Exprimer mon avis

Avocats Sans Frontières (ASF) recrute un(e) coordinateur (trice) de projet « Justice Transitionnelle » Retour vers les opportunités


Avocats Sans Frontières Tunisie

Lance   Offre d'emploi

Échéance

17 Septembre 2018 Il y a 2 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

L’organisation

Créée en 1992 à Bruxelles, Avocats Sans Frontières (ASF) est une ONG internationale spécialisée dans l’accès à la justice et la défense des droits humains. De Kinshasa à Tunis, de Jakarta à Bujumbura, nos équipes informent les populations sur leurs droits, renforcent la société civile et les avocats pour mieux accompagner les justiciables, et encouragent les réformes législatives pour un meilleur respect des droits humains. La mission d’ASF consiste à accompagner l’émancipation des citoyens, et notamment ceux en situation de vulnérabilité, dans la revendication et la réalisation de leurs droits. ASF intervient dans des situations où la pleine et effective réalisation des droits et des libertés individuelles et publiques est sérieusement mise en péril et où la justice n’est pas garante de sécurité pour les citoyens.  Ces situations se caractérisent notamment par

  • des dysfonctionnements structurels des institutions de justice,
  • un manque d’indépendance de ces institutions et/ou une instrumentalisation de la justice par des groupes politiques, militaires ou des intérêts économiques, au détriment de l’intérêt général
  • des lacunes en termes de volonté et/ou de capacité de l’Etat à assurer la délivrance des services publics de base, dont le service public de la justice
  • des perspectives de développement économique largement compromises
  • des tensions sociales importantes.

En Tunisie

Active en Tunisie depuis février 2012, ASF vise à renforcer les acteurs de la société civile travaillant dans le secteur de l’aide légale, de la justice transitionnelle et de la mise en place des réformes, afin de les aider à améliorer la qualité de leurs services et l’efficacité de leur action, et pour participer aux réformes de la justice entamées en Tunisie. C’est dans ce contexte que travaille actuellement la mission d’Avocats Sans Frontières en Tunisie, par la mise en œuvre de plusieurs projets en partenariat avec des acteurs tunisiens (ONG de droits humains et professionnels du droit) : il s’agit à la fois de les accompagner dans la réforme de la justice, dans la réalisation de la justice transitionnelle, dans le respect et la défense des droits humains, dans la protection des acquis constitutionnels et dans la création de services d’aide légale accessibles et de qualité.

Dans ce cadre ASF, en partenariat avec Al Bawsala et le FTDES, s’apprête à démarrer un projet d’une durée de 3 ans intitulé « La roujou3 » Never again « Renforcer de la société civile pour la revitalisation de la justice transitionnelle en Tunisie » dont l’objectif global est de contribuer à la revitalisation des efforts de justice transitionnelle en Tunisie en vue de traiter efficacement les abus du passé et garantir la non répétition de ceux-ci.

Le projet se concentrera sur trois objectifs spécifiques interdépendants : 1) renforcer les capacités des OSC pour conduire des actions de plaidoyer communes en vue de l’adoption de garanties de non-répétition ; 2) remettre la justice transitionnelle à l’ordre du jour des décideurs dans le cadre des échéances électorales prochaines, et 3) suivre le processus de la JT, notamment devant les chambres spécialisées et le cadre institutionnel post-IVD.

En effet, l’approche de ce projet repose sur l’idée que le processus de changement dépend essentiellement des acteurs et des manières dont ils veulent agir, se comporter, évoluer et changer. Ainsi, les activités, les stratégies et les ressources du projet viseront principalement à favoriser le changement (comportements, attitudes, politiques, pratiques) des acteurs qui jouent un rôle stratégique dans la réalisation du changement global souhaité à savoir les victimes, les avocats, l’IVD, les chambres spécialisées, les organisations de la société, les décideurs…

Opérer dans le contexte de la justice transitionnelle en Tunisie implique un fort degré de réactivité et d’adaptation aux changements contextuels. Il est également important d’avoir une compréhension claire des relations existantes et de la diversité des positions entre les différents acteurs impliqués dans le suivi du processus de la JT.

Les partenaires du projet croient en effet fortement que le succès du processus de la JT en Tunisie est étroitement lié à la capacité de la société civile à encourager l’engagement politique. Deux événements majeurs offriront des opportunités à la société civile pour le faire. Premièrement, le mandat de l’IVD se terminera bientôt avec la présentation d’un rapport qui recommandera des mesures institutionnelles, politiques, juridiques et économiques pour garantir la non-répétition et prévenir de futures violations des droits de l’homme et de l’état de droit. La participation de la société civile à la formulation et au suivi de la mise en œuvre de ces mesures est donc cruciale, de même que sa capacité à remettre la justice transitionnelle au cœur du débat public.

Deuxièmement, les élections présidentielles et législatives auront lieu en 2019. Ces élections et les campagnes précédentes seront essentielles pour revitaliser l’ordre du jour de la JT, en commençant par l’expression de l’engagement politique à mettre en œuvre les recommandations finales de l’IVD.

Pour assurer la mise en œuvre de ce projet, ASF recherche un(e) coordinateur (trice) de projet.

Fonction générale

Le/la coordinateur (trice) de projet travaille sous la supervision de la Directrice Pays Adjointe, et sous la supervision générale du Directeur Pays.

Principales responsabilités

Le/la coordinateur (trice) de projet est responsable de la bonne mise en œuvre et du suivi du projet « La roujou3 » Never again « Renforcer la société civile pour la revitalisation de la justice transitionnelle en Tunisie ».

Principales responsabilités

  • Responsabilité stratégique :
    • Il/elle se charge de l’observation des procès devant les chambres spécialisées et de l’analyse de l’observation en collaboration avec les avocats du pool ASF ;
    • Il/elle se charge de la conception et la mise en œuvre des publication prévues dans le cadre du projet.
    • Il/elle appuie les partenaires dans la conception et la réalisation d’une campagne favorisant l’engagement des décideurs politiques dans le cadre de la campagne électorale de 2019 ;
    • Il/elle anime et coordonne les actions de plaidoyer engagées avec l’ensemble des acteurs de la société civile ;
    • Il/elle entretien les relations de dialogue avec l’IVD jusqu’à la fin de son mandat et avec les décideurs politiques dans le cadre du processus post-IVD.
  • Responsabilité opérationnelle :
    • Il/elle planifie de manière hebdomadaire les activités et met à jour le chronogramme ;
    • Il/elle est responsable de la mise en œuvre des activités, telles que validées avec le supérieur hiérarchique, et notamment ;
    • Les actions de renforcement des capacités des OSC dans le suivi du processus JT ;
    • L’élaboration des outils de suivi basés sur des exemples comparatifs et la formation les OSC sur le suivi du développement et de la mise en œuvre du plan d’action gouvernemental de mise en œuvre du rapport final de l’IVD ;
    • Conduire un travail de recherche sur les mesures et processus envisagés / déjà entrepris pour garantir la non-répétition des crimes passés et des violations des droits de l’homme dans trois domaines différents : réforme des secteurs justice et sécurité, droits sociaux et économiques et bonne gouvernance ;
    • Rédaction de rapports d’analyse et de papiers de positionnement.
    • Il/elle prépare la planification des dépenses et les demandes de trésorerie ;
    • Il/elle assure la bonne exécution des projets au regard des indicateurs définis dans le cadre logique ;
    • Il/elle identifie et capitalise les leçons apprises du projet ;
    • Il/elle gère le budget en faisant un suivi régulier de l’état des dépenses par rapport aux budgets alloués et prévisions programmatiques, sur la base des outils existants (demandes de trésorerie, budget opérationnels, suivi budgétaire) ;
    • Il/elle participe à la réunion mensuelle avec l’AFL (Administrateur Financier et Logistique) sur le suivi budgétaire ;
    • Il/elle rédige de façon mensuelle les rapports d’activités réalisées et les valide avec le supérieur hiérarchique ;
    • Il/elle rédige les rapports ad hoc : de mission, de suivi, d’encadrement, etc. ;
    • Il/elle prépare les rapports narratifs bailleurs dans les délais impartis et selon la périodicité demandée et veille à la préparation des rapports financiers ;
    • Il/elle participe à l’élaboration du dispositif de suivi-évaluation d’ASF et à la collecte de données afférant ;
    • Il/elle est en mesure de développer une vision sur l’ensemble de l’organisation dans tous ses aspects (management, image, RH, finances…) et cela dans toutes les composantes de l’association (l’ensemble des départements, siège…).
  • Responsabilité extérieure
    • Il/elle contribue activement à l’élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie d’influence et de plaidoyer avec les décideurs politiques nationaux et internationaux ;
    • Il/elle organise et anime les échanges et les cadres de travail avec les partenaires de la société civile ;
    • Il/elle encadre le travail avec les partenaires d’ASF en matière de planification et le suivi des activités ;
    • Il/elle établit et entretient les relations avec des « cadres » des organisations, et épisodiquement avec des personnalités plus influentes, avec des bailleurs de fonds ;
    • Il/elle assure la veille politique et juridique relative au sujet du projet ;
    • Il/elle contribue aux relations médias liées à son projet.
  • Autres
    • Toute autre tâche pertinente au regard de la bonne exécution du projet demandée par ses supérieurs hiérarchiques.

Conditions

  • Contrat de travail à durée déterminée de 1 an renouvelable jusqu’à la fin du projet (3 ans)
  • Salaire brut mensuel compris entre 2570 et 3136 dinars selon expérience
  • Evolution salariale annuelle selon grille interne
  • Période d’essai de trois mois
  • 1.5 jours de congé par mois
  • Tickets restaurant de la valeur de 150 dinars par mois.

Critères d'éligibilité

  • Bac + 5 - Licences universitaires / Master en droit ou en sciences sociales
  • Expérience technique et expérience managériale (de 3 à 5 ans)
  • Expérience dans le domaine de la Justice ou des droits humains en Tunisie
  • La fonction appelle une grande autonomie, où la prise de décision et d'initiative est importante, mais qui demande une validation de la hiérarchie
  • Expérience en gestion de projet
  • Grande flexibilité quant aux horaires, aux visites, et une disponibilité importante (joignable certains week-end ou soirée en cas d'urgence)
  • Excellente capacité de recherche et d’analyse du contexte politique, économique, social et des stratégies d’acteurs
  • Sens de la diplomatie et engagement partenariale
  • Connaissance de la société civile Tunisienne
  • Excellente maîtrise de l’arabe, du français et de l’anglais
  • Maîtrise de l’outil informatique, notamment les logiciels usuels (Word, Excel, Outlook, Power point etc.)
  • Esprit d’équipe
  • Rigueur, flexibilité, persévérance et sens de la diplomatie et de la négociation
  • Habilité de communication (orale et écrite)
  • Prise d’initiatives et autonomie
  • Disponible pour faire des déplacements dans le Grand Tunis et dans les régions couvertes par le projet

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 2 août 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo