Exprimer mon avis

Renforcement des capacités de plaidoyer pour une transition démocratique sensible au genre Retour vers les projets


Durée du projet: 7 mois

May 2011 Jan 2012

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
AFTURD / ATFD / UE

Objectif général

  • Reconnaissance institutionnelle du Genre et des Droits Humains des femmes par les institutions nationales, transitoires ou permanentes, et dans les recommandations des commissions thématiques pour la transition démocratique et le processus de réforme politique et électorale.
  • Production de données, connaissances, pratiques sur les violations des droits humains des femmes qui ont été perpétrées pendant la révolution.
  • Éducation, mobilisation, et promotion de la culture de l’égalité auprès des populations, dans les régions et au niveau national.
  • Renforcement des capacités de gestion de projet et des structures de l’ATFD et AFTURD.

Plus de détails

Appui d’urgence au renforcement des capacités de plaidoyer de la société civile pour une transition démocratique sensible au genre en Tunisie

Dans le contexte particulier de la Tunisie où la société civile n’a pas pu s’épanouir et développer suffisamment ses compétences institutionnelles et organisationnelles, le programme s’appuiera sur les stratégies visant à améliorer l’efficacité de certaines ONG, notamment par le renforcement des capacités de la société civile en matière de gestion de projet, de plaidoyer pour la prise en compte des droits des femmes, de production de données et d’éducation. Sa valeur ajoutée consiste à s’appuyer sur les bonnes pratiques au niveau régional dans les thématiques précitées et de capitaliser afin d’être rapidement en mesure d’agir pour accompagner l’agenda actuel de la transition démocratique en Tunisie.

Fort de sa longue collaboration avec le mouvement démocratique des femmes tunisienne, le programme est bâti sur la stratégie pays de l’UNIFEM (faisant partie de l’ONU Femmes et s’inscrit dans le cadre de la programmation en cours de l’ONU Femmes). Il répond à une demande d’accompagnement des avocats de l’égalité dans leur plaidoyer pour une recevabilité institutionnelle en matière de Genre et Droits Humains des femmes dans les recommandations des commissions thématiques et leur suivi ainsi que dans le processus de réforme électorale en cours. enfin, le projet répond aux besoins de l’ATFD et l’AFTURD en termes d’appui technique aussi bien pour la gestion de projet que pour leur participation au processus de justice transitionnelle et l’accueil et l’orientation des femmes au niveau local.

Les résultats attendus sont les suivants :

  • les réformes institutionnelles et juridiques prennent en compte les Droits humains des femmes,
  • la vérité sur les violences subies par les femmes et les hommes pendant la révolution est fiable et disponible,
  •  la population, notamment dans deux régions du pays dispose de l’information et est sensibilisée à la question de l’égalité et des droits humains des femmes.

Les réalisations en 2012 :

  • simulation d’une assemblée constituante fictive pour la rédaction d’un projet de constitution « de la citoyenneté et de l’égalité à travers le regard des femmes »
  • organisation de réunions de plaidoyer auprès de la commission « investigation et violences de l’AtfD » sur les abus durant les évènements liés à la révolution
  • une série de conférences a été organisée par l’AFTURD sur les thèmes du quota à la parité, la justice transitionnelle, la laïcité et la démocratie sociale.
  • mise en place d’un centre d’écoute, d’orientation et d’accompagnement des familles ayant subi des dégâts matériels et des violences psychologiques et morales à Kasserine
  • formation des différents intervenants en matière d’écoute, d’accueil, de communication psychologique et juridique

Initiateur du projet : ONU Femmes

Données disponibles

Régions bénéficiaires



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo