Exprimer mon avis

Un Consultant-Association Femme et Citoyenneté (AFC) Retour vers les opportunités


Association Femme et Citoyenneté

Lance   Appel à consultants

Échéance

15 Juillet 2020 Il y a 4 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Le Kef et 1 autre(s) régions
Domaines concernées par cette opportunité: Citoyenneté et 2 autre(s) domaines

Un-e consultant-e pour l’appui institutionnel de l’instance régionale de coordination pour la lutte contre les violences faites aux femmes dans la région du Kef.

 

(AFC)

Lieu: Le Kef et Tunis

Période de la mission:    Juillet- Octobre 2020

Langues: Arabe  et Français 

Nombres de jours travaillés: 31 jours 

 

 

Cadre de la consultation  

 

L’Association Femme et Citoyenneté (AFC) oeuvre depuis 2013 dans le nord-ouest Tunisien en développant des programmes pour promouvoir l’égalité et éradiquer les violences faites aux femmes. Son intervention s’articule principalement autour des trois axes suivants : 

    • L’amélioration de la prise en charge des femmes victimes de violences (FVV) à travers notamment  la création en 2014 du centre Manara pour l’écoute et l’orientation des FVV ;
    • La sensibilisation à large échelle pour changer le système de valeurs, les représentations et les stéréotypes misogynes qui reproduisent entre autres les rapports inégaux et les comportements sexistes ;
    • Le renforcement institutionnel et la dynamisation du travail intersectoriel en matière de lutte contre les violences faites aux femmes (VFF).

 

Depuis l’entrée en vigueur de la loi organique n°58-2017 relative à l’élimination des violences faites aux femmes en février 2019, l’AFC travaille en étroite collaboration avec les acteurs étatiques de la région du Kef  et avec le soutien financier de divers organismes (AACID, KVINNA TILL KVINNA, UNTF) pour l’application effective de cette loi  en particulier à travers l’appui à l’Instance régionale de coordination pour la lutte contre les VFF, mécanisme récemment crée par le biais d’un arrêté ministériel du mois de mai 2019 portant création des instances de coordination régionale pour la lutte contre les VFF conformément aux dispositions de la loi 58 et de la convention intersectorielle pour la prise en charge des FVV signée en janvier 2019 entre 5 Ministères ( Affaires de la femme, de la famille, de l’enfance et des séniors, Affaires sociales, Justice, Intérieur et Santé)  

Dans  ce contexte, l’Association Femme et Citoyenneté est à la recherche d’un-e consultant-e afin d’assurer une formation en suivi et évaluation des membres de l’instance du Kef et les soutenir dans le développement des outils nécessaires à leurs missions de collecte de données sur les VFF, de suivi et d’évaluation de l’application du nouveau cadre légal en matière de lutte contre les VFF, de suivi et évaluation  de la qualité de la prise en charge des victimes et de développement de programmes conjoints pour l’amélioration de l’application du nouveau cadre légal et institutionnel en matière de lutte contre les VFF.

 

Objectifs de  la mission :

 

L’objectif général de la mission est d’appuyer  le fonctionnement de l’instance régionale du Kef dans la mise en œuvre de sa mission telle qu’elle est stipulée dans l’arrêté ministériel du mois de mai 2019.

Plus précisément, cette consultation permettra de/d’ :

  • Renforcer les connaissances et capacités  des membres de l’instance en matière de planification, de suivi – évaluation et de capitalisation.
  • Doter l’instance du Kef d’outils et de procédures  de travail simples, pratiques et adaptés au contexte local pour la gouvernance, la coordination, la collecte de données et le suivi –évaluation. 

 

Activités à mener 

 

 Le/la consultant-e sera donc amené-e à:

  • Animer une formation de 5 jours en suivi et évaluation au profit de 12 membres de l’instance.
  • Animer 4 ateliers thématiques avec les 12 membres de l’instance :
  • Un atelier pour la gouvernance (clarification de la mission des membres, gouvernance et coordination)
  • Un atelier pour les outils et procédures de suivi et évaluation de l’application de la loi 58-2017
  • Un atelier pour les outils et procédures  de suivi et évaluation de la qualité de la prise en charge des victimes
  • Un atelier pour la collecte de données.
  • Appuyer l’expérimentation sur terrain et l’évaluation des outils et procédures développés avec les membres de l’instance concernés.
  • Animer un atelier final pour la validation des outils et procédures élaborés.

 

Groupe cible 

 

L’activité vise 12 membres de l’instance régionale de coordination pour la lutte contre les violences faites aux femmes représentant les secteurs des affaires de la femme, intérieur, justice, santé et affaires sociales et société civile.

 

Méthodologie 

 

Le/ la consultant-e aura recours à une démarche consultative, participative  et consensuelle, qui  privilégiera l’échange et la  concertation avec les participant-e-s.

 

Activités à mener

 

Le/ La  consultant(e) devra :

  • Concevoir et proposer une méthodologie selon une démarche participative et recourant aux approches pédagogiques appropriées ; 
  • Elaborer un programme et animer une formation de 5 jours sur le suivi et l’évaluation.
  • Elaborer les programmes et animer 5 ateliers d’un jour chacun en arabe (ateliers thématiques et atelier final de validation) ;
  • Assurer l’appui des membres de l’instance dans l’expérimentation et l’évaluation des outils et procédures mis en place ;
  • Elaborer deux  rapports intermédiaires et un rapport de fin mission en français.

 

Livrables attendus 

 

Le/ la consultant-e fournira les produits suivants :

  • Une note technique détaillée comprenant le contexte, les objectifs et les résultats attendus,  la méthodologie, les outils, le plan de travail et un calendrier prévisionnel ;
  • Le programme de la formation en suivi-évaluation accompagné de pré et post test (français et arabe) ;
  • Les programmes des ateliers à animer  (français et arabe);
  • Un rapport intermédiaire n°1 en français  portant sur la formation en suivi et évaluation comprenant les résultats des évaluations initiale et finale et des recommandations;
  • Un rapport intermédiaire n°2 en français suite aux quatre ateliers thématiques  
  • La version finale des outils et procédures élaborées (arabe et français) ;
  • Le rapport de fin de mission en français.

 

Modalités de paiement 

 

Le paiement sera réalisé selon les modalités suivantes : 

    1. 30 % à la  signature du contrat
    2. 40 % après validation du rapport intermédiaire n°2
    3. 30 % après la validation du rapport final

 

Critères de sélection de l’expert(e) 

 

L’offre de le/ la consultant-e sera examinée en suivant les critères ci-dessous:

 

CRITÈRES

Ponctuation 
Max.1000
Section: Expertise du soumissionnaire 500
1.1 Expertise en matière d’animation d’atelier. 100
1.2 Expertise en matière de planification axée sur les résultats 100
1.3 Expertise en matière  d’élaboration de documents stratégiques et outils de suivi et évaluation. 200
1.4 Profil et expérience en matière de genre et VFF  100
Section: Qualification du soumissionnaire 300
2.1 Diplôme en sciences humaines, sociologie, droit, etc., 100
2.2 Profil et expérience en matière de genre, VFF et législation sur les VFF 100
2.3 Profil et expérience en matière de renforcement institutionnel  100
Section: Approche méthodologique 200
3.1 Pertinence de l’offre technique et du programme 100
3.2 Calendrier et outils proposés 100

 

Note importante

Seront éliminées à l’issue de cette phase toutes les offres ayant obtenu une note technique inférieure à la note technique minimale de 700 points qui représente 70% des points totaux de la proposition technique (notée sur 1000 points).

Le contrat sera attribué à l’offre la moins disante des offres techniquement qualifiées.

 

Critères d'éligibilité

  • Détenir un diplôme universitaire supérieur en sciences sociales et/ou humaines, droit ou similaire.
  • Avoir une bonne capacité d’analyse, de synthèse, de proposition et de rédaction de documents stratégiques.
  • Avoir une excellente connaissance de la nouvelle législation tunisienne en matière de VFF
  • Avoir une très bonne connaissance des principes et protocoles de prise en charge intersectorielle des femmes victimes/survivantes de violence.
  • Avoir une bonne connaissance des thématiques de genre et violences fondées sur le genre.
  • Avoir une expérience de travail dans le milieu associatif, une bonne connaissance des dynamiques de la société civile, des programmes nationaux portant sur la lutte contre les VFF et des institutions tunisiennes.
  • Avoir de bonnes capacités de communication et d’animation en arabe, et d’excellentes capacités de rédaction en Français.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 6 juillet 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo