Exprimer mon avis

Handicap International lance un appel à candidatures pour un Appui à l’élaboration de Campagnes de sensibilisation Retour vers les opportunités



Échéance

01 Août 2016 Il y a 2 années

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Kébili et 1 autre(s) régions

Lieu de la mission : Tunisie (Kébili, siliana)

Type de la mission : Appui à l’élaboration de Campagnes de sensibilisation

Date de début de l’intervention: Aout- septembre 2016

Programme : Maghreb

Nom de projet appuyé : L’éducation des enfants en situation de handicap au cœur des dynamiques de développement territorial au MAGHREB- Tunisie

Financement mission : UNICEF, AFD, DCI

 

CONTEXTE DE LA MISSION

Historique des interventions de Handicap International au Maghreb

Handicap International intervient au Maroc depuis 1993, en Tunisie depuis 1997, en Algérie depuis 1998 et en Libye depuis 2011. La création de l’entité programme Maghreb est le résultat d’un processus de fusion engagé depuis 2009 entre deux programmes d’Handicap International, l’un couvrant le Maroc et la Tunisie, l’autre couvrant l’Algérie. Sous managements différenciés, les deux programmes sont passés par une série d’étapes intégratrices ayant abouti en juillet 2011 à la naissance du programme Maghreb.

Les projets de Handicap International en Tunisie

En Tunisie, les actions de l’association ont comme objectif l’amélioration structurelle des conditions de vie, l’insertion et la pleine participation sociale des personnes handicapées. Actuellement, les projets portés par Handicap International en collaboration avec ses partenaires institutionnels et associatifs œuvrent à :

  • L’accessibilité à l’environnement physique et à la prise en compte des personnes handicapées dans les dynamiques locales de développement afin de faciliter leur accès aux services ordinaires
  • Le renforcement de la qualité de services spécialisés destinés aux personnes handicapées et leur mise en lien avec les services ordinaires, en particulier dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’emploi et de la formation professionnelle ;
  • Le renforcement du mouvement de promotion des droits des personnes handicapées et le soutien à leur participation politique dans le contexte de démocratisation de l’espace public.

De manière transversale, l’association travaille sur les questions liées au plaidoyer pour une participation accrue des personnes handicapées dans le développement économique et social, à la coordination des acteurs ainsi qu’à l’intégration du handicap au sein des politiques publiques locales et nationales.

 Le projet à appuyer 

L’éducation est la voie d’accès à une participation pleine et entière de la société. Elle revêt une importance particulière pour les élèves handicapés qui souffrent souvent d’exclusion du fait de leur exposition accrue au risque de pauvreté. En principe, tous les enfants ont le même droit à l’éducation. Au Maghreb, les enfants handicapés, et notamment les filles, en sont privés de manière disproportionnée, compromettant leur capacité à jouir pleinement de leurs droits de citoyens et à jouer un rôle valorisant au sein de la société.

Que ce soit au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, les principales réponses à la situation des enfants handicapés sont souvent le placement dans des établissements spécialisés, l’abandon ou la négligence. Elles constituent le véritable problème et sont basées sur des a priori paternalistes ou négatifs entretenus par l’ignorance, concernant l’incapacité, la dépendance et la différence. Si cet état de fait ne change pas, ces enfants continueront d’être privés de leurs droits, de souffrir de discrimination – voire de violence et de mauvais traitements – et d’être exclus de la société. Il est donc nécessaire de s’engager en faveur des droits et de l’avenir de ces enfants en privilégiant les plus défavorisés, dans un souci d’équité et dans l’intérêt de tous.

L’éducation inclusive consiste à offrir à tous les élèves les mêmes possibilités d’apprentissage au sein du système scolaire ordinaire. Idéalement, les enfants handicapés et non handicapés assistent aux mêmes cours appropriés pour leur âge à l’école locale et bénéficient d’un soutien individuel adapté en fonction de leurs besoins. Des aménagements physiques sont réalisés pour faciliter les déplacements et l’ergonomie des espaces de travail pour les élèves et un programme d’enseignement centré sur les enfants est mis en place de manière à répondre aux besoins de tous les enfants et leur donner les mêmes chances d’apprendre. Ainsi, l’inclusion va au-delà de « l’intégration », qui consiste à faire accéder les enfants handicapés à un cadre déjà existant de normes et principes dominants, puisqu’elle exige que la conception et la gestion des écoles visent à assurer à tous les enfants un apprentissage de qualité et des activités récréatives partagées.

En Tunisie, le Ministère de l’Education mène depuis plusieurs mois un travail de réflexion et de révision de la stratégie nationale d’intégration scolaire en prenant en considération les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre. Ces difficultés engendrent un accès très limité des élèves handicapés dans les écoles des territoires ciblés par le projet. Dans le gouvernorat de Bizerte, la coordination entre les acteurs de l’éducation, associatifs et les parents est relativement développée. À Kebili, on constate une réelle ouverture d’esprit des acteurs locaux à la question de l’éducation inclusive. Afin d’accompagner cette dynamique, des initiatives inclusives ont été impulsées par HI et les partenaires du projet.

336 écoles intégrées accueillent 1496 enfants handicapés, plus de 200 classes préparatoires sont ouvertes aux élèves handicapés dans les écoles, et 40 collèges accueillent des enfants handicapés avec 170 élèves inscrits. Dans une étude de 2002, l’UNICEF indiquait cependant que l’insertion de la majorité des enfants handicapés dans les établissements scolaires ordinaires est un objectif encore lointain. En Tunisie, HI a entrepris depuis 2011 des actions en faveur de l’école inclusive dans le cadre du projet « Développement local inclusif et accessibilité universelle » à Bizerte et dans le cadre du projet « Vie Autonome et Participation sociale » dans à Kebili. HI met également en œuvre avec le Ministère de l’éducation et l’UNICEF depuis mars 2014 un projet d’éducation inclusive dans 9 écoles pilote des gouvernorats de Bizerte, de Siliana et de Kébili.

Nature de la mission

L’accès à l’enseignement est un droit de l’homme fondamental. L’éducation instaure les bases du développement professionnel, économique, social et personnel de l’individu, et c’est grâce à elle que chacun peut se perfectionner et aller au plus loin de ses capacités.

Malheureusement, de nombreux obstacles persistent, ce qui empêche spécifiquement les personnes  en situation du handicap de réaliser pleinement leur potentiel et d’apporter leur précieuse contribution à la société. Ces obstacles peuvent être physiques, mentaux, sociaux ou financiers.

Le regard de la société envers les personnes qui ont un handicap détermine en grande partie si ces dernières auront un accès égal à l’éducation. Les enfants handicapés ne bénéficient probablement pas d’un accès égal à l’enseignement quand les parents, les administrateurs et les membres de la communauté les estiment moins dignes, du fait de leur handicap, d’accéder à l’enseignement ou moins à même d’en tirer profit.

Les obstacles érigés par les attitudes de la société à l’égard des personnes handicapées peuvent être surmontés par le biais de la mise en œuvre de programmes de sensibilisation qui font tomber les mythes.

L’école est le premier lieu d’apprentissage du respect, de la tolérance, du civisme et de la solidarité et les enfants scolarisés aujourd’hui seront les adultes et les citoyens de demain. Par conséquent, leur apprendre à porter un regard positif sur le handicap est l’une des conditions essentielles pour permettre une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société.

Mieux connaître la question du handicap et instaurer le dialogue parmi les élèves et l’équipe éducative autour de la richesse de la diversité, aborder la question de l’exclusion en mettant l’accent sur la promotion d’inclusion comme une approche et un principe.

Sensibiliser au handicap favoriserait une meilleure prise en charge des élèves handicapés en milieu scolaire en contribuant à réduire les risques d’isolement, la mise à l’écart, la marginalisation et les abandons scolaires. Les attitudes sociales constituent de puissants facteurs de marginalisation des enfants handicapés par rapport à l’éducation. Pour lutter contre ces attitudes négatives, des   larges campagnes de sensibilisation de l’opinion doivent être faites à différents niveaux (média, décideurs, société civile, parents,etc.)

Dans cette philosophie d’intervention,  le projet « pour une éducation inclusive » a  élaboré  son programme d’actions de sensibilisation, commençant par  des formations sur les techniques de sensibilisations,

La mission 

  • Elaborer une démarche, un plan d’action de sensibilisation qui prenne en compte la question du handicap
  • Promouvoir les droits humains des personnes handicapées et notamment le droit à une éducation de qualité pour TOUS (cf Convention relative aux droits des personnes handicapées, 2006)
  • Promouvoir l’inclusion scolaire des enfants handicapés (cf Conventions relatives aux droits de l’Enfant et à celle personnes handicapées)
  • Contribuer à l’autonomisation des filles handicapées par le biais l’éducation particulièrement à Siliana et à Kébili.

Public cible 

  • Les organisations des personnes handicapées de Siliana et Kébili (qui sont précédemment intervenues dans le cadre des projets DLI nord et DLI sud (VAPS) comme des groupes auto-représentatifs de personnes handicapées dans les espaces territoriaux de concertation et qui ont bénéficié d’un renforcement de capacité  en ce qui concerne  les techniques de sensibilisation)
  • Les associations de développement de Siliana (qui ont déjà bénéficié d’une initiation sur les techniques de sensibilisation et du plaidoyer dans le cadre du projet « pour une éducation inclusive »)
  • Les directeurs et les enseignants des écoles, centre spécialisés, et jardin d’enfants ciblés dans le projet
  • Le grand public

Objectif spécifique de la mission

  • La mission consiste à appuyer la société civile de Siliana et de Kébili à élaborer et mettre en œuvre des campagnes de sensibilisation autour de l’éducation inclusive.

Critères des campagnes de sensibilisation

  • Les campagnes devraient comprendre une grande diversité de messages ciblés et sans cesse renouvelés pour motiver différentes catégories de personnes à attirer leur attention à l’importance de l’inclusion
  • Les campagnes efficaces incluent généralement une combinaison d’actions médiatiques, d’opérations de relations publiques, de manifestations exceptionnelles et de promotions dans un effort coordonné avec les programmes scolaires et communautaires, et d’autres éléments d’un plan global d’intégration scolaire .
  • Une campagne doit refléter les leçons apprises à l’échelle internationale dans l’identification des messages les plus efficaces et le développement de stratégies créatives. Des analyses internationales de campagnes précédentes peuvent suggérer certaines orientations basées sur les leçons apprises.
  • Les campagnes diffusées dans les médias de masse doivent être omniprésentes : les annonces doivent être vues et entendues suffisamment souvent pour générer une évolution des croyances, des attitudes et des comportements.

Déroulement de la mission

Préparation de la mission

Afin de mener à bien cette mission, le prestataire doit consulter les documents suivants :

  • Fiche de présentation du projet
  • Outils de communication externe de Handicap International
  • Fiches de présentation des partenaires du projet

Proposition de calendrier de la mission

Livrables attendus

Un rapport incluant le plan d’action détaillé avec une proposition d’un calendrier de mise en œuvre ainsi qu’une estimation des coûts de mise en œuvre des actions proposées.

Critères d'éligibilité

  • Expérience en élaboration de campagne de communication et/sensibilisation Maîtrise des techniques de communication
  • Goût du travail en équipe, capacités managériales et connaissance de la chaîne de création graphique.
  • Capacités à appuyer des organisations
  • Etre dynamique, et s'exprimer facilement à l'oral comme à l'écrit pour présenter ses travaux.
  • Faire preuve d’autonomie, de polyvalence et de créativité.
  • Disponible et réactif

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidature Publié sur Jamaity le 23 juillet 2016


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo