Exprimer mon avis

CAWTAR recrute profils (bande-dessinée, vidéo, radio) pour mission court-terme Retour vers les opportunités



Échéance

07 Juillet 2014 Il y a 6 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

RENFORCEMENT DE LA MICROFINANCE CHEZ LES FEMMES ET LES JEUNES DANS LA RÉGION MENA

  • Contexte

Les transitions politiques et sociales dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (région MENA) exercent une pression économique supplémentaire sur les entreprises et les ménages. Les taux de chômage dans la région MENA sont supérieurs à ceux de toutes les autres régions du monde. Avec un taux de 25 pour cent, le chômage des jeunes est un enjeu de politique publique particulièrement pressant. En Égypte et en Tunisie, le chômage est en hausse d’environ 4 points de pourcentage comparativement à avant les événements du Printemps Arabe.

Trois femmes sur quatre en âge de travailler ne participent pas au marché du travail, ce qui constitue 80-90 pour cent des travailleurs inactifs de la région MENA. Les taux de chômage chez les femmes de 15-24 ans avoisinent les 50%, comparativement à 10-20 % chez les hommes du même âge. Le manque d’opportunités d’emplois de qualité dans la région se reflète dans les niveaux élevés du secteur informel: le secteur privé formel n’emploie pas plus de 20 pour cent des travailleurs dans aucun des pays de la région MENA.

Les données démontrent que la micro-finance, c’est à dire: l’accès et le recours aux services financiers abordables et de qualité, notamment l’épargne, le crédit, l’assurance et les systèmes de transfert d’argent, est cruciale pour les ménages à faible revenu pour lisser la consommation, gérer les risques, investir de façon productive et faire face aux chocs financiers. La portée de la micro-finance reste très faible dans la région MENA par rapport aux autres régions en développement. Selon les données du Findex, la région MENA est bien en dessous des moyennes mondiales des pays en développement en termes de taux de bancarisation (18% contre 43%). On constate un écart considérable homme/femme en matière de bancarisation (détention d’un compte banque) (23% contre 13%). En plus d’obstacles majeurs, l’utilisation des services financiers est très faible. 17% des adultes déclarent ne pas avoir touché à leurs comptes au cours d’un mois typique. On note relativement peu de comportements d’épargne dans la région MENA.

Les faibles niveaux de pénétration de la micro-finance dans la région MENA peuvent être attribués à une réglementation déficiente, à une infrastructure financière sous-développée, à une offre de produits limitée par les IMF, et de faibles niveaux de compréhension de la finance.

  • Le projet

«Renforcement de la micro-finance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA» est un projet financé par la banque mondiale et mis en œuvre par le centre de la Femme Arabe pour la formation et la recherche «CAWTAR». Ce projet vise à améliorer les services de micro-finance pour les femmes et les jeunes dans la région MENA en:

  1. Procédant à une analyse de la demande capturant les principaux obstacles à l’accès et à l’utilisation des services financiers formels et informels en Égypte, en Tunisie et au Maroc;
  2. Le développement et la mise en œuvre des modules financiers d’alphabétisation destinés aux jeunes et aux femmes,
  3. L’amélioration de la performance institutionnelle des prestataires de services financiers à travers des échanges d’apprentissage Sud-Sud et la formation des IMF clés.
  • SENSIBILISATION, DISSÉMINATION ET DIFFUSION D’INFORMATION EN MATIÈRE D’ÉDUCATION FINANCIÈRE :

L’un des éléments clés pour faciliter l’inclusion financière des femmes et des jeunes est avant tout de mettre à leurs dispositions les informations et les outils nécessaires pour mieux comprendre le système financiers, de prendre les bonnes décisions vis-à-vis des différents services financiers et d’adopter un comportement financier rationnel. C’est dans ce cadre que le projet s’est lancé dans une série de formation au profit des femmes et des jeunes de profil différents en Tunisie, Maroc et Egypte pour les initier au concepts de base relatifs à l’éducation financière (Budgétisation, Gestion de la dette, Épargne, services financiers et négociation financières).

Dans ce cadre et dans le but de toucher un large public de différentes catégories et de différentes zones géographiques, et d’accroître les connaissances et la sensibilisation de l’inclusion financière pour les parties prenantes, y compris les pouvoirs publics (Ministère des Finances, Banque Centrale), les institutions financières privées (AMC, banques, institutions financières non-bancaires), la société civile, et les femmes et les jeunes le CAWTAR a l’intention de produire les éléments suivants :

  1. Production d’une bande dessinée animée 2D
  •  Objectifs : Produire une bande dessiné en arabe (avec un sous titrage en anglais) ne dépassant pas les 5 minutes sur Comment établir un budget et comment passer du budget à l’épargne et/ou l’emprunt.
  • Méthodologie : La bande dessinée consistera à une main humaine qui trace par dessin et voix les étapes clés de la création d’un budget (objectifs financiers, montant de revenu par source, dépenses et revenus, combien épargner, révision et ajustement….) et le passage vers l’épargne et/ou l’emprunt avec un focus sur l’importance de l’épargne.

Trois éléments devraient être mis en valeur dans cette bande dessinée:

  • Discipline
  • Planification
  • Priorisation

2. Une vidéo sur les particularités du microcrédit par rapport au crédit bancaire classique

  • Objectifs: Produire une vidéo entre 3 et 5 minutes en arabe (avec un sous titrage en anglais) afin d’
  1. Expliquer en quoi le microcrédit est utile pour les personnes à bas revenu.
  2. Expliquer le mode de délivrance de ce microcrédit et l’impact sur la fixation des taux d’intérêt (i.e. les raisons pour lesquelles ce taux est généralement plus élevé que les taux des crédits bancaires classiques).

 

  • Méthodologie : Le film pourrait couvrir:
  1. une présentation des clients et de l’utilisation de leur microcrédit (quelle activité veulent-ils financer? Pourquoi ne pas la financer par de l’épargne, un prêt bancaire, etc. ?),
  2. une présentation théorique du processus d’octroi du microcrédit, en comparaison à celui des banques qui mettrait en valeur le montant faible du crédit par rapport à des couts d’exploitation élevés
  3. des témoignages des clients non seulement sur ce taux mais sur l’ensemble des conditions d’octroi, et leur comparaison avec les sources alternatives de financement
  4. une analyse des marges typiques réalisées par les micro entrepreneurs. Il peut s’agir d’un film d’animation, de scènes de vie filmées, de graphiques.

Le film devra rester factuel et soulever au besoin les critiques émises par les clients rencontrés.

3. Une capsule radio

La production d’une capsule radio de 30 secondes à 1 minute pour sensibiliser sur l’importance d’adopter un comportement financier rationnel à travers une budgétisation périodique ce qui aidera à l’épargne et évitera le surendettement. Cette capsule radio sera diffusée à travers les radios locales dans toutes la Tunisie (Jrid Fm, Sabra Fm, Oasis Fm, Sawt el Manajem…) pour pouvoir toucher une population pas très familiarisé avec les nouvelles technologies. Validation par un comité de pilotage au sein du CAWTAR.

Durée: 15 Juillet-31 Août 2014

 

 

 

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

Slim Hedhli

7b5779e42ae2cf2b2ee2419ead697b34

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 30 juin 2014


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo