Exprimer mon avis

L’Enfant et ses Symptômes Retour vers l'agenda

Quand?

20 Juin 2018 de 09:30 à 17:00

Où?

Hotel Carltonn avenue Habib Bourguiba, Tunis

Partager l'événement sur

Région(s) concernées par cet événement: Tunis et 1 autre(s) régions

Avec la participation de :
Yasmine Belhassen (Psychologue clinicienne, psychanalyste)
Nédra Ben Smail (Psychanalyste)
Sana Cherni (Psychologue)
Selma Dali (Psychologue clinicienne)
Okba Natahi (Psychologue clinicien, psychanalyste)
Kathy Saada (Psychologue clinicienne, psychanalyste)
Emira Zaatir (Pédopsychiatre, psychothérapeute)

Argument :
Entre prescriptions médicamenteuses, violences dans les institutions pour enfants souffrants de différents troubles (autistiques, de comportements, TDAH, hyperactivité, etc.), guidances parentales, techniques cognitivo-comportementaliste, la prise en charge par la psychanalyse de l’enfant et de ses symptômes, apparait comme une pratique bien à part.
Le symptôme de l’enfant est souvent à l’origine d’une demande de prise en charge venant de la famille, de l’institution scolaire, ou du pédiatre ; il arrive aussi que l’enfant formule lui-même les termes de sa demande.
Enurésie, encoprésie, anorexie/boulimie, difficultés scolaires, phobies, terreurs nocturnes…, constituent autant de raisons de consultations, visant à faire céder le symptôme, de manière efficace, rapide et définitive. Or la psychanalyse conçoit le symptôme qu’apporte l’enfant dans la cure, comme une parole adressée aux adultes, qu’il ne sait ou ne peut dire, et qui vise à se faire déchiffrer et se faire reconnaitre.
Comment accueillir cet enfant qui accepte de venir, et sa famille ? Quels sont les conditions d’accueil qui permettent à l’enfant de faire le pari dès la première séance, que peut-être, dans ce lieu et avec cette personne (le psychanalyste), il lui sera possible de dire ce qui lui arrive ?
L’enfant peut être amené à renoncer, au moins pour un temps, à ses pensées et désirs devant le fantasme d’une perte concernant la place qu’il a, ou l’amour qu’il reçoit de ses parents. Cependant sa manière de se situer comme sujet, y compris à travers conflits, désaccords et souffrance, passera par ses symptômes.
Faire que les parents soient parti-prenante de la cure est essentiel car ils sont eux aussi bousculés et interrogés par les difficultés que rencontre leur enfant.
« Le petit Hans », écrit en 1909, est considéré comme le texte fondateur de la psychanalyse avec les enfants ; après Freud, sa fille Anna, Mélanie Klein, Jenny Aubry, Françoise Dolto, Donald Winnicott, Frances Tustin, bien des psychanalystes ont apporté à la psychanalyse avec les enfants un fondement théorique et clinique solides.
Il nous parait important aujourd’hui de revenir en Tunisie à l’apport de la psychanalyse à la cure d’enfants, auprès des étudiants, praticiens et toutes les personnes en charges de la souffrance infantile.
Sur inscription ici, places limitées. Frais de participation à la journée : 20 DT

Plus d'informations

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter l'équipe organisatrice:


Réseaux sociaux

Ajouter sur l'agenda Google Rejoindre sur

Événements à venir

CONCEPT TABLE TALK

La Médina de Sfax à partir de 13:00

Découvrez encore plus d'événements sur Jamaity en allant sur l'agenda associatif


Vous souhaitez découvrir plus d'événements impliquant des associations de la société civile tunisienne?
Essayez la rubrique Agenda associatif de la plateforme



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo