Exprimer mon avis

Un expert en communication digitale – Tfanen-Tunisie Créative Retour vers les opportunités



Échéance

28 Mars 2021 Il y a 4 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

Recrutement d’un expert en communication digitale pour la création d’une
plateforme numérique pour la diffusion du patrimoine musical au profit du
Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM)

Position: Consultant(e) / Expert(e); peut-être une personne physique patentée / Une
organisation / Une institution/ Une entreprise privée patentée
Nombre: 1
Organisation: Tfanen Tunisie-Creative
Lieu d’affectation: Tunis
Durée: 25 semaines
Type de contrat: Contrat de consultant
Date butoir de dépôt des propositions : 28 mars 2021

1. Contexte général et présentation :
Le projet d’appui au renforcement du secteur culturel tunisien (Tfanen – Tunisie Créative) s’inscrit dans le cadre du programme d’appui au secteur de la culture en Tunisie (PACT) de l’Union Européenne (UE) avec le gouvernement Tunisien, qui vise à soutenir la redéfinition de la politique culturelle (axe 1) et la restructuration du
secteur culturel (axe 2) dans le contexte de la nouvelle gouvernance que connait la Tunisie d’aujourd’hui. Un budget total de 9.7 millions d’euros a été alloué pour la mise en œuvre de ce programme bilatéral sur la période 2016-2021 et pour toutes les activités du programme.
Le premier axe du PACT a été mis en œuvre jusqu’en septembre 2019 notamment à travers un contrat de jumelage institutionnel entre le Ministère des Affaires Culturelles tunisien (MAC) et des Ministères de la Culture des Etats membres de l’UE.

Le deuxième axe est le programme Tfanen – Tunisie Créative, mis en œuvre par le British Council, pour le compte et avec la collaboration du réseau EUNIC (European Union National Institutes for Culture).

1.2. Objectifs de Tfanen-Tunisie Créative :
Dans un contexte de décentralisation institutionnelle et de généralisation de la participation citoyenne, le projet Tfanen-Tunisie Créative a pour ambition de contribuer sur le long terme à la consolidation de la démocratie et à la prospérité économique en Tunisie, en œuvrant pour que la culture participe de la cohésion sociale aux niveaux local, régional et national.
Les deux objectifs spécifiques du programme Tfanen-Tunisie Créative sont :
 Promouvoir la diversité culturelle tunisienne et l’accès à la culture, à l’échelon local, national et international ;
 Soutenir la liberté d’expression et de création notamment des jeunes générations et encourager la professionnalisation des métiers de la culture.
Tfanen-Tunisie Créative vise à accroître l’attrait et l’accès à la culture de tous et pour tous, ainsi qu’à promouvoir de nouvelles actions et productions, stimuler la créativité et permettre l’émergence de nouvelles générations d’artistes. Il s’agit de renforcer l’approche collaborative locale et de contribuer à l’émergence d’un écosystème culturel et social au sein duquel tous les acteurs (citoyens, société civile, secteur privé et institutions publiques) ont leur place et sont impliqués activement. Ceci passera par une amélioration de la coordination entre les différents domaines et initiatives, institutions et acteurs. Un processus de renforcement des capacités locales en matière de sensibilisation culturelle et sociale, créativité, gestion culturelle et entreprenariat culturel a été initié à cet effet. Tfanen-Tunisie Créative veut également permettre aux publics tunisiens, et en particulier aux jeunes, de participer et de bénéficier d’une culture fondée sur des valeurs et composantes locales, régionales et nationales, dans le processus de
démocratisation de la société tunisienne.
En vue de réaliser les objectifs précités, et en conformité avec la politique de soutien de l’UE au développement de la société civile et du secteur culturel en Tunisie, le projet est mis en œuvre à travers des programmes de subventions alloués à des actions et complétés par des activités d’accompagnement / assistance technique / coaching pour assister (avant-pendant-après) les projets sélectionnés et leurs bénéficiaires dans la réalisation de leurs projets.
Les programmes de subventions permettront de répondre aux besoins du secteur culturel tunisien indépendant, d’opérateurs culturels, de la société civile au sens large, et d’artistes à titre individuel. Ils apporteront également un appui à la création de nouveaux réseaux, et au renforcement des initiatives ou réseaux existants dans
l’objectif de participer à la mise en place d’un secteur culturel tunisien transversal renforcé. Cet accompagnement actif renforcera concrètement les capacités du secteur dans son ensemble et palliera ainsi aux défis d’accessibilité, de participation, d’inclusion et de collaboration.
Tfanen-Tunisie Créative, en accord avec les objectifs du PACT (Programme d’Appui au secteur de la culture en Tunisie), s’intéresse à tous les secteurs de la culture au sens large pour représenter la diversité du secteur.
Une attention particulière est accordée aux projets ayant une valeur ajoutée dans le domaine de la décentralisation, et bénéficiant aux jeunes et aux femmes en particulier dans des régions enclavés ou défavorisées du pays ou l’accès à la culture est plus difficile.
Une initiative pour les services publics de la culture prolonge les acquis d’activités de jumelage terminées en septembre 2019, afin d’approfondir l’appui aux acteurs publics de la culture et le dialogue sur les politiques culturelles en Tunisie.
Ainsi le MAC a défini des projets prioritaires qui bénéficieront de l’assistance technique de Tfanen comme c’est le cas pour cette mission qui fait partie de l’Initiative services Publics (ISP) au profit du Centre des Musiques Arabes et
Méditerranéennes (CMAM).

2. Contexte spécifique
Créé en 1992, le CMAM est un EPNA qui se définit comme un complexe culturel multidisciplinaire consacré à la musique dans ses différents domaines. Parmi ses missions on cite la sauvegarde du patrimoine musical. Ainsi, le CMAM abrite la phonothèque nationale tunisienne chargée de la collecte du patrimoine musical tunisien en vue de le conserver, de le diffuser et de le mettre à la disposition des chercheurs en matière de musique. Les fonds d’enregistrements musicaux conservés à la phonothèque comptent plus 150 000 titres, enregistrés sur 36 000
supports, datant de 1900 à nos jours. Près de 20 000 supports sont déjà numérisés. Le CMAM dispose d’une application web open source, Telemeta1 , qui regroupe plus de 2300 œuvres musicales consultables en ligne et qu’il utilise pour la base de données de sa phonothèque. Telemeta est néanmoins destinée aux chercheurs et
son usage est peu ergonomique. Ainsi, le patrimoine musical géré par le CMAM, reste méconnu par les jeunes et le grand public.

http://phonotheque.cmam.tn

Le CMAM collabore déjà avec d’autres institutions détentrices de patrimoine musical tunisien comme la Radio Nationale Tunisienne, la Rachidia, le festival national de Testour…afin de réfléchir aux meilleurs outils pour diffuser, valoriser et rendre populaire sur la toile et les réseaux sociaux les chefs-d’œuvre de la musique traditionnelle tunisienne, dont regorgent leurs fonds.
Lien web CMAM : http://www.cmam.nat.tn/
3. Gestion du projet:
Le consultant-expert en communication digitale travaillera en étroite collaboration avec un consultant-expert en business plan et un consultant-expert en plateformes digitales. Il collaborera également avec le comité de pilotage du projet, constitué par la Directrice générale du CMAM, le responsable national du programme d’appui au secteur de la culture (PACT) et l’équipe de Tfanen (le Team Leader, la chargée de l’Initiative Services Publics et le PMO). Le CMAM pourrait inviter d’autres intervenants (comité consultatif) à participer aux réunions du comité de pilotage.
La prise de connaissance des données liées à la problématique générale et aux différents contextes sera faite à travers des rencontres avec tous types d’acteurs clés au niveau national régional et local (institutions publiques, OSC et secteur privé). Durant les phases de la mission, les consultants-experts rendront compte de chaque livrable clé à Tfanen lors de réunions d’avancement qui les transmettra aux représentants du CMAM. Des déplacements sur le terrain, le cas échéant avec des membres de l’équipe Tfanen ou du CMAM, sont à prévoir pour les entretiens et les
réunions de consultation.

4. Objectifs et approche de la mission :
4.1- Objectif général de la mission :
Soucieux de faire découvrir ses archives musicales au grand public et de faire connaître le patrimoine musical tunisien auprès de la jeune génération, le CMAM, avec le concours de ses partenaires et le soutien de Tfanen, a lancé un premier appel qui lui a permis d’identifier deux consultants-experts pour le projet de création de la plateforme : un spécialiste en business plan et un spécialiste en plateforme digitale.

Cette mission a pour but de mettre en place une plateforme numérique permettant la diffusion de contenus musicaux via le web et selon une stratégie de communication qui sera élaborée pour accompagner ce projet et tenir compte des besoins, demandes et attentes du public, notamment les cybernautes.
A terme, la plateforme devrait fonctionner comme un catalyseur des industries culturelles et créatives liées au secteur musical, en participant à renforcer le bienêtre, la liberté d’expression et les appartenances identitaires auprès des tunisiens.
Les principaux objectifs de cette mission sont :
■ Mettre en place une plateforme musicale (audio et/ou vidéo) dédiée à la musique tunisienne en streaming qui assure au grand public un accès continu et facile aux enregistrements, considérés comme patrimoine musical, provenant des fonds du CMAM et ceux de ses partenaires, en tenant compte des dispositions législatives relatives aux droits d’auteurs et aux droits voisins.
■ Donner une meilleure visibilité aux fonds du CMAM et de ses partenaires pour attirer les chercheurs tunisiens et étrangers et développer la recherche autour de ce patrimoine.
■ Valoriser le patrimoine musical tunisien et le faire connaître à l’échelle nationale et internationale à travers une plateforme digitale nationale avec l’ambition qu’elle devienne par la suite une référence du son tunisien à l’échelle internationale.
■ Attirer et fidéliser un nombre important d’usagers, notamment le jeune public.
■ Créer un index/répertoire musical en ligne et une base de données digitale ergonomique et facile d’accès sur le patrimoine musical tunisien.
■ Encourager le grand public à consommer légalement le répertoire musical tunisien, l’offre légale étant quasi inexistante en Tunisie.
Le CMAM choisira avec ses partenaires 100 œuvres musicales pour constituer le premier corpus du projet. Ces œuvres seront mises en ligne depuis la plateforme dans le cadre d’une phase pilote ; elles serviront de test pour le projet. La plateforme sera évolutive et continuera à s’enrichir progressivement.
Le présent appel vise à identifier un consultant- expert en communication digitale pour définir et développer la stratégie de communication du projet. Il travaillera en consortium avec les deux autres consultants-experts déjà identifiés.

4.2- Objectifs spécifiques de la mission :
Phase 1 : Etude de cadrage : Benchmark, diagnostic et état des lieux
Dans un premier temps, les consultants-experts sont appelés à étudier (y compris en menant des entretiens directs) un échantillon en Tunisie et à l’étranger de plateformes numériques musicales existantes comparables à l’objectif des termes de référence, utilisées pour la gestion de musiques et de biens culturels immatériels. Ce
travail aboutira à :
i) une synthèse qui présente les points forts des expériences analysées et les risques potentiels et avantages d’un tel projet.
ii) la présentation de modèles à suivre.
Cette première phase a également comme objectif de comprendre l’environnement du projet et de définir les différents outils de gestion des archives musicales du CMAM et celles de ses partenaires. Sur la base d’un échantillon resserré de 15 à 20 œuvres, les consultants-experts analyseront les outils et les méthodes utilisées aussi bien par le CMAM que par ses deux principaux partenaires pour inventorier, documenter, sauvegarder, stocker et archiver les œuvres musicales (fiche et numéro d’inventaire, standards, supports et outils de stockage, de production de
contenus,….). Cette analyse doit tenir compte de la gestion actuelle de la phonothèque et des plateformes existantes et prévues du CMAM.
Des rendez-vous avec les différentes parties prenantes seront nécessaires pour comprendre les mécanismes de gestion des fonds musicaux. Ce diagnostic a pou objectif d’inciter les différents partenaires à homogénéiser leurs méthodes de travail pour faciliter la gestion de leurs fonds respectifs et la mise en ligne de leurs
contenus, selon des modèles uniformisés (fiche d’inventaire, protocoles, formats et supports d’enregistrement….).
Phase 2 : Business plan et stratégie de communication
2.1. Business plan :
Afin d’assurer la pérennité du projet, il est important de réfléchir à un modèle économique viable, qui sera, idéalement, basé sur le partenariat public-privé. Les consultants-experts sont donc invités à élaborer le business plan du projet en étudiant les retombées potentielles (économique, sociale, culturelle, …), le budget de fonctionnement, les partenaires (tunisiens et internationaux), l’évolution sur les cinq prochaines années, le périmètre d’action, les publics cibles, l’environnement concurrentiels, ….afin d’assurer la pérennité et le positionnement de la plateforme
dans le milieu musical.
2.2. Stratégie de communication :
Le business plan sera couplé à une étude qui aboutira à la mise en place d’une stratégie de communication, considérée comme composante principale du projet.
Les données musicales disponibles dans les différents fonds (CMAM, Radio Nationale, …) devraient être transformées en contenus attractifs qui seront mis en ligne et diffusés via des canaux divers, des supports et des plateformes de diffusion populaires (FB, You Tube, Instagram….), selon une stratégie de communication bien
définie, afin d’atteindre un maximum d’utilisateurs, le jeune public en particulier. Les contenus devraient être accessibles à tous, évolutifs et attractifs.
La stratégie de communication doit détailler les différents objectifs du projet compte tenu des publics cibles, des messages et des canaux de diffusion, dans le but d’établir un ou plusieurs plan(s) de communication (annuel, triennal, etc.) et en exploitant tout l’écosystème de communication. Elle doit développer des plans de
communication spécifiques, sur le court, moyen et long termes établis selon un calendrier général et un planning d’exécution.
Pour la phase pilote, les consultants- experts sont appelés à produire des contenus à partir des 100 œuvres musicales sélectionnées. Ces contenus seront diffusés en ligne via la nouvelle plateforme et les canaux définis dans la stratégie et plans de communication proposés.
Le projet doit aussi sensibiliser le consommateur à l’offre légale dont le développement sera assuré par le CMAM, la Radio Tunisienne et les différents partenaires en partenariat et concertation avec l’Organisme Tunisien des Droits
d’Auteur et des Droits Voisins (OTDAV).
Phase 3 : Rédaction d’un cahier des spécifications techniques et fonctionnelles de la plateforme numérique
Le projet nécessite le développement d’un POC (Proof Of Concept ou preuve de concept) comme première étape.
Le cahier des spécifications techniques et fonctionnelles doit s’appuyer sur les résultats de la première phase. Ce cahier définira tous les aspects techniques et fonctionnels et les réponses aux besoins du projet, notamment :

– La taille et les caractéristiques des œuvres couvertes par la plateforme.
– Le périmètre fonctionnel et la présentation d’une étude de faisabilité.
– Les objectifs fonctionnels et techniques de la plateforme.
– Les paramètres de conception, de création, de lancement et de maintenance de la plateforme (langages et frameworks de programmation choisis, BDD et architecture serveurs, fournisseurs….).
– Les outils de sécurité, de sauvegarde et de stockage, ainsi que le dimensionnement des serveurs d’applications.
– L’architecture technique initiale et évolutive de l’environnement technique et les prérequis d’archivage numérique des documents.
Le cahier des spécifications techniques et fonctionnelles couvrira les deux aspects de la plateforme à savoir la gestion interne des fonds musicaux et la présentation de contenus au public de manière interactive.
Le cahier des spécifications techniques et fonctionnelles permettra de développer la plateforme qui servira à gérer les fonds musicaux qui la constituent. Il sera validé par le CMAM et Tfanen avant de passer à la phase de développement.
Phase 4 : Création et développement de la plateforme numérique Il s’agit de la phase de développement de la plateforme numérique selon le cahier des spécifications techniques et fonctionnelles rédigé dans la phase précédente et validé. Les développeurs proposeront une solution technique en réponse aux besoins identifiés pour la valorisation des fonds musicaux, ainsi qu’une charte graphique en adéquation avec la charte utilisée par le CMAM.
A la fin de cette phase, la plateforme doit être prête à la mise en ligne. Toutes ses composantes doivent être validées par le comité de pilotage. Sa conception doit permettre d’opérer des extensions de fonctionnalités. En effet, la plateforme doit être évolutive pour pouvoir accueillir dans le futur de nouvelles rubriques, services et fonctions.
Phase 5 : Tests, mise en ligne, validation et maintenance de la plateforme numérique
5.a- Tests
Une fois prête, la plateforme sera testée par le comité de pilotage du projet qui enverra ses remarques et retours aux développeurs selon un calendrier défini par les deux parties. Afin d’assurer une mise en ligne efficace, un environnement de développement accessible par le client devrait être prévu, ainsi qu’un environnement de pré production et un environnement de production.

5.b- Mise en ligne
Les développeurs apporteront les modifications nécessaires, recommandées par le comité de pilotage, selon le calendrier correspondant aux livrables. Après sa validation, la plateforme sera mise en ligne et entre dans une nouvelle phase de test.
5.c- Validation
A la fin de la période de test, et après avoir exécuté les améliorations proposées par le comité de pilotage, les développeurs obtiendrons la validation finale sur le fonctionnement de la plateforme.
5.d- Maintenance
Les consultants-experts sont invités à proposer un contrat de garantie d’une durée d’un an qui permettra à son terme d’avoir une plateforme opérationnelle et efficace.
Ce contrat sera soumis à l’approbation du CMAM avant d’entrer en vigueur. Les consultants-experts fourniront également une offre financière pour un contrat de maintenance de trois ans de la solution qui va être utilisée après la période de garantie d’un an.
Phase 6 : Formations
Une formation à l’usage de la plateforme numérique au profit du personnel désigné par le CMAM sera dispensée par les consultants-experts.
Un document présentant un descriptif détaillé du contenu de la formation sera remis par les consultants-experts au CMAM à la fin de cette formation. Il comprendra :
– Une documentation et des supports de formations utilisateurs
– Une documentation et des supports de formations administrateurs
5. Livrables attendus :
Dès la réunion de démarrage, les consultants-experts fixeront, en concertation avec le comité de pilotage, un calendrier de travail précisant les dates des différents livrables. Il s’agit de:

Chaque livrable devra être mis en ligne sur une plateforme de partage qui sera créée au début du projet et accessible aux consultants-experts et au comité de pilotage de la mission.
Le comité de pilotage se donnera entre trois et quatre jours pour valider chaque livrable. En cas d’une consultation plus élargie (comité consultatif), ce délai sera prolongé.

Critères de sélection :
Profil Adéquat
Diplôme universitaire en rapport avec le contenu de l’étude 10%
Carrière professionnelle pertinente pour la mission 10%
Missions similaires 10%

Offre Technique
Compréhension de la mission 25%
Plan et méthodologie de travail 25%

Offre financière 20%
8. Durée, Coordination et supervision de la mission :
Il est attendu que la mission s’étale sur six mois. La contractualisation et la gestion administrative seront coordonnées par le responsable des contrats de Tfanen.

Critères d'éligibilité

  • Expérience avérée (au moins 7 ans) avec des expériences de collaboration avec des organisations internationales et/ou des agences gouvernementales et/ou des institutions privées dans le secteur de la communication digitale et sur des projets culturels, y compris une excellente évaluation des besoins et conception méthodologique solide ;
  • Expérience avérée et réussie dans la mise en place de stratégies et de plans de communication digitale ;
  • Master ou équivalent dans le domaine de l’étude ;
  • Une expérience professionnelle dans le secteur culturel en Tunisie et très bonne maitrise du contexte Tunisien requise ;
  • Capacité de fournir des livrables de qualité, à temps et dans des délais serrés;
  • Faire preuve d’initiative, de créativité et de flexibilité ;
  • Expérience de gestion d’équipe avérée ;
  • Maitrise de la langue française (écrit et parlé) et de la langue arabe.
  • Fournir le dossier juridique de sa société et les justificatifs liés à son activité (patente, registre de commerce…). Tfanen ne traitera que les offres incluant ces documents.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

181c2ff5c244886eaac13c97c78d52ad

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 23 mars 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo