Exprimer mon avis

Appel à initiatives de formation – Mercy Corps Retour vers les opportunités


Mercy Corps

Lance   Appel à candidatures

Échéance

05 Janvier 2020 Il y a 5 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

Appel à des initiatives de formation
professionnelle, d’accompagnement et de services

 

1. Introduction :
Le projet EcoZen, financé par l’Union Européenne et mis en œuvre en partenariat avec l’association Rayhana pour Femmes de Jendouba, est un projet d’appui au développement économique local dans la délégation de Ain Draham.
Le projet agira directement sur le renforcement du dialogue et de la collaboration entre les acteurs locaux pour développer des solutions économiques plus adaptées à la région.
Par ailleurs le projet vise la création et le renforcement d’initiatives de services financiers, non financiers et de formation professionnelle permettant aux jeunes, aux femmes et aux communautés locales, notamment ceux vivant dans les zones rurales, d’accéder à des opportunités économiques et d’emploi dans la région de Ain Draham.
Afin d’améliorer l’accès des jeunes et des femmes aux services d’accompagnement et de formation professionnelle Mercy Corps, en partenariat avec l’association Rayhana, lance un appel à des initiatives de formation professionnelle et de services afin d’appuyer les filières économiques prioritaires.
Le présent appel vise à soutenir techniquement et financièrement les initiatives les plus méritantes à travers un concours financier sous forme de subvention et d’un appui technique ciblé. L’appui qui sera donné permettra aux porteurs d’initiatives pertinentes de lancer leurs actions.
Les actions soutenues faciliteront l’accès des communautés locales à des opportunités économiques et d’emploi durables, inclusives et respectueuses de l’environnement.
2. Filières à fort potentiel économique avec une difficulté d’accès aux services de formation professionnelle ou d’accompagnement :

Le projet Eco Zen a adopté dans sa stratégie d’intervention une approche de résilience économique et territoriale. Cette approche a permis d’engager les acteurs publics, privés, associatifs et les communautés locales dans un diagnostic participatif en vue d’adopter une vision prospective et partagée du développement du territoire.
Les acteurs clés engagés dans le projet, et notamment le groupe DELE (Groupe de Développement Local et Employabilité : un groupe d’experts locaux constitué dans le cadre du projet et conseillant la stratégie et les actions du projet) ont analysé et priorisé 3 filières économiques à fort potentiel dans la région :

  • Artisanat
  • Ecotourisme
  • Agriculture durable paysanne

Pour chaque filière économique les points de blocage et les points de leviers prioritaires ont été identifiés. Ils constitueront la cible de l’intervention du projet.
Pour les différentes filières économiques, l’analyse participative réalisée a confirmé l’existence de difficultés structurelles à assurer une offre pertinente et adaptée de formation professionnelle, de conseil technique, de financement ou d’accompagnement aux jeunes, femmes et communautés locales.
Plus concrètement, ces difficultés se situent essentiellement au niveau de :
– L’absence d’une offre d’appui technique adaptée et structurée répondant aux besoins des acteurs dans les filières économiques identifiées et aux spécificités du contexte local ;
– L’inadéquation entre les offres de formation existantes (occasionnelles) et les besoins et les exigences du     marché ;
– Une faible collaboration et complémentarité entre les différents intervenants (structures publiques, privés, OSC, universités) et une gouvernance peu efficace des services de formation professionnelle ;
– Une prise en compte très faible des spécificités du territoire et du contexte local ;
– Faible valorisation du savoir-faire local et une faible complémentarité entre les produits ;
– Des difficultés d’accès et d’utilisation des matières premières et des ressources naturelles locales ;
– Une exploitation anarchique de certaines ressources naturelles ;
– Un accès difficile et irrégulier des communautés locales, notamment en milieu rural, aux
opportunités de formation professionnelle et au conseil technique pour améliorer le rendement
des activités économiques qu’elles exercent ;
– Une inadéquation entre les besoins, exigences et tendances du marché et l’offre actuelle de produits ou de services (caractéristiques techniques des produits, packaging et design, …)
– Un accès difficile aux marchés en dehors de la région et des démarches de commercialisation inadaptées et peu profitables aux producteurs (artisans, paysans, groupements …etc) ;
– Une perception négative de la qualité de (qualité, présentation, utilisation, identification à la région…) ;
– Une faible culture commerciale et des capacités limitées à gérer/développer des activités économiques (gestion quotidienne, gestion de budget pour des microprojets ou des AGR…) ;
– Une faible culture de collaboration entre les intervenants dans les différents métiers et une complémentarité limitée entre ces métiers ;
Afin de faciliter l’accès des jeunes, des femmes et des communautés locales rurales, à des opportunités économiques rentables et viables, le projet encourage les acteurs locaux à développer des initiatives de formation professionnelle et/ou de services répondant à des besoins réels observés sur terrain et liés aux filières économiques priorisées par le projet EcoZen.

3. Appel à des « initiatives moyennes de formation professionnelle et de conseil technique » : Appel 1
3.1 Objectifs de l’appel à des initiatives de FP :
Cet appel permettra

– Le développement et le déploiement de formation professionnelle et de conseil technique adaptés aux besoins identifiés dans les filières économiques priorisées par le projet et aux spécificités des communautés locales notamment rurales ;
– La valorisation du savoir-faire et des ressources techniques locales ;
– La facilitation de synergies entre les acteurs économiques (initiatives économiques individuelles ou collectives) et les initiatives de formation professionnelle et de conseil technique en vue de minimiser les gaps entre les besoins du marché et les compétences professionnelles.

3.2 Critères d’éligibilité

  • Filières économiques visées par l’appel :
    Les filières économiques éligibles à cet appel sont :

-L’Agriculture durable paysanne : incluant la valorisation/amélioration des pratiques professionnelles d’activités existantes tels qu’élevage caprins, Apiculture et la promotion de nouvelles pratiques culturales durables

-L’Artisanat : incluant l’amélioration des pratiques professionnelles relatives à des activités artisanales de transformation des produits forestiers non ligneux : sculpture sur bois, poterie, Extraction des huiles essentielles, fibres végétales)

-Ecotourisme : incluant l’amélioration des pratiques professionnelles relatives à l’amélioration de services existants et de professionnaliser mes métiers de guidage et d’accompagnement des visiteurs.

  • Eligibilité des bénéficiaires et des initiatives :

           L’appel sera ouvert aux :
– Initiatives portées par des associations locales et répondant aux objectifs du présent appel ;
– Associations établies et actives dans la région de Ain Draham avec une expérience minimale de 3 ans de travail de terrain ;
– Associations justifiant une expérience pertinente de terrain autour du développement économique, économie rurale, formation professionnelle, participation économique des jeunes et des femmes ;
– Associations justifiant une capacité confirmée pour implémenter les initiatives proposées ;
– Initiatives répondant à des besoins concrets identifiés et justifiés auprès des communautés locales ;
– Initiatives ciblant explicitement et d’une manière inclusive les jeunes, les femmes et les communautés rurales ;
– Associations justifiant dans leur objet social un lien direct avec les problématiques visées par le projet EcoZen ;
– L’association candidate doit justifier la disposition d’une ressource technique permanente parmi son équipe qui est spécialisée dans le domaine technique proposé dans le projet et qui aura la responsabilité de l’implémentation de l’action.
N.B :

– Chaque initiative doit être programmée sur une durée minimale de mise en œuvre de 10 mois et une durée maximale de 12 mois avec un plan détaillé de durabilité ;
– Chaque association candidate doit justifier sa conformité aux exigences légales et réglementaires en vigueur en Tunisie ;
– Chaque association doit engager une ressource interne permanente pour coordonner la mise en œuvre de l’initiative ;

Eligibilité des dépenses et des coûts de l’initiative :
Les dépenses suivantes sont éligibles :
– Adaptation/développement de contenus de formation ;
– Formation de Formateurs et de conseillers locaux (le projet prend en charge uniquement les frais de perfectionnement technique pour des formateurs/conseillers techniques locaux actifs, expérimentés et engagés).
– Achat d’équipements de formation ;
– Achat de matières premières et fournitures nécessaires à la formation ;
– Contribution au paiement d’indemnités de conseillers de proximité (ne dépassant pas 20% du cout total du projet) ;
– Contribution à l’achat de matériel bureautique indispensable pour la gestion et le fonctionnement du projet (ne dépassant pas 10 % du coût total du projet) ;
– Contribution à la réhabilitation raisonnable de locaux de formation existants ne dépassant pas 15% du coût total du projet ;
– Chaque association doit présenter des justificatifs des coûts qui seront engagés.
– Le montant total de la subvention qui sera accordée par le projet est plafonné à 31000 TND.
L’association peut mobiliser d’autres ressources (ressources propres, autres subventions, contributions de partenaires, …).
– Toute autre dépense indispensable au fonctionnement du projet doit être justifiée ;
4. Appel à des « petites initiatives d’accompagnement et de services » : Appel 2
4.1 Objectifs de l’appel à petites initiatives 
Cet appel permettra :
– Le développement et le déploiement de services adaptés de formation (non technique) et d’accompagnement permettant aux jeunes, aux femmes et aux communautés locales notamment rurales de développer des compétences de base pour améliorer la gestion courante de leurs initiatives/projets économiques et pour acquérir une culture d’initiative/entrepreneuriale ;
– L’implémentation ou la consolidation d’initiatives concrètes permettant aux artisans, paysans ou groupements, développant des activités économiques dans les filières priorisées par le projet, d’améliorer leur démarche de commercialisation et de vente, d’améliorer le rendement de ces activités au bénéfice des communautés locales et d’améliorer leur connexion à de nouveaux marchés.

4.2 Critères d’éligibilité :

  • Filières économiques visées par l’appel :Les filières éligibles sont les mêmes filières que pour l’appel 1.
  • Eligibilité des bénéficiaires et des initiatives : les mêmes conditions d’éligibilité des bénéficiaires et des initiatives détaillées pour l’appel 1.
  • Eligibilité des dépenses et des coûts de l’initiative :
    Les dépenses suivantes sont éligibles :
    – Frais d’adaptation de contenus de formation (le coût ne doit pas dépasser 10% du coût total de l’initiative pour cette rubrique) ;
    – Frais de formation des accompagnateurs (le projet prend en charge uniquement les frais de perfectionnement technique pour des formateurs/conseillers locaux actifs, expérimentés et engagés).
    – Frais d’achat de matériel didactique indispensable pour le déploiement des activités ciblant les bénéficiaires finaux de l’action (avec un plafond de 10 % du coût total du projet) ;
    – Chaque association doit présenter des justificatifs des coûts qui seront engagés.
    – Le montant total de la subvention qui sera accordée par le projet est plafonné à 15500 TND.
    – L’association peut mobiliser d’autres ressources (ressources propres, autres subventions, contributions de partenaires, …).

    5. Calendrier de mise en œuvre de l’appel à initiatives :6. Principaux critères d’évaluation :
    Les projets soumis doivent répondre aux problématiques constatées et permettre d’atteindre les objectifs du présent appel. Ils seront évalués selon les critères clés suivants :

  • Pertinence du projet : par rapport aux besoins identifiés chez les demandeurs de services notamment ceux vivant dans des localités rurales, au contexte local, aux capacités techniques et institutionnelles des partenaires associés au projet et par rapport au mode de gouvernance proposé,
  • Pérennisation de l’action :
    Evaluation de la durabilité globale de l’action et de la réplicabilité du modèle de gouvernance proposé après l’intervention du projet ;
  • Innovation et orientation vers le marché :
    Les initiatives seront évaluées selon le degré d’innovation apportée et la pertinence des solutions proposées par rapport aux exigences et évolutions du marché pour chaque filière ciblée par le projet.
  • Durabilité des ressources et responsabilité environnementale :
    Les projets seront évalués selon une optique de responsabilité environnementale et de durabilité des ressources naturelles ;
  •  Connexions et travail en réseaux :
    Les initiatives proposant des pistes concrètes de collaboration et de travail en réseau et apportant une valeur ajoutée pour les services proposés sont fortement encouragées.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

38ff9b57dcc4a229ba919c18cec3fed6

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Publié sur Jamaity le 26 décembre 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo