Exprimer mon avis

Coordinateur/trice de terrain pour l’appui au Centre pour la paix et la jeunesse de Gabès Retour vers les opportunités



Échéance

22 Août 2019 Il y a 1 an

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Domaines concernées par cette opportunité: Développement économique et social

Country of Assignment       Tunisia
Host Institute                          United Nations Development Programme
Volunteer Category                    National Youth
Number of Volunteer                1
Duration                                      12 months
Possibility of Extension           Yes
Expected Starting Date            Immediate
Duty Station                               Gabes [TUN]
Assignment Place                     Family Duty Station

Asignment Title Coordinateur/trice de terrain pour l’appui au Centre pour la paix et la jeunesse de Gabès

Organizational Context & Project Description

Contexte organisationnel :

Le projet réunit trois organismes des Nations Unies : le PNUD (66 %), ONU Femmes (17 %) et l’UNESCO (17 %), qui travaillent de manière concertée et cohérente en utilisant des processus de planification communs, des modalités d’exécution nationale et un suivi cohérent et commun.

Organisation référente : PNUD

En tant que partenaire clé de la transition démocratique en Tunisie, le PNUD soutient de nombreux projets liés à la cohésion sociale, l’engagement et l’emploi des jeunes, l’accès à la justice, la lutte contre la corruption, la gestion des risques et la prévention de l’extrémisme violent. Il soutient neuf municipalités, en particulier dans le sud, dans leur processus d’élaboration participative de plans locaux de développement. Ce travail a permis de renforcer les capacités des acteurs locaux et de créer des réseaux de compétences aux niveaux territorial et national qui représentent une valeur ajoutée majeure sur ce projet.

ONU FEMMES

L’ONU Femmes en Tunisie a développé des relations solides et établi un climat de confiance avec les parties prenantes nationales, y compris les OSC, et en particulier les femmes et les défenseurs/seuses des droits humains. Les partenariats reposent sur la traduction des priorités nationales en actions, principalement par l’intégration d’une perspective sexospécifique. En outre, ONU Femmes a développé un partenariat solide avec ses homologues gouvernementaux. Bien qu’il apporte un soutien technique et financier au Ministère de la femme, de la famille, de
l’enfance et des personnes âgées, le gouvernement a récemment adopté le plan d’action national de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

UNESCO

Depuis sa création, l’UNESCO s’est efforcée de promouvoir les aspirations des jeunes femmes et des jeunes hommes, de partager des valeurs universelles telles que la tolérance, le respect de la dignité humaine, le pluralisme, la liberté et le dialogue. Dans le cadre de la résolution 2250 du Conseil de sécurité sur la jeunesse, la paix et la sécurité, et avec le ferme soutien d’autorités institutionnelles de haut niveau, l’UNESCO s’est activement engagée à aider les autorités nationales à prévenir la violence en élaborant du matériel pédagogique et en formant les jeunes, notamment dans les domaines des médias et des communications.

Le Jeune Volontaire National de Djerba Ajim du projet « Pérenniser la paix en Tunisie par l’inclusion des
jeunes au niveau local » sera recruté et encadré par le PNUD Tunisie, dont les activités visent à participer
à la réalisation des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 et des objectifs du Plan Cadre
des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF) 2015-2019. Le PNUD Tunisie comprends deux
programmes principaux :

1. Gouvernance démocratique et consolidation des réformes
2. Croissance inclusive et développement humain durable

Chacune de ces unités dispose d’un.e Chef.fe d’unité et est composée de chargé(e)s/associé(e)s de
programme focalisé.e.s sur des portefeuilles spécifiques (génération d’emplois, développement local,
environnement et énergie, état de droit et gouvernance) ainsi que d’équipes de projet chargées de la
mise en œuvre des interventions.

Le projet « Pérenniser la paix en Tunisie par l’inclusion des jeunes au niveau local » est coordonné par le
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement (MALE) et implique de nombreux partenaires
nationaux et internationaux tels que : les conseils municipaux de Medenine, Tataouine, Remada, Gabes,
Ben Guerdane, Zarzis, Djerba-Ajim ; la Fédération des villes tunisiennes ; les entités pertinentes des
Nations Unies selon les projets sélectionnés par les jeunes ; 2 ONG nationales, Interpeace, Every Day
Peace Indicators, et des associations locales. Alors que la Tunisie est le seul pays où la dynamique du printemps arabe a conduit à l’émergence d’une démocratie multipartite, la jeunesse tunisienne – jeunes femmes et jeunes hommes – continue de connaître une marginalisation politique, économique, sociale et culturelle et, dans
certains cas, une exclusion des avantages de ces changements. Les obstacles à l’inclusion sont complexes et multidimensionnels : les institutions politiques et sociales limitent la capacité de la jeunesse tunisienne à exercer son sens civique ; la cohésion sociale est entravée par une vision restreinte du bien public, souvent perçue comme profitant à quelques-un.e.s au détriment de la majorité ; la corruption limite la confiance des jeunes dans la volonté et la capacité des institutions publiques à tenir leurs promesses ; les normes traditionnelles concernant la
famille, la religion et la communauté déterminent les perceptions et attentes concernant le rôle des jeunes dans la société. Dans ce contexte, de nombreux/euses jeunes tendent à se désengager sur le plan sociopolitique et cherchent d’autres possibilités à l’étranger. De tels choix réduisent la capacité inhérente de tous/tes les jeunes – femmes, hommes, actif.ve.s et marginalisé.e.s – à servir en tant que citoyen.ne.s actif.ves, agent.e.s du changement et leaders, capables de contribuer à la cohésion sociale et à la pérennisation de la paix en Tunisie.

 

Dans ce contexte, les Nations Unies en Tunisie lancent un projet inter-agences (PNUD, ONU Femmes et UNESCO) de 12 mois, financé le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (Peacebuilding Fund), et visant à favoriser la cohésion sociale et la résilience par l’inclusion des jeunes femmes et jeunes hommes les plus marginalisé.e.s au niveau local. Basé sur les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies 2250 et 1325 et dans le cadre du programme de Pérennisation de la paix ainsi que de l’initiative « Pathways for Peace – Chemins pour la Paix », ce projet, conçu comme une initiative « pilote », cherche à démontrer l’efficacité d’utiliser une approche endogène, basée sur la résilience (plutôt que sur le risque) pour s’engager auprès des jeunes marginalisé(e)s. L’objectif est alors de pérenniser la paix en encourageant le soutien aux processus, mécanismes et structures endogènes plutôt que par l’imposition ou la création de nouveaux plans et actions de construction de
la paix. Le projet engage alors des efforts multisectoriels et donc liés à l’ODD 16 sur la promotion de sociétés pacifiques, justes et inclusives.

Au vu de la multitude d’acteurs et actrices qui se préparent à accroître leurs activités de développement local suite au processus de décentralisation en cours, et étant donné que ce projet est l’un des premiers à chercher explicitement à tirer parti des capacités existantes plutôt que de s’attaquer aux facteurs de conflit, ce projet pilote visera également à diffuser les enseignements et les bonnes pratiques. L’objectif est d’engager les jeunes marginalisé.e.s auprès des acteurs nationaux et internationaux afin d’influencer les politiques en faveur de la participation des jeunes ainsi que de définir un agenda pour une programmation de développement plus large, par exemple via le partenariat
Pathways for Peace (P4P) en Tunisie avec la Banque mondiale. L’appropriation nationale du projet se réfère alors et va au-delà de l’appropriation par le gouvernement national. Elle inclut l’appropriation par les jeunes – jeunes femmes et hommes –, les organisations de la société civile qui les soutiennent, et les autorités municipales (actrices clés du processus) qui sont là pour les servir.

Plus spécifiquement, le projet engagera les activités suivantes :

Inclusion des jeunes femmes et jeunes hommes les plus marginalisé.e.s

  • Renforcement des capacités d’auto-évaluation des jeunes pour l’analyse de leurs besoins et analyse de leur potentiels déjà existants ;
  • Appui aux OSCs locales dans leur engagement avec la jeunesse ;
  • Contributions financières (grants) pour des projets à petite échelle identifiés par les jeunes ;
  • Participation des médias pour générer un changement positif dans les récits et les attitudes à l’égard des jeunes et des régions du Sud parmi les membres des municipalités ciblées et le grand public.

Renforcement des relations entre les conseils municipaux et la jeunesse

  • Appui aux jeunes pour renforcer leurs capacités à interagir avec les autorités locales ;
  • Appui aux autorités locales dans l’intégration des orientations des jeunes.

Plateformes de coordination et de partage, pour la jeunesse et pour les autorités locales, puis nationales.

La mise en œuvre du projet ainsi que la coordination avec les principaux partenaires au niveau national sera assurée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ONU Femmes et l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), pendant 12 mois à partir de Décembre 2018. Le Bureau du Coordonnateur Résident (BCR) assurera la création de synergies avec les activités de la Banque Mondiale ainsi que la capitalisation et dissémination des meilleures pratiques identifiées au cours du projet. Ce projet, financé par le Fonds pour la Consolidation de la Paix des Nations Unies, et visant à explorer la mise en œuvre des résolutions onusiennes « Pérennisation de la Paix » ainsi que du rapport « Chemins pour la Paix » des Nations Unies et de la Banque Mondiale sur la prévention de la violence, se concentra sur 7 municipalités de la région du Sud et des zones frontalières sensibles avec la Libye : Médenine, Tataouine, Remada, Gabès, Ben Guerdane, Zarzis et Djerba Ajim.

Dans le cadre de ce projet, le PNUD Tunisie souhaite recruter et intégrer un.e VNU national.e jeune dans
la municipalité de Djerba Ajim afin d’apporter un appui technique aux conseillers.ères locaux.ales et de
faire le lien entre les jeunes et les municipalités en fonction des besoins. Le/La jeune VNU national.e sera
également chargé.e d’appuyer le « Centre pour la paix et la jeunesse de Djerba Ajim » et d’appuyer le/la
VNU régional.e dans la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre du « Centre pour la paix et la
jeunesse du Sud » ainsi que l’équipe de projet dans la gestion quotidienne du projet.

également chargé.e d’appuyer le « Centre pour la paix et la jeunesse de Djerba Ajim » et d’appuyer le/la
VNU régional.e dans la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre du « Centre pour la paix et la
jeunesse du Sud » ainsi que l’équipe de projet dans la gestion quotidienne du projet.

Pour avoir plus d’information sur cette offre veuillez consulter ce lien :

https://www.unv.org/special-calls/coordinateurtrice-de-terrain-pour-l%E2%80%99appui-au-centre-pour-la-paix-et-la-jeunesse-de-0

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 9 août 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo