Exprimer mon avis

Appel à Consultants (Algérie) – NOVACT Retour vers les opportunités



Échéance

28 Mai 2021 Il y a 3 semaines

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Domaines concernées par cette opportunité: Droits de l’Homme et 1 autre(s) domaines

Diagnostic Participatif Algérie : impact Covid19 sur les droits humains

Algérie – les zones précises seront à définir avec le consultant en coordination avec le comité de pilotage

Cet appel à services fait partie du projet :

« WAHDA – Renforcement de la société civile tunisienne pour la défense des droits civils et politiques et la promotion de la cohésion sociale pour faire avancer la gestion de la crise du COVID-19, la transition politique du pays et la stabilité régionale », 

financé par l’Agence Catalane de Coopération au Développement (ACCD) à travers l’appel à projets ACC010/20/000033.

LIGNES DIRECTRICES POUR LES DEMANDEURS DE L’APPEL A SERVICES

Date limite de soumission : 28 mai 2021

Avant 23:59 (heure locale de Tunisie)

TERMES DE REFERENCE

  • Contexte  

La crise COVID-19 a permis à certains gouvernements nationaux, sous couvert d’états d’urgence, de graves violations des droits de l’homme. La région du Maghreb n’échappe pas à cette tendance. 

En Algérie, le pouvoir en place semble avoir profité du contexte pour conforter son pouvoir y faire taire les revendications qui émanent de sa société, et notamment du mouvement pacifique du Hiraq, qui se maintient depuis plus de deux ans. On recense plus de 100 arrestations d’activistes depuis le début de la pandémie (source EUROMED), sous le gouvernement du Premier ministre Abdelaziz Djerad. Cette situation aggrave la méfiance politique, la cohésion sociale et la frustration des jeunes et des femmes qui participent aux mouvements sociaux depuis de nombreuses années et notamment depuis le début du Hiraq.

A ceci s’ajoute les défis liés au changement climatique, dont les conséquences risquent d’aggraver le sort de populations vulnérables et donc le respect de leurs droits les plus élémentaires.

Les espoirs de transition politique et de transformation sociale et sociétale semblent être conditionnés à la capacité du pouvoir à inclure la société civile algérienne dans les débats, et notamment à travers la voix de celles et ceux qui défendent les droits humains en première ligne, depuis des années. 

C’est dans ce contexte que le projet WAHDA propose de s’inscrire.

  • Présentation projet WAHDA

Le projet WAHDA (unité en arabe) vise à renforcer le rôle de la société civile tunisienne, notamment les femmes et les jeunes, pour la défense de l’espace civique à travers la protection des droits civiques et politiques, la cohésion sociale et le plaidoyer politico-social pour améliorer la gouvernance démocratique avec une perspective de genre et une perspective régionale dans le contexte des limitations des droits civils et politiques justifiées par la crise du COVID-19. Dans un premier temps, il a pour objectif d’améliorer l’accessibilité et la qualité des connaissances sur l’impact de la gestion de la crise Covid-19 et de la gestion de l’urgence climatique sur les droits de l’homme en général, et les droits civils et politiques en particulier, avec une attention spéciale aux communautés vulnérables, en Tunisie, en Algérie et en Libye, par le développement de capacités et d’outils de suivi, de systématisation et d’analyse des données. 

  • Objectif de la mission

Etablir un diagnostic participatif sur l’impact de la crise de la COVID-19 et de la gestion de l’urgence climatique sur les droits humains en Algérie, avec une approche EpD (éducation pour le développement).

  • Description de la mission 

La mission consiste à élaborer un rapport sur l’impact de la gestion de la COVID-19 et de l’urgence climatique sur les droits humains en Algérie. Ce rapport, dont les détails seront à définir avec NOVACT, sera exécutée à partir d’un diagnostic participatif avec une attention particulière aux groupes les plus vulnérables, en mettant l’accent sur le genre (identification des inégalités existantes, des relations de pouvoir, des violations systématiques des droits, des besoins des personnes interrogées). Le diagnostic participatif et la rédaction du rapport se dérouleront en coopération avec notre entité collaboratrice : la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme -LADDH. Par conséquent, le chercheur se rendra sur le terrain (si la situation sanitaire le permet) pour développer le diagnostic participatif.

Il est important de souligner que les résultats de ce rapport seront orientés vers les TdO (titulaires d’obligations, c’est-à-dire les gouvernements nationaux et les organisations internationales), les TdR (titulaires de responsabilités, c’est-à-dire les organisations de la société civile) et les TdD (titulaires de droits, jeunes hommes et femmes) en Catalogne pour mieux comprendre les défis de ce pays et de leur société civile dans le cadre de COVID-19 et de l’urgence climatique. 

Les étapes prévues pour cette mission pour cela sont:  

– Définir le cadre méthodologique du diagnostic : objectif général, objectifs spécifiques, cibles, calendrier, méthodologie…

–  Rédiger le plan de travail qui doit inclure une visite sur le terrain pour réaliser les entretiens individuels et collectifs avec les TdR, TdO et TdD. La LADDH pourra soutenir cette visite et pourra proposer des personnes clés à contacter.

– Mettre en place un diagnostic participatif pour collecter les données (via des entretiens individuels et collectifs) auprès des autorités publiques, des OSCs, des leaders sociaux et politiques, des groupes informels, des jeunes, des femmes et des universitaires. La LADDH apportera son soutien en termes d’organisation logistique et stratégique du diagnostic.  

– Rédiger une analyse des données collectées (en prenant en compte la perception des différentes parties prenantes du diagnostic) et faire ressortir les besoins. Expliquer clairement les méthodologies choisies ainsi que les outils utilisés.

– Analyser et documenter les freins, barrières, facteurs contributeurs et inhibiteurs qui ont affecté la collecte de données. 

– Faire ressortir les besoins, les menaces et les opportunités concernant le respect des droits humains en Algérie.

– Produire un rapport et un résumé exécutif (comprenant les principales conclusions).

– Inclure la formulation de recommandations.

– Participer à partager le rapport avec d’autres acteurs à travers la publication, la diffusion et la restitution de l’expérience. 

 

Le rapport sera ensuite édité et les résumés exécutifs seront traduits depuis l’anglais (ou le français) en arabe, catalan, espagnol et français (ou anglais). Ce rapport a pour ambition d’être diffuser à l’internationale, avec le soutien du réseau de collaboration interuniversitaire UNIMED (www.uni-med.net).  Il sera également présenté à Barcelone afin de sensibiliser et d’influencer les TdO, TdR et TdD catalans spécialisés dans le sujet et ayant des responsabilités dans la politique étrangère de la Catalogne en Méditerranée. 

Groupes cibles : Les TdDs (titulaires de droits) seront les principaux protagonistes du diagnostic participatif mis en œuvre par le chercheur engagé par NOVACT. Il sera soutenu par la LADDH d’Algérie pour l’identification des personnes clés à interviewer et le soutien logistique ; et UNIMED pour la diffusion du rapport au niveau international. 

Le diagnostic participatif comprendra au moins : 10 représentants d’OSCs (en veillant à ce qu’au moins 4 entités soient des femmes et/ou des défenseurs des droits des femmes) ; 10 représentants des communautés locales (dont la moitié seront des femmes) ; 5 experts d’universités ou de centres de recherche (dont la moitié seront des femmes) ; et 5 représentants des autorités publiques et/ou d’autres acteurs politiques (tels que des partis politiques, des mouvements, etc.). 

  • Productions attendues

Note de cadrage : Produite sur la base de la revue des documents clés et des échanges avec les différents partenaires du projet (NOVACT, LADDH notamment), la note de cadrage définit et formalise la méthodologie envisagée, précise les questions évaluatives, présente les instruments de collecte de données nécessaires (guides d’interview, etc.) et propose un plan de travail réaliste avec un calendrier détaillé et définitif. La note de cadrage sera soumise au Comité de pilotage pour commentaire et validation. La note de cadrage sera produite en français.

Résultats préliminaires et recommandations : Une version provisoire du rapport final d’évaluation sera produite à l’issue de la phase de terrain. Elle sera soumise au Comité de pilotage pour commentaires et discussions. Les porteurs du projet disposent de deux semaines à compter de la réception du rapport provisoire pour émettre ses commentaires et observations. Le rapport final d’évaluation devra tenir compte des commentaires faits par le Comité de Pilotage sur le rapport provisoire. Les résultats préliminaires seront produits en français.

Rapport Final : Le rapport final sera sous un seul format en version externe à publier et dans la langue préalablement choisie en concertation avec le consultant et le comité de pilotage. Le rapport final sera produit en français.

Résumé exécutif : une version réduite du rapport présentant le contexte et les principales conclusions. Ce résumé sera produit en français.

  • Organisation et déroulement

La mission est prévue pour s’étaler sur 4 mois. 

Date de démarrage provisoire : 04 juin 2021

Deadlines de livraison – il s’agit d’un calendrier indicatif, à discuter avec le consultant.  : 

Produits attendus Date de livraison
Note de cadrage 14/06/2021 
Rapport préliminaire (définir nb de pages) 19/07/2021
Rapport préliminaire 2 09/08/2021
Rapport final  30/08/2021
Résumé exécutif 06/09/2021

 

La/le(s) chargé-e-s de cette mission obéit à une obligation de confidentialité : il(s)/ elle(s) ne doit publier ou divulguer aucune information portée à sa connaissance dans le cadre du travail sollicité, à aucune personne non autorisée.

Critères d'éligibilité

  • Expérience similaire dans ce type d’exercice ou en évaluation des projets ;
  • Expérience professionnelle avec des ONG
  • Avoir une expérience prouvée dans le domaine de la recherche, de la collecte de données, et de l’analyse de données
  • Très bonne connaissance du contexte socioculturel et politique de l’Algérie et des acteurs des droits humains ;
  • Forte capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
  • Expérience dans le domaine de l’approche participative et de l’approche genre ;
  • Parfaite maîtrise du français et de l’arabe. L’anglais est un plus.
  • Une bonne connaissance des questions relatives aux droits humains et aux questions de genre
  • Une sensibilité aux problématiques liées au climat

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

ee26f3e5515f7cf0558bc6361b54d511

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 7 mai 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo