Exprimer mon avis

ADLi recrute un.e Evaluateur.trice-accompagnateur.trice de Projet Appui aux Libertés Individuelles Retour vers les opportunités



Échéance

17 Février 2019 Il y a 2 ans

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis
Domaines concernées par cette opportunité: Droits des genres

 

Objectifs du projet  Lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination subies par les minorités sexuelles en Tunisie
Objectif de la consultance Evaluer les performances du Collectif pour les libertés individuelles (CCLI) sur les plans structurel et substantiel

Accompagner le Collectif dans l’élaboration et l’implémentation d’une stratégie de fonctionnement sur le moyen-terme

Disponibilité 30 jours répartis sur la période du 15 février au 15 avril 2019

Date de démarrage souhaitée :  le 15 février 2019

Lieux et dates estimées de la mission Tunis 15 février au 15 avril 2019

 

 

L’organisation

Créée en 2011, l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, (www.adlitn.org) est une association spécialisée dans la défense des libertés individuelles, à travers ses nombreuses recherches, études portant sur les libertés religieuses, le corps, les droits sexuels, les droits des personnes minorées et discriminées, le changement de sexe, les droits des personnes vivant avec le VIH/Sida et sa revue de presse hebdomadaire ;

La mission de l’ADLi consiste à mener des études relatives aux libertés individuelles qui permettent aux defenseur-e-s des droits humains d’avoir une assise intellectuelle solide pour la préparation des différents argumentaires et mener les plaidoyers en la matière ;

L’ADLI œuvre aussi à attirer l’attention sur la situation des libertés individuelles à travers le suivi hebdomadaire des médias tunisiens et participe, avec tous ses partenaires du Collectif civil pour les libertés individuelles, à toutes les campagnes et activités de défense des libertés individuelles ;

L’ADLI est membre fondateur du Collectif civil pour les libertés individuelles, qui compte aujourd’hui une quarantaine d’associations et d’ONG internationales basées en Tunisie. Ce collectif, créé en janvier 2016 et qui reste toujours un rassemblement informel d’associations et d’organisations, constitue la plus large formation de personnes et d’entités luttant pour les libertés individuelles en Tunisie.

Le collectif  mène des campagnes de plaidoyer pour défendre les libertés individuelles et pour la modification de textes juridiques : code pénal, code du statut personnel, loi relative aux stupéfiants, circulaires interdisant le mariage de la tunisienne à un non-musulman, circulaire relative à la fermeture des établissements durant le mois de Ramadhan…

Le collectif joue son rôle de lanceur d’alerte en matière de violations des libertés individuelles, il publie des rapports et des communiqués dénonçant les violations et les dépassements en la matière ;

Le collectif a, par ailleurs, mis en place une cellule de veille ayant pour rôle de détecter les violations et d’essayer d’apporter une aide spécifique (écoute, orientation, prise en charge) aux victimes.

Ce rôle a été quelque fois freiné par des problèmes de fonctionnement, de gouvernance, de manque de financement ou de désengagement.

 

Dans ce cadre L’ADLI, en partenariat avec ASF et  DAMJ, s’apprête à démarrer un projet d’une durée de 2 ans dont l’objectif global est de contribuer à la lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination subies par les minorités sexuelles en Tunisie.

Le projet se concentrera sur trois objectifs spécifiques interdépendants : 1) faciliter l’accès aux services d’aide juridique adaptés aux besoins des groupes cibles ; 2) renforcer les capacités des organisations de la société civile pour plaider conjointement en faveur des libertés individuelles ; 3) influencer les politiques publiques par le biais d’une campagne grand public et par des actions de plaidoyer.

 

Ainsi, et pour œuvrer à réaliser le deuxième objectif du projet, l’ADLI et avec l’accord des membres du Collectif civil pour les libertés individuelles, estime qu’un travail d’évaluation du Collectif sur le plan structurel et substantiel s’impose.

En effet, après presque 3 ans d’activité du collectif, il est temps de mener un travail d’évaluation de ses performances, de proposer des lignes d’amélioration du fonctionnement et du statut du collectif et de mettre en place une stratégie de travail pour les deux années à venir.

 

Pour assurer la mise en œuvre de ce projet, l’ADLi lance cet appel pour recruter un.e évaluateur.trice accompagnateur.trice du CCLI.

 

Fonction générale

 

Principales responsabilités

  • L’évaluateur.trice accompagnateur.trice du CCLI est responsable de la bonne mise en œuvre, de l’évaluation et de l’accompagnement du CCLI.L’évaluation du fonctionnement du CCLI aboutira à l’élaboration d’un rapport qui mettra l’accent principalement sur :

-Les points forts et les atouts du CCLI,

– Les problèmes de fonctionnement,

– Les défis à relever, sur les plans structurel et substantiel,

– Les propositions et recommandations des membres du CCLI en vue d’améliorer son fonctionnement,

– La possibilité de formuler des critères d’adhésion et d’étendre le réseau aux régions intérieures du pays

  • L’accompagnement se matérialisera à travers le développement d’un plan de renforcement des capacités et d’une stratégie de travail (sur au moins deux années). A cette fin, le/la consultant.e :

 

– Participera au développement, à l’organisation et à la facilitation d’une retraite des membres du CCLI,

– Se chargera d’évaluer le mode de gouvernance et la charte du CCLI,

– Proposera des formats au collectif, relatif à son statut et à sa charte,

– Elaborera les documents relatifs au mode de gouvernance du CCLI, à sa stratégie de fonctionnement et ses objectifs prioritaires

 

Méthodologie

Le/la consultant.e  mènera son travail en consultant toute la documentation relative au CCLI et en menant des entretiens, individuels ou dans le cadre de focus groups, avec ses différents membres et autres partenaires si nécessaire.

Livrables attendus

Rapport d’évaluation,

Note de la stratégie proposée,

Note de la mise en œuvre de la stratégie,

Note sur le renforcement des capacités selon les besoins,

Rapports d’évaluation et de suivi après la retraite, les ateliers de RC et les ateliers de conception de stratégie…)

Développer les résultats attendus à la fin de la mission.

Lieu & Durée de la mission : 30 jours de travail à Tunis sur la période s’étendant du 15 février au 15 avril

Conditions

  • Contrat de consultance à durée déterminée de 30 jours
  • Rémunération selon expérience et grille de rémunération ADLI
  • Payement sur deux tranches,

Critères d'éligibilité

  • Bac + 5 - Licences universitaires / Master;
  • Expérience technique et expérience managériale (de 3 à 5 ans) ;
  • Expérience dans le domaine des droits humains en Tunisie ;
  • Expérience en gestion de projet
  • La fonction appelle une grande autonomie, où la prise de décision et d'initiative est importante, mais qui demande une validation;
  • Excellentes capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
  • Flexibilité quant aux horaires, aux visites, et une disponibilité importante ;
  • Excellente capacité de recherche et d’analyse du contexte politique, économique, social et des stratégies d’acteurs ;
  • Connaissance de la société civile Tunisienne ;

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidatures Publié sur Jamaity le 30 janvier 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo