Exprimer mon avis

Améliorer l’accès des femmes aux services de santé et juridiques en Tunisie, Syrie, Yémen, Egyte et au Soudan Retour vers les projets


Durée du projet: 4 an(s) 1 mois

Nov 2010 Dec 2014

Budget du projet:

400000 Dollar US ($)

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
CAWTAR / AGFUND / / CAWTAR

Objectif général

  • Renforcer les capacités du gouvernement, des ONG pour intégrer l’amélioration des services juridiques et de conseil de la santé dans leurs activités au niveaux national et local
  • Les organisations concernées sont prises en charge pour adopter une approche intégrée pour aborder les questions de protection de la famille
  • Renforcement des réseaux d’organisations gouvernementales et d’ONG travaillant dans des domaines complémentaires.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer les capacités du gouvernement, des ONG pour intégrer l’amélioration des services juridiques et de conseil de la santé dans leurs activités au niveaux national et local
  • Les organisations concernées sont prises en charge pour adopter une approche intégrée pour aborder les questions de protection de la famille
  • Renforcement des réseaux d’organisations gouvernementales et d’ONG travaillant dans des domaines complémentaires.

Plus de détails

La réalisation de l’égalité des sexes et la lutte contre les carences en matière d’accès aux services pour les femmes est un défi pour tous les Etats, mais en particulier pour ceux du Moyen-Orient. Les femmes de la région rencontrent de graves problèmes de soins de santé de base, d’accès à l’éducation, souffrent de pauvreté et d’un manque d’accès aux services financiers (crédits, conseils, programmes techniques,connaissances en matière technique et de gestion). Elles sont également exposées à plus de violences, leurs droits juridiques sont limités, de même que leur accès à la justice (c’est à dire aux tribunaux et aux conseils juridiques).

Des services insuffisants et un environnement hostile aux femmes découragent les femmes de rechercher des conseils ou du soutien ou même de faire valoir leurs droits juridiques de base. En conséquence, de nombreuses femmes et jeunes filles ne sont pas encouragées à utiliser leurs capacités sur un pied d’égalité avec les hommes.

Malgré l’engagement politique de plus en plus fort pour l’amélioration de l’accès des femmes aux services publics, et le nombre croissant de réformes législatives visant à assurer l’équité entre les sexes et une meilleure qualité de vie pour les femmes, les écarts entre les sexes persistent en ce qui concerne l’égalité d’accès aux services de base et la qualité des services reçus par les hommes et les femmes.

Les études de terrain financées par AGFUND et mises en œuvre par CAWTAR en Tunisie, en Syrie et en Jordanie ont observé que les femmes fonctionnaires sont très souvent laissées derrière quand il s’agit de programmes de renforcement des capacités qui entraînent la promotion de la carrière. Même si le nombre de femmes dans les services publics a considérablement augmenté, elles ne sont pas suffisamment représentées dans les postes de prise de décision et n’ont souvent pas les compétences nécessaires pour fournir des services de bonne qualité. D’autre part, les hommes ont généralement une connaissance limitée (souvent de l’ignorance) des questions de genre. Par conséquent, ils ne sont pas en mesure d’adapter les stratégies de prestation de services fondées sur le sexe.

Ce projet s’appuie sur les leçons apprises et les recommandations des études sur le terrain susmentionnés financés par AGFUND.

  • Bailleurs : GIZ / AGFUND
  • Associations partenaires : The midwives association in Yemen- Syrian Commission for Family Affairs- ENDA Tunisia

Résultats concrets :

  • Evaluation des besoins des prestataires de services
  • Formation technique aux fournisseurs de services et aux ONG.
  • Production de matériel de renforcement des capacités.
  • Séminaires de sensibilisation.
  • Mise à jour des Bases de données législatives.
  • Mise en place de systèmes de réseaux pour partager les connaissances et expériences

Groupe Cible :

  • Les femmes pauvres dans les zones défavorisées
  • Les ONG et les prestataires de services de soins de santé et de conseil juridique.

Régions bénéficiaires


Améliorer l’accès des femmes aux services de santé et juridiques en Tunisie, Syrie, Yémen, Egyte et au Soudan
Site web du projet

Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo