Exprimer mon avis

Bi Tawkit El Kabaria Retour vers les projets


Durée du projet: 9 mois

Aug 2019 May 2020

Partager le projet sur

Avec l'implication de

Amideast

Objectif général

Contribuer à réduire le taux de migration illégale chez les jeunes lycéens de la zone Kabaria et favoriser leurs intégrations dans leur milieu local pour devenir acteurs, citoyens dans leur (Houma)

Objectifs spécifiques

Développer une dynamique de renforcement des capacités des jeunes lycéens de 16 à 18 ans du lycée Al Ahd Al Jadid Kabaria à l’expression et à la communication à travers des formes artistiques dans leur milieu scolaire et social

Plus de détails

Le projet « Bi tawkit El Kabaria » concerne les jeunes lycéens de la région Kabaria une zone défavorisée et marginalisée du Grand Tunis .Dans cette banlieue populaire ,les jeunes vivent dans des conditions socio-économiques très difficiles: pauvreté, absence d’encadrement familial , culturel, éducatif, criminalité …).Victimes de l’exclusion et de la détérioration de l’environnement local ,ces jeunes n’ont plus qu’un seul objectif à réaliser celui de la migration illégale vers l’Italie ou comme on l’appelle « Harga ».

En effet,dans les quartiers de Kabaria s’envoler vers Lampadouza est devenu le rêve de la majorité des jeunes pour sortir de cet environnement malsain moyennant tous les moyens même illégaux pour le réaliser tels l’intégration dans le réseau juvénile du trafic de la drogue ou la criminalité .De ce fait ,ces jeunes victimes de tous ces fléaux socio-économiques indissociables deviennent vulnérables ,une proie facile à endoctriner par les différentes activités illicites ainsi que par les prédicateurs de la mort (entre 2012 et 2013 on a remarqué qu’un certain nombre d’élèves dans le lycée Ahd El Jedid ont été influencés par les discours radicaux)
C’est dans ce contexte que l’association ACEC a choisi de travailler sur le problème de la migration illégale .

Dans ce but , un travail de terrain a été exécuté par l’association .Il a consisté tout d’abord à détecter des cas de futures immigrants illégaux dans le milieu scolaire grace à la cellule d’écoute mise en place dans le lycée Ahd El Jedid et dirigée par 2 membres de l’association ; ensuite grace à l’ établissement de 2 questionnaires : le premier destiné aux habitants du quartier et le deuxième au sein du lycée Ahd El Jedid pour les élèves . Cette étude préliminaire a montré la gravité de la situation puisque seule la Harga constitue le vrai échappatoire à la misère pour ce jeune public.

Ainsi ,le but du projet « Bi tawkit El Kabaria »est de permettre aux 25 jeunes lycéens âgés de 16 à 18 ans du lycée Al Ahd Al Jadid Kabaria où des membres de l’ACEC y enseignent et ont un contrat permanent avec ce public jeune de pouvoir développer une dynamique de renforcement des capacités à l’expression et à la communication à travers un projet artistique (un court métrage) et de créer un club de citoyenneté permanent dans l’enceinte du lycée pour être un lieu où ils peuvent s’épanouir tout en apprenant les principes de la tolérance et des droits de l’Homme.

Par ce projet « Bi takit el Kabaria » on veut répondre aux besoins émotionnels des jeunes ; on veut créer chez lui un esprit d’optimisme afin de radier le sentiment de non inclusion qui pousse la plupart des lycéens à vouloir immigrer illégalement et les sauver de l’extrémisme violent et dangereux.

Ce projet est une ouverture pour le public cible sur le monde extérieur lui permettant d’avoir un projet de vie, d’avoir le sentiment de la responsabilité , d’être un citoyen acteur impliqué dans sa localité en leur donnant les moyens de dégager leur malaise social et psychologique .

 

Le projet que l’ACEC propose s’attaque à la non inclusion des jeunes lycéens de la région Kabaria dans la société faute de moyens d’expression et de « défoulement ».Ces jeunes ont un fort sentiment de frustration causé essentiellement par le sentiment « Hogra »manifestée dans toutes ses formes ;ajoutés à cela les problèmes socio-économiques . Tous ces fléaux entremêles laissent ces jeunes violents ,vulnérables ,non motivés pour la vie scolaire n’ayant aucun projet de vie ;leur seul ambition et objectif sont:l’immigration clandestine : “ harka » qui est devenue pour nos élèves une question de vie ou de mort .

Dans ce contexte le projet biTaw9it El Kabaria veut offrir l’opportunité aux jeunes lycéens agés de 16 à 18 ans de s’affirmer en lui permettant de s’exprimer librement sur leur malaise à travers un produit artistique et un club de citoyenneté car l’une des principales causes du sentiment de la non inclusion et du rejet social sont l’absence d’encadrement familial et scolaire .

Par ce projet ,on veut sensibiliser ces jeunes pour être des futurs citoyens acteurs dans leur « 7ouma » .On veut que ces jeunes s’impliquent s’épanouissent et s’engagent dans toutes les actions qui peuvent leur procurer le sentiment d’enracinement à leur « Bledi » et de n’immigrer que pour un projet de vie qui fait partie de leur grand rêve.

Régions bénéficiaires

Tunis



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo