Exprimer mon avis

Chercheur(se) principal(e) – PNUD Retour vers les opportunités



Échéance

13 Mai 2020 Il y a 2 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Médenine et 2 autre(s) régions

Titre du poste : Chercheur.se principal.e – Analyse de l’économie politique à la frontière tunisolibyenne.
Unité Org. : PNUD Tunisie
Durée : 50 jours sur 8 mois
A partir du : 15 juin 2020
Contrat : IC
Lieu d’affectation : Tunis (Tunisie)
Superviseur : CTP projet Tarabot

Contexte:

La Tunisie est confrontée à une menace d’extrémisme violent qui pose des défis pour la sécurité publique, le processus général de relance économique et la transition démocratique. Ces dernières années, les autorités ont accentué leur réponse à ce phénomène, notamment en augmentant les budgets des Ministères de l’Intérieur et de la Défense, en créant un pôle sécuritaire ainsi qu’un pôle judiciaire anti-terroristes en 2014 et en adoptant la loi organique n ° 2015-26 du 7 août 2015 sur la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent. Cette loi fournit un cadre juridique pour la mise en place d’une Commission Nationale de Lutte Contre le Terrorisme (CNLCT), créée en 2016, chargée de coordonner les services gouvernementaux dans la lutte contre le terrorisme. Actuellement, la CNLCT se concentre sur la coordination et le soutien à l’élaboration de plans d’action sectoriels pour chaque ministère afin d’assurer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Lutte Contre l’Extrémisme et le Terrorisme (SNLCET) adoptée en décembre 2016. La SNLCET contient quatre piliers principaux sur la prévention, la protection, la poursuite et la riposte. Ces efforts et d’autres ont déjà contribué à accroître le sentiment de sécurité en Tunisie.

Cependant, les stratégies de lutte contre le terrorisme qui se concentrent uniquement sur la sécurité risquent d’occulter des facteurs plus structurels qui alimentent la radicalisation ainsi que les comportements violents, et augmentent l’attractivité des groupes violents organisés. Une étude menée en 2017 par le système des Nations Unies en Tunisie a identifié 33 facteurs différents, subdivisés en 7 catégories, à savoir : idéologiques, socioculturelles, socioéconomiques, perceptions individuelles, religieuses, institutionnelles et situationnelles. Certains des facteurs les plus importants selon la revue sont ceux qui concernent la marginalisation socio-économique des jeunes femmes et hommes, la discrimination géographique, le sentiment d’humiliation et d’injustice, le manque de confiance envers l’État, la corruption, le dysfonctionnement et la brutalité des forces de sécurité intérieure, ainsi que la connexion entre les groupes djihadistes en Libye et en Tunisie.

Ces enjeux se déclinent au niveau local, notamment dans les gouvernorats de Médenine et Tataouine, le long de la frontière avec la Libye, qui comptent des populations respectives de 479 500 et 149 453 habitants (INS – 2014). Début 2016, cette zone a été le théâtre d’une attaque majeure d’agents affiliés au groupe Daech de Libye dans la ville de Ben Guerdane, repoussée par les forces de sécurité tunisiennes avec le  soutien actif de la population locale. Bien que la plupart de la population ait réagi contre l’attaque et en faveur des pouvoirs publics, des recherches de 2016 ont indiqué que 90% des personnes interrogées à Ben Guerdane ressentaient un fort sentiment d’exclusion, et plus de 90% d’entre elles pensaient que les restrictions sur les échanges transfrontaliers et le manque d’opportunités de développement étaient la principale source d’insécurité, plutôt que la menace terroriste.

En outre, la situation en Libye s’est aggravée au cours des derniers mois, mettant en péril le processus de paix en cours. La Tunisie, et en particulier les gouvernorats du Sud-Est, sont très sensibles à la situation dans le pays voisin et ont subi les contrecoups de l’instabilité prolongée qui y règne.

Justification:

Dans ce contexte, le PNUD Tunisie a développé une stratégie d’intervention visant à promouvoir les opportunités de développement comme levier pour améliorer la sécurité humaine à la frontière tunisolibyenne. Cette intervention s’appuie sur une compréhension plus détaillée de l’économie politique dans cette région cible et promeut l’intégration des entrepreneur.ses, des groupes de femmes et de jeunes traditionnellement exclus des mécanismes locaux de prise de décision, et ce en étroite collaboration avec les pouvoirs publics (y inclus les forces de sécurité intérieure). Le projet combine (i) des actions locales et de court-terme développées à travers un processus inclusif de collaboration pour renforcer les relations de confiance entre les acteurs susmentionnés, avec (ii) des efforts de long terme visant à influencer un changement au niveau des politiques publiques nationales. Pour ce faire, la présente initiative s’inscrit dans le cadre du partenariat établi avec la CNLCT à travers le projet ‘Tarabot – Cohésion pour prévenir la violence’.

Le projet entreprend ainsi une recherche sur l’économie politique dans l’espace transfrontalier entre la Tunisie et la Libye. L’étude vise à dégager les leviers de changement de l’économie politique et du développement qui puissent contribuer au renforcement de la sécurité humaine et de la cohésion sociale à la frontière tuniso-libyenne. De manière spécifique, la recherche a pour finalités de :

  • Favoriser une compréhension partagée de l’économie politique et des enjeux de développement de la région transfrontalière entre la Tunisie et la Libye.
  • Informer les actions locales de développement identifiées et mises-en-œuvre à travers un processus inclusif de collaboration entre les autorités locales et les populations.
  • Promouvoir les réponses de développement contribuant au renforcement de la sécurité humaine et de la cohésion sociale dans les politiques publiques nationales couvrant la région transfrontalière.

A ce titre, le PNUD Tunisie recrute un.e chercheur.se principal.e chargé.e de mener la recherche sur
l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne.

Objectifs et responsabilités:

Objectif Général :

La mission du/de la consultant.e vise produire une analyse de l’économie politique à la frontière tunisolibyenne.

Tâches et responsabilités :

Au cours de la mission, le/la consultant.e sera amené.e à réaliser les tâches et responsabilités spécifiques
suivantes :

Etape 1 – Préparation :

  • Réaliser une revue bibliographique de la littérature existante encadrant l’objet de recherche (économie politique de la frontière tuniso-libyenne).
  • Effectuer une relecture critique de la note de cadrage de l’analyse de l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne.
  • Proposer une révision de la problématique, du cadre théorique, des questions et hypothèses de recherche de l’étude (en alignement avec la note de cadrage).
  • Elaborer le modèle d’analyse et le protocole de recherche de l’étude sur l’économie politique de la frontière tuniso-libyenne.
  • Développer les outils méthodologiques, y-compris les guides d’entretiens et de focus groups.
  • Identifier, en alignement avec le protocole de recherche, les groupes d’acteurs qui constitueront les sources primaires d’information de l’étude.
  • Détailler des hypothèses sur la composition, les caractéristiques, les intérêts communs et les interactions entre groupes d’acteurs.
  • Identifier les liens existants et potentiels des acteurs locaux avec le contexte transfrontalier (Lybie), national (Tunisie), et régional (Maghrébin et méditerranéen).
  • Proposer une stratégie de mobilisation opérationnelle pour atteindre ces groupes d’acteurs.
  • Veiller à la sensibilité aux conflits, au principe de Leaving No One Behind et au genre dans l’identification des groupes d’acteurs et dans la définition des stratégies de mobilisation.

Livrables correspondant : projet de recherche, guides d’entretiens et de focus groups, cartographie des
acteurs.

Etape 2 – Collecte des données de terrain :

  • Mobiliser, en respectant les caractéristiques validées par le PNUD, les groupes d’acteurs et personnes ressources comme sources primaires d’information de l’étude.
  • Conduire les entretiens semi-directifs qualitatifs auprès des personnes ressources de l’espace transfrontalier entre la Tunisie et la Libye.
  • Animer les focus groups entre groupes d’acteurs de l’espace transfrontalier entre la Tunisie et la Libye.
  • Retranscrire les entretiens semi-directifs et les focus groups au sein d’un compte-rendu exhaustif respectant les principes de rigueur scientifique.
  • Veiller au respect des règles déontologiques lors de la phase de collecte des données de terrain.
  • Restituer les étapes accomplies ainsi que les obstacles et/ou limites méthodologiques de la phase empirique.
  • Proposer une analyse critique de la composition, des caractéristiques, intérêts communs et interactions entre groupes d’acteurs étudiés au cours de la phase empirique et de leurs relations avec le contexte transfrontalier, national, et régional.
  • Préparer le plan provisoire de l’étude finale.

Livrable correspondant : rapport intermédiaire.

Etape 3 – Analyse :

  • Analyser le contenu empirique de la phase de collecte de données au regard du prisme théorique de l’économie politique et des objectives de renforcement de la sécurité humaine et de la cohésion sociale
  • Produire le rapport d’analyse finale sur l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne.
  • Rendre compte, de manière critique, des obstacles et limites méthodologiques rencontrés dans l’application du protocole de recherche.
  • Exposer les travaux de la recherche lors d’une présentation restreinte devant un jury d’expert.es composé des parties prenantes du projet (PNUD et CNLCT) pour validation des résultats.

Livrable correspondant : étude.

Etape 4 – Restitution :

  • Formuler des recommandations programmatiques et opérationnelles à l’équipe de projet (PNUD) pour améliorer l’efficacité de son intervention à la frontière tuniso-libyenne.
  • Synthétiser le protocole de recherche et les enseignements principaux de l’étude sur l’économie politique de l’espace transfrontalier tuniso-libyen au sein d’un support Power Point.
  • Proposer les implications stratégiques de l’analyse de l’économie politique de la région frontalière tuniso-libyenne sur les politiques de développement locales et nationales.
  • Présenter les résultats de recherche et recommandations lors d’ateliers de restitution à l’échelle locale et nationale.

Livrable correspondant : présentation Power Point

Résultats et livrables attendus:

Résultats attendus :

  • Les principaux domaines d’activité économique et leur poids dans le développement local de la région transfrontalière entre la Tunisie et la Libye sont identifiés.
  • Les relations entre acteurs qui bénéficient et/ou qui sont exclus de l’activité économique à la frontière tuniso-libyenne sont analysées.
  • Les opportunités de développement qui pourraient renforcer la sécurité humaine des populations locales sont dégagées.

Livrables :

Au cours de la mission, le/la consultant.e produira les livrables suivants :

  • Projet de recherche, qui devra être inclusif des éléments suivants :
    • Revue synthétique de la littérature (en alignement avec la note de cadrage).
    • Révision de la problématique de recherche (en alignement avec la note de cadrage).
    • Définition et justification des approches conceptuelles ; économie politique et sécurité humaine (en alignement avec la note de cadrage).
    • Révision des questions de recherche (en alignement avec la note de cadrage).
    • Révision des hypothèses de recherche (en alignement avec la note de cadrage).
    • Développement du modèle d’analyse et du protocole de recherche.
    • Plan de travail et calendrier prévisionnel.
    • Bibliographie indicative.
  • Outils méthodologiques pour la phase empirique (collecte de données de terrain), intégrant les guides d’entretiens et de focus groups.
  • Cartographie des acteurs de l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne. Cette note méthodologique devra :
    • Etablir une typologie des groupes d’acteurs qui constitueront les sources primaires d’information de l’étude.
    • Justifier leur pertinence au regard de leur composition, de leurs caractéristiques, de leurs intérêts communs et de leurs interactions.
    • Proposer une stratégie de mobilisation opérationnelle pour atteindre ces groupes d’acteurs.
    • Intégrer les éléments de sensibilité aux conflits et au genre et au principe de « leave no one behind » (conformément à la note de cadrage de l’étude).
  • Rapport intermédiaire sur l’avancement de la recherche, qui devra être inclusif des éléments suivants :
    • Restitution de la phase empirique de collecte de données.
    • Analyse critique de la composition, des caractéristiques, intérêts communs et interactions entre groupes d’acteurs étudiés au cours de la phase empirique.
    • Rapport détaillé des obstacles rencontrés et limites méthodologiques dans la phase empirique.
    • Révision du plan de travail pour la phase d’analyse (ajustements).
    • Plan provisoire de l’étude finale.
  • Etude sur l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne, qui devra (entre autres) être inclusive des éléments suivants :
    • Résumé de l’étude.
    • Courte biographie des auteurs.
    • Introduction (contexte programmatique, problématique, cadre théorique, questions et hypothèses de recherche, méthodologie, etc.).
    • Développement (en deux ou trois parties).
    • Conclusion (synthèse, limitations méthodologiques, recommandations, etc.).
    • Bibliographie hiérarchisée.
  • Présentation Power Point de l’étude, qui devra être inclusive des éléments suivants :
    • Méthodologie suivie (définition/justification des concepts employés, protocole de recherche).
    • Problématique et questions de recherche.
    • Synthèse des résultats de recherche.
    • Implications pour les politiques de développement ciblant la région transfrontalière.

Les documents seront rédigés en français et soumis par e-mail sous format Word (ou Power Point pour le
dernier livrable) au Conseiller Technique Principal du projet Tarabot.
Tableau récapitulatif des produits attendus :

Modalités de travail

Le/la consultant.e sera encadré.e par l’équipe du projet Tarabot (PNUD Tunisie) et travaillera en coordination avec la CNLCT. Il/elle participera à des réunions de briefings régulières avec les parties prenantes du projet pour veiller à la bonne intégration de l’analyse avec le cadre programmatique de l’étude.

Il/elle pourra, si il/le souhaite, décider de sous-traiter à un.e assistant.e de recherche le travail de collecte des données de terrain. Le/la consultant.e sera redevable de la qualité technique du travail produit par cet.te assistant.e de recherche, y-compris de la qualité de la récolte des données de terrain dans le respect des règles déontologiques. L’éventuelle sous-traitance à un.e assistant.e de recherche doit être incluse dans l’offre financière du/de la consultant.e ; le PNUD ne prendra pas en charge les éventuels frais additionnels n’entrant pas dans le cadre de cette offre financière.

Les produits de cette consultation seront la propriété exclusive du PNUD. Le/la consultant.e ne publiera ni ne fera publier, sous quelque forme que ce soit, les produits de cette mission. Le cas échéant, les règles de propriété intellectuelle s’appliquent également aux collaborateur.rices du/de la consultant.e. Le/la consultant.e sera seul.e responsable de la qualité technique de son travail et de celui de son éventuel.le collaborateur.rice, ainsi que de la réalisation dans les délais adéquats des tâches assignées.

Prise en compte de l’impact de la crise Covid-19 :

  • Les trois premiers livrables (projet de recherche, guides d’entretiens) peuvent être réalisés à distance et ne seront pas impactés par les mesures gouvernementales de confinement.
  • Les trois livrables suivants dépendent de la levée des mesures gouvernementales de confinement pour réaliser le travail de terrain (collecte de données) et assister à des réunions publiques. L’échéancier des livrables pourra être révisé en fonction de l’évolution de la crise sanitaire

Contenu et évaluation des offres:

Contenu des offres :

Les consultant.es individuel.les ayant les qualifications requises décrites au paragraphe précédent peuvent postuler pour la présente consultation. Le dossier de candidature devra comprendre obligatoirement les pièces ci- dessous listées :

Offre technique :

  • Un CV mis à jour signé par le/la consultant.e incluant les expériences/références dans le domaine pertinent à la présente mission avec contacts de trois (03) références à l’appui (noms, adresse email et N° de téléphone).
  • Une note méthodologique déclinée en deux parties :
    • Revue synthétique de la littérature (maximum 3 pages) sur la thématique de l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne.
    • Bibliographie hiérarchisée (rubriques) sur la littérature pertinente à l’analyse de l’économie politique à la frontière tuniso-libyenne (maximum 2 pages).

Offre financière :

L’offre financière devra être globale et inclusive de l’ensemble des coûts associés à la mission, y-compris les honoraires du/de la consultant.e, les frais de déplacement pour les missions de terrain, l’hébergement sur place, l’éventuelle sous-traitance à un.e assistant.e de recherche, etc.. L’offre financière doit être formulée en Dinars Tunisiens pour les candidats Tunisiens et en Dollars Américains pour les non Tunisiens.

Evaluation des offres

Le processus d’évaluation et de sélection comporte 2 étapes :

  • Evaluation technique selon les compétences requises sur la base du curriculum vitae, de la note méthodologique et de l’entretien : 70 % de la note globale.
  • Evaluation financière en se basant sur l’offre financière fournie par le/la candidat(e) : 30% de la note globale. Seules les candidatures ayant été retenues lors de l’évaluation techniques verront leurs offres financières examinées.

Evaluation technique

Evaluation préliminaire

Les candidatures reçues seront évaluées par un panel de sélection selon la grille d’évaluation ci-dessous :

Entretien oral

  • Seuls les candidat.es ayant obtenu une note égale ou supérieure à 40/60 dans l’évaluation des critères 1 à 5 seront retenus pour la phase d’entretiens oraux.
  • L’entretien oral sera évalué sur 40 pts.

Evaluation financière – Maximum 30 points.

La formule suivante sera utilisée pour évaluer la proposition financière :
p = y (μ / z), où;
p = points pour la proposition financière évaluée;
y = nombre maximal de points pour la proposition financière;
μ = prix de la proposition la moins chère;
z = prix de la proposition évaluée.

Calendrier et durée

Le contrat durera 50 jours répartis sur 8 mois.
La mission se déroulera du 15 Juin 2020 au 15 février 2021.

Lieu de travail

A distance, avec déplacements en Tunisie dans les Gouvernorats de Tunis, Médenine et Tataouine.

Modalités de paiement

Le paiement se fera sur quatre tranches, suite à la validation des livrables par le CTP du projet Tarabot
(PNUD) :

Critères d'éligibilité

  • Démontre son intégrité par le respect des valeurs et de l’éthique des Nations Unies ;
  • Promeut la vision, la mission et les buts stratégiques des Nations Unies ;
  • Respecte les différences culturelles, de genre, de religion, de race, d’âge et de nationalité.
  • Capacité avérée à appliquer les bonnes pratiques et à prodiguer des conseils analytiques
  • Démontre de très bonnes capacités de communication tant écrites qu’orales, y-compris d’une capacité à préparer des rapports de qualité.
  • Une expérience avec le Système des Nations Unies, en particulier le PNUD, et une bonne connaissance de son mandat est un atout.
  • Minimum un Doctorat dans une discipline des sciences sociales
  • Au minimum 5 ans d’expérience dans l’enseignement supérieur et/ou la recherche scientifique dans le domaine des sciences sociales.
  • Au moins 1 publication (direction ou contribution à un ouvrage académique, article dans une revue scientifique, rapport analytique pour une organisation internationale) appliquant un modèle d’analyse de l’économie politique
  • Une (ou plusieurs) expérience(s) dans la réalisation de travaux de recherche en espace transfrontalier serait un atout.
  • Une (ou plusieurs) expérience(s) directe(s) de travail et recherche en Tunisie serait un atout.
  • Excellente maîtrise du français et de l’arabe. Une bonne connaissance de l’anglais est un atout
  • Bonne connaissance des outils informatiques (Word, Excel, Power Point, Email sous environnement Microsoft).

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

d9ee9a9d6fc09d1eece148efe18d0ee9

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 4 mai 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo