Exprimer mon avis

PNUD recrute deux évaluateurs nationaux des propositions de projets des OSC Retour vers les opportunités



Échéance

06 Août 2018 Il y a 2 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

INFORMATIONS GENERALES

Intitulé de la mission : Evaluation des propositions des OSC dans le cadre du projet Tamkeen
Projet : Tamkeen (Award : 00083925 / Project : 00092161)
Titre du poste : Recrutement de deux Évaluateurs nationaux des propositions de projets des OSC
Lieu d’affectation : Tunis – Tunisie
Durée de la mission : 10 jours de travail effectif étalés sur une période de 15 jours
Superviseur : Conseiller technique principal du projet Tamkeen
Date de début prévue : 05 septembre 2018

I – CONTEXTE ET JUSTIFICATION :

Après la révolution du 17 décembre – 14 janvier 2011, la Tunisie s’est engagée dans un processus de transition démocratique ponctué par l’adoption d’une nouvelle Constitution suivie d’élections présidentielles et législatives acceptées par tous les acteurs politiques, et marquées par la poursuite d’une démarche de Dialogue national couronnée par le prix Nobel de la paix en 2015. Cependant, ces réalisations, favorables à une transition démocratique inclusive, ne doivent pas occulter l’existence de risques majeurs menaçant la cohésion sociale, notamment l’extrémisme violent.
Le milieu rural a été touché de plein fouet par l’expansion de ce phénomène. En effet, en plus de la stigmatisation ressentie par les habitants de plusieurs régions rurales considérées comme fiefs de groupes extrémistes et zones de leur retranchement, le rythme de vie de certaines localités a été perturbé en raison des opérations sécuritaires en lien avec la lutte antiterroriste, notamment dans les zones frontalières. De même, les habitants de certaines régions montagneuses ou frontalières ont eu à subir la violence des groupes terroristes retranchés dans les zones environnantes, ceci en plus de l’embrigadement de jeunes issus de ces milieux et leur instrumentalisation.
Cela s’ajoute à la marginalisation structurelle au niveau économique et social dont souffrent les régions rurales et qui en fait des espaces extrêmement exposés aux risques de radicalisation sous-jacents à l’extrémisme violent. Cette violence exacerbée affecte la cohésion sociale dans son ensemble et se répercute particulièrement sur les catégories les plus vulnérables, et notamment les femmes.
A ce titre, les femmes vivant en milieu rural ont représenté, depuis 2011, une cible privilégiée de nombreuses initiatives de la société civile visant à déployer les mécanismes nécessaires à leur autonomisation, aussi bien économiquement que socialement. Le succès de plusieurs de ces initiatives montre la pertinence de ce choix stratégique et l’intérêt de l’appui aux femmes en milieu rural en tant qu’actrices pivot de la communauté.

L’approche préconisée prend comme point d’entrée l’appui aux initiatives de la société civile visant à renforcer le rôle des femmes vivant en milieu rural dans la prévention de l’extrémisme violent. L’effet attendu de l’intervention est de rendre les zones rurales, potentiellement exposées à cette menace, plus résilientes. L’immunité de ces régions face à l’extrémisme violent sera ainsi renforcée par l’impulsion, auprès de l’acteur clé que sont les femmes, d’une capacité de neutralisation des facteurs responsables de l’expansion de l’extrémisme violent, ainsi que l’appui à la mise en place, ou au renforcement, de mécanismes (institutionnels ou informels) consolidant le rôle de des femmes dans la prévention de ce phénomène.
A ce titre, le PNUD a lancé un appel à propositions à destination des OSC sur deux lots :

Lot 1 : Appui aux initiatives locales de la société civile la promotion du rôle des femmes vivant en milieu rural dans la prévention de l’extrémisme violent.
Objectifs : Les initiatives qui seront appuyées dans le cadre de ce lot devront concourir à la mise en œuvre d’une approche intégrée, combinant les dimensions tant économiques que sociales ou culturelles, nécessaires à l’habilitation et au renforcement du rôle des femmes vivant en milieu rural dans la prévention de l’extrémisme violent. A ce titre les projets viseront à :

  • Promouvoir l’intégration sociale et économique des femmes vivant en milieu rural, à travers l’appui au développement d’activités génératrices de revenus ;
  • Encourager les femmes vivant en milieu rural à mobiliser leur potentiel effectif pour contribuer à la prévention de l’extrémisme violent dans leurs communautés et pour neutraliser ses signes avant-coureurs ;
  • Renforcer les capacités des femmes vivant en milieu rural en matière de (i) facilitation du dialogue et (ii) production et diffusion de discours alternatifs à la violence ;
  • Promouvoir la mobilisation féminine collective et la mise en réseau des femmes vivant en milieu rural, en vue de la prévention de l’extrémisme violent ;
  • Encourager l’inclusion et la participation des femmes vivant en milieu rural dans les initiatives locales de prévention de l’extrémisme violent portées par les autres acteurs locaux (municipalités, maisons des jeunes, comités locaux de sécurité, établissements scolaires, médias et réseaux sociaux, etc.) ;
  • Accompagner la réflexion et la sensibilisation sur le rôle des femmes vivant en milieu rural pour la prévention de l’extrémisme violent, à travers l’organisation d’activités d’échanges et de débats pluri-acteurs, et le recueil des perceptions des femmes ainsi que de leurs attentes vis-à-vis de ce phénomène et de la manière de le prévenir ;
  • Promouvoir le dialogue impliquant les femmes sur les facteurs favorisant l’extrémisme violent et ses conséquences en milieu rural, ainsi que sur les discours extrémistes violents et les moyens de les contrer.

Zones d’intervention : Les zones rurales sur l’ensemble du territoire de la Tunisie sont concernées par le présent appel. Toutefois, les projets intervenant dans les gouvernorats prioritaires de Médenine, Tataouine, Kairouan, Bizerte et Jendouba seront privilégiés à travers une bonification de score qui sera accordée lors de l’évaluation.

Lot 2 : Appui aux initiatives nationales de la société civile pour la valorisation et la pérennisation de l’approche de promotion du rôle des femmes vivant en milieu rural pour la prévention de l’extrémisme violent.
Objectifs : Les initiatives qui seront appuyées dans le cadre de ce lot devront viser à valoriser l’approche mise en œuvre par la société civile dans le cadre du lot 1, à garantir la durabilité des résultats atteints par lesdites initiatives et la possibilité de leur duplication et généralisation à d’autres régions. A ce titre, les projets viseront à :

  • Renforcer les capacités des acteurs de la société civile en matière de prévention de l’extrémisme violent par la documentation, l’échange et la diffusion des bonnes pratiques en la matière ;
  • Créer, sous forme innovante et ludique, une base de données des OSC engagées dans la PEV, et mettre en œuvre des mécanismes de coordination et de communication entre elles ;
  • Concevoir et mettre en œuvre des mécanismes de développement de synergies entre les acteurs de la société civile, le secteur public et privé pour la promotion de la coopération dans le domaine de l’appui au rôle des femmes vivant en milieu rural pour la prévention de l’extrémisme violent ;
  • Mettre en réseau les femmes leaders engagées pour la PEV en milieu rural qui seront identifiées, formées et impliquées dans les initiatives locales appuyées ;
  • Encourager l’échange de bonnes pratiques et le partage de connaissances sur les approches innovantes à développer pour la promotion du rôle des femmes vivant en milieu rural dans la prévention de l’extrémisme violent ;
  • Valoriser et disséminer les approches et résultats des initiatives de la société civile en matière de promotion du rôle des femmes vivant en milieu rural pour la prévention de l’extrémisme violent.

Les initiatives poursuivant, pour chacun des lots, plusieurs de ces sous-objectifs dans le cadre d’un projet cohérent, qui démontre d’une fine connaissance du contexte d’intervention, et qui se fonde sur une théorie du changement pertinente et ciblée, sont vivement encouragées.

II- OBJET DE LA MISSION :

Le projet fait appel à deux consultants nationaux en vue de réaliser une évaluation pour les propositions de projets reçues des OSC dans le cadre du projet Tamkeen.

1. Objectif Général :

Assurer une attribution objective et transparente des subventions accordées par le PNUD aux organisations de la société civile.

2. Objectif Spécifique :

Evaluer les capacités des OSC, ainsi que la faisabilité technique et financière des propositions reçues, dans le cadre de l’appel à propositions lancé par le PNUD en juillet 2018, selon les critères prédéfinis.

III. PRODUITS ATTENDUS (LIVRABLES) :

A l’issue de la mission le consultant devra soumettre les livrables ci- dessous :

  1. Une grille d’évaluation signée, selon le modèle fourni dans les lignes directrices, pour chaque proposition évaluée contenant le score et les commentaires ;
  2. Un tableau récapitulant les scores attribués (selon le modèle fourni) ;
  3. Un rapport succinct qui résume les résultats de la mission de l’évaluation et présente un classement des propositions.

IV. TACHES A EFFECTUER :

Les consultants travailleront sous la supervision du conseiller technique principal du projet Tamkeen, afin de réaliser l’évaluation technique et financière de chaque proposition. Le travail peut s’effectuer à distance.

V. DATE DE DEMARRAGE :

La date de démarrage pour cette mission est fixée au 05 septembre 2018.

VI. BESOINS :

Le consultant doit être en possession d’un ordinateur portable fonctionnel.

VII. CRITERES D’EVALUATION DES OFFRES

– Méthode de notation mixte : l’offre technique sera pondérée de 70% et l’offre financière de 30%. Le contrat sera attribué à l’offre techniquement qualifiée ayant obtenu le meilleur score technico-financier.
Les offres seront évaluées en deux étapes selon les critères suivants :

VIII. EVALUATION TECHNIQUE : LE TABLEAU DES CRITERES TECHNIQUES

IX. EVALUATION FINANCIERE :

Chaque offre financière (F) recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec l’offre financière la moins-disante (Fm) de la manière suivante : NF=100x Fm /F (F étant le prix de l’offre financière). Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) ; pour aboutir à une note globale (NG). Le marché sera adjugé à l’offre ayant obtenu la note globale (NG) pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité).

X. PAIEMENT :

Le paiement sera fait en une fois après réception et validation des 3 livrables demandés (Section III).
Les propositions incomplètes ne respectant pas ces instructions seront rejetées.

Critères d'éligibilité

  • Master en économie, gestion, sciences politiques, droit ou toute autre discipline similaire ou diplôme d’ingénieur ;
  • Disposer d’un minimum de 3 expériences pertinentes : dans la gestion de projets, le développement, la communication, l’appui à la société civile, l’enseignement en sciences humaines ou en économie gestion ;
  • Connaissance avérée en évaluation des propositions (au moins trois expériences similaires) ;
  • Bonne connaissance de la société civile tunisienne justifiée par les références (citer les 2 expériences les plus pertinentes) ;
  • Une expérience avec le système des Nations Unies ou l’un des partenaires techniques et financiers en Tunisie est un atout.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 24 juillet 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo