Exprimer mon avis

PROJETS : « Che Mediterraneo sia » et « Mare Nostrum » Retour vers les projets


Durée du projet:

May 2013 May 2013

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
PONTES / CEFA

Objectif général

Projet Che Mediterraneo sia : le soutien et renforcement des petites entreprises féminines.

Projet Mare Nostrum :  L’assistance à la réintégration sociale et professionnelle des migrants de retour en Tunisie dans les zones urbaines de la Grand Tunis.

Objectifs spécifiques

Projet Che Mediterraneo sia:

  • Offrir un parcours de formation pour la « création et suivi d’un projet de micro-entreprise » pour des femmes qui ont déjà commencé ou envisagent de démarrer une activité artisanale à Tunis afin d’améliorer leurs compétences et d’accroître la compétitivité de leurs activités économiques.

Projet Mare Nostrum:

  • Diriger d’une manière particulière les jeunes migrants et la deuxième génération qui retournent dans leur pays d’origine après de nombreuses années à l’étranger et qui ont des difficultés à s’insérer dans le marché du travail ou dans les écoles et les universités.

Plus de détails

PONTES Tunisie a été, entre janvier 2012 et novembre 2013, partenaire dans deux projets de co-développement intitulés

  • « Che Mediterraneo sia : Supporting and strengthening women’s micro-enterprises »
  •  » Mare Nostrum : Assistance à la réintégration sociale et professionnelle des migrants de retour en Tunisie dans les zones urbaines du Grand Tunis »

Dans ces deux projets l’approche décentralisée pour le développement a été adoptée afin de renforcer les compétences professionnelles des femmes et d’aider les migrants en Tunisie dans leur parcours de réinstallation dans son aspect social et professionnel.

Ces projets ont permis de considérer les migrants comme des acteurs du développement de leur pays d’origine et de leur pays d’accueil. En effet, les activités de PONTES Tunisie se développent à l’intérieur d’un réseau de partenariat avec PONTES Italie ainsi qu’un ensemble d’associations méditérannéennes. Elles expriment le lien créé entre différentes cultures, l’apport d’histoires personnelles et le croisement d’expériences dans une optique de concrétisation de projets, qu’ils soient économiques, sociaux ou culturels.

Nos activités, méthodologie et résultats:

L’association PONTES Tunisie a participé dans le cadre des projets «Che Mediterraneo sia! Équité et prospective de genre dans le monde du travail » et « Mare Nostrum: travail, Méditerranée et migrations pour une nouvelle croissance sociale » aux actions de soutien et renforcement des petites entreprises féminines et soutien à la réinsertion sociale et sur le marché du travail des migrants tunisiens rentrés dans leur pays d’origine tout d’abord en assurant la coordination des activités organisationnelles et de formation, de suivi et de mise en réseau des bénéficiaires de cette action.

PONTES Tunisie a pu grâce aux différentes figures organisationnelles et formatrices attribuées dans le cadre de ce financement suivre l’iter complet de l’action. En premier lieu, nous avons pu définir les profils des bénéficiaires, promouvoir le parcours de formation, organiser les interviews pour la sélection des bénéficiaires ainsi que leur motivation pour l’adhésion à l’esprit de ce parcours de formation et de suivi. En second lieu, PONTES Tunisie a assuré l ’organisation des cours de formation qui a compris l’organisation logistique, la discussion et la définition des contenus des cours de formation avec les formateurs ainsi que la promotion de ce parcours de formation. PONTES Tunisie a aussi garanti au terme du parcours de formation qui a duré deux fois 3 jours, un suivi des projets de création d’entreprise à travers la mise en place d’une plateforme informatique d’échanges d’informations, de discussion et de mise en réseau des femmes et des immigrés de retour qui ont participé au projet.

Cette action a été accompagnée en parallèle par un parcours entier de renforcement des capacités de notre association PONTES Tunisie. Le partenariat avec CEFA a permis de garantir les formations en termes de compte-rendu et de gestion comptable du projet. Le partenariat avec PONTES Italie a permis de garantir les aspects de formation en termes internes de l’association (gestion des ressources humaines, gestion de la comptabilité interne, gestion des aspects organisationnels et de fundraising). Cette configuration a permis à notre association en Tunisie dedévelopper ses capacités humaines et de constituer un repository de documents pour la gestion des projets et pour la gestion interne de l’association.

Une formation selon l’approche « problem-centred »:

L’approche « problem-centred » consiste à enseigner ces différents thèmes théoriques en utilisant un cas d’étude pratique afin d’appliquer la théorie relative aux aspects de création, de constitution et de gestion initiale de la petite entreprise.
Ainsi, nos formateurs ont été appelé à élaborer leurs présentations, leurs cours et leurs exercices sur un cas pratique général traitant la création d’un projet de « Bed and Breakfast » prédéfini.
Un aspect crucial qui a émergé de ce parcours interne de réflexion et de développement des contenus a été celui de l’exploration des modèles alternatifs d’économie, en particulier ceux de l’économie sociale et solidaire, quasi absente de la réalité tunisienne actuelle et clairement absente des formations que nos bénéficiaires ont pu avoir précédemment.
Nos formateurs ont ainsi suivi une formation interne sur les aspects de l’économie sociale et solidaire organisée du 20 au 23 mars 2013. Nous avons pu ainsi inclure dans notre parcours de formation des aspects innovateurs pour le contexte tunisien relatifs aux réalités de petites entreprises sociales présentes dans d’autre pays et aux modalités d’entamer un parcours de petite entreprise de ce genre.

Parcours de formation:

CREER ET GERER SA PROPRE ENTREPRISE

La formation “créer et gérer sa propre entreprise” proposée par l’Association PONTES Tunisie s’adresse à des jeunes femmes et à des jeunes immigrés de retour en Tunisie.

La formation comporte un aspect pratique qui complètera une présentation des activités de création et de gestion de l’entreprise. L’inscription à cette formation est complètement gratuite.

LES QUESTIONS QUE NOUS AFFRONTERONS

1) Création de l’entreprise

  • Qu’est-ce qu’un Business Plan, comment le rédiger,  pour qui et pourquoi en faire un ?
  • Quelles sont les implications juridiques de la création de mon entreprise. Quelles sont les différences entre raison individuelle (SURL), SARL, SA, etc.
  • Quelles démarches administratives concrètes suivre pour créer mon entreprise ?
  • Comment calculer mes besoins financiers pour me lancer ?
  • Le plan financier et comment le construire ?
  • Où et comment accéder aux premiers financements ?

2) Gestion de l’entreprise

  • Puis-je protéger mon idée, comment
  • protéger mon logo ou ma marque ?
  • Mon produit/service a-t-il une chance sur le marché ? Comment tester le besoin de mes prospects.
  • Comment comprendre à qui m’adresser ? Pourquoi est-il important de bien
  • segmenter ma clientèle et de bien choisir ma cible.
  • Comment me faire connaître ?
  • Quels sont les outils de communication d’une entreprise ?

Afin de répondre à ces différentes questions, le cours comprend les modules suivants:

  • Business Plan
  • Aspects juridiques de la création d’entreprise
  • Démarches administratives
  • Aspects fiscaux
  • Communication et marketing
  • Aspects financiers de la création d’entreprise
  • Marques et brevets

Pour visualiser la brochure du cours de formation cliquez ici

 

Soutien et renforcement des micro-entreprises féminines

Le projet « Che Mediterraneo sia ! Equità e prospettiva di genere nel mondo del lavoro » prévoit d’offrir un parcours de formation pour la « création et suivi d’un projet de micro-entreprise » pour des femmes qui ont déjà commencé ou envisagent de démarrer une activité artisanale à Tunis afin d’améliorer leurs compétences et d’accroître la compétitivité de leurs activités économiques.

En particulier, nous allons travailler avec les femmes de la banlieue sud de Tunis où se concentrent la majorité des familles nouvellement arrivées dans la capitale et qui ont quitté les régions du centre et du sud du pays à la recherche de travail en vue d’améliorer leurs conditions de vie. Les jeunes mères et les filles qui ont arrêté leurs études représentent la partie la plus vulnérable de cette population et notre action vise donc à renforcer et à augmenter leurs chances de trouver une occupation, leur offrir un cadre de formation, d’orientation et de conseil pour la création de petites entreprises. En outre, le projet a comme objectif de promouvoir la création d’un réseau entre la réalité de la société civile tunisienne et les associations de migrants en Italie, en facilitant les échanges et les occasions de rencontres.

01


Aide à la réinsertion sociale et professionnelle des migrants tunisiens de retour en Tunisie

Le projet « Mare Nostrum: lavoro, Mediterraneo e migrazioni per una nuova crescita sociale » vise d’une manière particulière les jeunes migrants et la deuxième génération qui retournent dans leur pays d’origine après de nombreuses années à l’étranger et qui ont des difficultés à s’insérer dans le marché du travail ou dans les écoles et les universités. Une étude préliminaire menée par PONTES Tunisie a identifié la ville de Tunis comme un des endroits les plus fréquentés pour la réinstallation des migrants rentrés au pays (migration qui dépasse 5 ans).

02

La capitale, Tunis, accueille 18% de la population réinstallée dans le pays, avec une présence féminine qui est autour de 13%. Dans le cadre du phénomène de la migration de retour en Tunisie, la plupart des citoyens sont préoccupés par l’insertion dans le monde su travail et surtout par les difficultés que ceux-ci affrontent pour démarrer un emploi de type autonome (45% du total) et dans leurs approches aux institutions publiques et aux organismes de financement privés. En outre, la recherche met en évidence les difficultés de réinsertion des enfants d’immigrés et, dans le cas des jeunes migrants, la réintégration dans le système scolaire ou universitaire et la réhabilitation au contexte local.

En partenariat avec CEFA, PONTES va créer un réseau d’associations tunisiennes de la société civile et les associations de migrants tunisiens vivant en Emilie-Romagne, dans le but d’échanger des informations et des bonnes pratiques et de créer une réalité associative qui prenne en charge les migrants tunisiens vivant à l’extérieur de leur pays et ceux qui, à la lumière de la Révolution du 14 janvier ont l’intention de s’engager sur une voie de retour en Tunisie.

En partenariat avec:

– Regione Emilia Romagna – site web

– CEFA – site web

– CESTAS – site web

– AiBi – site web

Données disponibles

Régions bénéficiaires

Ariana et 3 autre(s) régions


PROJETS : « Che Mediterraneo sia » et « Mare Nostrum »
Site web du projet

Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo