Exprimer mon avis

Appel à consultation « Etude sur les profils et les causes de la migration irrégulière en Tunisie » – IOM Retour vers les opportunités



Échéance

15 Décembre 2020 Il y a 8 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie
Domaines concernées par cette opportunité: Droit des migrants

Contexte

Compte tenu des inégalités socio-économiques historiques en matière de développement économique entre les villes côtières, l’intérieur et le sud du pays, la nécessité d’un rééquilibrage des opportunités pour les jeunes est une préoccupation gouvernementale prioritaire. Cependant, des contraintes structurelles ont entravé la capacité des autorités à remédier à ces inégalités, et les opportunités économiques et sociales sont restées loin derrière la demande dans les régions les plus pauvres. En 2015, le nord-ouest, le centre-ouest et le sud-ouest abritaient 70% des « extrêmement pauvres » du pays et 55% de la population pauvre en 2015, alors qu’ils ne représentaient que 30% de la population totale.1 Les disparités entre les régions, la fragilité de la situation politique et le niveau de chômage élevé, constituent des facteurs déterminants poussant de plus en plus de Tunisiens à tenter la traversée de la Méditerranée au péril de leur vie, en quête d’un emploi stable ou d’une amélioration de leur niveau de vie. Et parmi ceux qui sont interceptés en route ou rapatriés en Tunisie, nombreux sont ceux qui tentent à nouveau la traversée.

Consciente qu’en absence d’un environnement social, économique et politique favorable, la ré-émigration irrégulière est plus probable, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en partenariat avec les gouvernements tunisien et italien, ont développé une initiative visant à améliorer les opportunités de réintégration socio-économique pour les jeunes à risque de re-émigration irrégulière et d’autres groupes vulnérables par le biais de la formation des compétences demandées sur le marché du travail et du soutien au développement durable.

Le projet « Amélioration des possibilités de réintégration socio-économique des jeunes à risque de ré-émigration irrégulière » financé par le gouvernement italien, contribuera notamment à soutenir et à accompagner les Tunisiens exposés à un risque de migration irrégulière, en particulier ceux qui ont déjà tenté de franchir la frontière de manière irrégulière et ce, à travers un mécanisme compréhensif, visant à répondre à leurs besoins économiques, sociaux et psychosociaux et à favoriser la participation des acteurs régionaux et locaux à la planification de la réintégration et des programmes d’assistance.

Afin de fournir des informations pertinentes sur le contexte de l’intervention et de mesurer l’impact de l’action, il s’agit de dresser le profil des Tunisiens qui ont tenté de migrer de manière irrégulière entre 2015 et 2020, ou ceux qui constituent des migrants potentiels, déterminer leurs régions d’origine et caractériser les motifs économiques et sociaux à l’origine des projets de migration irrégulière.

Objectif de la consultation

L’objectif principal de la consultation consiste à dresser le profil des Tunisiens qui ont tenté (avec ou sans succès) ou tenteront de migrer de manière irrégulière, identifier les facteurs qui motivent leur départ ou leur volonté de migrer et comment agir sur ces facteurs afin de favoriser le choix de renoncer au départ irrégulier et, le cas échéant, de choisir des voies de migration régulières.

Dans ce sens, l’OIM lance un appel à candidature pour le recrutement d’au moins deux consultant-es qui collaboreront avec le Ministère des Affaires Etrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’Etranger, le Ministère des Affaires Sociales, le Ministère de l’Intérieur, l’Observatoire National de la Migration, le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Intégration professionnelle, et toutes autres structures similaires ou organisations œuvrant dans les domaines de la migration et du développement, y compris les partenaires sociaux, et ce afin d’effectuer une étude quantitative et qualitative auprès des Tunisiens candidats au départ ou ayant déjà tenté de migrer de manière irrégulière, localiser leurs régions d’origine, identifier les facteurs ayant influencé leur départ ainsi que les motivations à la base du choix de la migration irrégulière et formuler des recommandations.

Approche méthodologique

Une approche à méthodes mixtes, qui comprendra des méthodes de collecte de données quantitatives et qualitatives, est envisagée pour l’étude. À ce titre, les méthodes de collecte de données comprendront les éléments suivants :

  • Revue de la littérature secondaire
  • Enquête quantitative auprès des groupes cibles
  • Discussions de groupe (FGD) avec les bénéficiaires cibles
  • Entrevues avec des informateurs clés (KII) parties prenantes pertinentes

Revue de la littérature secondaire

L’équipe de recherche sera responsable de l’identification et de l’analyse de toutes les données secondaires pertinentes, études, rapports, littérature, etc. Toutes les données existantes sur les facteurs qui peuvent influencer la décision d’un individu d’émigrer irrégulièrement doivent être analysées, y compris les données sur l’emploi, les niveaux d’éducation, l’intégration sociale et les conditions économiques et sociales. Les données doivent être analysées dans la zone géographique de manière approfondie, en identifiant différents contextes dans la zone du projet. Les données de l’Institut national de la statistique, des organisations internationales (ONU, Banque mondiale, etc.), des ONGs, des universités, etc. doivent être analysées. Tous les rapports pertinents doivent également être examinés et analysés. Un rapport préliminaire, décrivant les résultats, ainsi que les lacunes dans les connaissances, sera élaboré et partagé avec l’OIM pour éclairer la conception de la collecte de données primaires.

Enquête quantitative

Sur la base des conclusions de l’examen secondaire, une enquête quantitative auprès des groupes cibles sera conçue et mise en œuvre. L’équipe de recherche sera chargée d’identifier une base de sondage, et de concevoir et mettre en oeuvre une enquête statistiquement représentative, permettant de désagréger les variables clés (lieu, sexe, âge, situation professionnelle, etc.). Les tailles d’échantillon et l’approche d’échantillonnage proposées doivent être incluses dans la proposition technique.

Collecte de données qualitatives

Il est envisagé que la collecte de données qualitatives comprendra des discussions de groupe de discussion (FDG) avec des groupes cibles et des entretiens avec des informateurs clés (KII) avec les principales parties prenantes (autorités nationales et locales, OSC, agences des Nations Unies, experts thématiques, etc.). Les données qualitatives (examen des documents, FGD et KII) seront utilisées pour complémenter les résultats quantitatifs et fournir une pertinence contextuelle supplémentaire. Les tailles d’échantillon et l’approche d’échantillonnage proposées doivent être incluses dans la proposition technique.

Tâches à réaliser

Le/la consultant-e-s aura pour mission de s’informer auprès des autorités compétentes et de conseiller l’équipe du programme pour la réalisation des missions suivantes :

  • Discuter avec l’OIM de la méthodologie adoptée, de la feuille de route et du planning des entretiens avec les partenaires ;
  • Assurer des réunions de coordination et de suivi (leur fréquence sera définie en concertation avec l’OIM au début de la consultation) ;
  • Conduire des entretiens auprès des partenaires et acteurs clés afin de collecter les données nécessaires à l’établissement des cibles (groupes et régions) de l’étude quantitative et l’identification de leurs caractéristiques ;
  • Construire l’échantillon représentatif au niveau des régions présélectionnées et étudier les caractéristiques socioéconomiques des régions qui seront ciblées par l’enquête ;
  • Définir les thématiques de recherches (grille d’enquête) à faire valider par l’OIM ;
  • Mener l’enquête de terrain ;
  • Analyser les données collectées sur le terrain ;
  • Développer des recommandations en vue de l’adoption d’un plan stratégique ;
  • Assurer la présentation de l’enquête lors d’un atelier de restitution aux partenaires du projet.

Calendrier indicatif et livrables clés

La période de la consultation est prévue du 8 décembre 2020 au 8 avril 2021. Un calendrier indicatif est fourni ci-dessous. Toutefois, des ajustements peuvent être apportés si nécessaire.

Calendrier indicatif

Livrables clés

Les livrables attendus sont :

  • Rapport initial, y compris le plan de travail et l’approche méthodologique ;
  • Rapport d’examen secondaire, y compris les lacunes de connaissances identifiées, et présentant le calcul de l’échantillon et la grille d’enquête ;
  • Rapport de données primaires, présentant les profils statistiques et les résultats de la collecte de données qualitatives ;
  • Approche analytique et structure du rapport final ;
  • Un 4ème rapport (version draft) présentant l’analyse des données (primaire et secondaire)collectées et les recommandations (maximum 50 pages hors annexes, fondé sur une structure préalablement établie en concertation avec l’OIM) ;
  • Un rapport final consolidé intégrant les commentaires des partenaires et de l’OIM ainsi que des parties prenantes concernées par le projet, accompagné d’annexes, de fichiers pertinents et de la base de données collectées ;
  • Un résumé exécutif (maximum 2 pages) ;
  • De brèves mises à jour (puce) toutes les deux semaines sur les progrès de l’étude seront fournies à l’OIM sur l’avancement des études et, si nécessaire, des réunions de coordination auront lieu.

Critères d'éligibilité

  • Il est envisagé que la recherche soit menée par au moins deux experts : un spécialiste quantitatif et un spécialiste qualitatif, appuyés par des recenseurs de terrain.
  • Les candidat.es intéressé.es devront démontrer leur expérience dans l’un des domaines suivants : collecte et analyse de données qualitatives et quantitatives ; employabilité, insertion socioprofessionnelle, migration, accès aux droits
  • Un diplôme universitaire supérieur remis par un établissement universitaire agréé, de préférence en sciences économiques, sociales, ou en politiques ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données quantitatives ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données qualitatives ;
  • Une expérience confirmée dans la consultation de projets, notamment dans le domaine de la migration et/ou des vulnérabilités et du développement ;
  • De bonnes connaissances dans le domaine de la migration ;
  • Des compétences et expériences démontrées dans les méthodes de recherche quantitatives et qualitatives ;
  • Une excellente maîtrise de l’arabe (pour le chercheur.se qualitatif.ve) et du français (écrit et parlé) et une bonne compréhension de l’anglais ;
  • De solides capacités conceptuelles et analytiques ;
  • D’excellentes compétences rédactionnelles en français et la capacité à livrer des études de qualité dans les délais requis.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

31fdbabffdc8680abb3c3d7967661783

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 30 novembre 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo