Exprimer mon avis

Consultant.e pour la conduite de l’évaluation finale du projet Tarabot – PNUD Retour vers les opportunités



Échéance

14 Février 2021 Il y a 4 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

I. Information sur le poste

Titre du poste : Consultant.e pour la conduite de l’évaluation finale du projet Tarabot
Unité Org. : PNUD Tunisie
Durée : 30 jours sur 2 mois
A partir du : 01 Mars 2021
Type de Contrat : Contrat individuel
Lieu d’affectation : Tunis avec des déplacements au sud du pays (sauf si le confinement du au Covid empêche les mouvements)
Superviseur : CTP projet Tarabot

II. Contexte et justification

Les présents termes de référence visent à identifier un.e consultant.e en vue de conduire l’évaluation finale
du projet Tarabot – Cohésion pour prévenir la violenceLe projet Tarabot a été lancé en Septembre 2018 afin de contribuer à l’atteinte des quatre produits suivants:
• Produit 1 : Des connaissances sur l’EV – basées sur des évidences, spécifiques à la Tunisie et intégrant la dimension genre – sont produites et valorisées par la CNLCT de manière concertée
• Produit 2 : Les capacités de la CNLCT pour encadrer une vision stratégique de PEV sont renforcées
Produit 3 : Un processus de consultation multi acteurs au niveau national, régional et local est mis en place pour renforcer la participation et l’inclusion dans les efforts en matière de PEV
• Produit 4 : Des actions de la société civile au niveau régional sont mises en œuvre pour renforcer la cohésion sociale
Face aux menaces posées par l’extrémisme violent, les autorités publiques tunisiennes ont adopté des approches de sécurité plus robustes, mais aussi des mesures préventives dans le cadre d’une approche globale qui s’aligne avec les recommandations du ‘Plan d’action pour la prévention de l’extrémisme violent’ (PEV) du Secrétaire Général des Nations Unies de 2015.
En effet, la Stratégie Nationale de Lutte Contre l’Extrémisme et le Terrorisme (SNLCET), adoptée fin 2016, intègre la prévention parmi ses quatre piliers (les trois autres étant la protection, la poursuite et la réponse).
De même, la Commission Nationale de Lutte Contre le Terrorisme (CNLCT), créée en 2015 sous l’égide de la Présidence du Gouvernement, réunit 22 membres regroupant 16 ministères et différent.es expert.es, et a pour mandat de promouvoir la collaboration et la coordination des programmes nationaux s’alignant à la SNLCET.

À la lumière de conception d’une nouvelle phase du projet, cette mission permettra d’évaluer la mise en œuvre du projet à travers les différents produits et d’apprécier sa portée, sa pertinence, son efficacité , son efficience et sa durabilité. Sur la base de cette évaluation, des recommandations, de nouvelles orientations devront être formulées, en vue de la conception de la deuxième phase du projet.

IV. Mission

Objectif général :
L’objectif général de la mission est de mesurer le chemin parcouru depuis le début de la mise en œuvre du projet, afin d’en tirer les leçons utiles, afin de mieux définir les perspectives futures. Les recommandations attendues serviront à nourrir la réflexion sur le positionnement du projet et du PNUD en appui à la CNLCT.
Elles aideront également à mieux définir les modalités d’un tel appui, à la lumière d’une analyse prospective du contexte national

Objectifs spécifiques :
De manière spécifique, la mission d’évaluation vise à :
• Évaluer la pertinence, l’efficacité et l’efficience, l’impact et la durabilité de la conception du projet dans le contexte spécifique de la Tunisie. Plus spécifiquement, le projet souhaite se concentrer sur les questions suivantes :
1. Efficacité du renforcement des capacités de la CNLCT et besoins prioritaires
2. Pertinence et efficacité du modèle d’engagement de la société civile
3. Pertinence du volet recherche dans la prévention de l’extrémisme violent
4. Efficacité des mécanismes de communication entre la CNLCT et le grand public
5. Pertinence de la collaboration entre CNLCT et société civile
• Évaluer l’efficacité du projet, son impact et la durabilité de ses résultats modalité d’exécution du projet et les leçons apprises de sa mise en œuvre
• Évaluer Identifier les leçons apprises l’efficience de la mise en œuvre du projet, du dispositif de pilotage et de coordination, des mécanismes de communication internes et externes du projet et les bonnes pratiques opérationnelles et de gestion à prendre en compte pour la planification et la conception des futures activités d’appui en la matière
• Formuler des recommandations sur l’orientation future, les stratégies et les domaines appropriés devant être ciblés par le projet par rapport aux défis de la période à venir
• Formuler des recommandations pour l’amélioration du système de suivi et évaluation du projet

Méthodologie :
– Sur la base des normes et règles de l’évaluation1 pour le SNU, le projet est à la recherche d’un.e consultant.e indépendant.e. L’évaluation doit utiliser la méthodologie suivante :

1. Consultation de l’équipe du projet et revue de l’ensemble de la documentation nécessaire pour la conduite de l’évaluation (Document de projet, Rapports d’avancement des activités, Études et rapports, revue mi-parcours, etc.)
2. Finalisation d’une méthodologie et un calendrier détaillés d’évaluation en coordination avec l’équipe de projet.
3. Prise de contact et rencontre avec les personnes concernées au PNUD et les partenaires du projet à Tunis, Médenine, Tataouine et Gabes(les déplacements éventuels seront discutés à l’avance avec l’équipe de projet et se feront si possible, dans les limite du possible selon les conditions sanitaires du moment et les limitations imposées par le gouvernement).
4. Formulation de conclusions et de recommandations quant aux activités réalisées et mesure de l’impact du projet.
5. Le consultant rendra compte de son travail au PNUD et aux vis-à-vis nationaux du projet, responsables de la mise en œuvre.
6. L’évaluation demandée doit être fondée essentiellement sur une analyse des objectifs et des résultats attendus, tels qu’ils figurent dans le cadre de résultat et sur l’examen des documents produits pendant la durée du projet.
7. Le consultant est responsable de consolider les contributions des membres de l’équipe, ainsi que de prendre en considération les commentaires reçus lors des débriefings afin de produire un rapport préliminaire d’évaluation qui sera soumis au PNUD et aux diverses parties prenantes nationales.
8. Suite aux commentaires reçus sur le document provisoire, le consultant finalisera le produit attendu et le soumettra à la date convenue.
9. La Réponse de la direction aux conclusions et recommandations de l’Évaluation (Management réponse) sera préparée par le PNUD, en conformité avec sa politique d’évaluation et la base de données Évaluation Resource center.
10. Le PNUD est responsable de la diffusion du rapport final à toutes les parties prenantes, ainsi que sur le site web Evaluation Resource Center du PNUD.
– Le/ la Consultant.e pourra, s’il le souhaite, décider de sous-traiter à un.e assistant.e de recherche le travail de collecte des données de terrain. Le/la consultant.e sera redevable de la qualité technique du travail produit par cet.te assistant.e de recherche, y-compris de la qualité de la récolte des données de terrain dans le respect des règles déontologiques. L’éventuelle sous-traitance à un.e assistant.e de recherche doit être incluse dans l’offre financière du/de la consultant.e ; le PNUD ne prendra pas en charge les éventuels frais additionnels n’entrant pas dans le cadre de cette offre financière.
– Les produits de cette consultation seront la propriété exclusive du PNUD. Le/la consultant.e ne publiera ni ne fera publier, sous quelque forme que ce soit, les produits de cette mission. Le cas échéant, les règles de propriété intellectuelle s’appliquent également aux collaborateur.rices du/de la consultant.e.
– Le/la consultant.e sera seul.e responsable de la qualité technique de son travail et de celui de son éventuel.le collaborateur.rice, ainsi que de la réalisation dans les délais adéquats des tâches assignées.

V. Résultats et livrables attendus
Résultats attendus :
Le/a responsable d’évaluation est appelé/e à conduire une évaluation finale du projet et préparer un
rapport d’évaluation.
Il est attendu du/de la consultant/e :
– Une note méthodologique affinée pour la conduite de la mission d’évaluation
– Un rapport provisoire contenant les analyses et les résultats de l’évaluation conformément aux TDR.
– L’animation d’une session de restitution des résultats de l’évaluation et de débriefings avec les parties prenantes du projet ;
– Un rapport final tenant compte des observations et commentaires des parties prenantes durant la réunion de restitution. Le rapport de l’évaluation se prononcera sur la performance de l’appui du PNUD et son rôle, les leçons tirées, les recommandations, y compris quant à sa stratégie d’intervention en Tunisie.

Livrables :
Les documents seront rédigés en français et soumis par e-mail sous format Word au Conseiller Technique Principal du projet Tarabot.

X. ÉTHIQUE DE L’ÉVALUATION
L’évaluation finale du projet doit être réalisée selon les principes éthiques et les normes définies par le Groupe des Nations Unies pour l’évaluation (GNUE).
✓ Anonymat et confidentialité. L’évaluation doit respecter les droits des personnes qui fournissent des informations, en garantissant leur anonymat et la confidentialité.
✓ Responsabilité. Le rapport doit faire état de tous les conflits ou divergences d’opinions ayant pu se manifester entre le consultant et les dirigeants du projet concernant les conclusions et/ou recommandations de l’évaluation. L’ensemble de l’équipe doit confirmer les résultats présentés, les éventuels désaccords devant être indiqués.
✓ Intégrité. L’évaluateur se devra de mettre en évidence les questions qui ne sont pas expressément mentionnées dans les TdRs, afin d’obtenir une analyse plus complète du programme.
✓ Indépendance. Le consultant doit veiller à rester indépendant vis-à-vis du programme examiné, et il ne devra pas être associé à sa gestion ou à quelque élément de celle‐ci.
✓ Incidents. Si des problèmes surviennent au cours du travail de terrain, ou à tout autre moment de l’évaluation, ils doivent être immédiatement signalés à l’équipe du projet. Si cela n’est pas fait, l’existence de tels problèmes ne pourra en aucun cas être utilisée pour justifier l’impossibilité d’obtenir les résultats prévus par le PNUD dans les présents termes de référence.
✓ Validation de l’information. Le consultant se doit de garantir l’exactitude des informations recueillies lors de la préparation des rapports et sera responsable de l’information présentée dans le rapport final
✓ Propriété intellectuelle. En utilisant les différentes sources d’information, le consultant se doit de respecter les droits de propriété intellectuelle des institutions et des communautés examinées.

VII. Critères de sélection
Les offres seront évaluées sur la base de la méthode de notation pondérée. L’attribution du contrat devrait être faite en fonction de l’évaluation des offres déterminée comme suit:
1. Conformité aux critères et qualifications requises / acceptabilité
2. Obtention du meilleur score sur un ensemble prédéterminé de pondération des critères techniques et financiers spécifiques.
– Poids des critères techniques : 70%
– Poids des critères financiers : 30%

Critères d'éligibilité

  • Compétences techniques:
  • Maîtrise des techniques participatives et autres approches de collecte et d’analyse des données
  • Démontre une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste
  • Connaissance des principes de gestion axée sur les résultats;
  • Capable d’analyser et collecter les données quantitatives et qualitatives;
  • Capacités avérées en techniques d’évaluation
  • Compétences fonctionnelles:
  • Ouvert aux changements et capable de recevoir/intégrer les feedbacks
  • Bonnes capacités de travail en équipe
  • Être autonome
  • Démontrer une grande sensibilité et faculté d’adaptation à la culture, au genre
  • Respecte le Do No Harm
  • Background académique : - Avoir au moins une maîtrise en sciences sociales, économie, planification, statistiques ou domaines similaires avec des connaissances en gestion axée sur les résultats et en suivi évaluation.
  • Expérience : - Au moins 3 références reconnues dans le domaine de la gestion et de la conduite d’évaluations, de dispositif de suivi-évaluation, des indicateurs de performances des projets, de la recherche ou de la révision de projets similaires - Au minimum une expérience comme rédacteur principal de rapport d’évaluation. - Deux expériences en lien avec la prévention de l’extrémisme violent
  • Connaissance linguistique : - Excellente maîtrise du français et de l’arabe. - Une bonne connaissance de l’anglais est un atout. (Pour les candidatures mixtes internationale/Tunisienne, chercheur.se principal.e/assistant.e, les connaissances linguistiques seront considérées au niveau de l’équipe, et non pas au niveau des cv individuels).
  • Informatique : - Bonne connaissance de Microsoft office
  • Atouts : - Une expérience auprès d’organisations internationales - Une expérience de collecte de donnée en Tunisie

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

ea3e90136671e01fca322f170f8b291f

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 3 février 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo