Exprimer mon avis

Un expert sur les Questions de la Radicalisation en Tunisie-Santé Sud Retour vers les opportunités


Santé Sud

Lance   Appel à consultants

Échéance

17 Mars 2021 Il y a 3 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis
Domaines concernées par cette opportunité: Santé

 

Le projet «Shabab» : Construire des alternatives pour et avec les jeunes en risque de rupture sociale et de radicalisation

Activité : La vulgarisation des études et message clef à destination des jeunes

1.Contexte et objectifs du projet « Shabab »

Face au constat de l’insuffisance des dispositifs alternatifs à l’insertion ou à la réinsertion des jeunes en en risque de rupture sociale, le projet « Construire des alternatives pour et avec les jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation – Shabab », mené en partenariat par l’association tunisienne ADO+ et l’ONG française Santé Sud, vise ainsi à co-construire, avec ces jeunes, un environnement porteur de solutions éducatives, psycho-sociales et culturelles alternatives, sur le territoire du Grand Tunis. Plus spécifiquement, il s’agit d’appuyer les organisations de la société civile tunisiennes à construire, aux côtés des pouvoirs publics, des alternatives pour et avec les jeunes en risque de rupture sociale et / ou en voie de radicalisation. 

Le projet est concentré sur les quatre zones d’intervention situées dans des quartiers défavorisées du Grand Tunis, définies autour de quatre centres d’accueil (03 centres Relevant du Ministère des Affaires sociales et 01 centre du Ministère de la femme) accueillant chacun annuellement 50 à 60 jeunes en risque de rupture sociale et /ou en conflit avec la loi :

  • Le CSOE de Sidi Amor (Gouvernorat de la Manouba) ;
  • Le CDIS de Douar Hicher (Gouvernorat de la Manouba) ;
  • Le CDIS de Naaseb (Gouvernorat de Ben Arous) ;
  • Le CIJE de Borj-el-Amri (Gouvernorat de la Manouba).

Afin de réaliser ces objectifs, le projet s’est fixé quatre principaux résultats à atteindre :

 

  • Résultat 1 : L’offre de service dédiée aux jeunes en risque de rupture sociale et de radicalisation est renforcée par les OSC à travers des outils d’intervention et d’analyse adaptés au contexte tunisien ;
  • Résultat 2 : Des jeunes en risque de rupture sociale, accompagnés par des intervenants sociaux des OSC, élaborent et conduisent des projets citoyens et d’insertion sociale et professionnelle ;
  • Résultat 3 : La capacité organisationnelle et structurelle des centres d’accueil publics et des OSC est renforcée à travers la mise en œuvre d’une démarche qualité ;
  • Résultat 4 : Le renforcement des capacités organisationnelles et techniques de la DGPS permet d’opérationnaliser son plan stratégique à 3 ans.

2.Contexte de l’activité : la vulgarisation des études scientifiques sur la radicalisation

Partout dans le monde, pauvreté, discrimination et inégalités exacerbent les perceptions d’exclusion et d’injustice, ce qui crée les conditions parfaites pour la radicalisation et l’extrémisme.

Les personnes sans revenu ni éducation adhèrent aux groupes extrémistes plus rapidement que d’autres. Une étude du PNUD a révélé que 80% des jeunes issus de communautés pauvres qui ont rejoint des groupes extrémistes l’ont fait quelques mois après le premier contact avec un recruteur.

Le contexte social de la jeunesse Tunisienne est propice au développement de la radicalisation. Un jeune Tunisien sur trois dans le milieu rural Tunisien (33,4%) et un jeune Tunisien sur cinq en milieu urbain appartiennent à la catégorie des NEET (Neither in Employment nor in Education or in Training). Le taux est plus élevé chez les jeunes femmes que chez les hommes. Une jeune femme sur deux en milieu rural appartient à la catégorie NEET contre une sur trois en milieu urbain (32,4%) 

Les partenaires du projet “Shabab” souhaitent conduire une vulgarisation des études sur la radicalisation et les problématiques de la jeunesse pour aider les jeunes entre 13/25 ans à comprendre les mécanismes de radicalisation.

Le rôle de l’expert est de renforcer les capacités du personnel des centres publics d’accueil et des OSC afin de leur permettre d’accompagner les jeunes dans l’élaboration de supports de communication pertinents pour faire passer des messages clés sur les enjeux liés à la radicalisation. Le travail sera donc réalisé en collaboration continue entre l’expert radicalisation et le formateur de techniques d’animation, qui animera en parallèle des séances de formation aux membres du personnel dans la perspective de renforcer durablement leurs compétences en matière d’animation de groupes de jeunes. Dans ce contexte, le rôle de l’expert radicalisation sera donc de développer leurs connaissances sur les enjeux de radicalisation, afin que les participants en maîtrisent les concepts clés et soient en mesure de mener des débats avec les jeunes.

Le résultat final attendu est la création de supports de communication par les jeunes permettant la communication du contenu des études sur la radicalisation.

3.Objectifs de la consultance (Expert sur les questions de la radicalisation en Tunisie)

  • Réaliser un état de la littérature sur la radicalisation des jeunes en Tunisie
  • Former des professionnels des structures sociales et des associations sur les mécanismes de radicalisation (Les concepts clefs, la lecture d’article et l’esprit critique…)
  • Renforcer les compétences des professionnels des structures sociales et des bénévoles des OSC pour leurs permettre d’accompagner les jeunes en risque de rupture sociale
  • Superviser des ateliers de vulgarisation des études par les adolescent.e.s des structures sociales accompagnées par les professionnels formés

4.Bénéficiaires directs

  • Des professionnels de centres publics d’accueil d’enfants et de jeunes (Sous tutelle du ministère des affaires sociales et du ministère de affaires de la femme, de la famille et des seniors) et d’associations locales partenaires.

5.Rôle de l’expert.e :

  • Réaliser un état de la littérature sur la radicalisation des jeunes en Tunisie ;
  • Repérer les concepts clefs des études et des ressources trouvées ;
  • Elaborer un module de formation intégrant les objectifs en termes de connaissances théoriques, de maîtrise de compétences professionnelles, d’attitudes et de comportements à acquérir par les bénéficiaires sur les mécanismes de radicalisation (Les concepts clefs, la lecture d’article et l’esprit critique…)
  • Animer une session de formation au profit des professionnels de centres publics d’accueil d’enfants et de jeunes (Sous tutelle du ministère des affaires sociales et du ministère de affaires de la femme, de la famille et des seniors) et d’associations locales partenaires.  A la fin de la formation, les participants seront capables de :
  • Comprendre et maîtriser les concepts clefs de la radicalisation ;
  • Elaborer des outils et des méthodologies permettant l’appropriation des études scientifiques par les jeunes ;
  • Repérer les études et les ressources en lien avec la radicalisation des jeunes en Tunisie ;
  • Renforcer et/ou corriger les pratiques des professionnels pour l’adoption de comportements favorables à la prévention de la radicalisation.
  • Organiser une recherche documentaire sur la radicalisation
  • Superviser les quatre premiers ateliers (soit le premier atelier dans chaque centre d’accueil) réalisés par les professionnels formés et ayant pour objectif la réalisation de message de lutte contre la radicalisation avec des adolescents.

     

Le consultant remettra aux partenaires du projet : 

  • Une note synthétique des concepts clefs des études et des ressources trouvées ;
  • Un module de la session de formation (guide de formation, supports visuels, outils pédagogiques) ;
  • Un rapport sur le déroulement et l’évaluation de la session de formation ;
  • Une évaluation des compétences acquises par les participant.e.s après la réalisation des premiers ateliers réalisés par les professionnels formés ;
  • Le consultant devra remettre un premier draft des supports pédagogiques avant le démarrage de la session. Il apportera au document les modifications demandées par les partenaires du projet et leur remettra le produit final.

7.Durée et période de la consultance:

La consultance se déroulera du 1er avril au 30 juin 2021 ;

La durée en jours effectifs de travail sera définie suite à une proposition technico-budgétaire du consultant qui prend en considération les étapes suivantes

 

Étape
01 Réalisation d’un état de la littérature sur la radicalisation des jeunes en Tunisie 
02 Elaboration d’une note synthétique des concepts clefs des études et des ressources trouvés 
03 Elaboration du module de la formation
04 Réalisation de deux sessions de formation de 2 à 3 jours chacune (la même formation pour deux groupes différents) 

Remarque : Ces sessions de formation sont prévues pour la semaine de 5 avril 2021

05 Supervision de quatre ateliers de vulgarisation réalisés par les professionnels formés
06 La préparation des livrables finaux (Le rapport de la formation et l’évaluation des compétences acquises)

8.Supervision

La supervision et le suivi technique de la mission du consultant seront assurés par le coordinateur de programmes Santé Sud et la Chef de projet ADO+.

9.Condition de la consultation

Honoraires et conditions contractuelles : Rémunération en Jour/Homme

Date de début : A partir du 1er avril 2021 ;

Lieu de travail : Grand Tunis.

Critères d'éligibilité

  • Une expertise confirmée et pertinente sur les thématiques et les enjeux liés à la radicalisation ;
  • Une expérience confirmée dans la formation de formateurs sur des thématiques liés à la prévention de la radicalisation ;
  • Excellentes compétences d’analyse et de synthèse des études scientifiques ;
  • Une expérience pertinente dans la formation des adultes (maitrise des techniques d’apprentissage des adultes) ;
  • Une expérience pertinente dans la formation des encadrant.e.s des enfants et des jeunes ;
  • Connaissance des enjeux des centres publics d’accueil des enfants et des jeunes (CDIS, CIJE, CSOE…) ;
  • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français et arabe ;
  • Excellentes compétences interpersonnelles et de communication, capacité à interagir avec les participant.e.s et les partenaires.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 14 mars 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo