Exprimer mon avis

L’Institut Danois Contre la Torture (DIGNITY) recrute un consultant Retour vers les opportunités



Échéance

15 Août 2018 Il y a 2 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis et 1 autre(s) régions

Qui sommes-nous ?

DIGNITY – L’Institut Danois Contre la Torture est une Organisation non gouvernementale indépendante de lutte contre la torture créée en 1982 au Danemark. DIGNITY est présente dans plus de 20 pays partenaires avec plus de trente ans d’expérience dans la réhabilitation des victimes de la torture et de la violence organisée et dans la prévention de la torture.

En Janvier 2012, DIGNITY a ouvert un bureau en Tunisie en charge d’un vaste programme d’appui aux acteurs tunisiens (étatiques : Ministère de la Justice et de la société civile) à travers des partenariats de coopération sur 2 axes : un axe de prévention, lutte contre la torture et accès à la justice et un axe de réhabilitation des survivants de la torture.

Introduction :

Sur la base d’un projet de recherche de 2 ans (sur la documentation de la torture dans les pays à faible revenu), ainsi que grâce à la coordination antérieure avec d´autres organisations de la société civile (OSC) dans le but de produire une documentation fiable de la torture, DIGNITY et ses partenaires ont conclu que, dans certains contextes, en particulier dans les pays à faible revenu, la grande majorité des victimes de la torture ne sont jamais identifiées comme telles.La prévalence de la torture est nettement sous-perçue car les victimes sont invisibles. Des obstacles entravent l´identification des victimes de la torture : les victimes ne sont pas conscientes que les mauvais traitements qu´elles ont subi sont constitutifs du crime de torture ; les victimes peuvent être réticentes à se faire connaître par crainte d´être ciblées davantage ou de faire l´objet de représailles par les auteurs de mauvais traitements ou leurs commanditaires. Les professionnels de première ligne, avec qui les victimes entrent en contact, ne possèdent pas les connaissances et les compétences suffisantes pour identifier les victimes de torture et de mauvais traitements.

Descriptif du projet:

La documentation de la torture sert à plusieurs fins et joue un rôle important en aidant les victimes à prendre conscience de leurs droits. Toutefois, en raison d’une variété de défis et d’obstacles, la plupart des victimes de la torture ne voient pas leurs cas documentés. L’une des raisons principales de cette situation est que les victimes de la torture ne sont souvent pas identifiées comme telles – que ce soit par le biais de l’auto-identification ou d’identification par d’autres. L´identification des victimes de la torture est une condition préalable nécessaire pour documenter les cas de torture. Avant qu´un cas de torture puisse être documenté, une victime doit être identifiée, mais il y a un certain nombre d’obstacles qui empêchent cela, comme décrit dans la section suivante. Une fois que la victime a été identifiée, le processus de documentation peut alors commencer si elle y consent. Toutefois, cela se déroule habituellement sur une certaine période de temps, au cours de plusieurs réunions ou entrevues, et pour une variété de raisons, peu de victimes peuvent et souhaitent s’engager dans un tel processus. Ce projet vise à résoudre le problème des lacunes en matière d´identification des victimes de torture et d´accroître la documentation de la torture par les organismes de défense des droits de l’homme de la société civile, ce que le projet identifie comme une documentation de base de la torture.

Objectif de la consultation :

Mettre à la disposition des travailleurs de première ligne des lignes directrices qui faciliteront l’identification et l’orientation des victimes de la torture vers les services convenables.

Délivrables :

  • Un livret détaillé sur l’identification et l’orientation des victimes de la torture dans le contexte tunisien en version Arabe et Française.
  • Les thèmes proposés mais ne doivent pas se limiterseulement à :
    • La définition de la torture, les symptômes de la torture, les droits des victimes de la tortures et l’orientation.
  • Rapport détaillé des consultations avec les travailleurs de la première ligne et les survivants de la torture qui vont proposer le contenu du livret ;

Descriptif des taches :

  • Collecte des idées pertinentes en relation avec le projet.
  • Animation des réunions du groupe de travail pour la production du manuel (large ou bien par thématique)
  • Elaboration des lignes directrices du manuel en coopération avec les membres du groupe de travail
  • Présentation du manuel au groupe de travail
  • Révision de la version finale avant impression
  • Mise en place les critères de sélection des PF qui vont être à la suite comme ambassadeurs de l’action.
  • Réfléchir à mettre un modèle de travail qui prévoit l’élargissement de l’activité et la sensibilisation du groupe cible.
  • Réfléchir à mettre en place une stratégie de formation dont les membres de la Task force peuvent jouer le rôle du mentorat.

Critères d'éligibilité

  • Maitrise de la langue française et ou arabe avec connaissance de l’anglais
  • Expérience similaire dans les développements des manuels de travail sur les identifications des bénéficiaires
  • Connaissance du sujet des droits de l’Homme et de la torture
  • Connaissance du contexte Tunisien
  • Capacités de formations et d’animation des groupes
  • Capacités de mobilisation des groupes de travail

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 13 juillet 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo