Exprimer mon avis

Consultant/groupe de consultant pour l’élaboration d’études relatives à la gestion intégrée des ressources en eau dans le bassin versant de la Medjerda-WWF Retour vers les opportunités


WWF Afrique du Nord

Lance   Appel à consultants

Échéance

07 Avril 2022 Il y a 4 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Béja

CONTEXTE :

Le bassin versant de la Medjerda est l’un des plus importants du Maghreb en termes  d’approvisionnement en eau douce. Son cours principal, oued Medjerda, prend sa source dans la région  de Souk Ahras du côté de l’Algérie, s’écoule vers l’est en direction du Golfe de Tunis, pour enfin  déboucher près du complexe lagunaire de Ghar El Melh, en Tunisie. En plus de l’oued Medjerda, le  bassin versant compte cinq principaux affluents : les oueds Béja, Tessa, Kasseb, Siliana et Mellègue. 

Le bassin versant entier couvre environ 23 250 km² (2/3 en Tunisie et 1/3 en Algérie), avec une  longueur maximum de ~350 km. La disponibilité de l’eau douce, due au débit permanent de la plupart  de ses rivières principales, a permis le développement d’une agriculture intensive le long des  principales plaines alluviales qui représente plus de 71% des usages des sols en Tunisie, dont 12%  irrigués en permanence. La superficie des zones humides autour du bassin versant ne représente que 1,8% de la superficie cependant ces écosystèmes sont très importants de par leur importance pour le  maintien de la biodiversité ainsi que pour les innombrables services qu’ils rendent à la société. 

En outre, le bassin de la Medjerda fournit de l’eau potable à plus de 40 % de la population tunisienne.  Enfin, certaines industries, principalement textiles, agroalimentaires et minières sont également  implantées à différents niveaux géographiques le long du bassin versant tant du côté algérien que  tunisien. 

De par ces multiples usages, les eaux de surface et souterraines du BV de la Medjerda sont  surexploitées et dangereusement exposées aux risques de pollution et de contamination (utilisation de  produits agrochimiques, rejets des eaux usées non traitées, eutrophisation des plans d’eau…) et  certaines parties de sa zone côtière souffrent également d’un grave déficit d’approvisionnement en  sédiments. La principale raison en serait l’augmentation alarmante du nombre de barrages et de  réservoirs construits le long de ses principaux cours d’eau. En effet, selon l’analyse des images  satellites, réalisée par l’Institut de Recherche pour la Conservation des Zones humides  Méditerranéennes de la Tour du Valat, ces derniers auraient augmenté de plus de 300%, passant de 61  en 1987 à 256 en 2020. Par conséquent, les zones humides et les écosystèmes liés à l’eau sont  confrontés à de nombreuses pressions et menaces, qui affecteraient fortement leur biodiversité et tous  les services qu’ils fournissent à la société. En conclusion, il est urgent d’améliorer la gouvernance des  ressources en eau à l’échelle du BV de la Medjerda, notamment à travers la mise en œuvre d’un cadre  commun et transfrontalier de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). 

Dans ce cadre, le Projet MedGIRE (Gestion Intégrée des Ressources en Eau du BV de la Medjerda)  financé par la Fondation MAVA pour la Nature et mis en œuvre par le Fonds Mondial pour la Nature Afrique du Nord (WWF-NA) et l’Institut de Recherche pour la Conservation des Zones Humides  Méditerranéennes de la Tour du Valat (TdV) en partenariat avec le Ministère de l’Environnement de la  Tunisie et a pour objectif de contribuer à la conservation, la restauration et la régénération des zones  humides et des écosystèmes naturels liés à l’eau du BV de la Medjerda. 

  1. OBJET DE LA MISSION 

La présente mission a pour principal objectif de mener les études et les missions de terrain nécessaires  axées sur la caractérisation des ressources naturelles à travers le bassin versant de l’oued Mejerda. En effet, un intérêt particulier se focalise sur le régime pluvieux, la disponibilité en eau et la dégradation  du paysage ainsi que de l’écosystème. L’impact du changement climatique ainsi que de  l’anthropisation seront étudiés au niveau du sous bassin versant le plus vulnérable.  

Par conséquent, le rôle des écosystèmes humides (naturels et artificiels) sera identifié aussi bien dans  les conditions climatiques actuelles que futures. Les bonnes pratiques ainsi que les idées innovantes  permettant la conservation, la restauration et la régénération des écosystèmes naturels seront partagées  avec la communauté locale et les différentes parties prenantes.  

Le travail conduit appuiera la résilience et une adaptation adéquate aux changements globaux. La  méthodologie qui sera mise en œuvre se basera sur un travail de modélisation combiné à une approche  participative.  

Cette prestation sera menée dans le cadre du Projet MedGire visant à construire une vision commune  et partagée pour l’utilisation rationnelle des ressources naturels (eau, sol, forêt), intégrant les besoins  des écosystèmes naturels au même titre que ceux des différents secteurs socio-économiques à travers  l’implication de l’ensemble des parties prenantes clés identifiées et en considérant ces milieux en tant  que Solutions Fondées sur la Nature (SfN) dans un contexte de changement climatique. En effet,  l’utilisation des (SfN) pourrait constituer une des réponses clé visant à faire face aux nombreuses  conséquences de ce phénomène sur les populations humaines de cette région (diminution des  précipitations, périodes de sécheresses de plus en plus prolongées, phénomènes de crues plus fréquents  et plus intenses, élévation du niveau moyen de la mer…etc.).  

Afin d’aboutir à cette vision, le projet contribue à l’identification des besoins en termes de données, la caractérisation des ressources naturelles et la détermination des principales vulnérabilités existantes.  

  1. MISSIONS ET ACTIVITES 

Le prestataire retenu aura pour mission de contribuer à la planification et à l’élaboration d’études nécessaires  au schéma GIRE de la Medjerda en collaboration avec le WWF-NA dans le cadre du Projet MedGire. 

La mission comporte les étapes détaillées ci-dessous : 

Etape 1 : Collecter et décrire les données (physique, climatique, hydrologique, etc.) disponibles liées  au BV de l’oued Mejerda ; 

Etape 2 : Caractériser le contexte hydrologique et sédimentologique du BV (sous/BV inclus) de l’oued  Mejerda selon les conditions climatiques actuelles et futures. Des modèles hydrologiques et sédimentologiques seront mis en œuvre (les modèles adoptés seront spécifiés dans les offres  techniques) ; 

Etape 3 : Description de la dégradation du paysage et de la vulnérabilité des écosystèmes) et des  ressources en eau et en sol à travers le BV. Des outils cartographiques seront considérés pour  identifier les hots spots et proposer des modes de réhabilitation. La simulation de certains scenarios  d’aménagements et de gestion des ressources seront étudiés. L’impact de l’anthropisation du milieu  sera décrit et quantifié ; 

Etape 4 : Aperçu sur les conséquences sociales et économiques de la gestion actuelle des ressources  en formulant des recommandations d’adaptation. Ceci sera considéré moyennant des approches  participatives.

Dans son offre technique, le consultant/ groupe de consultants détaillera la méthodologie et le séquençage  des activités décrites ci-dessus. La méthodologie devra comprendre également un programme détaillé et  l’approche de concertation avec les parties prenantes concernées. 

En fonction de sa connaissance des enjeux et des besoins des acteurs locaux, le consultant/ groupe de  consultants pourra suggérer au stade de l’offre technique l’intégration de composante(s) / sous composante(s) complémentaires qu’il jugera pertinente(s) et utile(s) en vue de l’atteinte des objectifs de cette  consultation. Les nouvelles propositions devront être argumentées et leur devis estimatif devra être consigné  à part. 

Approche participative et implication des parties prenantes 

Durant toutes les étapes de l’étude, le consultant/ groupe de consultants est appelé à consulter  et à impliquer tous les partenaires pour assurer l’appropriation du projet et pour tirer profit de  leurs connaissances. Ce résultat sera atteint en partenariat avec le consultant/ groupe de  consultants contracté par le projet responsable de l’application de l’approche de bénéfices  mutuels. 

  1. DELAI D’EXECUTION DE L’ETUDE 

Le délai total d’exécution de l’étude est fixé au maximum à 85 jours (non compris le délai  d’approbation des documents par l’Administration) réparties comme suit : 

Désignation  Durée maximale  (Jours)
Activité 1  15
Activité 2  25
Activité 3  25
Activité 4  20

 

Le prestataire retenu devra justifier dans ses rapports le nombre de jours passés sur chaque activité.  

Il est à noter que la présente étude doit démarrer aussi tôt que le contrat entre le client et le consultant/  groupe de consultants retenu signé. 

Il est à noter que les frais d’organisation et de logistique de tous les ateliers et missions de terrains à  conduire dans le cadre de l’étude seront pris en charge par le WWF Tunisie et ne doivent pas figurer  dans l’offre financière du Consultant. 

  1. PROFIL DU CONSULTANT/GROUPES DE CONSULTANTS, COMPETENCES ET ORGANISATION  ATTENDUES 

La mission nécessite l’intervention des profils suivants : 

1) Coordinateur de projet, spécialiste en Ressource en eau, titulaire d’un doctorat et ayant au  moins 10 ans d’expérience et doit avoir déjà coordonné et réalisé au moins 2 projets liés à la thématique selon des approches participatives, maitrisant la langue française avec une grande  faculté de communication et aptitude de présentation, animation et concertation ; 

2) Ingénieur, spécialiste en modélisation hydraulique/hydrologie titulaire d’un diplôme de  Master ;

3) Ecologiste/ forestier/ éco-physiologiste, titulaire d’un doctorat dans le domaine et ayant au  moins dix ans d’expérience. Devrait avoir l’expérience dans la zone d’étude et doit être  capable de rédiger des rapports ; 

4) Socio-économiste ou équivalent, titulaire au moins d’un diplôme (bac+5) , ayant au moins 3 ans d’expérience. Capable d’animer les ateliers avec la population locale et de rédiger les  rapports y afférent. 

Le Consultant/ groupe de consultant pourra appuyer son équipe par d’autres profils s’il juge  nécessaire. 

  1. LANGUE UTILISEE 

Tous les documents prévus pour la réalisation de la présente mission doivent être réalisés en langue  Française. Le résumé des différents rapports seront traduits également en langue arabe. 

Le Consultant/ groupe de consultant retenu fournira toutes les présentations ppt ainsi que les  comptes rendus des différents ateliers, réunions et missions de terrain menées au plus tard après  une semaine. 

  1. METHODOLOGIE D’EVALUATION DES OFFRES 

7.1. Constitution des offres techniques et financières 

Il appartient au Consultant/ groupe de consultants de répondre précisément au dossier d’appel  d’offres et ce en présentant une offre technique et une offre financière séparées scellées avec les mentions respectives suivantes : 

Offre technique : « Projet MedGire – Offre technique- ne pas ouvrir » 

-Offre financière : « Projet MedGire – Offre financière- ne pas ouvrir» 

Les deux offres technique et financière doivent être envoyées par poste ou déposées à l’adresse mail  suivante : na.contact@wwfna.org 

La date limite de réception des offres est le 7avril 2022 à 14h00. 

Pour toute information supplémentaire, merci de contacter : 

Mme Meriam Ben Zakour 

Fonds Mondial pour la Nature- Afrique du Nord (WWF-NA) 

Tel : +216 20 136 383 

E-mail : mbenzakour@wwfna.org

L’offre technique comprend obligatoirement les pièces suivantes : 

o Une présentation du Consultant/ groupe de Consultants, les références pertinentes et  les justificatifs ; 

o Les documents administratifs suivants : 

Copie du Registre du commerce ou tout autre document témoignant du statut; Une attestation d’immatriculation/de paiement délivrée par l’administration  fiscale attestant que le Consultant/ groupe d’experts est à jour de ses obligations  fiscales ou une attestation d’exonération fiscale; 

o Le CV des experts proposés faisant apparaitre de manière claire les références pertinentes. Une copie conforme des diplômes ; 

o Une méthodologie décrivant l’ensemble des tâches à réaliser en mettant l’accent sur la démarche, les outils, la source des informations … (document en Annexe 1)., 

o Un planning de réalisation des tâches prévues, incluant le niveau d’effort par tâche (en hommes jours) assigné aux experts proposés (document en Annexe 2). 

L’offre financière établie en Dinars Tunisien conformément à l’annexe2, doit intégrer et faire  apparaitre les coûts unitaires et totaux en hommes jours des experts ainsi que les autres frais (Annexe 3). 

Aussi, il importe de noter que les frais de logistique concernant l’organisation des ateliers et des  réunions dans le cadre de la présente mission seront pris en charge par WWF-NA et ne doivent pas,  par conséquent, figurer dans l’offre financière du groupe d’experts/Bureau d’études. 

7.2. Evaluation des offres 

La commission d’évaluation procèdera à l’évaluation des offres techniques (parmi les offres recevables) en suivant la méthodologie d’évaluation technique ci-après développée. 

Seules les offres ayant obtenu une note technique supérieure ou égale à 70 points seront retenues  pour l’évaluation financière. 

L’évaluation fera l’objet d’une sélection au mieux disant tenant compte d’une pondération de70% de  la note technique et de 30% de la note financière. 

11.2.1 Evaluation des offres techniques 

Les offres techniques seront évaluées sur la base de leur conformité aux présents termes de référence à l’aide  des critères d’évaluation et du barème de notation suivant :

Résumé des formulaires d’évaluation de la soumission technique Coefficient de pondération de la note
Expertise du consultant ou groupement de  consultants 30%
Méthodologie de travail, planning et  40%

 

chronogramme détaillé par expert et par tâche 
Experts proposés  30%

 

11.2.2 Evaluation des offres financières 

Toute offre n’ayant pas obtenu la note technique minimale requise (70 points) ne sera pas retenue pour  l’évaluation financière. 

A l’offre financière la moins onéreuse (parmi les offres retenues) est attribuée la note maximale de 100 points. La note financière d’une offre n est calculée comme suit : 

NFn = (OFmo / OFn) * 100 

NFn = note financière de l’offre (sur 100 points) 

OFmo = montant de l’offre la moins onéreuse 

OFn = montant de l’offre n 

11.2.3 Sélection de la meilleure offre 

La note globale d’une offre n est calculée comme suit : 

NGn = 70% * NTn + 30% * NFn 

NGn = note globale de l’offre n 

NTn = note technique de l’offre n (70 points ≤NTn≤100 points) 

NFn = note financière de l’offre n 

L’offre n retenue sera celle qui aura obtenu la meilleure note globale NGn 

L’évaluation des offres financières sera basée sur le montant total de l’offre en Hors Taxes.

 

MedGire-TdR INGREFIR

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 30 mars 2022


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo