Exprimer mon avis

Le Bureau ONU Femmes-Tunisie lance un appel à consultation pour le recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) en formation «Genre& Medias» Retour vers les opportunités



Échéance

19 Juin 2015 Il y a 6 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Bizerte et 4 autre(s) régions

I. Contexte et Justification

Alors que la Tunisie passe par un processus de transformation profonde dans le sillage du Printemps arabe, il est essentiel de soutenir la liberté d’expression et le rôle des médias dans la promotion de la gouvernance démocratique, le développement et la paix durable. Dans ce contexte, les médias peuvent prouver leur influence en permettant la mobilisation pour un changement social et politique inclusif de toutes les composantes de la société, à commencer par une inclusion équitable et juste des genres.
Malgré un cadre législatif favorable aux droits des femmes, les inégalités fondées sur le genre demeurent nombreuses et significatives. Les évolutions des droits de la femme en termes d’accès à l’éducation et à la santé maternelle ne se sont pas traduites par une intégration plus significative des femmes dans les activités économiques et politiques. La défense des droits des femmes et la lutte aux discriminations basées sur le genre étaient au coeur de l’agenda de la société civile tunisienne indépendante sous la dictature. Après la chute du régime de Ben Ali, un des changements majeurs de la révolution tunisienne a été la libération des voix des organisations de la société civile tunisienne. Depuis la révolution, 2000 nouvelles associations ont vu le jour, dont 250 associations explicitement engagées dans la défense et promotion des droits des femmes. Après la révolution, le paysage médiatique tunisien aussi ne cesse de se diversifier avec la naissance des plusieurs nouveaux acteurs dans le panorama médiatique.
Les médias tunisiens (associatifs, publics ou privés) devraient s’appliquer davantage dans cette nouvelle dynamique, et notamment dans la promotion d’une société inclusive, stable et représentative de toute la population tunisienne, où les femmes et les hommes ont une place égalitaire. Comme souligné par l’Arab Working Group on Media Monitoring dans le rapport « Image des femmes dans les médias tunisiens » (janvier-mars 2013), seulement une personne sur cinq visibles dans les médias tunisiens est une femme, une personne sur sept dont parlent les médias, ou qui parle dans les médias, est une femme. Ainsi, il y a globalement une parité au sein des professionnels des médias puisque 56% des apparitions sont féminines, mais elles parlent dans le 87% des cas des hommes. En effet, dans les rubriques politiques, on ne trouve que 9% de sujets dédiés aux femmes, et 12% pour l’économie ; en termes de profession des sujets, il n’apparaît qu’une femme politique sur 15 politiciens, et une femme d’affaires sur 15. Les femmes interviennent davantage dans les domaines traditionnellement associés aux femmes comme la santé, l’éducation et surtout la famille et le foyer. Ainsi, les femmes sont, 6 fois plus souvent que les hommes, présentées en fonction d’une relation de parenté (« femme de », « fille de »…). Un stéréotype particulier est la victimisation des femmes. Les femmes victimes ne sont pas plus présentes que les hommes dans l’ensemble, mais par contre, pour illustrer les catastrophes et les incidents, les médias – notamment la télévision – aiment montrer des femmes frappées par ces malheurs. Enfin, les faits-divers liés à la prostitution, la violence touchant les femmes ou la criminalité féminine font souvent l’objet de jugements de valeur adressés systématiquement aux protagonistes féminins des drames relatés.
Il faut déconstruire l’image stéréotypée des femmes dans les médias et renforcer la coopération entre la société civile engagée dans la défense et promotion des droits des femmes et les médias en Tunisie. Ce projet permettra de promouvoir l’égalité de genre en Tunisie, à travers la promotion d’égalité des genres dans les médias et à travers un renforcement de la coopération entre la société civile engagée dans la défense et promotion des droits des femmes et les médias en Tunisie.

C’est dans ce cadre que l’ONU Femmes, en partenariat le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) et l’UNESCO lance un appel un appel à consultation pour le recrutement d’un(e) consultant(e)/expert(e) en formation « Genre ».

II. Objectif général et spécifique

II.1. Objectif général

L’objectif général du projet consiste à promouvoir une inclusion équitable et juste des genres dans la gouvernance démocratique de la Tunisie.

II.2. Objectif spécifique

L’objectif immédiat vise à promouvoir l’égalité des genres en Tunisie, à travers la promotion d’égalité des genres dans les médias et à travers un renforcement de la coopération entre la société civile engagée dans la défense et promotion des droits des femmes et les médias en Tunisie.

III. Résultats attendus

Le/La consultant(e) devra travailler conjointement et en étroite collaboration avec l’équipe de l’ONU Femmes en coordination avec les agences partenaires du programme conjoint pour aboutir aux résultats suivants :
R.1. Les capacités des acteurs associatifs des gouvernorats ciblés à promouvoir et à défendre les droits des femmes en Tunisie notamment via et dans les médias sont renforcées.
R.2. Le pluralisme et l’équité des genres sont renforcés en Tunisie à travers la sensibilisation et la professionnalisation des médias de proximités aux questions de genre.
R.3. La représentation pluraliste et sensible aux genres des faits et instances locales dans les médias de proximités est assurée par une meilleure coopération entre la société civile locale engagée dans la défense et promotion des droits des femmes, les médias de proximité et la HAICA en Tunisie.

IV. Tâches et Responsabilités

Le/La consultant(e), sous la supervision directe du chargé de projet et en étroite collaboration avec les membres du programme conjoint, aura comme responsabilités de former les membres identifiés des associations et les radios associatives sur :

  • Introduction aux concepts de l’approche Genre
  • Promotion de l’égalité de genre dans les médias
  • Rôle des associations en tant que watchdog des médias ;
  • Présentation des cas concrets de discrimination des femmes dans les médias et présentation des correctifs ;
  • Rôle des associations et des Medias de proximité dans les campagnes de communication sur les droits humains des femmes

VIII– Public cible

La formation est destinée aux associations engagées dans la promotion et la défense des droits des femmes ainsi qu’aux médias de proximité.

IX– Dates et lieu de la formation

Dates : Durée du Contrat : 31 Juillet 2015 – 9 octobre 2015

  • Jours de préparation : 4 jours
  • Jours de formation : 12 jours
  • Rapport final : 1 journée

Lieu : 6 gouvernorats de la Tunisie : Bizerte, Tunis, Kairouan, Sidi Bouzid, Djerba, Tozeur

X– Compétences requises et qualifications

Les candidats doivent remplir les conditions suivantes :

  • Diplôme universitaire en sciences humaines / sciences sociales ;
  • Expérience confirmée d’au moins 5 années en facilitation d’ateliers de formation pour adultes selon une approche participative et de travail en équipe
  • Familiarité avec les projets relatifs aux droits humains des femmes ;
  • Une bonne connaissance des médias serait un atout
  • Aisance parfaite dans la communication écrite et orale en français et en arabe
  • Ouverture, tolérance et adhésion aux valeurs et principes des Nations Unies.
  • Disponibilité/ pour les déplacements dans différentes régions pour réaliser les formations ;

Les déplacements et l’hébergement seront pris en charge par l’ONU Femmes.

XI – Durée de la consultation, livrables et termes de paiement
La durée de la consultation est 17 jours de travail. Le paiement des honoraires sera fera en deux tranches comme suit

durée

 

Critères d'éligibilité

  • Diplôme universitaire en sciences humaines / sciences sociales ;
  • Expérience confirmée d’au moins 5 années en facilitation d’ateliers de formation pour adultes selon une approche participative et de travail en équipe
  • Familiarité avec les projets relatifs aux droits humains des femmes ;
  • Une bonne connaissance des médias serait un atout
  • Ouverture, tolérance et adhésion aux valeurs et principes des Nations Unies.
  • Aisance parfaite dans la communication écrite et orale en français et en arabe
  • Disponibilité/ pour les déplacements dans différentes régions pour réaliser les formations ;

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 5 juin 2015


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo