Exprimer mon avis

Promotion de l’égalité professionnelle femmes-hommes en Tunisie Retour vers les projets


Durée du projet: 1 an(s) 11 mois

Jun 2014 Jun 2016

Budget du projet:

270 Euro (€)

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
FACE / ARFORGHE / UE

Objectif général

Lutter contre la discrimination liée au genre. En Tunisie, la législation actuelle encadre la question de l’égalité entre les hommes et les femmes, des travaux restent à faire notamment en ce qui concerne l’égalité professionnelle. Comme dans de nombreux pays, les femmes rencontrent différents obstacles dans leur insertion professionnelle : discrimination à l’embauche, salaires inférieurs, plafond de verre qui les empêchent d’accéder à des postes à responsabilité, etc. Pourtant, la place de la femme dans l’économie tunisienne est importante. Connaissant ces freins à l’embauche, nombreuses sont les femmes qui se tournent vers l’auto-emploi, parfois sans y être préparées et qui se trouvent limitées en terme de revenus.

Néanmoins, les filles font des études de plus en plus longues, et se retrouvent presque 2 fois plus que les hommes au chômage(49,4%)de chômage chez les femmes en février 2012 contre les 21% seulement chez les garçons qui ont les mêmes qualifications).

 

Objectifs spécifiques

  • Renforcer les capacités des acteurs locaux en matière de lutte contre les discriminations liées au genre dans le monde professionnel. Il s’agit de proposer aux associations tunisiennes de renforcer leurs compétences en matière d’égalité professionnelle Femme-Homme.
  • Renforcer l’employabilité des jeunes femmes tunisiennes : au sortir de leur formation professionnelle, de nombreuses jeunes femmes se retrouvent confrontées à la difficulté de trouver un premier emploi. Sans expérience, sans réseau professionnel et sur un marché très concurrentiel, elles ne savent pas comment aborder les entreprises, comment mettre en avant leur savoir-faire et leur savoir-être. Le projet propose donc un accompagnement individuel et collectif favorisant la prise en confiance en soi et l’appui à la définition d’un projet professionnelle.
  • Impliquer les entreprises dans la prise en compte des questions d’égalité professionnelle. Parfois, les discriminations liées au sexe et au genre sont des discriminations de fait ; pas forcément souhaitées mais pratiquées par habitude, par préjugés. A travers ce projet, les entreprises s’auto-questionneront sur leurs propres pratiques et seront accompagnées dans la définition d’un plan d’action.

Plus de détails

Présentation générale du projet :

La Fondation Agir contre l’Exclusion (FACE) qui intervient depuis près de 20 ans en faveur de l’engagement des entreprises dans la prévention contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté, a contribué fin 2012 à la création d’un club d’entreprises dans le Nord de la Tunisie, à Bizerte. Cette association, réunissant 15 entreprises tunisiennes, s’est interrogée sur les actions prioritaires à mettre en œuvre dans le cadre de leur engagement social et sociétal. La question de l’égalité professionnelle femme-homme a été mise en avant au cours de ces réflexions. La création d’un projet que vise à réduire les discriminations liées au genre dans le milieu professionnel ayant comme groupes cibles les associations tunisiennes de promotion des droits des femmes, 100 entreprises tunisiennes et les pouvoirs publics.

Les principales activités du projet sont au nombre de cinq :

  1. L’élaboration des formations sur la discrimination liée au genre.
  2. La formation des acteurs locaux sur la question de l’égalité professionnelle.
  3. L’organisation d’ateliers de sensibilisation/formation des parties prenantes.
  4. L’accompagnement des jeunes femmes tunisiennes dans leur insertion professionnelle
  5. L’essaimage et diffusion d’outils.

Les résultats estimés de ce projet sont l’élaboration d’un curriculum de formation sur l’égalité professionnelle, la mise en place des mesures en faveur de l’égalité professionnelle par les entreprises tunisiennes et l’accompagnement de 150 jeunes femmes dans leur insertion professionnelle.

 

Données disponibles

Régions bénéficiaires

Ben Arous et 4 autre(s) régions



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo