Exprimer mon avis

Promotion des modèles d’affaires et des investissements durables pour le secteur agricole et agroalimentaire Retour vers les projets


Durée du projet: 2 an(s) 11 mois

Jan 2015 Dec 2017

Partager le projet sur

Objectif général

Des groupements de petites exploitations agricoles ainsi que d’entreprises de transformation et de commercialisation dans les régions Centre Ouest et Nord Ouest mettent en œuvre des modèles d’affaires viables et durables.

Plus de détails

Designation : Initiative pour la Promotion des Filières agricoles (IPFA)

Commettant : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Dévelop-pement (BMZ)

Pays : Tunisie

Durée totale : de 2015 à 2017

Situation initiale

Un tiers de la population tunisienne vit dans des régions rurales éloignées des côtes, et qui sont sous-développées par rapport au reste du pays : on considère qu’un quart de la population y vit dans la pauvreté. La dynamique économique est de faible ampleur, les emplois sont rares dans les entreprises et les infrastructures restent souvent déficientes, comme c’est le cas par exemple pour le réseau routier ou l’approvisionnement en électricité et en eau. Les investissements du secteur privé sont quasi inexistants, et même les agences publiques de promotion des investissements ont du mal à atteindre par exemple les entreprises rurales du secteur agricole et agro-alimentaire.

Le manque de perspectives dont souffrent les populations dans ces régions sont l’une des raisons qui ont conduit à la révolution de 2011. Le gouvernement tunisien est désormais bien conscient de l’importance que revêt l’agriculture pour surmonter les disparités de développement entre les diffé-rentes régions et assurer la croissance économique sur l’ensemble du territoire. Or, les nom-breuses petites et très petites exploitations agricoles ne bénéficient pratiquement pas des pro-grammes publics d’aide à l’investissement : il faut dire que 85 % d’entre elles s’étendent sur moins de cinq hectares. Malgré l’existence de débouchés croissants, par exemple au niveau de l’exportation de denrées alimentaires, ces exploitations ne produisent souvent que pour leur propre subsistance et commercialisent très peu d’excédents de production. Il leur manque en particulier un accès à des services financiers et non financiers pour pouvoir entre autres investir dans des gains de productivité, par exemple au niveau de l’irrigation à petite échelle, du stockage et du transport. Les potentiels de création de valeur liés aux activités de transformation et de commercialisation ne sont pas mis à profit.

Approche

Le projet opère en milieu rural dans les régions Centre Ouest et Nord Ouest au moyen d’une ap-proche double conjuguant l’aide financier aux investissements et des prestations de conseil pour la planification et la mise en œuvre de modèles d’affaires liés à des filières agricoles. Ainsi le projet s’organise en trois domaines d’action :

  1. Des groupements de petites exploitations agricoles ainsi que des petites et moyennes entre-prises (PME) du secteur agro-alimentaire bénéficient de prestations de conseil pour la plani-fication d’investissements et la mise en œuvre de modèles d’affaires. Ils sont ainsi mis en si-tuation de prendre des décisions d’investissement éclairées et pertinentes.
  2. Des aides financières sont prévues pour la mise en œuvre de modèles d’affaires viables et durables. Elles sont attribuées sur la base de critères sociaux, économiques et écologiques, tels par exemple la protection de l’environnement ou l’amélioration des conditions de travail des salariés. Les exploitations et entreprises peuvent ainsi accroître leur productivité et leurs revenus en investissant dans des technologies non déprédatrices des ressources et respec-tueuses de l’environnement, par exemple pour l’irrigation à petite échelle, le stockage, la transformation et/ou le transport.
  3. Les acquis émanant d’investissements performants et de nouveaux modèles d’affaires sont documentés et diffusés. Les agences publiques chargées de promouvoir les investissements et les prestataires privés de services financiers tirent des enseignements des expériences réalisées dans le cadre du projet et peuvent ainsi proposer des services de meilleure qualité aux associations de petits exploitants agricoles et aux PME. Les associations de petits agri-culteurs et les entreprises de transformation prennent la mesure des potentiels existants grâce à des exemples concrets et clairs, et sont ainsi encouragées à réaliser elles-mêmes des investissements.

Le projet fait partie de l’initiative spéciale du ministère fédéral allemand de la Coopération écono-mique et du Développement (BMZ) pour la stabilisation et le développement en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Les divers projets de ladite initiative spéciale contribuent à créer des perspectives sociales et économiques pour les habitants de la région. Dans ce cadre, plus de 200 millions d’euros supplémentaires ont été rendus disponibles à ce jour aussi bien pour les projets de la GIZ que pour d’autres agences d’exécution, et ce, pour une période allant de 2014 à 2019. Les thèmes visés sont la promotion des jeunes et de l’emploi, la stabilisation économique, la démocratisation ainsi que la stabilisation des pays voisins se trouvant dans une situation de crise.

Données disponibles

Régions bénéficiaires

Béja et 6 autre(s) régions



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo