Exprimer mon avis

Santé et Migration : Améliorer l’accès aux soins pour les populations migrantes en Tunisie Retour vers les projets


Durée du projet: 1 an(s) 2 mois

Apr 2019 Jun 2020

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
MDM BE - TUNISIE / ONUDC- UNODC / SWISSCONTACT

Objectif général

L’accès au droit à la santé dans son sens global des personnes migrantes en Tunisie est renforcé

Objectifs spécifiques

  • OS1 L’accès aux services de santé est facilité pour les personnes migrantes en Tunisie
  • OS2 Les capacités des partenaires nationaux agissant pour l’accès à la santé des personnes migrantes en Tunisie sont renforcées
  • OS3 une large mobilisation multipartite en faveur du changement législatif pour l’accès aux droits économiques et sociaux des personnes migrantes en Tunisie est obtenue

Plus de détails

La Tunisie n’est plus seulement un pays de départ ou de transit mais également un pays d’accueil pour les flux migratoires. Le pays est témoin de flux très diversifiés, notamment concernant les profils, les pays de provenance, les parcours migratoires. Parmi eux, de nombreuses personnes se trouvent dans des situations de vulnérabilité et la question de la protection des droits des migrants a émergé dans le contexte post-révolution.

Médecins du Monde a initié en juillet 2015 un projet d’amélioration de l’accès aux soins pour les populations migrantes dans le Grand Tunis, qui s’articule

autour de trois axes :

  • Une approche médico-psycho-sociale intégrée pour les migrants les plus vulnérables ;
  • Une approche d’institutionnalisation ;
  • Une approche de plaidoyer inclusive pour le droit à la santé des migrants.

En 2018, le projet s’est élargi à Sfax et Médenine où les populations de personnes migrantes sont en développement et où le contexte et les besoins diffèrent. En effet, Sfax et Médenine accueillent également de nombreux flux migratoires dans un contexte qui diffère du Grand Tunis.

La ville de Sfax est marquée par l’installation de nombreux étudiants originaires d’Afrique Sub-saharienne ainsi que de travailleurs, majoritairement originaires de Côté d’Ivoire.

Des études récentes menées par les organisations de la société civile ont recensées un nombre important de potentielles victimes de traite à Sfax. Sfax est également un point de départ pour l’Europe et les autorités doivent souvent faire face à des cas de rescapés en mer originaires du Maghreb et d’autres pays d’Afrique Sub-saharienne.

Le constat est également partagé pour la ville de Médenine, qui accueille les migrants rescapés en mer.

Les personnes migrantes accueillies à

Médenine viennent en grande partie de la Lybie et sont conduites par les Autorités à Médenine après avoir traversé la frontière.

Public(s) cible(s)

Populations migrantes, notamment les personnes migrantes victimes de traite

Date de début et date de fin

Avril 2019 – juin 2020

Le projet sur les réseaux sociaux

Régions bénéficiaires

Sfax



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo