Exprimer mon avis

PRESTATION DE SERVICE-Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche et le Développement (AFTURD) Retour vers les opportunités



Échéance

26 Décembre 2019 Il y a 10 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Kairouan et 1 autre(s) régions

APPEL A PRESTATION DE SERVICE 

 DE PRODUCTION – POUR LA PRODUCTION  D’UN DOCUMENTAIRE POUR LA CAMPAGNE  » ENOUGH ! « 

Projet: Réduire les inégalités dans la chaine de valeur de l’huile d’olive 

Titre de la consultation:Réalisation d’un film documentaire ou un court-métrage pour la campagne enough ! 

Mission :

Production d’un film documentaire ou un court-métrage sur les conditions défavorables de travail des femmes dans le secteur huile d’olive. Dans l’objectif de sensibiliser et plaider afin de diminuer les inégalités dans ce domaine et passer des messages dénonçant les conditions de travail des femmes. Type de contrat Contrat de service 

Domaine d’expertise / spécialité:

Le prestataire devrait être en mesure de mobiliser, pour ce documentaire, une équipe de tournage composée de: 

-Une boite de production -Un groupe d’experts en la matière 

Lieu de la mission:

Siliana – Sfax – Kairouan – Sers

Date de début: Décembre 2019

Durée de la mission 2 mois 

  1. Structure / Organisation : 

Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche et le Développement (AFTURD). 

L’AFTURD, association qui exprime le mouvement autonome des femmes tunisiennes, est née, officiellement, en janvier 1989 dans le sillage de l’Association des Femmes Africaines pour la Recherche et le Développement (AFARD). 

L’AFTURD regroupe des femmes chercheuses ou intéressées par la recherche militante sur les femmes. Ses adhérentes sont animées par une volonté de promouvoir une réflexion critique et constructive sur la situation des femmes en Tunisie, et ce, pour une participation effective au développement dans toutes ses dimensions : culturelle, sociale, économique et politique. 

  1. Cadre général : 

Cet appel à services fait partie du projet : « Réduire les inégalités dans la chaine de valeur de l’huile d’olive » financé par OXFAM Tunisie et en partenariat avec L’UGTT, ATFD et FTDES. 

  1. Contexte : 

Le travail des femmes dans le secteur agricole en Tunisie : 

L’agriculture représente l’un des piliers de l’économie Tunisienne ; souvent pensée en termes macroéconomiques, les politiques publiques n’ont cessé de viser une amélioration de la rentabilité agricole, dans la dualité du maintien de prix bas pour la consommation locale, et la promotion de l’exportation pour assurer des rentrées en devise dans le pays. Cette approche est souvent au détriment des travailleurs et travailleuses, ainsi que les petit(es) exploitant(es). 

Le secteur agricole représente 9% du PIB et 16% des emplois. La main d’œuvre est principalement composée de femmes à plus de 70% travaillant majoritairement comme aides- familiales ou ouvrières occasionnelles. 

Une main d’œuvre féminine peu valorisée, peu rémunérée et demeurant dans le circuit informel ,sans contrat de travail, sans bénéficier de couverture sociale, sans transport digne et sécurisé, sans possibilités de se syndiquer ou se regrouper, et loin des conditions d’un travail décent. 73,5% des ouvrières agricoles ne sont pas assurées contre les risques professionnels (source INS, recensement2014). 

Leurs conditions de vie difficiles sont aggravées par la surcharge des tâches. Elles cumulent en effet les tâches domestiques (corvée d’eau, de bois, cuisine…) et les tâches productives. 

Les travailleuses ne sont pas non plus représentées au sein des syndicats et n’ont pas d’espace pour faire entendre leurs revendications et leurs voix : leurs besoins ne sont donc pas pris en compte. Le cadre légal régissant le travail agricole saisonnier a ses limites ; sa seule référence 

est le code du travail tunisien qui détermine la nature du contrat (à durée détermine ou indéterminée) et n’est par conséquent pas adapté à la nature du travail saisonnier agricole. 

Les différents régimes de sécurité sociale des travailleurs agricoles ont également démontré leurs défaillances, comme l’atteste le taux de couverture relativement bas des populations assujetties à ces régimes. 

  1. Présentation Projet chaines des valeurs et campagne Enough ! 

Projet chaines des valeurs :  » Réduire les inégalités dans la chaine de valeur de l’huile d’olive « . Dans le cadre du programme justice de genre, OXFAM en Tunisie et ses partenaires UGTT, AFTURD, ATFD et FTDES s’engagent pour les droits des femmes et pour l’égalité de genre. C’est la raison pour laquelle, ces organisations ont entamé un projet au profit des femmes dans le milieu rural et pour les petit(es) exploitant(es). Ce projet intitulé  » Réduire les inégalités dans la chaine de valeur de l’huile d’olive « , est axé sur la promotion des conditions de travail décent et digne afin de réduire les inégalités dans la chaine de valeur agricole. 

Campagne Enough ! : 

La campagne Enough, est une initiative globale d’Oxfam Tunisie qui vise à remettre en question les normes sociales sur le genre pour lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes. 

Cette campagne vise à sensibiliser les jeunes à la question des violences faites aux femmes dans le but de supprimer les inégalités dans la relation homme-femme que ce soit dans la vie privée ou publique. Ceci à travers le remplacement des normes sociales négatives pendant longtemps imprégnées dans la société par des normes plus positives favorisant la solidarité homme-femme et faisant de ces derniers des partenaires égaux capables de s’entraider mutuellement pour avancer/évoluer ensemble. 

En effet, les normes sociales sont enseignées, diffusées et renforcées par divers « normalisateurs », notamment les lois, la culture populaire, la famille et surtout les médias qui envoient des messages sur le comportement habituel et approprié. Les gens apprennent aussi les normes sociales en observant les gens dans leur groupe de référence –comment ils agissent et ce qu’ils disent. 

A ce titre, les normes sociales peuvent être difficiles à changer, car elles sont intériorisées par les gens, elles sont tacites et considérées comme “normales“, etelles reflètent souvent les relations de pouvoir qui résistent au changement. Cependant, les normes sociales –y compris les normes liées au genre et à la VFF–peuvent changer et changent en effet, notamment grâce aux réformes législatives et à la sensibilisation des médias. 

  1. Description et objectif de la mission 

Le produit final doit être fondé sur les questions suivantes : 

– Dévoiler et décortiquer les formes d’inégalité 

-Les formes d’inégalité entre hommes et femmes dans le secteur de l’huile d’olive. 

Conditions de travail : 

– Comment les ouvrières agricoles se déplacent pour travailler ? 

– La question de la couverture sociale des femmes travailleuses agricoles. 

– Les violences économiques que subissent les travailleuses agricoles au sein de leurs familles (conjoints, frères, pères et fils…) 

– Les inégalités dans les salaires 

– Les accidents de travail (comment l’état a compensé ?), il faut citer des exemples 

– Les représentations sociales relatives au travail agricole des femmes et des hommes (la norme sociale) 

– Les violences sexuelles que subissent les femmes travailleuses agricoles dans les champs (harcèlement, viol, attouchement…) 

– Le taux de la possession de la terre chez les femmes. 

– Le travail des femmes non rémunéré lorsqu’il s’agit de terres ou agricultures familiales (les aides familiales) 

  1. Public cible 

Les parties prenantes de la chaine de valeur : 

-Femmes travailleuses agricoles -Les petits (es) exploitant (es) agricoles -Les familles des ouvrières -Les producteurs (grand(e)s et petit(e)s -Acteurs/ décideurs dans la région -Consommateurs 

  1. Période de prestation et organisation 

– La prestation se déroulera du 30 Décembre 2019 au 1er mars 2020, la période durant laquelle l’équipe se déplacera dans les régions pour filmer les différentes initiatives. La phase de préparation et d’exécution commence à partir de la date de signature du contrat. 

Critères d'éligibilité

  • Le/la prestataire retenu(e) devra être spécialisé(e) dans la production de supports audio- visuels et doit disposer d’une expérience professionnelle avérée dans ce domaine ainsi qu’une sensibilité à l’égalité du genre.
  • Disposer d’une bonne connaissance des thématiques liées aux droits de l’Homme et la question de genre
  • Présenter au moins trois références récentes et réalisations
  • Fournir des preuves documentaires disponibles pour des travaux effectués et des supports multimédias produits au cours des 2 dernières années (avec lien internet pour leur visualisation, ou le film sur un support informatique).

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 18 décembre 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo