Exprimer mon avis

Un expert -Alliance des Communes pour la Transition Énergétique Retour vers les opportunités



Échéance

07 Mars 2020 Il y a 7 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis
Domaines concernées par cette opportunité: Décentralisation

Dans le cadre de la mise en place du programme National « Alliance des Communes pour la Transition Énergétique » – ACTE piloté par l’Agence Nationale pour la maîtrise de l’Energie. Le bureau d’étude International PLANAIR compte recruter un expert junior sectoriel indépendant en éclairage public.

Le projet « Appui au plan national de transition énergétique des communes en
Tunisie, introduction du label ACTE/MEA »financé par le Secrétariat Suisse à l’Économie (SECO), vient en appui au programme ACTE (Alliance des Communes pour la Transition Énergétique) qui constitue une composante importante du plan national de transition énergétique en Tunisie. Le programme vise à accompagner les communes tunisiennes à améliorer leur contribution à l’atteinte des objectifs énergétiques nationaux en matière de transition énergétique et ce, via la mise en œuvre de stratégies
énergétiques locales au niveau de leurs territoires.

Les domaines d’intervention du programme ACTE:

Le programme ACTE vient en appui aux initiatives des communes tunisiennes, pour améliorer la maîtrise de l’énergie au sein du périmètre communal, à l’échelle du patrimoine communal (premier axe d’intervention prioritaire) ainsi qu’à l’échelle du territoire communal. Le programme intervient sur essentiellement six domaines :

  • Aménagement urbain et constructions
  •        Soutenir la commune dans son rôle de régulatrice et d’aménageur du territoire, pour favoriser un aménagement territorial et urbain durable et résilient au changement climatique.
  •        Veille à l’application de la réglementation thermique du bâtiment
    au moment de l’octroi du permis de construire
  •        Veille à la conformité des plans urbains avec les spécifications
    énergétiques et architecturales des bâtiments, les exigences de mobilité et le
    respect du patrimoine urbanistique traditionnel
  •        Information et sensibilisation des professionnels de la construction (promoteurs immobiliers, architectes, ingénieurs, etc.)
  •        Formations des décideurs et agents techniques municipaux et régionaux
  • Bâtiments et équipements municipaux
  •        Soutenir la commune dans son rôle de consommateur et fournisseur   de services publics « modèle ».
  •        Audit, suivi et maîtrise de la consommation énergétique des équipements et bâtiments communaux, ainsi que du parc de véhicules
  •        Formation des services techniques en matière de solutions et technologies propres
  •        Généralisation de l’efficacité énergétique au niveau des bâtiments communaux
  • Diversification énergétique
  •        Soutenir la capacité de la commune à promouvoir l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables sur son territoire.
  •        Généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables et du gaz naturel pour les véhicules
  •        Développement de la cogénération
  •        Optimisation de la collecte, tri et valorisation des déchets ménagers et assimilés.

Mobilité et transport:

  •        Soutenir la capacité de la commune à optimiser les déplacements sur son territoire et à promouvoir la mobilité douce, respectueuse de l’environnement et de l’être humain.
  •        Optimisation des déplacements d’administration (cf. Plans de Déplacement d’Administration, PDA)
  •        Développement de Plans de Déplacements Urbains (PDU)
  •        Veille à l’application des principales orientations et suivi des impacts (émissions, qualité de l’air, satisfaction, etc.)
  •        Mesures simples, en faveur de la mobilité douce
  •        Renforcement de la capacité des professionnels du secteur des transports, de la mobilité urbaine et interurbaine Organisation interne, suivi et évaluation
  •        Renforcer la capacité de la commune à mettre en place un système de pilotage et de gouvernance interne à la commune, y compris un système de suivi et d’évaluation de sa politique énergétique locale.
  •        Établissement d’une équipe énergie
  •        Mise en place de systèmes de monitoring, reporting et vérification(MRV)
  •        Formation des équipes communales en matière de gestion projet,compétences techniques, juridiques et financières.
  •     Coopération et communication
  •        Renforcement de la capacité de la commune à mobiliser le soutien de ses partenaires publics, privés et issus de la société civile pour faciliter
    la maîtrise de l’énergie, y compris dans les domaines qui ne relèvent pas directement de sa compétence.
  •        Sensibilisation et information des acteurs publics, privés etcivils aux enjeux de la maîtrise de l’énergie ; promotion d’éco-gestes
  •        Formation des professionnels de secteurs clés (tourisme,construction, transport etc.)
  •        Développement de la coopération décentralisée (ex. jumelages,réseaux de villes)

Le SECO a confié au bureau d’étude international PLANAIR le soutient de l’ANME dans la mise en œuvre du programme ACTE à travers le projet « Appui au plan national de
transition énergétique des communes en Tunisie, introduction du label ACTE-MEA»
à travers quatre composantes :

Composante 1 Audits et comptabilité énergétiques : Conduite
d’audits énergétiques pour 350 communes tunisiennes, et mise en place d’une
comptabilité énergétique (plateforme en ligne permettant de saisir,
d’actualiser et de suivre la consommation énergétique des communes).
Composante 2 Appui à la coordination nationale et introduction du
processus et d’une structure ACTE/MEA au niveau national.
Composante 3 Mise en œuvre de l’approche ACTE/MEA dans 7 communes
pilotes et mise en place d’un dispositif d’accompagnement régional composé
d’experts-relais (en collaboration avec les antennes régionales de l’ANME)
qui soutiennent les communes dans le diagnostic initial, la planification,
mise en œuvre d’actions concrètes et le suivi-monitoring des résultats et
impacts.
Composante 4  Mise en œuvre d’actions prioritaires à effet rapide
(«quick-win») et études stratégiques (susceptibles de mobiliser des fonds
d’institutions financières internationales), dans 7 communes pilotes.

Mission de l’expert junior sectoriel

L’expert
sectoriel junior intégrera un groupement d’experts dirigé par PLANAIR. Il s’implique tout au long du cycle de projet dans les audits énergétiques, l’élaboration des plans d‘actions, l’introduction du processus et d’une structure ACTE/MEA au niveau national et communale, l’adaptation du catalogue eea, ainsi qu’à la structuration de projets, leur mise en œuvre et le suivi-évaluation des contrats-programmes.

D’une façon générale, la mission proposée s’inscrit dans les composantes 1, 2, 3 et 4,
en prévoyant une assistance technique directe aux 7 communes pilotes ou indirecte en appui à l’équipe de l’ANME ou du groupement d’experts, notamment des experts auditeurs chargés de conduire les audits énergétiques dans les 7 communes pilotes.

Le coordinateur national du programme ACTE est l’interlocuteur principal, le superviseur et l’encadrant direct de l’expert junior sectoriel – éclairage public dont la mission consiste à :

  1.     Soutenir les villes pilotes dans la réalisation de leurs audits énergétiques.
  2.     Faciliter le montage et l’implémentation des projets communaux issus des audits et du processus de planification territorial ACTE/MEA
  3.     Faciliter le suivi-évaluation des projets communaux
  4.     Soutenir le coordinateur national ACTE dans le déploiement du dispositif ACTE.
  5. Coordonner si nécessaire avec d’autres acteurs (publics, privés ou non gouvernementaux) pour assurer l’alignement et la consolidation des efforts ;

Le poste proposé à temps plein, est à pourvoir jusqu’à fin décembre 2021 et sera basé à Tunis, comprenant une période d’essai de 3 mois. L’expert est appelé à effectuer plusieurs missions d’appui aux villes pilotes du projet.

L’expert sectoriel sera contractualisé par l’entreprise suisse Planair, chef de file du
Groupement international.

Critères d'éligibilité

  • L’expert junior sectoriel indépendant – éclairage public doit justifier des qualifications et compétences suivantes : • Niveau d’étude supérieure en ingénierie, énergie, environnement-climat, sciences naturelles ou domaine équivalent. • Min. 2 an d’expérience pratique dans la planification, gestion du réseau d’éclairage public; • Forte capacité de travail et d’autonomie, flexibilité et organisation, réactivité ; • Connaissances de la politique énergétique tunisienne et de l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie et de l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement sera fortement appréciée ; • Aptitude à analyser des rapports d’audits énergétiques / rapports techniques ; • Parfaite maîtrise des outils bureautiques ; • Excellente maîtrise du français écrit et oral ; la maîtrise de l’arabe est un plus ; • Expérience et connaissance des services fournis aux citoyens par les municipalités serait également un atout; • Etre en possession d’une patente

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

Jérôme Attinger

Ingénieurs conseils en énergies et environnement
ffe39e63a7b470647837705601965cdd

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à consultants Publié sur Jamaity le 11 février 2020


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo