Exprimer mon avis

L’ONU Femmes lance son 3ème appel à propositions du Fonds pour l’Égalité entre les Sexes Retour vers les opportunités



Échéance

05 Avril 2015 Il y a 6 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Ariana et 23 autre(s) régions

Date d’ouverture : 9 mars 2015
Date limite d’envoi des candidatures en ligne : 5 avril 2015 (23h59 heure de New York)

I. Contexte

Le Fonds pour l’Égalité entre les Sexes de l’ONU Femmes a été lancé en 2009 pour accélérer la mise en oeuvre des engagements en faveur de l’égalité des genres dans le monde entier. Il s’agit du système global de subvention de l’ONU Femmes et d’un fonds multi donateur dédié aux programmes basés sur les droits dans deux thématiques qui se recoupent, l’autonomisation économique et politique des femmes. Depuis 2009, le Fonds a versé plus de 56 millions de dollars (USD) pour financer 96 programmes dans 72 pays. Le Fonds est très compétitif : seulement 5% des candidatures ont été retenues lors des précédents cycles.

L’ONU Femmes lance son 3ème appel à propositions du Fonds pour l’Égalité entre les Sexes (FES ou le Fonds). Pour cette année, le Fonds accueille toute candidature des organisations locales, nationales et régionales de la société civile (OSC) dirigées par des femmes, qui soit à la fois innovante, à fort impact, et qui comporte de nombreux acteurs dans son programme sur le droit des femmes et l’égalité des genres qui permettront de lancer la progression dans l’agenda de développement post-20151.

Les États-membres de l’ONU, soutenus par l’ONU Femmes et le système de l’ONU dans son ensemble, se rapprochent de l’adoption finale du nouveau cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD) prévue en septembre 2015. Dans ce contexte, le Fonds pour l’Égalité entre les Sexes lance son 3ème cycle global de subvention pour soutenir les OSC dirigées par des femmes afin de concentrer la mise en oeuvre, sur le terrain, des engagements en faveur de l’égalité des genres.

Les ODD sont établis dans un cadre exhaustif, orienté vers l’action, global par nature et applicable universellement. Ces objectifs constitueront un ensemble intégré et indivisible de priorités globales avec, comme objectif central, l’éradication de la pauvreté. Une croissance économique durable et inclusive, un développement social et une protection environnementale pour toutes et tous ont été reconnus comme des dimensions interdépendantes pour parvenir à un développement durable. S’assurer que personne n’est laissé de côté nécessitera des efforts ciblés vers les groupes les plus marginalisés, afin de s’attaquer aux vulnérabilités au-delà des moyennes nationales.

Les ODD auront pour but d’atteindre l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en mettant fin à toutes les formes de discrimination : mettre fin à la violence contre les femmes et les jeunes filles, promouvoir l’accès universel à la santé sexuelle et reproductive, participer et diriger de manière effective dans la vie économique, politique et publique ainsi qu’une plus grande attention portée au travail domestique non rémunéré. Tout en reconnaissant l’importance et l’interdépendance de toutes ces dimensions pour parvenir à l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles, le Fonds a décidé de se concentrer sur l’autonomisation économique et politique comme moyens de compléter les efforts déjà existants menés par l’ONU.

  • En termes d’autonomisation économique, le cadre des ODD s’intéresse à l’accès inclusif et durable aux ressources économiques, au travail décent pour tous basé sur un salaire égal pour un travail à valeur égale, à la protection des droits du travail et la promotion d’un environnement de travail sûr et stable, une protection sociale adaptée au pays et des stratégies de développement en faveur des pauvres et sensible au genre.
  • En termes d’autonomisation politique, l’agenda des ODD vise à assurer des prises de décision représentatives, participatives, inclusives et adaptées à tous les niveaux menant à l’égalité d’accès à la justice pour toutes et tous ainsi que des institutions effectives, responsables et inclusives appliquant des lois et des politiques non discriminatoires.

Le Fonds fait appel à des OSC dirigées par des femmes pour mettre en place cet agenda global et promouvoir les changements structurels qui concernent les relations de pouvoir, les normes sociales et les cadres des politiques juridiques. Les OSC sont également encouragées à exercer leur rôle de supervision en mesurant les progrès de mise en oeuvre et en demandant des comptes aux débiteurs d’obligations concernant les engagements pris en faveur de l’égalité des genres aux niveaux local, national et régional.

II. Priorités thématiques

Le Fonds subventionnera des candidatures dans les domaines suivants :

Autonomisation économique des femmes

Autonomisation économique des femmes

  • Les efforts permettant d’accroître l’égalité des opportunités pour les femmes concernant l’accès et le contrôle des ressources économiques (comprenant la terre, la propriété, la technologie, les services financiers, l’héritage et les ressources naturelles) et de promouvoir l’entreprenariat durable des femmes en accord avec les lois nationales et les engagements internationaux, avec une emphase sur le développement écologique durable.
  • Les efforts pour promouvoir l’accès à un travail décent et à un salaire égal pour toutes les femmes comprenant la reconnaissance du travail domestique et de soins, par la législation, les politiques de protection sociale, les prestations de service et le partage des responsabilités dans la famille et à la maison adaptés à l’échelle nationale.

Autonomisation politique des femmes

Autonomisation politique des femmes

  • Les efforts pour promouvoir la participation complète et effective et l’égalité d’opportunités des femmes dans le leadership et la participation politique à tous les niveaux de prise de décision et dans toutes les sphères de la vie.
  • Les efforts pour concevoir, renforcer et mettre en oeuvre des lois et des politiques nouvelles ou déjà existantes sur l’égalité des genres, revoir les contenus discriminatoires et transformer les normes et les pratiques sociales vers davantage de respect et de satisfaction dans l’égalité des droits des femmes.

 

Le Fonds favorisera toute proposition qui reconnaîtra et agira sur l’interdépendance entre l’autonomisation économique et politique des femmes et qui prendra en compte toutes les dimensions du développement durable (social, économique et environnemental).
a. Éléments qualitatifs requis : les propositions devront inclure les points suivants pour être sélectionnées :

  • Relier les efforts de mise en oeuvre au niveau local avec les engagements pris aux niveaux national et régional : les propositions qui identifieront clairement comment relier les interventions et/ou prestations de service avec les lois concrètes et les engagements politiques ou les plaidoyers.
  • Les approches basées sur les droits : les propositions qui exprimeront clairement comment utiliser les approches basées sur les droits pour permettre l’avancée de l’autonomisation économique et politique des femmes tout en assurant l’expression et les besoins des femmes, en tant que détentrices de droits ; les propositions qui mettront en avant les cadres juridiques appropriés et/ou les outils qu’elles utiliseront.
  • Partenariats stratégiques : les propositions qui démontreront comment les OSC développeront et maintiendront des partenariats solides et durables avec les agences gouvernementales et les institutions publiques à tous les niveaux, le monde universitaire, les acteurs du secteur privé, les chefs religieux et les autres partenaires non traditionnels.
  • Impliquer les groupes traditionnellement exclus : les candidatures qui démontreront d’un engagement à travailler avec les femmes et jeunes filles exclues, marginalisées et/ou désautonomisées économiquement, politiquement, socialement ou culturellement ou de toutes autres façons. Cela peut inclure (liste non exhaustive) : les femmes issues des milieux ruraux, vivant dans une extrême pauvreté, les groupes autochtones, les minorités religieuses et ethniques, les migrantes, les travailleuses domestiques et à domicile, les femmes vivant avec des handicaps et/ou le VIH/SIDA et les personnes lesbiennes, bisexuelles, transgenres ou intersexuelles (LBTI).

 

b. Les éléments présentant une valeur ajoutée : la priorité sera donnée aux propositions montrant un engagement envers un ou plusieurs des points suivants :

  • Suivi de la mise en œuvre des ODD : les propositions qui promeuvent la responsabilité et exercent une supervision de la société civile vers un suivi de mise en œuvre des ODD, des engagements en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles au niveau national, régional et global.
  • Innovation et TIC en faveur de l’égalité des genres : les propositions qui identifient clairement de nouvelles stratégies et interventions innovantes, par exemple l’autonomisation et l’utilisation par les femmes des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et autres technologies de l’information, l’ouverture de nouveaux espaces, proposer des pratiques créatives et/ou innover les alliances sociales et politiques afin de favoriser de réels changements dans l’équilibre de pouvoir à tous les niveaux.
  • Interventions basées sur l’évidence : les propositions qui utilisent l’évidence existante dans le domaine de l’autonomisation économique et politique des femmes comme base pour leur théorie du changement (par exemple les données issues de recherches, les enseignements tirés de l’expérience et l’évidence issue de programmes précédents, les évaluations, les méthodologies testées). Cela inclut les propositions qui prévoient d’adapter/reproduire ou d’élargir les interventions prometteuses.
  • Durabilité : les propositions qui montrent les mesures prises pour assurer que les résultats du programme seront maintenus au-delà de l’existence de la subvention, par exemple en identifiant les objectifs à long terme (5 à 10 ans) et/ou en démontrant comment les interventions du projet pourraient facilement être élargies ou contribueront aux objectifs globaux du programme et iront au-delà de réunions ponctuelles avec les bénéficiaires et les acteurs.
  • Favoriser l’engagement des hommes et jeunes garçons : les propositions qui démontrent l’engagement des hommes et jeunes hommes en tant qu’acteurs clés et influant la transformation des stéréotypes discriminatoires et des normes de genre tout en favorisant l’expansion de l’autonomisation des femmes dans toutes les sphères et à tous les niveaux.

 

III. Éligibilité et critères d’évaluation
MONTANT DE LA SUBVENTION ET ASSISTANCE TECHNIQUE 

  • Montant requis de la subvention : 200 000 US$ à 500 000 US$ pour des programmes de 2 à 3 ans Tous/Toutes les candidat(e)s devront démontrer une capacité d’absorption et un compte-rendu de gestion financière proportionnel au montant de la subvention requise.
  • Assistance technique : les candidat(e)s sélectionné(e)s bénéficieront des soutiens suivants de l’ONU Femmes et du Fonds :

                                            *  Un ensemble de services de suivi et de soutien technique

                                            * Un suivi de l’impact à travers un soutien de la gestion axée sur les résultats (GAR)

Remarques importantes :

  • Chaque candidature ne peut être envoyée qu’une seule fois par une seule organisation. Chaque organisation ne peut poser une candidature qu’une seule fois.
  • L’organisation candidate est encouragée à trouver des partenaires de mise en oeuvre qualifiés pour complémenter ses compétences, sa capacité de diffusion, et construire les capacités des organisations communautaires locales. Les partenaires de mise en oeuvre peuvent être des OSC mais aussi des institutions gouvernementales, des organisations communautaires de base non immatriculées, des institutions universitaires, des entités du secteur privé, des organisations internationales ou autres.Les partenaires de mise en oeuvre ne sont pas soumis à la liste des pays éligibles et peuvent être basés n’importe où.
  • Les transferts de fonds par l’organisation candidate aux agences de l’ONU, aux entités du secteur privé, aux ONG internationales et organisations internationales ne sont pas autorisés.
  • Le Fonds pour l’Égalité entre les Sexes de l’ONU Femmes signera les contrats et versera les subventions à l’organisation candidate uniquement.
  • Les organisations éligibles actuellement en partenariat avec l’ONU Femmes au niveau national ou régional peuvent faire leur demande de subvention durant ce cycle d’appel à propositions (à condition qu’elles ne soient pas actuellement des organisations bénéficiaires du Fonds).

 

LES ORGANISATIONS CANDIDATES NON ÉLIGIBLES :

Les organisations suivantes ne sont PAS éligibles à subvention auprès du Fonds :

  • Agences gouvernementales ou institutions
  • Organisations bilatérales ou multilatérales, institutions financières, agences de développement
  • Entités du secteur privé
  • Particuliers
  • OSC non centrées sur l’égalité des genres ou l’autonomisation des femmes
  • OSC dont l’équilibre paritaire n’est pas respecté au niveau du personnel, des membres du comité de direction et dans les postes de direction
  • Instituts de recherche, Think Tank ou institutions universitaires
  • Organisations internationales ou ONG Internationales avec des programmes globaux et/ou dont le siège se trouve aux Etats-Unis ou en Europe Occidentale
  • Organisations actuellement bénéficiaires du Fonds pour l’Égalité entre les Sexes (dont les subventions n’ont pas encore été officiellement clôturées)
  • Candidat(e)s envoyant des propositions centrées sur la lutte contre la violence envers les femmes (l’ONU dispose d’autres processus de financement dédiés à ce thème)

 

Pour plus d’informations, télécharger l’appel d’ici

Critères d'éligibilité

  • Type d’organisation : les OSC dirigées par des femmes comprenant les organisations suivantes (liste non exhaustive) : organisations non gouvernementales, organisations communautaires de base, syndicats ou associations de travailleurs/travailleuses, collectivités ou associations agricoles, réseaux de plaidoyer (national ou régional), fonds nationaux ou régionaux.
  • Statut juridique : obligation d’avoir un statut juridique auprès de l’autorité nationale compétente. Les réseaux d’OSC doivent avoir un statut juridique dans au moins un des pays de mise en oeuvre du programme. (DOCUMENTS REQUIS)
  • Attention particulière portée à l’égalité des genres : le/la candidat(e) doit prouver son expérience dans la mise en oeuvre de programmes sur l’égalité des genres et/ou sur l’autonomisation des femmes par un CV démontrant l’expérience antérieure de mise en oeuvre et les domaines de compétences. (DOCUMENTS REQUIS)
  • Pays du statut juridique et d’opération : liste de l’OCDE CAD de l’APD des pays bénéficiaires éligibles uniquement. (voir dernière page pour la liste complète des pays éligibles)
  • Leadership des femmes : l’organisation doit comprendre au moins 50% de femmes dans son comité de direction et dans son personnel avec une représentation féminine significative dans les postes de direction. (DOCUMENTS REQUIS)
  • Rapports d’audit : les organisations doivent avoir des rapports d’audit financiers certifiés des 2 à 3 années fiscales précédentes comprenant 2012, 2013 (et 2014 si possible) (DOCUMENTS REQUIS)
  • Recommandation : Tou(te)s les candidat(e)s doivent envoyer au moins une Lettre de Recommandation provenant d’un dispositif sur l’égalité des genres ou l’autonomisation des femmes, d’une autorité gouvernementale sur l’égalité des genres ou tout autre institution multipartite comprenant les bureaux de l’ONU autres que ceux de l’ONU Femmes) basés dans le même pays que celui de l’organisation candidate. Attention : afin de préserver l’impartialité, les Lettres de Recommandation fournies par l’ONU Femmes ne seront pas acceptées. (DOCUMENTS REQUIS)

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Appel à projets Publié sur Jamaity le 25 février 2015


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo