Exprimer mon avis

Médecins du Monde recrute un(e) expert(e) pour l’élaboration d’un plan d’action pour le renforcement de l’accès à la prévention combinée pour la population migrante Retour vers les opportunités



Échéance

27 Novembre 2019 Il y a 1 an

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

I.CONTEXTE:

Les populations migrantes sont plus exposées que d’autres aux problèmes de santé en général et à l’infection au VIH en particulier, cela étant dû à l’impact des conditions socio-économiques auxquelles la personne migrante fait face au cours de son périple.

Le nouveau statut économique et légal de la personne migrante représente souvent un obstacle à l’atteinte des services de santé ajouté à cela, les difficultés du système de santé du pays hôte à s’adapter aux pratiques et traditions des personnes migrantes. La stigmatisation et l’hostilité de la communauté hôte sont souvent à l’origine de l’isolation des migrants et de leur famille. Les PVVIH parmi les migrants peuvent ainsi cacher leur statut sérologique rendant ainsi impossible le lien avec les services de prise en charge et d’accompagnement médical et social.

Le cadre légal relatif au séjour et à l’accès à l’emploi, très souvent ne servant pas les droits des personnes migrantes, comme c’est le cas en Tunisie, est un élément exacerbant l’isolement et la vulnérabilité des communautés de migrants, les exposant ainsi à tout type d’exploitation, sexuelle entre autres. L’isolation et le stress résultant de ces conditions peuvent pousser le travailleur migrant à adopter des comportements à très haut risque de VIH/SIDA telles que des relations non protégées, la consommation de drogues etc. Ils/elles peuvent faire face aux violences sexuelles et d’autres violations de leurs droits. Cette importante vulnérabilité au VIH est exacerbée par un accès inadéquat aux services de prévention et de prise en charge du VIH/SIDA et des IST et la peur d’être stigmatisé en allant vers ces services.

En Tunisie, la riposte au VIH SIDA prend en compte depuis plusieurs années les populations migrantes reconnue comme population vulnérable dans la stratégie nationale de lutte contre le VIH. Cependant les données autour de la taille de la population migrante en Tunisie, des comportements à risque au sein de ses populations et de leur accès aux services de santé restent limitées et ne permettent pas l’adaptation des interventions.

Par ailleurs, en vue d’atteindre les objectifs mondiaux 90–90–90, fixés en 2014 pour l’horizon 2020, le programme national de lutte contre le VIH a adopté la même année une stratégie nationale de dépistage du VIH qui renforce les mécanismes mis en place (les Centres de Conseil et de Dépistage Anonyme et Gratuits, CCDAG) à travers une approche ciblée et communautaire ([1]). Ainsi, la stratégie nationale de dépistage affirme que « Certaines ONG ont des capacités de recruter des candidats au CTV (Conseil et Test du VIH) plus importantes que les CCDAG (Publiques). Elles doivent jouer un rôle plus important dans le dépistage, en ouvrant des centres de dépistage anonyme et gratuit, tout en assurant l’information sur la prévention et l’accompagnement vers les services de prise en charge et, si possible, pendant tout le parcours de soins ».

Devant son positionnement dans la lutte pour l’accès à la santé, notamment pour les populations vulnérables, la connaissance du terrain et des besoins des communautés migrantes en Tunisie, l’expertise de Médecins du Monde permettrait d’offrir les services de prévention combinée du VIH/SIDA à Tunis, Sfax et Médenine. MdM BE (Médecins du Monde Belgique) comptera dans ce cadre sur des partenariats avec plusieurs associations thématiques notamment l’ATL MST SIDA, Bureau de Tunis et ATP+.

Afin d’explorer l’accès à la prévention combinée du VIH/SIDA des personnes migrantes en Tunisie, une étude baseline sur l’accès à la prévention combinée du VIH/sida pour la population migrante en Tunisie a été réalisée par Médecins du Monde Belgique -Mission de Tunisie. 

Cette étude servira de base à la compréhension des barrières réglementaires, institutionnelles, financières, culturelles, socioéconomiques et géographiques entravant l’accès des personnes migrantes à la prévention combinée VIH/SIDA. 

Dans ce cadre, Médecins du Monde Belgique -Mission de Tunisie désire recruter un expert pour l’élaboration d’un plan d’action pour le renforcement de l’accès à la prévention combinée pour la population migrante. 

II.OBJECTIFS DE LA MISSION:

Objectif général : Contribuer à l’accélération de la riposte au VIH/sida à travers le renforcement des communautés pour un meilleur accès à la prévention combinée.

Objectifs spécifiques : 

  • Définir clairement un cadre d’action en vue d’améliorer et d’accélérer l’accès aux soins pour les personnes migrantes infectées par le VIH /sida.
  • Coordonner la mise en œuvre du plan avec les différents acteurs, collaboration avec l’ensemble des acteurs publics et associatifs afin de garantir une prise en charge complète et de qualité aux personnes infectées et affectées.
  • Développer et adapter un plan d’action selon les besoins et associé à un catalogue de mesures pertinentes, réalisables, efficaces et efficientes et dont l’impact est mesurable.
  • Améliorer l’accessibilité des moyens de prévention et des services de dépistage, garantis d’une prise en charge médicale, de lois adaptées et spécifiques de non-discrimination de la personne.
  • S’aligner sur les objectifs internationaux, notamment l’objectif 90-90-90 d’ONUSIDA et les objectifs de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU.

Méthodologie 

Pour répondre à ces objectifs, le plan doit s’appuyer sur la stratégie de prévention combinée et doit être constitué de mesures, déclinées en actions, qui s’organisent autour des axes stratégiques suivants :

  • prévention, information, éducation pour la santé ;
  • dépistage ;
  • prise en charge médicale ;
  • prise en charge sociale et lutte contre les discriminations ;

Pilotage et évaluation du plan

La mise en œuvre du plan associera de nombreux partenaires institutionnels et associatifs. 

Le partenariat avec les associations et professionnels constitue un enjeu central dans la politique de lutte contre le VIH/SIDA. En particulier, ce plan entend confirmer la place des associations travaillant sur la question de la migration dans les actions de proximité de prévention, de dépistage, d’accompagnement auprès des personnes vivant avec le VIH et soutenir les démarches visant à améliorer le niveau de qualité des actions.

TACHES DU CONSULTANT:

 -Formulation de la méthodologie de travail et des outils nécessaires pour l’élaboration du plan d’action. 

– Participer aux réunions de définition et d’explication des orientations stratégiques avec les différents acteurs impliqués dans l’élaboration du plan d’action.

 – Collecter des données auprès des acteurs de terrain, des institutions nationales et internationales, des projets et programmes ;

– Traiter et analyser les données collectées selon la méthodologie convenue avec l’équipe de Médecins du Monde Belgique – mission de Tunisie lors de la rencontre de cadrage ;

– Conduire un atelier d’élaboration du plan d’action. 

– Elaborer le plan d’action en consolidant les propositions et les recommandations de différents acteurs concernés. 

– Organiser des réunions de discussions de plan d’action avec les structures concernées jusqu’à leur validation.

  Déroulement et durée:

Le consultant devra soumettre un chronogramme précis des prestations qui doivent être conformes à la méthodologie proposée. Les grandes lignes de cette méthodologie doivent comprendre les éléments suivants :

– élaboration et validation de la méthodologie de l’élaboration de plan d’action ;

– recherche documentaire ;

– collecte des données sur le terrain ;

– analyse des données collectées et rédaction du rapport ;

– atelier d’élaboration de PA (plan d’action) et de validation du rapport.

Une réunion de cadrage avec le consultant interviendra sur la compréhension des TDR, la validation de la méthodologie, de la feuille de route de la mission. 

La durée maximum d’exécution de PA est fixée à 20 jours calendaires à compter de la date de signature du contrat, y compris les délais de rédaction et de dépôt du rapport final.

V.PRODUITS ATTENDUS: 

         – Méthodologie et outils 

         – Conduire un atelier d’élaboration de PA 

         – Rédaction de rapport final de PA 

MODALITES DE TRAVAIL:

Le consultant travaillera en étroite collaboration avec l’équipe de MdM Be.

Les produits de la mission seront validés par un comité scientifique mis en place dans ce cadre.

La mission s’étalera entre novembre et décembre 2019 et nécessitera 20 jours de travail effectif.

Le consultant sera rémunéré selon la grille de MdM Be et sera payé sur deux tranches :

-40% à la signature du contrat

-60% à la remise du rapport final de la mission.

Critères d'éligibilité

  • Diplôme en sciences sociales ou équivalent
  • Expérience en conception et mise en place des plans d’actions
  • Très bonne connaissance du système de santé en Tunisie et du contexte de la situation et de la riposte au VIH dans le pays, notamment en ce qui concerne les services de prévention du VIH.
  • Maîtrise de l’outil informatique.
  • Expérience dans la rédaction des rapports et l’animation des ateliers.
  • Bonne capacité de communication
  • Excellentes capacités de rédaction du Français

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

53e0b034ac530b2c43a30315322e0a54

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 19 novembre 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo