Exprimer mon avis

Un(e) Consultant/e- BEITY Retour vers les opportunités


Beity Tunisie pour les Femmes Sans Domicile

Lance   Appel à consultants

Échéance

04 Novembre 2020 Il y a 11 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Le Kef et 1 autre(s) régions

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D’UN.E CONSULTANT.E POUR L’ELABORATION

D’UN DIAGNOSTIC PARTICIPATIF ET IDENTIFICATION DES BESOINS POUR L’ELABORATION DES OUTILS POUR L’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA VIOLENCE A L’ENCONTRE DES FEMMES

 

Lieu : Tunis et Le Kef

Date de début : 10 Novembre 2020

Date de fin : 25 décembre 2020

Type de contrat : Consultation nationale

Langues : Arabe et français

Nombres de jours travaillés : 8 jours

Budget : 4 800  DT TTC

 

Contexte:

L’association BEITY, fondée en 2012, a pour but de combattre par tous les moyens contre la discrimination et la vulnérabilité économique et sociale affecte spécifiquement les femmes. Pour arriver à ses fins, l’association propose toute une série de services aux femmes en situation de vulnérabilité, notamment une unité de jour chargé de l’accueil et orientation, une espace d’hébergement, une unité de formation (BEITY-SAWA) et une unité de plaidoyer, Marsad 58-2017. 

 

Le diagnostic participatif et identification des besoins pour l’élaboration des outils pour l’observatoire national de lutte contre la violence à l’encontre des femmes s’inscrit dans ce travail de plaidoyer pour rendre opérationnel l’Observatoire National de lutte contre la violence à l’égard de la femme. 

 

La création de cet observatoire national prévu dans le cadre de la mise en application de l’article 40 de loi organique n°58 de 2017 a fait l’objet d’un travail collectif de Beity avec les associations féministes tunisiennes afin de participer à la mise au point de l’Observatoire. Dans ce cadre, une série de propositions ont été apportées au ministère qui semblent avoir été ignorés par l’institution. Après un long délai, la création effective du Laboratoire s’est concrétisée récemment par la publication du décret gouvernemental n126 de 2020 au JORT, sans y intégrer les propositions de la société civile, ce qui a été fortement critique par ces associations. 

 

Pour continuer ce travail de plaidoyer collectif, Beity en partenariat avec l’AFC et CIDEAL, ont créé le « Projet d’appui à l’Observatoire National pour l’élimination des Violences à l’égard des Femmes (ONVEF)», financé par la Coopération Espagnole a pour objectif général de contribuer à l’application de la loi 58-2017 pour l’élimination des violences à l’égard des femmes en Tunisie. Son objectif spécifique étant de “Renforcer les capacités des acteurs institutionnels et de la société civile pour la mise en place et le fonctionnement efficace de l’Observatoire National sur les violences contre les femmes” (ONVEF). Il s’articule autour de l’amélioration des connaissances des actrices et des acteurs institutionnel.le.s et de la société civile sur l’observation des VFG, de la mise au point d’une série d’outils techniques pour le fonctionnement de l’ONVEF et la Consolidation des conditions-cadres pour le fonctionnement efficace de ce dernier. Dans ce contexte la Fondation BEITY est à la recherche d’un.e consultant.e pour participer à la mise au point d’outils techniques pour le fonctionnement de l’ONVEF.

L’objectif général de la mission

L’objectif général de la mission est d’élaborer un diagnostic participatif et d’identifier les besoins d’une bonne observation de la violence fondée sur le genre en Tunisie sur base de la connaissance préalable des associations tunisiennes travaillant sur ce sujet. 

Les objectifs spécifiques de la mission

Consulter les partenaires

  1. Mener une enquête auprès des institutions étatiques et organisations de la société civile travaillant dans la détection et le recensement des cas de violence, notamment l’Observatoire National, le Credif, le Centre d’écoute et d’orientation des femmes victimes de violences (Ceofvv) de l’ATFD, Beity, les associations régionales comme AFC, Tansef, Raihana, ADGF, etc.
  2. Identifier les bonnes pratiques d’une bonne observation de la violence ;
  3. Déterminer les difficultés rencontrées lors de la mise en place de l’observation ;
  4. Consolider cette évaluation par des retours sur expérience afin de les partager lors d’un atelier.

 

Analyser et améliorer la méthodologie de l’observation

 

  1. Animer un atelier d’un jour avec des intervenant.e.s dans l’observation de la violence à l’égard des femmes 
  2. Analyser la méthodologie de travail de chaque partenaire ;

 

Faire une synthèse et des recommandations pour la mise en place des outils

  1. Faire une synthèse des différentes propositions lors des entretiens et de l’atelier
  2. Fournir des recommandations -à moyens et longs termes- visant à donner les éléments nécessaires pour développer des outils aidant l’observatoire à effectuer sa mission avec efficience.

 

Livrables attendus 

 

  • Livrable 1 : Un document qui contient la méthodologie de diagnostic par rapport aux entretiens avec les partenaires et une proposition de fiches d’entretiens
  • Livrable 2 : Le rapport d’entretien avec les partenaires et une proposition pour la méthodologie du déroulement de l’atelier.
  • Livrable 3 : Un document de synthèse et de recommandation

 CONSIDERATIONS ETHIQUES :

La/le consultant.e doit respecter les droits des personnes interviewées en leur garantissant confidentialité et sécurité. Elle/il doit consulter et obtenir l’accord des personnes. Les rapports produits sont la propriété de la direction du projet qui décide de son usage. Les droits d’auteur reviennent uniquement à l’équipe du projet. Les deux parties (la direction du projet et la/le consultant.e) conviennent d’observer la confidentialité sur toute information liée à la mission.

Modalités d’exécution 

Tout au long du processus, la/le consultant.e travaillera en étroite collaboration avec l’équipe de BEITY, l’AFC et CIDEAL. Cette équipe coordonnera le suivi, elle examinera et approuvera les livrables de l’étude. 

 

Les partenaires présélectionneront la/le consultant.e sur la base d’un CV détaillé et d’une lettre d’intérêt. Par la suite, la/le candidat.e retenu.e présentera une note méthodologique détaillée des activités prévues pour accomplir les tâches demandées pour cette consultation.

 

La mission est considérée concluante après l’approbation de l’ensemble des livrables 

 

Durée et calendrier indicatif 

 

La durée proposée pour la consultance est de 8 jours. Elle se déroulera entre le 1 octobre et le 15 novembre 2020.

 

 

Critères d'éligibilité

  • En plus d'une formation supérieure (Master) dans un domaine jugé pertinent pour la mission (sciences humaines, sociologie, droit, etc.)
  • Une expertise confirmée dans le domaine de la lutte contre la violence à l'encontre des femmes ;
  • Une expérience de travail avec les autorités locales et la société civile en Tunisie ;
  • Une expérience avérée en matière de conduite d’études et d’analyses ;
  • Une bonne connaissance du contexte local ;
  • Une expérience en matière d’approche genre ;
  • une excellente capacité de communication, de recherche et d’analyse ;
  • Une maîtrise de la langue arabe (dialecte tunisien) et une excellente capacité rédactionnelle et de synthèse en français.  

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 5 octobre 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo