Exprimer mon avis

Un.e psychologue-I WATCH Retour vers les opportunités


I Watch

Lance   Appel à candidatures

Échéance

07 Mars 2024 Dans 2 semaines

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie
Domaines concernées par cette opportunité: Droits de l’Homme

I WATCH est une organisation tunisienne indépendante et à but non lucratif fondée en mars 2011. Elle vise à lutter contre la corruption et à promouvoir les valeurs de la transparence. Elle est également membre de Transparency International, la coalition mondiale contre la corruption dont les chapitres nationaux sont implantés dans plus de 90 pays.

L’organisation repose sur deux valeurs principales :

·      Non à l’exclusion : L’organisation n’exclut personne sur la base d’une origine religieuse, politique, idéologique, gendre ou régionale.

·      Non à la tutelle : « I WATCH » croit aux capacités des jeunes femmes et hommes de la Tunisie. L’organisation s’efforce d’inclure les jeunes dans le système de prise de décision et rejette la tutelle de n’importe quelle manière.

I WATCH travaille depuis plus de douze ans avec les institutions publiques, les municipalités, les acteurs de la société civile, les lanceurs d’alertes et les journalistes pour promouvoir la redevabilité et la transparence dans les secteurs public et privé. L’organisation a mené plusieurs campagnes de plaidoyer avec les organisations de la société civile (OSC) locales pour améliorer le cadre juridique de l’anti-corruption et pour influencer les politiques publiques à plusieurs niveaux.

Yakedh Advocacy and Legal Advice Center – YALAC

Dans le cadre de son engagement à encourager les citoyens à signaler la corruption administrative et financière, et à créer un environnement propice à renforcer la responsabilité et à limiter l’impunité, l’organisation a été soutenue par Transparency International en août 2015 pour établir le Centre YALAC, destiné à soutenir et guider les victimes de la corruption.

Ce centre est le premier du genre en Tunisie, faisant partie d’une série de centres présents dans plus de 60 pays dans le monde et le deuxième à être créé en Afrique du Nord après le Maroc.

Le centre travaille à aider les annonceurs d’alertes et les victimes de la corruption à formuler des plaintes judiciaires et à suivre leurs affaires. Le Centre contribue également à améliorer le cadre juridique de la lutte contre la corruption en Tunisie, en impliquant diverses parties prenantes dans la recherche de solutions appropriées pour ancrer les valeurs d’intégrité et de transparence dans les secteurs public et privé, à travers des campagnes de plaidoyer et des activités éducatives destinées à tous les citoyens.

Dans ce contexte, le centre reçoit toutes les dénonciations liées à divers aspects de la corruption dans le secteur public, pouvant inclure le favoritisme, le gaspillage des biens publics, l’abus de pouvoir ou d’influence, la fraude et l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, le manque de transparence, la sextorsion, la corruption politique, etc.

Contexte :

La fermeture de l’INLUCC, seul organe légalement autorisé à fournir une protection aux lanceurs d’alerte, dans le contexte politique actuel, a conduit à une augmentation significative des victimes de la corruption et des lanceurs d’alerte harcelé.e.s. Ces personnes sont désormais plus susceptibles de subir des sanctions disciplinaires arbitraires.

Dans ce contexte politique, IWATCH continue de soutenir les lanceurs d’alerte victimes de mesures prises par l’État, qui les a ostracisés suite à une décision du responsable du ministère de l’Intérieur en date du 20 août 2021. Dans cette optique, l’organisation est convaincue que l’assistance psychologique est une mesure essentielle en première ligne, permettant d’aider les victimes à faire face de manière saine à tout harcèlement qu’elles pourraient subir.

Durée d’engagement : 33 mois

Typologie de Contrat : Prestation de service

Lieu : Les séances seront assurées sur le grand Tunis avec des déplacements dans les régions (Sfax, Médenine, Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gabes) selon les demandes reçues.  La liste de gouvernorats est susceptible de subir des modifications.

Public cible :  Les bénéficiaires des séances seront principalement des victimes de la corruption ainsi que des lanceurs d’alerte exprimant le besoin de consulter un professionnel en psychologie. Ainsi, cette mission requiert un niveau très élevé de confidentialité et de protection des données.

Missions principales :

·      Dispenser des consultations cliniques aux lanceurs d’alerte exprimant le besoin d’assistance ;

·      Renforcer les compétences de l’équipe YALAC dans la prise en charge psychosociale des victimes de la corruption afin de mieux comprendre les problèmes psychologiques auxquels elles font face ;

·      Organiser des séances de supervision en groupe pour l’équipe YALAC / IWATCH afin de fournir un soutien psychologique. En effet, l’équipe est exposée à des risques psychosociaux au travail, notamment la confrontation à des personnes vulnérables ayant subi des traumatismes et présentant des besoins diversifiés nécessitant une attention particulière.

Critères d'éligibilité

  • Avoir un diplôme universitaire en psychologie/ psychologie clinique
  • Maitriser les techniques de thérapie des cas de violence, d’harcèlement et d’actes de représailles.
  • Maitrise de techniques de prise en charge psychologique individuelle, de groupe et communautaire
  • Avoir une expérience démontrée d’aux moins 2 ans avec des publics précarisés / une organisation de la société civile/ dans un contexte similaire à celui de la mission décrite.
  • Avoir une bonne présentation, des capacités de communication, de compréhension et d’empathie.
  • Maitriser la rédaction en français de rapports de qualité et dans les bons délais.
  • Avoir une posture et attitude reconnaissant les droits Humains et une disponibilité au profit des victimes dans des conditions d’urgence.
  • Tout en préservant son indépendance et en recevant une indemnisation pour chaque intervention réalisée, le psychologue reconnaît que la relation qui le lie aux bénéficiaires n\'est pas une relation conventionnelle psychologue-patient, mais découle du mandat établi par IWATCH.
  • Ce mandat, loin d\'être lucratif, vise principalement à permettre aux bénéficiaires l’accès à la santé psychologique requise.

Comment postuler


Afficher les détails

Contacts

Siwar Gmati

4ebe59d4edabb5c48e9da5ef19a843e4

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 8 février 2024


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo