Exprimer mon avis

Appel à consultation: Cartographie de la diaspora tunisienne et élaboration d’une stratégie pour son engagement dans le développement de la Tunisie – IOM Retour vers les opportunités



Échéance

10 Mars 2021 Il y a 3 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie
Domaines concernées par cette opportunité: Droit des migrants

Contexte

Selon le Ministère des Affaires Etrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, la diaspora tunisienne représente près de 14% de la population en 2017, soit 1,3 million de personnes, présentes en majorité en Europe. En Suisse, le nombre de tunisiens qui y résident est estimé, en 2017, à 18 340, selon l’Office des Tunisiens à l’Etranger (OTE). Cette diaspora représente un atout majeur en matière de développement économique et social de la Tunisie. En effet, la mobilisation de ce réseau de compétences constitue des ressources importantes afin de développer des pistes de coopération entre la Tunisie et la Suisse et de contribuer au développement de la Tunisie, notamment à travers la mise en place et le renforcement de partenariats, au profit de la mobilité des compétences ( « Skills Mobility partnerships » (SMP)) et l’opérationnalisation de l’accord entre la République Tunisienne et la confédération Suisse relatif à l’échange des jeunes professionnels, signé à Tunisie 11 juin 2012 et ratifié par la loi n°13 en date du 18 avril 2014 et qui a pour objectif principal le développement des compétences. Le programme Skills Mobility partnerships » (SMP)) se base sur 5 composantes : La coopération entre les États ; la participation de plusieurs parties prenantes ; la formation ; et la reconnaissance des compétences ; et la migration/mobilité.

Dans ce contexte, et à travers le projet « Faire de la migration un levier de développement durable (Phase III) » financé par la Coopération suisse et implémenté conjointement par l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), une cartographie de la diaspora tunisienne présente en Suisse sera effectuée. Les profils et les domaines de compétences seront dressés, tout comme leurs régions de résidence et leurs régions d’origine en Tunisie, avec pour objectif d’établir une stratégie afin de promouvoir leur contribution pour soutenir le lancement de l’initiative SMP.

Objectifs de la consultation

L’objectif principal de la consultation consiste à dresser le profil des Tunisiens qui résident en Suisse, dresser leurs profils et leurs domaines de compétences, leurs régions de résidence et leurs régions d’origine en Tunisie et établir une stratégie afin de promouvoir leur contribution dans la mise en place du partenariat pour la mobilité des compétences entre les deux pays, notamment la mise en oeuvre de l’accord d’échanges des jeunes professionnels.

Dans ce sens, l’OIM lance un appel à candidature pour le recrutement d’un consultant(e) qui collaborera avec les parties prenantes et toutes autres structures similaires ou organisations oeuvrant dans les domaines de la migration et du développement, y compris les partenaires sociaux, et ce afin d’effectuer une cartographie de la diaspora tunisienne en Suisse et formuler des recommandations quant à la mobilisation de ces talents dans la mise en oeuvre du SMP entre les deux pays.

L’objectif de la cartographie est de :

  • Comprendre la composition et la répartition de la population de la diaspora tunisienne en Suisse et analyser leur contribution potentielle au développement de la Tunisie ;
  • Recueillir des informations sur les membres de la diaspora tunisienne qui peuvent sensibiliser et promouvoir cette initiative de partenariats pour la mobilité des compétences (SMP) ;
  • Construire une base de données de personnes relais pour soutenir la mise en oeuvre du partenariat pour la mobilité des compétences (SMP) ;
  • Développer et piloter différentes formes d’engagement de la diaspora tunisienne dans la mise en oeuvre de l’initiative SMP et l’Accord Jeunes Professionnels.

Tâches à réaliser

Le/la consultant(e) aura pour mission de s’informer auprès des autorités compétentes et de conseiller l’équipe du programme pour la réalisation des missions suivantes :

  • Discuter avec l’OIM de la démarche à suivre pour la réalisation de la cartographie et élaborer une note méthodologique, à valider par l’OIM ;
  • Examiner les informations existantes sur les schémas de migration et les données sur la diaspora tunisienne afin d’identifier les populations résidantes à l’étranger. Cette première cartographie devrait refléter les régions clés, la démographie et les profils professionnels de la diaspora ;
  • Élaborer, en consultation avec les parties prenantes, un questionnaire qui soutiendra le gouvernement dans ses efforts pour « cartographier » la diaspora tunisienne. Les questionnaires peuvent être distribués par l’intermédiaire des missions diplomatiques et consulaires tunisiennes et l’attaché social à Bern, et si possible, être mis à disposition sur le(s) site(s) web de l’OIM ainsi que sur d’autres sites web pertinents. Cette distribution ne doit toutefois pas remplacer le travail de terrain (dépend des décisions qui seraient prises par les pouvoirs publics pour lutter contre le risque de propagation de la Covid-19) ;
  • Effectuer une visite sur terrain en Suisse (dépend des décisions qui seraient prises par les pouvoirs publics pour lutter contre le risque de propagation de la Covid-19) pour consulter les missions diplomatiques et consulaires tunisiennes, les associations, réseaux, groupes d’affaires, représentants des communautés, organisations professionnelles et étudiantes et autres parties prenantes concernées afin de : identifier les principales communautés de la diaspora et les causes de leur migration ; analyser leur contribution potentielle au développement de la Tunisie (associations, réseaux, groupes communautaires, initiatives d’affaires, chambres de commerce, etc. ) ; recueillir des informations sur les investissements réalisés par la diaspora ; identifier les possibilités, les contraintes et les stratégies pour engager la diaspora dans le développement de la Tunisie ; et enfin identifier toute initiative existante menée par la diaspora et/ou par les missions diplomatiques et consulaires tunisiennes et analyser les rôles/contributions potentiel-le-s dans l’implémentation de l’initiative SMP ;

Sur la base de la revue documentaire, de l’analyse des questionnaires remplis et des consultations avec les différentes parties prenantes, y compris les associations de la diaspora et les entités gouvernementales, élaborer un projet de stratégie pour les interventions à court, moyen et long terme nécessaires pour mobiliser la diaspora tunisienne :

  • Un cadre général établissant l’interaction qui devrait exister entre les représentants du gouvernement, la diaspora et les associations de la diaspora à différents niveaux pour améliorer la collaboration ;
  • Des moyens efficaces d’investissement productif dans le pays d’origine, y compris par le biais des transferts de fonds ;
  • Favoriser le transfert des fonds en espèce et en nature vers le pays d’origine et faire participer la banque centrale, la poste tunisienne et l’UTSS à la consultation qui sera effectuée avec toutes les parties prenantes.
  • L’amélioration de la capacité des partenaires gouvernementaux à gérer les programmes de la diaspora, et l’amélioration de la cohérence entre les programmes de migration et de développement ;
  • L’élaboration de stratégies et de moyens visant à exploiter les contributions de la diaspora dans l’implémentation de l’initiative SMP et la mise en oeuvre de l’Accord Jeunes Professionnels.

Produire un rapport initial comprenant un diagnostic et un plan de travail

  • Soumettre le projet de stratégie d’engagement de la diaspora aux parties prenantes, ainsi que l’ONM pour commentaires à une date convenue avec le responsable du projet ;
  • Soumission du rapport final aux parties prenantes en intégrant tous les commentaires reçus ;
  • Produire un rapport complet, reflétant les résultats de la cartographie et les présenter ainsi que le projet de stratégie aux principales parties prenantes dans le cadre d’une consultation nationale ;
  • Finaliser le projet de stratégie pour la diaspora, en prenant en compte les recommandations des principales parties prenantes.

Résultats attendus de la consultation

  • Élaboration d’un projet de stratégie d’engagement de la diaspora tunisienne ;
  • Mise en place d’un cadre général avec des informations pertinentes pour la création d’une base de données sur la diaspora à des niveaux de classification plus larges;
  • Mise en place d’un ensemble d’éléments plus attractifs qui peuvent permettre l’envoi de transferts de fonds en espèces et en nature vers le pays d’origine par des canaux formels.

Calendrier indicatif et livrables clés

La période de la consultation est prévue du 22 février au 7 juin 2021. Un calendrier provisoire est fourni ci-dessous. Toutefois, des ajustements peuvent être apportés si nécessaire.

Calendrier indicatif

Livrables clés

Les livrables attendus sont :

  • Note méthodologique comprenant la démarche à suivre et le plan de travail ;
  • Rapport initial comprenant une 1ère cartographie de la diaspora tunisienne ;
  • Un questionnaire validé par l’OIM et les parties prenantes ;
  • Un projet de stratégie, sur la base de la revue documentaire, les questionnaires et les consultations effectuées en Suisse, validé par l’OIM et les parties prenantes (maximum 50 pages hors annexes, fondé sur une structure préalablement établie en concertation avec l’OIM) ;
  • Un rapport complet consolidé, incluant la cartographie et le projet de stratégie, intégrant les commentaires des partenaires et de l’OIM ainsi que des parties prenantes concernées par le projet, accompagné d’annexes, de fichiers pertinents et de la base de données collectées ;
  • Un résumé exécutif (maximum 2 pages) ;
  • Un projet de stratégie finalisé ;
  • De brèves mises à jour toutes les deux semaines sur les progrès de l’étude seront fournies à l’OIM, si nécessaire, des réunions de coordination auront lieu.

Critères d'éligibilité

  • Les candidat.es intéressé.es devront démontrer leur expérience dans plus d’un des domaines suivants : collecte et analyse de données qualitatives et quantitatives ; employabilité, développement, migration.
  • Un diplôme universitaire supérieur remis par un établissement universitaire agréé, de préférence en sciences économiques, sociales, ou en politiques ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données quantitatives ;
  • Expérience avérée dans la collecte et de l'analyse de données qualitatives ;
  • Une expérience confirmée dans la consultation de projets, notamment dans le domaine de la migration et/ou du développement ;
  • De bonnes connaissances dans le domaine de la migration ;
  • Des compétences et expériences démontrées dans les méthodes de recherche quantitatives et qualitatives ;
  • Une excellente maîtrise de l’arabe (pour le chercheur.se qualitatif.ve) et du français (écrit et parlé) et une bonne compréhension de l’anglais ;
  • De solides capacités conceptuelles et analytiques ;
  • D’excellentes compétences rédactionnelles en français et la capacité à livrer des études de qualité dans les délais requis.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

5786b7751192099b879563aada7240ef

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 23 février 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo