Exprimer mon avis

PCPA_Soyons Actifs/Actives recrute un(e) un photographe pour la réalisation d’une exposition photographique Retour vers les opportunités



Échéance

30 Décembre 2018 Il y a 3 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

TERME DE REFERENCE POUR UN PHOTOGRAPHE pour la réalisation d’une exposition
photographique.

Contexte
1. I) Le programme Soyons Actifs/Actives et les acteurs impliqués

1. A)Présentation de Solidarité Laïque

  1. Mission et objectifs de Solidarité Laïque

Solidarité Laïque est un collectif d’organisations de la société civile réunissant 53 membres issus d’associations, de coopératives, de mutuelles, de syndicats et de fondations. Notre collectif travaille sur différentes zones géographiques, Afrique de l’Ouest, Asie, Europe de l’Est, Caraïbes Amérique Latine et Méditerranée. Il mène par ailleurs des actions de solidarité en France ainsi qu’en matière d’éducation au développement et à la solidarité internationale. Les champs d’intervention prioritaires de notre organisation sont l’éducation, la formation, la promotion de la citoyenneté, l’action sociale, le renforcement et la mise en réseau d’organisations de la société civile.

Dans un monde miné par les inégalités et les replis identitaires, Solidarité Laïque appuie ses actions
sur les valeurs universelles de la laïcité. Par l’éducation, la formation, l’accès aux droits, le partenariat et l’appui à la  société civile, Solidarité Laïque entend contribuer à donner aux femmes et aux hommes partout où ils se trouvent les moyens d’être autonomes, de se prendre en charge et de mieux vivre ensemble. Ainsi la solidarité est-elle conçue comme l’école de la citoyenneté. L’accès à l’éducation et l’appui aux sociétés civiles sont au cœur des missions de Solidarité Laïque.

1. B)Descriptif du PCPA Soyons Actifs/Actives :

  1. Contexte d’intervention du programme

La Tunisie a engagé en 2011 une période de transition profonde, à la fois démocratique et politique
qui prendra plusieurs années. Les avancées de ce processus sont observées bien au-delà du pays, car
il constitue un laboratoire de la transition démocratique dans le monde arabe. L’adoption d’une
nouvelle constitution en janvier 2014, puis la tenue d’élections législatives et présidentielles à
l’automne 2014 reconnues comme transparentes démontrent que des changements en profondeur
progressent pas à pas.

L’ouverture démocratique du pays a généré une aspiration forte des tunisiens pour l’engagement
citoyen, notamment associatif. Cette « jeune » société civile tunisienne constitue une réelle force sociale et d’influence politique du pays, aux côtés des organisations d’envergure nationale de défense des droits humains et des organisations syndicales, qui s’étaient positionnées en contrepouvoirs au système Ben Ali. Elles jouent aujourd’hui un rôle clé dans les évolutions démocratiques en cours et à venir. Par conséquent, depuis les mouvements sociaux qui ont conduit à la chute de la dictature de Ben Ali, cette société civile tunisienne a joué un rôle majeur à trois niveaux :

  • Sur le plan politique, c’est elle qui, durant l’année 2013, a facilité un dialogue rompu entre
    partis politiques suite aux assassinats politiques de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi. A ce
    titre, les organisations impliquées dans ce dialogue national (LTDH, Ordre des Avocats,
    UGTT, UTICA) ont reçu le prix Nobel de la paix en 2015.
  • Sur le plan constitutionnel, c’est la mobilisation de la société civile qui a permis
    d’avoir une nouvelle constitution qui a fait consensus dans le pays, et qui, si elle est
    appliquée, pourra devenir un modèle pour la sous-région en termes de libertés
    fondamentales et de parité homme/femme ;
  • Sur le plan économique et social, les syndicats et associations tunisiennes travaillent à la
    réduction des inégalités qui se sont creuséesdurant les dernières décennies : droits des
    travailleurs de l’économie informelle, accompagnement économique et social des personnes
    vulnérables, etc.

Dès 2011, la société civile française et la société civile tunisienne ont souhaité renforcer leurs
liens. Jusque-là, seul un nombre très réduit d’association intervenait sur le sol tunisien. Côté
syndical, la relation des syndicats français avec l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT)
était régulière concernant la défense des libertés syndicales. En mai 2011, un Forum pour la société
civile, organisé par l’ambassade de France à Tunis, fut organisé et permit à près de 500
organisations surtout tunisiennes, mais aussi françaises, de rencontrer, de débattre et d’échanger sur
leurs actions.

Dans le même temps, les membres de Solidarité Laïque ont souhaité s’engager dans un partenariat
durable avec la société civile tunisienne afin de l’appuyer dans le processus de démocratisation en
cours. C’est ainsi qu’ils ont décidé d’engager un programme collectif avec des organisations
(anciennes et nouvelles), désireuses de participer pleinement au renouveau du pays dans le cadre
d’une action collective. Après une période d’identification des partenaires et des priorités de
travail, le programme Soyons Actifs/Actives est né.

Dès 2012, le programme a été soutenu par les pouvoirs publics français (MEAE, AFD) et a reçu
des financements de l’AFD.

Objectifs et Mission du PCPA Soyons Actifs/Actives :

« Réduire les inégalités d’accès aux droits », telle est l’ambition du Programme Concerté

Pluri-Acteurs «PCPA» Soyons Actifs/actives depuis son démarrage en 2012. Dans la nouvelle
Tunisie souhaitée par les citoyennes et citoyens qui ont ouvert une nouvelle page de l’histoire de ce
pays en 2011, il est question de démocratie, de libertés et de dignité. La réduction des Inégalités
sociales, économiques et territoriales constitue l’un des enjeux majeurs pour réussir cette transition.
Pour réussir ce défi, Soyons Actifs/Actives a choisi de travailler selon une approche en réseau pluriacteurs,
composé à ce jour plus de 80 entités tunisiennes et françaises : associations, syndicats,
coopératives, collectivités territoriales et pouvoirs publics.

L’ambition du programme Soyons Actifs/Actives se situe à plusieurs niveaux

– L’expérimentation sociale avec les citoyennes et citoyens marginalisés ou en situation de
précarité, mais également avec ceux qui construisent les politiques publiques

– L’accompagnement et le renforcement des organisations de la société civile, actrices clef du
changement social

– La contribution à une nouvelle façon de coopérer, sur les deux rives de la Méditerranée sur des
enjeux partagés et selon des méthodes de gouvernance démocratique

– Une action sur le long terme porteuse d’une vision commune et basée sur des valeurs partenariales
fortes

Ce programme s’appuie sur :

L’expérience de la phase pilote menée entre 2012 et 2014 qui a permis d’appréhender
la réalité des inégalités dans les territoires tunisiens;

La mobilisation de différentes formes de coopération entre la Tunisie et la France
(syndicales, associatives, décentralisées, institutionnelles) qui a permis de construire en 2015
une stratégie pluri-acteurs de long terme pour agir efficacement sur la réduction des
inégalités d’accès aux droits.

La Vision du PCPA Soyons Actifs/Actives :

« En 2025, le programme a renforcé les capacités des associations tunisiennes. Il a contribué à la
structuration de la société civile, et au développement de moyens durables pour lui permettre d’agir
efficacement.

Il a également permis de renforcer la reconnaissance institutionnelle des acteurs de la société civile
à l’échelle locale et nationale, et a contribué à faire évoluer leur place dans le dialogue avec le
secteur public et privé.

A travers une logique de réciprocité, le programme a également permis aux membres français de
partager et renforcerleurs pratiques, et de s‘enrichir des expériences menées avec leurs partenaires
pour les réinvestir en France, dans leurs territoires d’intervention., Enfin, le programme a diffusé et
inspiré une méthode de travail concertée pluri acteurs en capacité de se diffuser sur d’autres
thématiques »

La stratégie de mise en oeuvre du PCPA Soyons Actifs/Actives pour 2016-2018 :

  • Le développement de projets d’innovation sociale portés par la société civile sur les
    questions éducation, d’insertion socioprofessionnelle et d’économie
    sociale et solidaire
  •  Les capacités de la société civile à être actrice de la démocratisation des territoires dans le
    cadre de la décentralisation
  •  Le renforcement de l’influence de la société civile et de ses organisations représentatives sur
    les politiques publiques

Axes d’interventions et fonctionnement

3 thématiques d’intervention :

• l’éducation

• l’insertion socioprofessionnelle et l’économie sociale et solidaire

• la démocratie participative

Des principes d’action basés sur des valeurs communes :

La démocratie où chaque membre du programme participe de manière égale aux prises de décision

La co-responsabilité, la responsabilité commune de mise en oeuvre des décisions et des actions, tout
en assumant ensemble les difficultés mais également en valorisant les succès.

La réciprocité, pour un partage et des échanges à tous les niveaux de concertation, de mobilisation
des savoir-faire et des compétences de tous les acteurs.

Le respect de la diversité, de la langue à la culture de tous les intervenants, de la richesse des
rencontres humaines permettant une meilleure connaissance de l’autre, de son vécu, ses attentes.

L’approche réellement participative permettant aux bénéficiaires du programme d’en être les
principaux acteurs lors de l’ensemble des étapes de celui-ci.

La transparence, la visibilité et la lisibilité des procédures de décision et de gestion dans un souci de
redevabilité.

La parité Femme/Homme, qui s’assure de la prise en compte de la représentativité et de l’égalité
entre les sexes.

L’indépendance, qui assure que le programme Soyons Actifs/Actives travaille, de façon non
partisane, en faveur de l’intérêt général.

Le PCPA en chiffres :

  •  47 projets et initiatives soutenus
  • Plus de 85 organisations membres
  • 22 villes tunisiennes et 06 régions françaises
  • 165000 bénéficiaires ( depuis mars 2016)

Objectifs de l’exposition :

L’exposition photo est un moyen privilégié pour faire valoir la mission du PCPA et mettre en valeur
les initiatives soutenues par ce dernier, les porteurs des projets, ainsi que que les bénéficiaires
initiaux en Tunisie et en France. Elle veillera à montrer et à démontrer les changements apportés.
Cette exposition aura pour objectifs :

1. Valorisation des projets et initiatives soutenus par le PCPA Soyons Actifs/Actives

2. Valorisation des porteurs des projets et des bénéficiaires des projets

3. Valorisation des changements apportés par le PCPA Soyons Actifs/Actives dans la vie de
tous ses participants.

4. Une couverture photo de l’exposition pour le premier jour de l’assemblée plénière qui aura
lieu en avril 2019 : le photographe veillera à capter la réaction des personnes devant ses
photos.

Notez bien : Il faudra afin de mieux réussir cette valorisation, éviter les photos qui couvrent des
activités dans des salles de conférence, hôtels, ou tout autre local fermé. Les photos devraient capter
le contexte de vie et l’environnement dans lequel évoluent les projets, leurs porteurs et leurs
bénéficiaires.Le fil conducteur qui devra relier toutes ces photos étant : la réduction des inégalités.

Missions et attributions :

Les photographes s’occuperont de l’organisation de ses missions-terrains, de la prise des contacts
avec les différentes cibles identifiées. Ils devront s’occuper de la conception /production des
livrables : choisir les prestataires avec lesquels il/elle travaillera pour le tirage des photos, le
catalogue photos. Les photographes devront s’impliquer avec l’équipe technique pour le vernissage,
en ce qui concerne la rédaction du synopsis, la scénographie de l’exposition fera également partie
des attributions de ces derniers.

Les livrables :

Les photographes remettront les livrables suivants :

• Un planning détaillé des missions terrains.

• Un budget détaillé de la prestation

• Une base des photos réalisées tout au long de la consultation à fournir au programme PCPA.

• Les photos de l’exposition :

• Au moins 20 clichés assorties de leurs légendes (lieu, jour, nom de l’association, titre du
projet, du lieu)

• Au moins 20 Photos des bénéficiaires initiaux du PCPA (lieu, jour nom, bio en 2/3lignes)

• Au moins 10 photos qui lient espace, acteurs initiaux/porteurs de projet aux changements
induits par le PCPA (ces photos pourraient être une sorte de success story, des changements
positifs : des répercussions réelles et concrètes dans le contexte de vie des bénéficiaires)

• Les clichés photos doivent êtres livrés sous 3 formats :

• Format classique : cadre à accrocher (le/s photographes décideront du format approprié)

• Conception du format mobile : pour une exposition comme précisé ci-dessus déplaçable

• Catalogue prêt à être imprimé qui réunit toutes les photos de l’exposition

 

Mission :

• Assurer un ensemble de photos avec des actions concrètes

• Assurer un ensemble de photos portraits pour les bénéficiaires ou et porteurs des projets

• Participer à la sélection des photos avec la chargée de communication et sous la supervision
de la directrice exécutive

• Faire le suivi avec la chargée de communication lors de l’impression du catalogue pour un
respect de la charte graphique.

• Superviser l’impression et les tirages des photos

• Superviser le tirage du catalogue de l’exposition

• Conseiller la chargée de la communication, sur la liste des invités pour le vernissage

• Participer au choix du lieu de l’expo

• Participer à la tournée de l’exposition

 

L’exposition photographique :

L’exposition photographique devra être conçue sous deux formats, puisque sa diffusion sera
programmée aussi bien dans les régions qu’en France. Elle sera installée dans des lieux associatifs,
mais éventuellement dans des endroits plus officiels/institutionnels, en permettant de faire la
promotion du programme et de le présenter également à de nouvelles associations et au grand
public.

Le vernissage de cette exposition se fera lors de l’ouverture de la prochaine assemblée plénière au
mois d’avril 2019. Une mobilisation médiatique sera prévue à cet effet, en plus de la
communication via les L’exposition photo sera diffusée également sur les outils de communication
du PCPA Soyons Actifs/Actives (Newsletter, site, page Fb …) .

Toutes les photos produites dans le cadre de cette exposition seront la propriété du PCPA Soyons
Actifs/Actives, tout en respectant les mentions et les droits du photographe, et pourront de ce fait
être utilisées dans tous les supports que le programme mettra en place ( site, flyers, portedocuments,
banderoles, page fb , compte twitter … ).

Budget :

Le budget alloué à cette exposition photo est de 20000 euros. Ce budget n’inclut pas les frais de
l’exposition mobile.

Les coûts des tirages photos dans le format mobile seront assurés par le programme. Le
photographe veillera à superviser la conception de l’exposition mobile et du catalogue

Echéance de la réalisation:

• Lancement de l’appel à candidature : le 17décembre 2018

• Réception des candidatures : 30décembre 2018

• Sélection des candidatures : 08 janvier 2019

• Réalisation : 10janvier – 20 mars 2019

• Livraison du produit final : 1er avril 2019

 

Critères d'éligibilité

  • Au moins deux photographes souhaitant apporter un regard croisé franco-tunisien sur l’action du programme Soyons Actifs/Actives
  • Les photographes, devraient avoir des expériences en Tunisie et en France
  • Le/s photographes doivent avoir une expérience pertinente et confirmée pas de moins de 5 ans en photographie, notamment dans le domaine du journalisme ou / et du reporting journalistique et de la production des supports dédiés.
  • Avoir au moins une expérience confirmée auprès des ONG nationales ou internationales
  • Avoir au moins une exposition – Projets de photographie
  • Avoir des publications comme étant photographe /Reporter
  • Etre disponible à partir de la date du contrat
  • Etre prêt à se déplacer dans les régions tunisiennes pour les prises des photos
  • La flexibilité, vu la nature des projets du PCPA Soyons Actifs/Actives, est une condition nécessaire et obligatoire.
  • Avoir une connaissance des associations tunisiennes et de la thématique des réductions des inégalités.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 18 décembre 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo