’offre et de la demande ;
  • Identifier les normes de compétences existantes et projetées (exigences de certification et de qualification) dans les compétences/sous-compétences pour lesquelles la Tunisie a un déficit potentiel ;

Calendrier indicatif et livrables clés

La période de la consultation est prévue du 15 janvier au 15 avril 2021. Un calendrier indicatif est fourni ci-dessous. Toutefois, des ajustements peuvent être apportés si nécessaire.

Livrables clés :

  • Une note méthodologique détaillée expliquant la méthodologie qui sera suivie ainsi qu’un plan de travail complet ;
  • Un rapport de la consultation en version draft (maximum 50 pages hors annexe, basées sur une structure préalablement discutée et convenue avec l’ANETI et l’OIM) ;
  • Un atelier de validation avec les parties prenantes nationales et présentation les résultats et principales conclusions et recommandations ;
  • Un rapport (études) final consolidé de la consultation incorporant les commentaires de l’ANETI et de l’OIM ainsi que de toutes les parties prenantes concernées par le projet, accompagné d’annexes et de fichiers pertinents ;
  • Un résumé du rapport final de 10 pages en français.

Critères d'éligibilité

  • Il est envisagé que la recherche soit menée par au moins deux experts : un spécialiste quantitatif et un spécialiste qualitatif, appuyés par des recenseurs de terrain. Les candidat.es intéressé.es devront démontrer leur expérience dans l’un des domaines suivants : collecte et analyse de données qualitatives et quantitatives ; employabilité, insertion socioprofessionnelle, migration, accès aux droits.
  • Un diplôme universitaire supérieur remis par un établissement universitaire agréé, de préférence en sciences économiques ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données quantitatives ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données qualitatives ;
  • Une expérience confirmée dans la consultation de projets, notamment dans le domaine de la migration et/ou des vulnérabilités et du développement ;
  • De bonnes connaissances dans le domaine de l’emploi ;
  • Des compétences et expériences démontrées dans les méthodes de recherche quantitatives et qualitatives ;
  • Une excellente maîtrise de l’arabe (pour le chercheur.se qualitatif.ve) et du français (écrit et parlé) et une bonne compréhension de l’anglais ;
  • De solides capacités conceptuelles et analytiques ;
  • D’excellentes compétences rédactionnelles en français et la capacité à livrer des études de qualité dans les délais requis.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

6172d12f49c2f2314410542656c32425

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 27 janvier 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo