Exprimer mon avis

Avocat Sans Frontière lance un appel a candidature d’un(e) formateur (trice) FORMATION : « La problématique de la traite, l’identification et les techniques d’écoute d’une victime» Retour vers les opportunités


Avocats Sans Frontières Tunisie

Lance   Appel à candidatures

Échéance

31 Décembre 2017 Il y a 3 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

                                                 TERMES DE RÉFÉRENCE DE LA MISSION

1. PRESENTATION D’ASF et du FTDES:

Avocats Sans Frontières (ASF) est une ONG internationale basée à Bruxelles qui se donne pour mission de jouer un rôle dans la réalisation d’une société juste et équitable, dans laquelle le droit est au service des groupes les plus vulnérables. Avocats Sans Frontières a des missions permanentes au Burundi, en RDC, en Ouganda, au Tchad, au Népal, au Maroc et en Tunisie. Afin de garantir l’efficacité et la durabilité de ses projets, ASF travaille en étroite collaboration avec les avocats et la société civile.
Le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux est une organisation tunisienne déclarée au journal officiel en 2011. Le FTDES est une organisation non gouvernementale, neutre, indépendante de tout parti politique et de toute institution religieuse. Elle a été créée en 2011 dans le but de défendre les droits économiques et sociaux des populations sur le plan national et international.

2. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Depuis le 1er décembre 2015, Avocats Sans Frontières, le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux et NOVACT ont entamé un nouveau projet sur la lutte contre la traite des êtres humains en Tunisie.
Le projet se fixe comme objectif global de soutenir la société civile dans la promotion et la protection des droits humains en Tunisie. Plus spécifiquement, le projet entend de renforcer le rôle de la société civile tunisienne dans la lutte contre la traite des êtres humains en promouvant ainsi la mise en œuvre des engagements internationaux de la Tunisie en la matière.
Un réseau de 03 centres d’écoute et d’orientation des victimes est constitué dans les régions de Kasserine, Monastir et Tunis ainsi qu’un pool de 13 avocats, chargés de l’accompagnement juridique et judiciaire des victimes.
Dans la perspective de renforcer les compétences de différents acteurs intervenant, le projet prévoit un cycle de formation au profit des travailleurs sociaux qui portera sur la problématique de la traite, l’identification, l’écoute active et l’orientation des victimes.

3. OBJECTIFS DE LA MISSION

L’objectif général de cette formation est de renforcer les capacités des travailleurs sociaux dans l’identification et l’accompagnement des victimes de la traite afin d’optimiser la qualité de leur intervention et de protéger les victimes potentielles de traite des personnes.
Cette session de formation portera sur la problématique de la traite, l’identification des victimes, les techniques d’entretien et les procédures de prise en charge des victimes.
La session de formation portera sur deux grands volets et se divise ainsi en deux phases :

1ère phase :
Cette phase se focalisera sur :
• La présentation du cadre juridique international et tunisien relatif à la lutte contre la traite des personnes.
• La présentation de l’Instance Nationale de Lutte contre la Traite de Personnes, ses prérogatives et ses objectifs.

2ème phase :
La deuxième phase portera sur les techniques de l’écoute active d’une victime potentielles de traite, sur l’identification d’une victime et sur l’impact psychologique des formes de traite sur les victimes. En suivant cette phase, les participants seront:
• Capables d’identifier les victimes de traite des personnes,
• Capables de conduire des entretiens et des interviews avec les victimes potentielles,
• Capables d’entamer les procédures de la prise en charge des victimes potentielles de la traite.

4. Public cible

– 17 travailleurs sociaux issus des différentes régions de la Tunisie.

5. METHODOLOGIE

L’expert devra proposer une méthodologie, à la mission d’ASF en Tunisie, une semaine avant le début de la formation. La méthodologie devra tenir compte des éléments suivants :
▪ L’intégration de la pratique en complément de la théorie : alternance des exposés et des mises en application concrètes.
▪ Une validation permanente des acquis : la session de formation sera construite sur le même schéma :
théorie – exemple – application –évaluation.
▪ Une interactivité basée sur la confrontation des expériences et l’enrichissement des échanges.
▪ Une pédagogie active et adaptée qui implique :
– En amont de la formation : une prise de connaissance des profils des participants ;
– Au cours de formation : la distribution d’un support pédagogique contenant un résumé de l’exposé fait par le formateur, une copie des textes réglementaires et législatifs, jurisprudence,  articles de presse ou études relatives au sujet traité, bibliographie, distribution des exercices corrigés après réalisation ;
– Au terme de la formation : La production d’un rapport conforme au modèle ASF.

6. RESULTATS ATTENDUS A LA FIN DE LA MISSION

– Un module de formation répondant aux objectifs fixés.

7. MOYEN

– La session de formation est d’une durée de 03 jours.
– Toutes les journées sont réparties en deux séances (Matinée & Après-midi avec une pause déjeuner de 90 minutes).
– Le groupe cible est composé de 17 travailleurs sociaux appartenant à différents centres sociaux (centres de défense et d’intégration sociale, centres d’encadrement et d’orientation sociale, etc).

8. LIVRABES

Avant la mission :
– Le programme de la formation, les méthodes et approches à adopter (sur la base des TDR de l’expert et en fonction des échanges avec l’équipe du projet).
Durant la mission :
– Matériel pédagogique à fournir aux participants.
Après la mission :
– Élaborer un rapport de mission, selon la trame remise lors du briefing, au plus tard 15 jours après la fin de la formation.

9. DURÉE ET PÉRIODE

– La formation se déroulera durant le mois de Janvier 2018.

10. LIEU

– La formation se déroulera à Hammamet ou Sousse, ça dépendra de certaines contraintes logistiques.

11. COMPETENCES NÉCESSAIRES

Un formateur spécialisé(e) dans la problématique de la traite.
▪ Détenteur d’un diplôme de troisième cycle ou équivalent.
▪ Une expérience professionnelle d’au moins 10 ans.
▪ Expérience d’enseignant ou de formateur.
▪ Expérience internationale et bonnes connaissances des pays du Maghreb, idéalement de la Tunisie.
▪ Bonne connaissance de l’environnement juridique, politique, institutionnel, économique et social de la Tunisie.
▪ Juste appréciation des questions politiques.
▪ Sens de la négociation et de la diplomatie.

▪ Très bonne capacité dans l’élaboration de matériel pédagogique.
▪ Très bonne maîtrise du français et des outils informatiques.

12. CONDITIONS PARTICULIÈRES

Briefing & Debriefing :
L’expert participera à un briefing, dès son recrutement, avec l’équipe de pilotage du projet.
La veille de la mission, une demi-journée de régulation est également prévue entre l’expert formateur et le coordinateur de projet.
Une documentation sera communiquée au formateur (document du projet, enquête, rapports…). Elle lui servira de base dans l’élaboration du programme et du contenu de la formation.
L’expert s’engage à participer, après sa mission, à un débriefing permettant de nourrir, par son expérience, les autres activités du programme.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 18 décembre 2017


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo