Exprimer mon avis

Appel à candidature pour le développement et la mise à jour des modules de formation en matière de bonne gouvernance dans le secteur de la santé – CIPE Retour vers les opportunités



Échéance

30 Juillet 2021 Dans 12 heures

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunisie

  • CONTEXTE 

Le Centre International pour l’Entreprise Privée CIPE met en œuvre en Tunisie le projet « Soutenir la bonne gouvernance dans l’administration de secteur de la santé » (SAHA). SAHA est un projet de trois ans, financé par l’ambassade des États-Unis en Tunisie et dont L’objectif est le renforcement de la bonne gouvernance dans le secteur de la santé, améliorer la transparence et la gestion dans les hôpitaux publics ainsi que la chaîne d’approvisionnement du secteur médical. Le CIPE s’associe avec des organisations et des entreprises locales pour créer un système amélioré de suivi et de traçabilité de la chaîne d’approvisionnement des médicaments, établir un cadre juridique et réglementaire efficace et pertinent pour régir le système de santé et améliorer les structures et les supports de formation du personnel du ministère de la santé.

Le Centre International pour l’entreprise privée (CIPE) renforce la démocratie dans le monde par le biais de la réforme orientée vers le marché et sur l’entreprise privée. Le CIPE est l’un des quatre principaux instituts du National Endowment for Democracy (NED), une organisation à but non-lucratif, affiliée à la Chambre de commerce des États-Unis. Depuis 1983, le CIPE a travaillé avec des chefs d’entreprise, des décideurs politiques ainsi qu’avec la société civile pour mettre en place les institutions civiques essentielles à une société démocratique. Les principaux domaines d’action du CIPE sont les écosystèmes d’entreprise, la gouvernance démocratique, la défense des intérêts des entreprises, la lutte contre la corruption, l’éthique et le commerce

  • LA PORTÉE DU TRAVAIL : 

Dans ce sillage, CIPE recherche un cabinet de consulting ou une boite de formation ou un cabinet de conseil en ingénierie de formation spécialisée dans le développement et la mise à jour des outils, et du matériel de formation, afin de mener la mission de développement et de mise à niveau des programmes, modules, et supports de formation continue du personnel du ministère de la santé publique, en matière de bonne gouvernance et lutte contre la corruption dans le secteur de la santé.

La mise à niveau des programmes et modules de formation, objet de cette mission, doit satisfaire aux exigences de développement de secteur de la santé en Tunisie, et assurer un accès de qualité aux services de soins dans les différentes structures de la santé publique. Les agents de santé qui bénéficieront des programmes et modules de formation mis à jour seront équipés du savoir et du savoir-faire nécessaires pour assurer leurs missions et fonctions convenablement, tout en appliquant les normes et les standards de bonnes pratiques de gouvernance du secteur de la santé. 

La boite de formation ou le cabinet de consulting sélectionnée mènera une vingtaine  d’entretiens, ou un peu plus, avec les différentes parties prenantes qui seront identifiées et proposées par le groupe de travail “Formation, Certification et développement professionnel dans le secteur de la santé” qui sera composé par des hauts cadres du ministère de la santé, des experts et des représentants de la société civile choisis par CIPE et le ministère de la santé afin d’assurer la mise en œuvre de la troisième composante du projet SAHA à savoir l’amélioration des supports et des modules de formation des professionnels de la santé en matière de bonne gouvernance. Ces entretiens permettront d’effectuer un bilan des modules et des supports de formation existants dans le secteur de la santé   en matière de bonne gouvernance, de redevabilité et de lutte contre la corruption en Tunisie, d’identifier les mises à niveau nécessaires à faire pour chaque module de formation que ce soit sur le fond ou sur la forme. La boite de formation ou le cabinet de consulting sélectionné sera appelé à accomplir les missions suivantes :  

  • Mener une analyse complète des supports et modules de formation en matière de bonne gouvernance de secteur de la santé, gestion administrative et financière des structures publiques de santé et lutte contre la corruption en Tunisie tout en dressant un état des lieux claire du matériel de formation existant avec une identification pertinente des lacunes et des améliorations nécessaires.   
  • La mise à niveau du matériel et des supports de formation existants
  • Le développement de nouveaux contenus pédagogiques couvrant la bonne gouvernance et les meilleures pratiques dans la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé.

Analyse du contenu et format du matériel de formation

En étroite collaboration avec l’unité centrale de formation au sein du ministère de la santé et toutes les autres parties prenantes qui seront identifiées par le groupe de travail “formation, certification et développement professionnel dans le secteur de la santé”, le cabinet de consulting mènera une analyse qualitative et quantitative du programme de formation en rapport avec les thématiques de gouvernance, redevabilité, lutte contre la corruption destinée au personnel du ministère de la santé en général, et aux cadres administratifs en particulier. Cette analyse vise à diagnostiquer les failles et les lacunes des supports et modules de formation utilisés actuellement par les différentes entités de formation au sein du ministère de la santé et à proposer les ajustements nécessaires afin d’améliorer l’adhésion du personnel du ministère aux valeurs et bonnes pratiques de la gouvernance. 

Une modernisation et mise à niveau du matériel et des supports de formation existants : 

Après la validation de rapport de diagnostic par le groupe de travail “formation et développement professionnel dans le secteur de la santé”, les experts de la boite de consulting entreprendront l’élaboration des améliorations, jugées nécessaires, par ce même groupe des différents supports et programmes de formation. Des exemples d’amélioration comprennent :

  • Une mise à jour de la terminologie et les notions de bases en matière de la discipline de bonne gouvernance.
  • Des exercices de mise en situation visant à confronter les agents de santé à des cas concrets de gouvernance et de lutte contre la corruption, les encourager à les affronter, et les aider à déterminer ce qu’ils doivent savoir pour les résoudre. Ceci permet d’appliquer les connaissances, conceptions et attitudes nouvellement acquises aux problèmes réels. 
  • Insérer des évaluations pré-cours qui seront comparés par la suite avec les connaissances acquises. 
  • Insérer des liens pour plus de lecture des références. 
  • Créer un contenu visuel adapté au format numérique et engager les participants dans des débats et sessions interactives.
  • Intégrer dans les supports de formation, existants et qui seront développés, les recommandations et les solutions techniques et institutionnelles développées dans le cadre de la mise en œuvre du projet SAHA, concernant la gouvernance de la chaine d’approvisionnement des médicaments, et le développement du cadre juridique et réglementaire régissant le secteur de la santé afin d’y renforcer les valeurs de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.  

Développement de nouveaux contenus pédagogiques couvrant la bonne gouvernance et les meilleures pratiques dans la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé

Après l’identification des besoins en termes des modules et supports de formation en matière de bonne gouvernance et de management en santé, en concertation avec les différentes parties prenantes, la boite de consulting entreprendra la tâche de préparation des modules nécessaires. Les modules conçus doivent répondre aux besoins et exigences identifiés par le groupe de travail formation, certification et développement professionnel. Les thématiques à aborder seront définies par ledit groupe de travail, et correspondront aussi aux nouveaux défis rencontrés dans les autres composantes du projet SAHA, et pourront inclure des sujets tels que : 

  • Leadership et gouvernance clinique 
  • La gestion hospitalière
  • La qualité et la sécurité des soins
  • L’économie de santé
  • L’e-santé.

 

 III. LIVRABLES ATTENDUS

1/Un rapport de 20 pages sur le matériel et les supports de formation existants avec une identification pertinente des lacunes et des améliorations nécessaires. Ce rapport doit contenir les éléments suivants : 

  • Un inventaire exhaustif des modules de formation existants en matière de bonne gouvernance et redevabilité à la corruption tout en précisant le public cible ainsi que les critères d’éligibilité à la formation continue. 
  • La liste des modules de formations présentant des insuffisances et des lacunes et nécessitants une mise à niveau
  • La liste des modules de formation manquants et qui doivent être développés.

2/ Mise à jour des modules et supports de formation existants en coordination avec les différentes parties prenantes et groupe du travail “Formation et développement professionnel dans le secteur de la santé”. 

3/ Développement des nouveaux modules et support de formation dans les thématiques qui seront identifiées par le groupe du travail “Formation et développement professionnel dans le secteur de la santé”. 

  • ÉCHÉANCIER ET TYPE DE CONTRAT

Le délai pour la recherche et la production des différents livrables sera de 10 mois. Le contrat sera à prix fixe pour le rapport de diagnostic. Pour la mise à jour des modules de formation et le   développement du nouveau contenu, ils seront rémunérés sur la base d’un prix unitaire par module de formation à mettre à jour ou à développer par la boite de consulting. Les modules de formation à mettre à jour ou à développer seront déterminés par le groupe du travail “Formation et développement professionnel dans le secteur de la santé”.

 

Les candidatures seront évaluées selon des critères bien définis et le barème de notation suivant :

  • La compréhension des Termes De Références et de la mission (5%).
  • Approche méthodologique et conformité du calendrier proposé (30%).
  • Qualifications, expériences générales et adéquation du profil avec les besoins de la mission (45%).
  • Offre financière (20%).

 

Critères d'éligibilité

  • Compréhension de la thématique de la gouvernance de la santé et des problèmes de lutte contre la corruption dans le secteur public en général et le secteur de la santé en particulier.
  • Une bonne maîtrise des référentiels métiers des différents corps du secteur de la santé.
  • Expérience confirmée dans le développement, l’élaboration et la mise à niveau des supports et des outils de formation.
  • Expertise dans le domaine de la formation continue et pédagogie de l’enseignement d’adultes.
  • Les autres qualifications souhaitées :
  • Expérience confirmée dans la conduite d'entrevues et des recherches documentaires et l’analyse des systèmes de formation professionnelle dédiée pour les agents publics.
  • Expérience dans l'élaboration de matériels d'apprentissage pour les agents des ministères ou pour le personnel des institutions publiques ou organisations similaires.
  • Familiarité avec le langage technique de santé, et expérience d'entretien avec les professionnels de santé.

Comment postuler


Afficher les détails

Contacts

1c5b64864cbf2b06d8af04a2bd1085a4

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 30 juin 2021


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo