Exprimer mon avis

Genre et décentralisation en Jordanie, Libye, Tunisie et au Yémen Retour vers les projets


Durée du projet: 1 an(s)

Dec 2013 Dec 2014

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
Ambassade du Canada / CAWTAR

Objectif général

En évaluant l’intégration du genre dans chacun des pays concernés dans les processus de décentralisation mis en œuvre, l’objectif est de mettre en évidence les lacunes et progrès à travers une comparaison avec les meilleures pratiques internationales.

Objectifs spécifiques

Accroître les connaissances sur le genre, les questions de gouvernance décentralisée et la participation politique des hdes femmes et des hommes en matière de leadership politique ainsi que la répartition des rôles dans l’élaboration des politiques au sein de la Région MENA.

Plus de détails

Le projet «Genre et décentralisation dans la région MENA» financé par le Forum des fédérations consiste à la mise en œuvre d’un rapport sur ​​le genre et la décentralisation dans quatre pays de la région MENA: Jordanie, Tunisie, Yémen et en Libye.

En évaluant l’intégration du genre dans chacun des pays concernés dans les processus de décentralisation mis en œuvre, l’objectif est de mettre en évidence les lacunes et progresse à travers une comparaison avec les meilleures pratiques internationales.

Justification

• Au cours des deux dernières décennies, les questions de la décentralisation, la déconcentration et le fédéralisme sont à la
centre des débats politiques et des réformes sinon révolutions dans plusieurs pays développés et en développement.
La base de la décentralisation est qu’il permet de mieux prendre en compte les préférences des locaux intervenants, les résidents, la société civile dans la fourniture de nombreux biens et services publics.  Avec la décentralisation, le modèle de l’investissement public se rapproche avantage des besoins réels locaux. En effet, la décentralisation encourage le développement de politiques publiques mieux adaptées aux réalités locales, en particulier dans un contexte de grande inégalité des ressources. La décentralisation n’est pas une organisation administrative simple des  pouvoirs, elle est aussi une position qui permet au citoyen de faire des choix à l’échelle locale.
C’est la sphère la plus proche des citoyens pour l’exercice de la démocratie.

• Un faible niveau de participation politique des femmes dans la prise de décision dans les  partis politiques et dans les
associations de la société civile, en dépit de leur forte implication et l’activisme politique pendant les périodes de
révolutions et révoltes. Ce double constat motive la mise en œuvre d’un rapport sur ​​l’égalité des genres et la décentralisation dans quatre pays de la région MENA: Jordanie, la Tunisie, le Yémen et la Libye.

En évaluant l’intégration du genre dans chacun des pays concernés dans les processus de décentralisation mis en œuvre, l’objectif ici est de mettre en évidence deux lacunes et progrès à travers une comparaison avec  les meilleures pratiques internationales.

Résultats :

  • 3 rapports nationaux sur le genre et la décentralisation au Yémen, la Jordanie et la Tunisie;
  • un rapport de synthèse en anglais et en arabe sur la décentralisation, l’égalité des femmes et  la participation politique dans 4 pays de la région MENA: Jordanie, le Yémen, la Tunisie et, la Libye.

Régions bénéficiaires

Tunisie et 1 autre(s) régions


Genre et décentralisation en Jordanie, Libye, Tunisie et au Yémen
Site web du projet

Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo