Exprimer mon avis

Normal Hakka?

30 mai 2017

Normal Hakka?

Depuis quelques années, la pollution des villes tunisiennes est sujet d’un débat inquiétant.  La crise des déchets persiste et le milieu urbain s’en voit affecté de plus en plus, notamment en l’absence de mesures ou de stratégies efficaces et adaptées dans la gestion des ordures. L’accumulation de ces derniers dans les coins de nos rues, est à la fois la responsabilité des autorités mais aussi le citoyen, qui par indifférence, irresponsabilité ou simplement inconscience, jette ses déchets peu importe où, anarchiquement.

 

Dans la lutte  qu’on amène contre ce fléau, les initiatives se suivent. Normal Haka? en est la plus récente: c’est une compagne de sensibilisation lancée par le Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement. S’appuyant sur l’image des artistes et de personnalités publiques, la campagne a le message de dénoncer la pollution qui envahie nos rues et nos plages, de sensibiliser les tunisiens et de les engager dans la lutte contre ce phénomène.

 

Des grands panneaux dédiés à la campagne, Affichent des chiffres alarmants des ordures jetées anarchiquement: On compte 2000 tons d’ordures jetées dans les rues, ou encore 1500 tons d’ordures sur les plages. Sous le slogan « Notre pays est notre responsabilité », la campagne appelle les citoyens à s’unir pour prendre en charge la protection de l’environnement et préserver la propreté de nos villes.

 

Responsabilité collective, une police environnementale rejoindra la lutte contre la pollution et appuiera les efforts, malheureusement insuffisants, menés par les autorités et le citoyen. Mr. Chokri Belhassen, secrétaire d’Etat à l’Environnement, a annoncé en mai dernier que la police environnementale entre en service dans les jours qui suivent, et que 30 000 conteneurs seront distribués aux municipalités.

 

Les agents de la police environnementale, dont le début de la prise des fonctions a été retardée à plusieurs reprises pour des raisons logistiques, suivent une formation, et se chargeront après de l’application du décret gouvernemental 2017-433, fixant « fixant les amendes encourues pour les contraventions au règlement sanitaire et à l’hygiène publique dans les zones relevant des collectivités locales ».

 

 

 





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Discussion

  Commentaires: 1

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo